Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

POSSE COMITATUS ACT

2 Juin 2020 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités, #Politique

Trump menace d'employer l'armée fédérale si l'ordre n'est pas rétabli vite. Il faut voir ceci dans le cadre de l'histoire des USA.
Comme je l'avais déjà dit précédemment, l'armée US, qui dresse ses hommes comme des pitt-bulls, crée des insurrections, là où la guerre s'était arrêtée, comme en Afghanistan.

Recyclés souvent dans les forces de police, les ex-soldats trainent leur "savoir", et l'appliquent souvent dans la rue, indépendamment de la couleur de peau du flic (cop). C'est "eux", contre "nous". D'ailleurs, en 2015, les débordements avaient eu lieu à Baltimore, dans une ville largement noire (60 %), avec une police tout aussi noire et tout aussi brutale...
Le posse comitatus act a été voté en 1878, en souvenir de la guerre civile et surtout de la période dite de reconstruction. Reconstruction qui concernait les états du sud, selon des critères nordistes, avec un régime d'occupation militaire. Il empêchait l'intervention directe de l'armée fédérale dans les affaires des états.
La guerre civile, a eu aussi, une nette composante anti-capitaliste et anti-banquière. Les planteurs de cotons, qui faisaient vivre et le sud et les USA étaient en effet, pas loin du surendettement vis à vis des banques New Yorkaises. D'ailleurs, après 1865, et la fin de la guerre, c'est cette fois, l'ouest qui va avoir des remous politiques, alors que l'ouest de l'époque est républicain, mais asservi et par la dette et les sociétés de chemins de fer. Les exploits des Frères James s'inscrivent dans la lignée de la guerre du Kansas Missouri, qui commence avant la guerre civile, et dont on peut considérer  que le banditisme qui s'ensuit est la suite logique, complété par la formation des partis dits "populistes". Reform party, people's reform party, puis National Greenback labor party, sont crées dans un contexte d'affrontements durs.

Les frères James, qui détroussaient les chemins de fer, ont largement surfé sur le mécontentement qu'ils créent et leurs nervis, les agents de Pinkerton étaient considérés comme des assassins, aptes à réprimer les syndicats et mouvements de grèves, que seuls la création de milices ouvrières pouvait tenir en respect.

Le posse comitatus act a été voté, parce que les élus, largement républicains de l'époque craignaient que le régime militaire visible dans le sud, pu leur être appliqué. Et que la dite intervention, c'était pas un cadeau.

Tout mouvement d'occupation dur et injuste comme fut l'occupation militaire dans le sud, entraine la création de mouvements de résistances. KKK aux USA, talibans en Afghanistan. En Afghanistan, c'est simplement le recyclage d'un mot... En plus, faut il rappeler que la marche de Sherman en Géorgie, le sac d'Atlanta et sa quasi destruction mériteraient aujourd'hui, largement le titre de crime de guerre.

il est d'ailleurs cocasse qu'on ait condamné l'esclavage, mais que l'esclavage pour dette, très répandu soit lui, presque normal. (Voir : la dette publique).
En ce qui concerne la question raciale, la question de l'esclavage dans ce qui deviendront les USA, remonte à un procès de 1655 opposants 2 noirs, un maitre et son engagé : " John Casor est devenu le premier esclave à vie et Anthony Johnson le premier propriétaire américain d’esclave". "Putain de négro" comme dirait Bodie Broadus dans "the wire". L'esclavage aux USA a donc été une transplantation des moeurs africaines.

Bien entendu que 300 personnes meurent chaque année dans les rues Baltimore, tout le monde s'en fout, bien qu'essentiellement, ce soient des noirs, parce que tués par d'autres noirs. A Chicago, le parrain de la ville, Rham Emmanuel, était aussi le parrain politique d'un certain Barack. Et tout le monde se fout, que, comme il est mis en exergue dans the wire, le parti démocrate soit le prédateur suprême et le haut de la chaine alimentaire dans le trafic de drogue, qu'on ordonne à la police de faire du chiffre statistique, sans importance, et peu d'enquêtes suivies, car elles risqueraient de suivre le fric, et de décimer les congrès d'états ou fédéraux...

Dans le politiquement correct on a eu droit au : " L’évêque de l’église a par ailleurs fermement dénoncé les actions de la police, indiquant que le Président n’avait ni prié, ni ‘reconnu l’agonie et la valeur sacrée des personnes de couleur de notre nation qui réclament à juste titre la fin de 400 ans de racisme systémique et de suprématie blanche dans notre pays’."

Quand un "cop" abat un blanc guère dangereux, ça ne cause aucun problème à l'évêque ? Visiblement non, donc, il ne faudra pas s'étonner qu'il voit se vider sa dite église...
Racisme et suprématie blanche ne sont que des mots creux pour cervelles creuses. Bien entendu, l'évêque doit trouver normale les inégalités, les problèmes économiques jamais résolus, et l'effondrement de l'économie américaine ???

Quand à la loi, qui, dans les faits, permet de contourner et d'abolir le posse comitatus act, il y a peu d'élus qui ne l'aient pas voté et les démocrates l'utiliseraient sans hésiter s'ils avaient à écraser des révoltes populaires.

Il reste qu'on peut donner aux gouverneurs et maires le conseil suivant. Celui de rétablir l'ordre. C'est à eux de le faire et ils en ont largement les moyens techniques de le faire, à défaut d'avoir les cojones...

Le plus important, c'est que : "Le crime est endo-ethnique aux Etats-Unis"

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
c'est quand même un peu plus complexe que la couleur de peau!<br /> https://lesakerfrancophone.fr/emeutes-aux-etats-unis<br /> Mais , il est plus facile de ne s'attarder que sur les aspects extérieurs <br /> des événements.<br /> Bonne journée.
Répondre
M
https://www.ladepeche.fr/2020/06/02/les-noirs-sont-dabord-tues-par-des-noirs-les-nouveaux-propos-de-zemmour-font-polemique,8913426.php
Répondre
V
Comment Bill Gates a bien baisé tout le monde. Un livre que je vous conseille en lecture pdf gratuite<br /> https://www.dicosmo.org/HoldUp/HoldUpPlanetaire.pdf<br /> <br /> Cet ouvrage va à rebours de la mythologie véhiculée par le marketing génial de Microsoft. Il met en garde contre les ambitions démesurées de ce Big Brother: le contrôle total sur toute forme de transmission et de traitement de l'information, aussi bien dans l'éducation que les transactions bancaires, les actuels et futurs médias et jusque dans l'intimité de nos vies privées. Quel mélange de crétinisme technologique et de servilité intellectuelle fallait-il pour laisser Microsoft bâtir en toute impunité une position de monopole, en détruisant bon nombre d'entreprises dont les produits étaient de qualité supérieure? Comment la firme est-elle parvenue à aliéner consommateurs, compétiteurs et distributeurs, en se présentant aujourd'hui comme le champion de la démocratisation du savoir? Au moment où l'Amérique combat par tous les moyens légaux la boulimie de son ogre national, un tel cri d'alarme tombe à point nommé: il existe des alternatives technologiques viables à l'hégémonie de Microsoft, qui permettraient à la fois de diminuer la dépendance européenne et de rapatrier de vrais emplois. La France est en retard, plaident les esprits chagrins. Justement, réplique ce livre, le retard français est notre meilleur atout: nous avons certes raté un train, mais c'est celui qui est en passe de dérailler!
Répondre
V
Partagez ça aux veaux, le genre de vidéos qui va les faire vriller <br /> SCANDALE!!! #LancetGate : La fraude validée par Olivier Véran ! [ZAP RÉCAP 3/3]<br /> https://www.youtube.com/watch?v=o9W32ykG4_E<br /> <br /> Les sénateurs reportent à 2023 l'application du répertoire des représentants des lobbys pour les élus locaux. Ce second report du projet de loi représente un réel recul pour la transparence de la vie publique.<br /> https://www-publicsenat-fr.cdn.ampproject.org/c/s/www.publicsenat.fr/article/parlementaire/transparence-le-senat-reporte-de-deux-ans-le-repertoire-des-lobbys-pour-les?amp&fbclid=IwAR19JyuJqRXan-DyIyg0bcGINZdt9DY84zeO1IcSpMSQTKUdwmuIXQHgB4s<br /> <br /> <br /> Les flics démocrates !!<br /> https://twitter.com/AlexLunaViewof1/status/1267618199354454019<br /> <br /> Les Antifas de Soros en train de payer ....<br /> https://twitter.com/realDonaldTrump/status/1267515702652678144<br /> <br /> Un noir demande aux nervis d'extrême gauche d'arrêter des tout casser en leur nom.<br /> https://twitter.com/CorbacR/status/1267399035683573761
Répondre
M
L'Histoire américaine est courte, elle est pourtant l'objet de manipulation et d'interprétations délirantes. <br /> <br /> En France on la connaît très mal, et le peu que l'on en sait est complètement caricaturale, alors que, ironiquement, l'Histoire US a beau être courte, elle est intensément dense, car expression d'une foule d'intérêts privés plus ou moins divergents.<br /> <br /> En plus, elle est extrêmement bien documentée, la vie de John Casor en est témoin, l'Histoire américaine étant "légiférante", elle est pleine de droits et de lois, et par conséquent d'accords, de procès et de déclarations. C'est aussi une grande aventure juridique dont on pourrait retrouver les divers actes de naissances tant à Amsterdam, qu'à Londres.<br /> <br /> La bibliothèque du Congrès est, en ce sens, la cavernes aux archives, la mémoire du pays. On y trouve aussi bien les articles de presse de l'époque (les journaux étaient nombreux qui plus est), que les actes de loi, et autres décisions gouvernementales. Une mine d'or.<br /> <br /> On y apprend notamment que les gentils indiens, les Séminoles pour ne citer qu'eux, pratiquaient l'esclavage des noirs, à un tel point qu'il y avait même des tribus indiennes...devenues noires !! Métissage oblige...<br /> <br /> Les Crees, et le fameux chef Joseph, ont accompli le "Trail of Tears" (une migration forcée) avec plus de deux mille esclaves noirs dans leurs bagages ! Soit le tiers des populations concernées...<br /> <br /> Les indiens possédaient aussi des esclaves blancs... Cela va sans dire. Le business entre les "ennemis" atteignant des proportions stratosphériques. Nombres de villages indiens comptaient des invités permanents, des blancs ayant choisi de vivre parmi eux, chez les Cheerokees surtout, qui fournirront des régiments de guerriers au Sud, comme au Nord, pendant la guerre de sécession...<br /> <br /> Les cheerokees qui aujourd’hui représentent à eux seul le tiers des populations indiennes des US, plus d'un millions de personnes ! Les cheerokes donneront des sénateurs, des généraux, des milliardaires, philanthrope, sportifs, ...etc... Du délire !
Répondre
M
Les cheerokees sont du genre à briser les taboos, à flinguer les idées reçues, style "Y a pas eu de génocide indien", y'a seulement des winners et des loosers !<br /> <br /> Pour info, les Cheerokees font partis des cinq tribus indiennes dites "civilisées", sédentaires et très portés sur l'agriculture (à rapprocher aux mexicains), et qui, en deux deux, ont pris en route le train de la colonisation. Les cheerokees étaient pas du genre à se laisser abattre...<br /> <br /> Il y a sept million de descendants de cheerokees, et plus d'un million "natifs" aujourd'hui.<br /> <br /> C'est le genre d’exemple qui démontre que la colonisation US n'est pas aussi simple qu'on le croit, elle est nuancée. Mettre en opposition les blancs et les indiens est une erreur, vu que nombre d'indiens ont justement participé à cette colonisation.
V
Mario peux-tu expliquer cette partie de ton comm stp ?<br /> Les cheerokees qui aujourd’hui représentent à eux seul le tiers des populations indiennes des US, plus d'un millions de personnes ! Les cheerokes donneront des sénateurs, des généraux, des milliardaires, philanthrope, sportifs, ...etc... Du délire !
S
Le maire démocrate à Mineapolis est aussi le chef de la police.<br /> Juif réformé copain de Soros. Marié à une femme de la même communauté et lobbiyste communautair et d'entreprises<br /> Aucune allusion raciste. Non aucune.
Répondre
C
Quand on voit des familles blanches avec leurs enfants sur les épaules brandir des pancartes "Fuck white supremacy"... Comment dire... On sait qu'on a atteint le stade terminal de la maladie.<br /> <br /> Du sida mental.<br /> <br /> La prochaine étape, la dernière... ce sont les "soins palliatifs".<br /> <br /> C'est à dire une balle dans la tête (la compassion, toujours).<br /> ;-)<br /> <br /> Bref. Laissons-les brûler leur shithole. Les maires, les gouverneurs démos dégénérés ne se rendent pas compte qu'ils sont dans une "loose/loose" situation.<br /> <br /> Pour reformuler, trivialement : ils sont niqués.<br /> <br /> Il y a des vidéos qui montrent clairement que dans certains endroits les flics... laissent faire.<br /> <br /> Voilà la stratégie gagnante.<br /> <br /> Quelques flics sont déjà blessés (on compte plusieurs "voitures folles" ayant foncé dans le tas).<br /> <br /> Il suffit d'attendre. Il y aura quelques lynchages et victimes civiles aussi.<br /> <br /> Parfait.<br /> <br /> Toute violence se retournera contre les autorités locales. Et ceux qui sont associés à ces violences (Biden qui s'est dépêché d'aller dans une église noire... parler de "racisme"... en posant un genou à terre).<br /> <br /> Au milieu des ruines fumantes... l'Américain moyen se souviendra. En novembre.<br /> <br /> Et pour reprendre le fameux discours de Michael More juste avant l'élection de Trump en 2016...."Novembre 2020 la réélection de Trump sera the biggest fuck you ever recorded... and it will feel good".<br /> <br /> (si vous avez loupé ça à l'époque... ça n'a pas pris une ride)<br /> <br /> https://www.youtube.com/watch?v=vMm5HfxNXY4
Répondre