Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

QUESTION DE STYLE...

11 Juin 2020 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités

"Depuis des lustres, le Parti Démocrate et ses alliés manipulent activement les Américains de gauche pour les éloigner des questions qui pourraient gêner les puissants – des questions comme la justice économique, l’anti-impérialisme, la réduction du budget militaire, l’arrêt de la surveillance gouvernementale et de la militarisation de la police, et même l’argent en politique. Au lieu de cela, ils ont été encouragés à ne s’intéresser qu’aux questions dont les structures de pouvoir ne se soucient pas, comme l’avortement, la misogynie, les droits des LGBT, le contrôle des armes et le racisme."

Marion Maréchal, elle, déclare : "Qu'elle n'a pas à s'excuser d'être blanche". On peut même aller plus loin. Si les anti-fa disent que "tous les blancs sont racistes", que c'est intrinsèque à leur condition de blanc, pourquoi s'en excuser ? On ne doit pas forcer sa nature en faisant ce qui lui est contraire. et se rendre malade... Il faut obéir à son instinct, donc. De même, les humains, de toutes couleurs étant les mêmes au fond, ils sont, donc, tous racistes (l'appellation "blancon", est bien africaine, non ?). "La dénégation du racisme anti-blanc est consubstantiellement raciste".

En plus, traiter quelqu'un de raciste, ça rappelle des souvenirs. "Vipères lubriques", "Trotskystes", "zinovievistes" et même le pire : "boukhariniste" (je sais, là, j'exagère !), tout cela valant bien entendu, au mieux "rééducation", sinon déportation quand il n'y a pas auto-critique. La "rééducation", est appelée "sensibilisation", mais c'est tout aussi chiant.

Blanc ou pas blanc, les puissants traitent, partout dans le monde, les non puissants comme de la merde. Dans les villes démocrates ravagées, on va voir la fuite de beaucoup, comme on a assisté à Detroit ou Baltimore, et les policiers blancs remplacés par des policiers noirs, qui se montreront également violent pour taper sur les "afro-américains", pardon, "négros".... Là aussi, "The Wire" nous éclaire. Les dealers pillent la population, les politiciens pillent les dealers, et se foutent complétement de leurs administrés (sauf au moment de l'élection, quand il n'y a pas des machines à voter truquables) . Les policiers sont chargés de harceler la population -malhonnête ou honnête- et de maintenir le statu quo, sans chercher à savoir où va le fric considérable du trafic de drogue. Faut pas déconner, non ! Le politichien noir aux USA est chargé de garder son troupeau et de pas faire chier. Le président Johnson avait parfaitement vu le problème en 1865.

Floyd aurait eu une mallette de 20 000 $ avec lui, même mal acquise, il aurait eu toutes les chances de voir les flics se faire taper sur les "doit"... C'est comme le mec qui demande 1000 euro à sa banque et se voit demander des justifs tracfin.

"le pasteur Martin Luther King se présentait comme « an American Negro » ; pour lui l'important réside dans le combat pour les droits civiques, les subtilités du vocabulaire étant très secondaires. " Maintenant, on se fout de l'essentiel, pour se focaliser sur des subtilités.

Pendant ce temps, les choses qui fâchent :

- Stéphane Bern vit un cauchemar : il va devoir passer ses vacances en France, chez les ploucs, il fait un "sacrifice"...

- Lufthansa supprime 22 000 postes.

- Flixbus liquide sa filière eurolines.

- 2020 annus "horribilus pour l'économie (mais moins pire que 2021 ?). On l'aura donc dans l'anus ???

Pour conclure : "Archbishop Viganò’s powerful letter to President Trump: Eternal struggle between good and evil playing out right now"...

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Les effets de la crise commencent à se faire sentir en Île-de-France :<br /> https://www.leparisien.fr/societe/quand-le-covid-fait-basculer-dans-la-precarite-la-premiere-fois-que-je-suis-alle-aux-restos-j-ai-pleure-12-06-2020-8334081.php
Répondre
W
"Blanc ou pas blanc, les puissants traitent, partout dans le monde, les non puissants comme de la merde. " c'est une des exigences naturelles de notre planète,donc rien de surprenant !
Répondre
F
Il y a des débiles comme berthez qui rêvent de voir pafray (oups onfray ...) président ... Je lui ai mis le petit commentaire suivant:<br /> <br /> Que tous ces gens sont naïfs ... Tous ces intellos ... Quelle blague ... Faisons court:<br /> <br /> Matérialisme: règne de la matière dont le principe est: division ET multiplicité ! Mort de rire ! Donc guerre de tous contre tous, atomisation des sociétés, règne de la quantité et des masses, c'est à dire disparition de la qualité et des vraies élites, hyper consommation, destruction de la planète. <br /> <br /> République: gouvernement du peuple par le peuple pour le peuple ! Mort de rire ! Tous gouvernés et gouvernants en même temps (tiens ça me rappelle un type qui arnaque les médiocres de la majorité du peuple). D'autres âneries ?<br /> <br /> Démocratie: état de droit, nous sommes tous égaux en droit ! Mort de rire, les lois tuent les petites gens et gavent les fausses élites, regardez la télé c'est tous les jours.<br /> <br /> Suffrage universel: la majorité nomme les représentants ! Mort de rire ! Les médiocres élisent d'autres médiocres, les fausses élites, pour étaler la médiocrité partout dans le monde !<br /> <br /> Féminisme: Egalité homme femme ! Mort de rire ! Le sida mental dans toute sa macabre splendeur.<br /> <br /> Voila ... Pas besoin d'en dire plus, tout ce qui est à mettre à la poubelle de l'histoire est dans la liste ci-dessus. Alors les quelques clowns qui s'agitent dans la lucarne magique ben ça fait juste rigoler tout le monde et surtout les fausses élites. Mais à part ça continuez à voter hein !<br /> <br /> seul bon point à cet idiot inutile, le commentaire n'a pas été censuré, aurait il vu un coin de lumière pendant son grand sommeil ???
Répondre
G
Wall Street suite<br /> <br /> New York (AFP) - Wall Street a sombré dans le rouge jeudi, connaissant sa pire séance depuis son plongeon du mois de mars, dans un marché rattrapé par l'incertitude sur le front économique et sanitaire aux Etats-Unis.<br /> <br /> Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a dégringolé de 6,90% à 25.128,17 points.<br /> <br /> Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a perdu 5,27% à 9.492,43 points et le S&P 500 a abandonné 5,89% à 3.002,10 points.<br /> <br /> "On avait débuté la semaine avec un marché surévalué et une correction était de mise", a commenté Karl Haeling, responsable de la stratégie marchés pour LBBW.<br /> <br /> Depuis leur plongeon de mars, les grands indices new-yorkais n'ont en effet cessé de progresser, le Nasdaq clôturant même mercredi au-dessus de la barre symbolique de 10.000 points pour la première fois de son histoire.<br /> <br /> Mais la décision mercredi de la Réserve fédérale (Fed) de maintenir ses taux inchangés, entre 0% et 0,25%, jusqu'en 2022, avec l'anticipation d'un lent redémarrage économique a fourni un prétexte aux investisseurs pour un repli boursier.<br /> <br /> Le président américain Donald Trump a, lui, renoué avec ses critiques de la Fed, qui prévoit une chute du produit intérieur brut américain de 6,5% en 2020 avant un rebond de 5% l'an prochain.<br /> <br /> "La Réserve fédérale se trompe si souvent. (...) Nous aurons un très bon troisième trimestre, un excellent quatrième trimestre et l'une de nos meilleures années en 2021", a tweeté jeudi le locataire de la Maison Blanche.<br /> <br /> La seconde raison de la dégringolade boursière de jeudi, selon M. Haeling, "c'est que le marché a décidé de s'intéresser à la hausse des cas de contamination au coronavirus en dehors du nord-est des Etats-Unis", indique M. Haeling.<br /> <br /> Alors que les Etats-Unis comptent désormais plus de 113.000 décès liés à la pandémie et plus de 2 millions de personnes infectées, le Texas et la Caroline du Nord ont plus de malades du Covid-19 hospitalisés qu'il y a un mois. L'Arizona montre aussi des signes inquiétants.<br /> <br /> "Il est difficile de dire si cela représente une vraie augmentation du nombre de cas ou si c'est dû au fait que plus de tests de dépistage sont réalisés", questionne M. Haeling.<br /> <br /> Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a en tout cas assuré jeudi matin, sur la chaîne d'informations financières CNBC, qu'il n'y aurait pas de nouvelle fermeture de l'économie américaine même en cas de deuxième vague de la pandémie.<br /> <br /> Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine reculait, s'établissant à 0,6657% vers 20H15 GMT contre 0,7623% mercredi soir.<br /> <br /> https://fr.finance.yahoo.com/actualites/wall-street-gagn%C3%A9e-linqui%C3%A9tude-conna%C3%AEt-pire-s%C3%A9ance-trois-202714646--finance.html
Répondre
G
Wall Street, replonge, par crainte du "coronavirus" qui fait trembler la "FED" -6,90 à la fermeture<br /> <br /> Dow Jones Industrial Average (^DJI)<br /> DJI - DJI Cours en temps réel. Devise en USD<br /> <br /> 25 128,17-1 861,82 (-6,90 %)<br /> <br /> https://fr.finance.yahoo.com/quote/%5EDJI?p=^DJI
Répondre
L
Merci pour la conclusion. Une guerre qui dure depuis plus de 50 ans et qui me semble arrivé a son acte final. Les minorités ne pourront jamais gagner contre les majorités. Même leurs sournoiseries les plus infâme prendront fin. Ils ont deux solutions, se rendre ou périr. Perso je préférerais la seconde. ;))
Répondre
G
Que se passe t il à Seattle, dans une cité dirigée par le parti démocrate, dans un état acquis aux "démocrates" depuis 1968, et renforcé en 1988 ? (https://fr.wikipedia.org/wiki/Washington_(%C3%89tat) (https://fr.wikipedia.org/wiki/Seattle)<br /> <br /> À Seattle, les manifestants ont barricadé une zone autonome de six blocs, après que les protestations ont été accueillies par une violente réponse de la police. Au milieu d'une impasse de plusieurs jours, la police a enlevé les barricades et abandonné leur bâtiment de l'enceinte de l'Est, et les manifestants ont emménagé dans la région, la déclarant «Capitole libre». Nous allons à Seattle pour parler avec Omari Salisbury, un journaliste citoyen qui a retransmis en direct le soulèvement et la répression policière.<br /> <br /> Seattle Protesters Declare Autonomous Zone Around Police Precinct After Heated Standoff with Police<br /> •11 juin 2020<br /> <br /> https://www.youtube.com/watch?v=3NPYeDXXoKs
Répondre
B
Nous vivons la plus grave crise économique depuis 150 ans, estime la Banque mondiale.<br /> <br /> "C'est une crise qui devrait laisser des cicatrices pendant longtemps et poser d'immenses défis à l'échelle mondiale" selon la vice-présidente de la division Croissance équitable et Finance.<br /> <br /> L'économie planétaire doit se contracter de 5,2% cette année à cause du nouveau coronavirus, du jamais vu depuis la Seconde Guerre mondiale. Mais c'est le nombre de pays qui se retrouveront en récession qui fait de cette crise la pire depuis la Grande Dépression des années 1870, a souligné lundi la Banque mondiale.<br /> <br /> https://www.capital.fr/economie-politique/nous-vivons-la-plus-grave-crise-economique-depuis-150-ans-estime-la-banque-mondiale-1372058
Répondre
L
Johnson c'est 1965.<br /> Je dis pas ça pour les habitués mais pour les gens de passage.<br /> Castaner lit peut-être le blog.
Répondre
R
Ouais !<br /> En France ya pas qu'un ane qui s'appelle Martin !<br /> Aux US ils en ont deux à s'appeler johnson. Et comme par hasard leur prédécesseur s'est fait flingué.<br /> <br /> Vous avez dit bizarre ?<br /> Comme c'est bizarre !<br /> Bizarre ...!
P
arrose ça au bourbon
L
Mea culpa Reymondo ! <br /> J'avais oublié Andrew Johnson, lequel a sévi avant Grant. <br /> Comme dirait Castaner, il arrive d'avoir des lacunes... <br /> Santé !
P
non, c'est la présidence johnson, après l'assassinat de Lincoln. 1865-1868.
R
C'est le général Grant qui a succédé à Lincoln .
P
le président Johnson qui a succédé à Lincoln<br />
A
1)<br /> <br /> Bureaux: La Défense, un quartier bien mal préparé au "post-Covid"<br /> https://www.challenges.fr/entreprise/vie-de-bureau/bureaux-la-defense-un-quartier-bien-mal-prepare-au-post-covid_713236<br /> extrait :<br /> "INTERVIEW - Le quartier d'affaires de La Défense cristallise tous les problèmes qui vont peser sur le bureau post-Covid: offre pléthorique, réduction des besoins des entreprises et inadaptation des immeubles aux nouvelles normes sanitaires. Les tours du quartier d’affaires devront sans doute réduire leurs loyers, annoncent Bruno Amsellem et Olivier Gerarduzzi, respectivement associé et directeur du département Corporate real estate de Deloitte."<br /> <br /> Des bureaux à reconvertir en logements sociaux ?<br /> <br /> 2) <br /> <br /> La paire de jambes à 100 millions devient trop cher désormais.<br /> <br /> Les clubs anglais en déficit de près de 700 millions<br /> http://www.lessentiel.lu/fr/economie/story/les-clubs-anglais-en-deficit-de-pres-de-700-millions-17204957<br /> extrait :<br /> Parmi ces problèmes, Vysyble cite une dépendance exagérée aux droits télé, des coûts salariaux trop élevés par rapport aux revenus et une incapacité à identifier et anticiper correctement les évolutions financières. <br /> <br /> Le maillot de foot à 100 euros c'est trop cher aussi pour les pauvres.<br /> <br /> La fete et l'illusion sont terminées.
Répondre