Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

RESULTAT DE L'ELECTION PRESIDENTIELLE US 2020

4 Novembre 2020 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

La tête des journaleux à la télé ce matin était éloquente.

Trump pouvait encore gagner disaient certains hier. Sans vouloir y croireL'histoire du croquemitaine pouvant faire peur.

Certains par contre, entrevoyaient légèrement la vérité.

La vague bleue attendue était un clapotis, bien sûr, avec le bourrage d'urne Californien et New Yorkais, et les sondages, finalement, ne reflétait que les voeux des demandeurs des sondages, voire des sondeurs eux mêmes.
La réalité saute aux yeux, c'est la fracture territoriale de l'Amérique, avec l'opposition Heartland/rimland, qui se trouve ici aussi.
Le rimland ou anneau périphérique thalassocratique, tient au système libre échangiste, dont il profite, encore un peu, le heartland, ou coeur des terres est vidé de sa substance par ce même libre échange, ou alors l'économie se stabilise à un bas niveau.

Moralité ? Par comté, Trump emporte toujours 80 % de l'espace, et quelquefois, de manière caricaturale, notamment à NY. L'état vote massivement Trump, la ville aux urnes toujours bourrées, démocrate. Finalement, la base territoriale des démocrates ne concerne que quelques états côtiers de nouvelle Angleterre, et quelques états côtiers de la côte ouest. Ailleurs, les états remportés par les démocrates ne le sont que dans les grandes villes aux machines électorales bien réglées. Et au Bourrage d'urne, comme Minneapolis. Pour l'Illinois, si l'état vote républicain, seul Chicago vote seule démocrate.

Le clivage est clair. Les états intérieurs votent pour la fin de l'empire et parce que la crise énergétique les secouent plus que les états côtiers et bien approvisionnés en énergie d'abord parce que leur situation géographique en nécessite moins.

Le clivage est clair aussi quand on voit l'opposition entre les globalistes qui veulent maintenir l'empire, à tous prix, et les réalistes, qui ont constaté son déclin et sa disparition. En plus, il y a un effet de lassitude. Les USA sont assez grands pour que les citoyens s'occupent de leur affaires, et ils connaissent assez peu l'étranger, dont ils n'ont guère de nouvelles.

Le clivage est clair aussi, dans les états de Washington et l'Oregon. L'intérieur des terres et l'extérieur votent différemment. Au Nevada, tous les comtés ont voté Trump, sauf Las Vegas et Reno. Dans le sud, si le vote ethnique existe, il décroit.

Regardez la carte et cliquez sur les états.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
@ Jean-Pierre

Oui, mais il ne faut pas oublier qu'au Wisconsin il existe ce que l'on appelle le Election Day Registration. C'est-à-dire que l'on peut s'inscrire le jour de l'élection. Il n'y a pas de procédure standard et globale à l'échelle de la fédération. Chaque état a ses propres règles et législations électorales. Pas étonnant que ce soit le foutoir, et cette élection en est l'exemple parfait, non seulement rien de commun entre les 51 états de l'Union, mais en plus aucune procédure visant à sécuriser les bulletins. La fraude électorale en est donc facilitée.

Aetius320 parle de sécurisation des bulletins par correspondance, effectivement j'en ai également entendu parler, et ça correspondrait plus ou moins à ce qu'annonçait le général Nakasone qui avait dit que depuis 2017, ses services travaillaient à la sécurisation des prochaines élections.

Ici même nous sommes nombreux à avoir présagé que les élections seraient massivement frauduleuses. Vu le nombre de techniques différentes utilisées, il peut s'agir soit d'une stratégie concertée et coordonnée, soit d'initiatives personnelles de partisans fanatisés.
Le lapsus de Biden est amusant. Non seulement il reconnaît qu'il était au courant de ce que nous voyons se dérouler sous nos yeux, mais en plus il est le révélateur que Biden pourrait violer des gosses devant tout le monde, les médias n'en parleraient pas.
Répondre
G
L'homme, le plus grand prédateur, "pas pour sa survie, mais pour son plaisir"

Правительство Дании из-за угрозы распространения коронавируса, приняло решение уничтожить 12 млн. норок.

Le gouvernement danois, en raison de la menace de propagation du coronavirus, a décidé de détruire 12 millions de visons.

https://colonelcassad.livejournal.com/6302364.html

Вся датская норка должна быть убита.

Об этом премьер-министр Метте Фредериксен говорит на пресс-конференции и называет это «чрезвычайно серьезной ситуацией».

- Вирус мутировал у норки, и мутировавший вирус распространился на людей. Это может быть бомба во время предстоящей вакцинации от коронавируса. - Мутировавший вирус среди норок может быть связан с риском того, что будущая вакцина не подействует должным образом, - говорит премьер-министр.

Корона наблюдалась сегодня на 207 норковых фермах в Ютландии. Statens Serum Institut обнаружил пять примеров норковых ферм и 12 примеров у людей, где мутировавшие вирусы проявляют пониженную чувствительность к антителам .

Хьёрринг: 41 норковая ферма с коронавирусом из 60
Jammerbugt: 39 норковых ферм с коронавирусом из 72
Фредериксхавн: 36 норковых ферм с коронавирусом из 49

Tous les visons danois doivent être tués.

Le Premier ministre Mette Frederiksen en parle lors d'une conférence de presse et qualifie cela de «situation extrêmement grave».

- Le virus a muté chez le vison et le virus muté s'est propagé à l'homme. Cela pourrait être une bombe lors de la prochaine vaccination contre le coronavirus. «Un virus muté parmi les visons peut courir le risque qu'un futur vaccin ne fonctionne pas correctement», a déclaré le Premier ministre.

La couronne a été observée aujourd'hui dans 207 fermes de visons du Jutland. Le Statens Serum Institut a trouvé cinq exemples d'élevages de visons et 12 exemples chez l'homme où les virus mutés présentent une sensibilité aux anticorps diminuée.

Hjörring: 41 fermes de visons de coronavirus sur 60
Jammerbugt: 39 fermes de visons de coronavirus sur 72
Frederikshavn: 36 élevages de visons atteints de coronavirus sur 49 (la suite dans le lien)
Répondre
A
En france ce sera le mythe de la H5N1.
https://www.lavoixdunord.fr/884135/article/2020-10-25/grippe-aviaire-le-gouvernement-renforce-les-mesures-de-prevention-en-france
Suit cette info.
A
Des informations provenant des USA semblent dire que les bulletins officels ont été produits par le Département de la Sécurité Intérieure et marqués chimiquement par un isotope particulier.
L historique du marquage a de plus été sécurisé dans une blockchain.
Si c est vrai et qu un nouveau décompte ait lieu, ce sera une déroute totale pour les démocrates. Sachant que les tribunaux aux USA sont encore des vrais tribunaux pas comme en France.
Répondre
J
Milwaukee 200 % de taux de participation, 900 000 nouveaux électeurs dans le Wisconsin le jour des élections et ils ont tous voté Biden, plus d'électeurs que d'habitants dans certains états démocrates ... Et il y en a des dizaine comme ça .. et ce n'est sans doute que le début .
Répondre
J
Les démocrates ont même fait voté des morts. Le record est une personne née en 1823 au Michigan ... Ils ne se cachent même plus.
Répondre
H
Petites précisions sur les élections américaines (oui, encore, mais on va en bouffer pendant quelques temps de toute manière).
Il semblerait que 100 000 voix au Wisconsin et 128 000 voix au Michigan aient été comptées à la suite en faveur de Biden sans qu'un seul bulletin pour Trump ne soit comptabilisé durant le même laps de temps. Ceci se serait passé durant la nuit...Bien entendu c'est possible, mais les probabilités ne sont vraiment pas du côté de cette explication.
Voici une petite prévision du 8 septembre dernier, deux mois avant les élections. Vous prenez la prévision et la carte actuelle, elles se superposent parfaitement. Avec une imprécision qui n'en est pas une pour deux états.

https://twitter.com/NateSilver538/status/1303425863652986881

L'auteur dit s'être inspiré des sondages et identifie quelques états importants: Arizona, Wisconsin et Michigan, ainsi que Floride et Pennsylvanie. Pour l'auteur l'état important est l'Arizona. En relisant ce que j'ai mis plus haut, il semblerait que les états importants soient le Wisconsin et le Michigan qui avec 26 voix de grands électeurs à eux deux permettent de favoriser la bascule d'un côté ou de l'autre. Dans le Nevada il est fort possible que les choses soient également contestées (mon intuition).

Dans les réponses du tweet que je cite, il y a un sondage de NBC concernant la Pennsylvanie qui donne Biden 53% et Trump 44%. Les résultats partiels donnent pour l'instant Trump 53,6% et Biden 45,2% pratiquement les bons pourcentages, mais inversés...amusant non ?
Répondre
U
Apparemment, le bidouillage des démocrates se voit quand même un peu :
https://francksparce.tumblr.com/post/633867863621550080/fraude-%C3%A9lectorale-dans-le-michigan-d%C3%A9p%C3%B4t-massif?fbclid=IwAR2Qv7lQV08ZnzMdrgPBsv23gXYQ-z-hFJ1fVadAcJXHgzvYmc-3BHa85l8
Répondre
L
Edition Spéciale Zoom – Présidentielle Américaine : Trump s’imposera-t-il face au Système ? - YouTube
https://m.youtube.com/watch?v=gzXwr8LlDDg

Mise au point passionnante avec Gérald Olivier sur TVL.

Quel que soit l'imbroglio juridique dans lequel vont probablement s'enfoncer les démocrates pour tenter de sauver cette élection, et qui pourrait même aller jusqu'à la proclamation officielle de la victoire de Biden (cela même s'il semble bien que Trump était sensiblement en tête avant l'interruption du décompte des votes par six états), il s'agira de toute façon d'une grande victoire historique de Trump.

La déroute des médias main stream et des instituts de sondage est actée, et dans des proportions effarante.
Cela malgré la reprise en main des réseaux sociaux qui avaient tant joué en faveur de Trump il y a quatre ans.
Comme le laisse entendre Reymond, il semble bien que la lame de fond du "trumpisme" soit désormais installée massivement et durablement au cœur de l'Amérique continentale et par là du système politique américain.
L'Amérique des foules de bouseux qui se déplacent encore dans les meetings pour soutenir leur candidat est désormais trumpiste et c'est elle qui a saboté la technostructure démocrate.

Le sénat (sans parler de la cour suprême) restera contrôlée par les républicains et un Biden victorieux n'aura que peu de marge de manoeuvre.
Mais même le raz de marée bleu à la chambre des représentants n'aura pas lieu.
Ce point est crucial car l'Amérique de la "nouvelle économie" (branlecouillerie), celle de Wall Street et de la Silicon Valleys, a dépensé des sommes colossales pour pouvoir remodeler la carte électorale des États l'an prochain et en faire des chasses gardées démocrates totalement verrouillées à l'image de la Californie.
Ce plan aussi a de toute façon échoué.

Il est d'ailleurs symptômatique que le sort final de cette élection va se jouer dans un autre de ces états verrouillés à mort par la maffia démocrate, la Pennsylvanie.
C'est dans cette état déjà que fut scellé l'issue future de la guerre de Sécession, à Gettysburg en juillet 1863, au terme d'une bataille terrible et indécise qui ne tourna à l'avantage des nordistes républicains que dans sa phase ultime.
Même si je sais que Reymond a souvent des yeux de Chimène pour la cause du sud, je constate que l'un des enjeux essentiels de cette élection est le même qu'il y a 160 ans pour les républicains.
Faire sortir les nègres de la plantation démocrate.
Il se pourrait bien que le pari soit réussi.
Répondre
V
LOL Patrick, on avait tous tout bon sur votre blog. Et encore - 50%, ils sont gentils. Je pense un -70%

La sortie de la crise du coronavirus est sans cesse repoussée pour le secteur aérien. Les prévisions annoncent désormais des revenus inférieurs de 51% à ceux qui étaient attendus sur l'année 2021, et un rétablissement du trafic aérien en Europe semble désormais peu probable avant la fin de la décennie...

https://www.youtube.com/watch?v=zgYmk4zpp-Y
Répondre
M
https://www.euromomo.eu/graphs-and-maps/

à priori pas de surmortalité pour le moment en France
Répondre
M
Les résultats ne sont pas encore tombés au moment où j'écris, mais je vois qu'Atlanta, cet aéroport, risque de faire basculer toute la Géorgie dans le camp démocrate.

C'est cet état d'ailleurs où des milices armées de BLM avaient défilé devant Stone Mountain où les trombines de Robert E Lee et jefferson Davis figurent sur une falaise.
Répondre
H
La carte est édifiante à bien des points. L'analyse de Patrick Reymond je la partage et j'ajouterais quelques remarques:
D'abord un trait d'humour.
Stephen King dans son manoir de Bangor dans le Maine est-il à l'aise d'être entouré d'autant de rouge. Bien qu'il n'ait officiellement (à ma connaissance) soutenu aucun des candidats, je ne le vois pas trop Républicain.
Massachusetts et Rhode Island, les états de l'aristocratie américaine sont en ordre de bataille, tous les comtés ont voté Démocrate. C'est là que se trouvent les cerveaux de l'establishment.
En Oklahoma et en Virginie Occidentale au contraire il ne fait pas bon être supporter de Biden, pas un comté ne manque à l'appel.
En Viriginie le poids démographique des villes aura suffit à faire pencher la balance alors que les comtés ruraux sont massivement pro-Trump, ce que l'on savait déjà depuis les déclarations de faire respecter le 2nd amendement.
Mais n'aura pas suffit par contre en Floride, malgré le fait que toutes les grandes villes: Miami, Palm Beach, Orlando, Tampa, Jacksonville et la capitale Tallahassee soient bleues, l'état reste rouge.
De souvenir, les comtés de l'Est de la Californie étaient majoritairement rouges en 2016, ils sont devenus bleus, ce qui pourrait s'expliquer par le départ massif des Républicains de ces comtés où de toute façon ils n'avaient qu'une majorité relative. Même si les comtés du nord font encore de la résistance, c'est futile, la Californie est un aimant qui attire à elle les toxico, les inadaptés et les parasites. Les gens solvables s'en vont pour ne pas payer une politique décadente.
Les jours à venir vont secouer, les patrons de Biden n'entendent pas lâcher le morceau, qu'ils gagnent ou qu'ils perdent, ils veulent le pouvoir.
Répondre