Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BANQUE DE QUOI ???

15 Décembre 2020 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités, #Chronique de l'effondrement, #Immobilier, #Politique

Le p'tit rigolo à la tête de la BDF nous sort ses sornettes.

D'après guignol, on retrouvera le niveau d'activité 2019 en 2022. Après une baisse de 9 %, on aura un rebond de 5 % en 2021.

Pour le gouvernement ce sera une baisse de 11 % et un rebond de 6 %. Parce que, c'est bien connu, après une baisse, survient une hausse. On voit la puissance du raisonnement. Ou plutôt le conditionnement idiot de l'idiot qui le tient.

Je ne rappellerais pas le propos d'Audiard, mais vraiment, il ose tout, et c'est même à ça qu'on le reconnait.

"Le plein effet des vaccins anticoronavirus ne se fera pas sentir avant la fin 2021, a déclaré lundi François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France, dans une interview accordée à France Inter".

Et en quoi le zig a t'il la moindre qualité pour parler du vaccin ??? Et de son efficacité. Cela me rappelle un tonitruant garde de sceaux, éructant "la maladie de la vache folle n'est pas transmissible à l'homme".

On parle de prédiction, mais le président de la BDF est bien dans ce registre là, la lecture des boules de cristal.

Pour ce qui est des tests COVID, on arrive à un taux de faux de 97 %. Autant que la présidentielle US. Désinformation, corruption et racket à tous les niveaux.

"Si les démocrates ne pouvaient pas compter sur les citadins des mégapoles, les happy fews de la mondialisation, sur leur marché électoral issu des minorités de toutes sortes (ethniques, sexuelles, etc.), mais aussi sur toute la fraude massive que l’on peut organiser dans d’immenses métropoles – souvent gangrenées par la mafia (Detroit, Philadelphie, Chicago, etc.) – par rapport à des petites villes de province, et s’ils n’étaient pas soutenus quasi-unanimement par tous les Big medias, la Big tech et autres peoples, artistes ou sportifs, alors les démocrates ne seraient qu’une anecdote dans le paysage politique américain."

Logiquement, la campagne de vaccination sera une catastrophe, Pour quel but ?

Dans le monde réel, visiblement Ansarallah vient de faire péter un pétrolier. En Arabie séoudite.

Dans le monde réel, en 2030, en France, tous seront paysans, soumis aux tickets de rationnement ou dans le pire des cas, à la famine.

Chez les décervelés, on veut reprendre comme avant, l'avion, le train train. Mais c'est pas gagné. Il faudrait qu'il y ait encore des compagnies aériennes. C'est Bill Gates qui va être content, son Bombardier sera plus embêté par les gueux.

La confiance n'existe plus pour les gouvernants, réduits à réprimer. Et dont les vrais cosaques sont désormais fort mécontents.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
New York a perdu 70.000 habitants et 34 milliards de dollars de revenus<br /> https://www.lefigaro.fr/flash-eco/new-york-a-perdu-70-000-habitants-et-34-milliards-de-dollars-de-revenus-20201215<br /> <br /> çà marche aussi pour Paris à votre avis ?<br /> <br /> <br /> Logement neuf: le bâtiment s’attend à une «crise historique» en 2021<br /> https://immobilier.lefigaro.fr/article/logement-neuf-le-batiment-s-attend-a-une-crise-historique-en-2021_fa8e572a-3eb0-11eb-9ae8-33572115708c/<br /> <br /> => etrange cet article du Figaro. rien sur le fait d'avoir des acheteurs solvables et qui ne tombent pas au chomage.<br /> rien sur une possible baisse de l'immobilier et des acheteurs qui se retrouve en capital négatif.<br /> rien sur une flambée de la fiscalité locale comme sur les taxes foncières lorsque les collectivités locales ne voudront pas ou ne pourront pas réduire leur trait de vie suite aux dépenses pendant les années de vaches grasses.<br /> rien sur les impacts potentiels d'une future taxe covid19 et son impact sur un budget de ménage bouffé par les dépenses contraintes.<br /> <br /> Comme dirait Hollande : "c'est gratuit, c'est l'état qui paye" .... jusqu'à ce qu'il fasse faillite ....
Répondre
A
Les buts possibles du vaccin sont les suivants :<br /> - stérilité à long terme<br /> - abaissement du système immunitaire pour augmenter à terme les profits des labos.<br /> - injection de nano éléments qui traverseront la barrière encéphalique et pourront rentrer en résonance avec les ondes 5g. Conf. la crypto de Gates.<br /> <br /> Cela peut peut être aussi une combinaison des trois.
Répondre
L
La guerre civile devient inévitable aux USA, par Thierry Meyssan<br /> https://www.voltairenet.org/article211840.html<br /> <br /> Pourquoi en Europe notre lecture juridique de la crise américaine -où l'on pense encore que ce sont les décisions de justice qui règleront le problème- sont complètement à côté de la plaque.<br /> <br /> Normal, avec les vingt ans de retard de rigueur par rapport aux américains, nous en sommes encore à considérer que "l'état de droit" ne sert pas qu'à camoufler le règne sans partage d'une aristocratie d'argent et seulement à cela.<br /> <br /> La dernière décision de la cour suprême n'est tout bonnement qu'identique à celle rendue lors du différent Bush / Al Gore. Elle montre simplement -à notre naïf entendement- que l'organe suprême se lave les mains du trucage des élections. <br /> <br /> L'intérêt du texte de Meyssan, outre qu'il repose l'antagonisme irréductible entre les puritains et les jacksoniens, est aussi de rappeler que les américains sont maintenant à même de faire directement le lien entre le trucage des élections et la crise sanitaire.<br /> <br /> De nombreux États ont en effet engagé des procédures contre les mesures sanitaires jugées contraires à leur constitution, ce qui pourrait conduire à l'invalidation de tous les derniers scrutins (y compris locaux) dans ces états. <br /> Conclusion de Meyssan :<br /> <br /> [Il ne sera pas possible de vérifier les faits allégués au Texas et ailleurs avant la réunion du Conseil électoral fédéral. Le Texas et d’autres États fédérés où se déroulent des recours similaires, ainsi que ceux qui devront annuler le scrutin, ne pourront donc pas participer à la désignation du prochain président des États-Unis.<br /> <br /> Dans un tel cas, la seule procédure de substitution qui s’applique revient au nouveau Congrès, dans lequel les Puritains sont minoritaires et les Jacksoniens majoritaires.] <br /> <br /> Solution qui coule de source mais qui devient toujours plus impraticable dans la réalité d'une configuration évidente que René Girard appelait l'inexorable montée aux extrêmes. <br /> <br /> Imaginez aussi ce que pourrait donner la décision d'un confinement sanitaire général par Biden dans un tel climat ? <br /> <br /> Maintenant, à tous ceux qui sont impatients de voir le sang couler depuis le PC révolutionnaire de leur chambre à coucher, je rappellerai combien la guerre de Sécession reste le traumatisme originel qui hante l'imaginaire des américains (on l'a encore vu avec l'affaire du déboulonnage des statues confédérées). <br /> <br /> En estimant les pertes civiles, elle a tué entre cinq et dix pour cent de la population d'alors et laissé des destructions sans nom. <br /> On peut donc comprendre que ceux qui se retrouvent à nouveau avec une telle perspective devant eux s'y dirigent en traînant les pieds.
Répondre
H
En complément il y a deux choses à prendre en compte. <br /> Ceux qui agissent aux extrêmes pour pousser à la Guerre Civile pensent qu'ils se sortiront sans conséquences dommageables d'événements qu'ils auraient provoqué. C'est une illusion, surtout à notre époque.<br /> <br /> Ensuite une Guerre Civile sur le papier, c'est bien sympa, mais il y a des termes qui restent tout de même imprécis: fin des hostilités, coût humain et matériel. Depuis que dans les conflits au XXe siècle l'annihilation totale du camp opposé est devenue un but à atteindre, on peut imaginer qu'une guerre civile dans un pays occidental serait une catastrophe ayant des conséquences insoupçonnées, surtout s'il s'agit de l'une des grandes puissances militaires et économiques.<br /> <br /> Cependant, je pense que c'est une possibilité réelle, non seulement à cause de la situation qui a atteint le point d'ébullition dans de nombreux domaines, mais aussi parce que les diverses oligarchies ne seraient pas contre le fait que la population des gueux s'autorégule, au pire on pourra toujours leur donner un coup de main...<br /> <br /> Quoi qu'il en soit, il n'y a pas grand chose que nous puissions y faire à notre échelle individuelle. Si cela doit arriver, ça arrivera, et il faut non seulement en être conscient mais également s'y préparer au mieux (et ça, beaucoup de monde refuse ne serait-ce que l'envisager). Pour ceux qui croient dans le pouvoir de la prière ça ne peut pas faire de mal.<br /> <br /> L'année 2021 va être très intéressante.
G
"Prospective pour l'aérien" ...!<br /> <br /> Le transport aérien ne sera plus jamais le même<br /> <br /> https://www.maddyness.com/2020/12/06/le-transport-aerien-ne-sera-plus-jamais-le-meme/<br /> <br /> "En 65 jours, le trafic a perdu ce qu’il avait gagné en 65 ans". Tel était l’accablant constat que formulait le PDG de Lufthansa, Carsten Spohr, en s’adressant aux actionnaires de la compagnie allemande le 5 mai dernier. Malgré cette crise inédite dans son intensité, un avenir sans transport aérien reste impensable. Mais à quoi pourrait-il ressembler après la crise ?<br /> <br /> Republication d’un article de The Conversation du 2 décembre 2020.<br /> <br /> Au printemps dernier, le nombre de passagers de Lufthansa n’était que de 1% par rapport à celui de l’année précédente. Un chiffre qui illustre l’ampleur de la crise, à l’instar des sombres perspectives mondiales pour le secteur. L’International Air Transport Association (IATA) prévoit ainsi une baisse de 55 % du nombre de passagers dans le monde par rapport à 2019, incluant les mois où le trafic était encore à un niveau normal. Malgré cette crise inédite dans son intensité, un avenir sans transport aérien reste impensable. Mais à quoi pourrait-il ressembler après la crise ?<br /> (la suite dans le lien)
Répondre