Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

REELLE ACTIVITE ECONOMIQUE

29 Décembre 2020 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités, #Chronique de l'effondrement, #Energie

Pourquoi l'industrie redémarre alors que le reste... reste en rade ?
Simplement parce que c'est une activité économique UTILE, et que beaucoup du reste, à savoir tourisme, croisières, liaisons aériennes, restaurant, c'est du FUTILE SUBSTITUABLE. L'activité dite de branlecouille.

Gail Tverberg résume bien la situation :

"Mais alors, le redémarrage ne fonctionne pas. Il y a trop de morceaux brisés de l'économie. Trop d'entreprises en faillite; trop de chômeurs; trop de dettes qui ne peuvent être remboursées. Et un virus qui ne disparaît vraiment pas tout à fait, les gens inquiets et peu disposés à tenter de reprendre leurs activités normales."

Pour ce qui est des "activités normales", je serais circonspect. D'ailleurs, même G. Tverberg a ses limites.
Par exemple quand elle prévoit la disparition de certaines activités comme l'enseignement, et la médecine. Un médecin m'a dit tout le bien qu'il pensait des médecins de 3 sous cubains. De leur système de santé, lui aussi à 3 sous, et du remarquable
succès de leur enseignement lui aussi à 3 sous. Partout, il avait trouvé des gens qui comprenait sa langue.

On est très loin de l'effondrement du système éducatif occidental, qui atteint parfaitement ses buts : formater des illettrés fonctionnels. il remplit parfaitement ses buts, distribuer des torche-culs et ne rien apprendre.

Dans ce qui est cité aussi, sur la suppression des incendies de forêts, c'est à mettre en évidence avec ce qui dit Marty Raney. Les gens vivent dans un lieu, sans en tirer aucune ressource ou très peu. La biomasse pourrie sur place, préparant aux incendies de forêts. La justice interdit, d'ailleurs, le ramassage du bois mort, ce qui était jadis un usage considéré comme normal et indiscutable. Marty Raney, lui, vient d'Alaska qui comptent 0.43 habitants au km2.
Un internaute avait fait remarquer le manque de terres pour les exploitants agricoles. En réalité, là aussi, c'est simplement la question du machinisme agricole. En 1945, une ferme de 20 hectares, avec seulement la famille d'agriculteurs, c'était démesuré. Avec les premiers tracteurs, 50 furent trop petits. La bonne était 80. Mais 20 hectares, c'était déjà immense par rapports aux lopins couramment vus.

10 Hectares pour une famille de 10 personnes au XVIII°, c'était être à l'aise.

Des terreplatistes existent encore. "Le rationnement vient. La pénurie vient. Non, nous ne sommes pas encore « vraiment » en crise." Si on demandait aux pauvres, aux chômeurs et "bénéficiaires" du RSA ce qu'ils en pensent ??? Ce n'est pas un mode de rationnement ???
Sans doute des avions partirons encore, pendant quelques temps, d'Orly et de Roissy. Mais le nombre, là aussi, de "bénéficiaires", risque d'être réduit. De plus en plus.

"L'économie, c'est la répartition de la rareté." Et encore, ne parle t'on même pas du tiers monde et de ses bidonvilles.

Pour le moment, être "hors réseau", c'est avoir la foi et une âme de militant. Bientôt, ça risque d'être la règle. Et même devenir une ressource.

On réinvente des termes pour masquer. On n'augmente pas la densité de population dans un logement. On "colive". Pour diviser le loyer et les dépenses contraintes par le nombre d'occupants. ça s'appelle une famille.
Comme je l'ai dit, diminuer drastiquement l'énergie consommée par les logements, c'est facile. Il suffit de passer de 2.6 personne/ logement à 5.2. Là, je sens comme un malaise.

Renouvellement des temps, renouvellement des mentalités et des personnels. Le plus marrant, c'est quand on a un dirigeant jeune, qui a une mentalité de vieux con d'il y a 40 ans.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Le système de soins occidental a changé de nature, il n'est plus là pour soigner mais pour faire un max de pépettes. La santé est une branche du capitalisme à part entière avec de la corruption, de médecins juges et parties et des conflits d'intérêts trop évidents pour être dissimulés aujourd'hui.<br /> Pareil pour l'enseignement dit "supérieur" un système qui fait travailler nombre de personnes, qui maintient les étudiants loin du marché du travail qui n'existe plus pour eux et qui au final ne sert à rien pour personne.<br /> Je pense que l'école est lié à l'industrie, les pays qui se sont désindustrialisés depuis 50 ans on vu le niveau s'effondrer à l'inverse des pays qui ont décollé depuis 50 ans, voir le classement PISA ou autre, premier la Chine, dernier la France.La déséducation nationale est la désindustrialisation nationale. On préparait les enfants à l'usine, discipline, effort, soumission, aujourd'hui on les prépare à être des consommateurs, insatisfaits, infantiles, capricieux et idiots au final.<br /> Bonne fin d'année à vous.
Répondre
G
Bonjour à tous,<br /> Je suis bien d'accord avec vous Chuck.<br /> J'ajouterai simplement que la déconfiture de l'enseignement notamment supérieur (qui découle d'ailleurs du reste) et de la recherche est un avatar quelque part inattendu du système (qui était finalement de conserver en occident tout ce qui est conception études et mise au point, donc nécessitant d'excellentes formations, pour faire fabriquer les produits dans des pays peu développés). L'appât du gain et l'évolution de la répartition des richesses (actionnaires alliés aux dirigeants d'entreprises) ont conduit les Etats de moins en moins riches à des économies de plus en plus importantes (infrastructures, services publics et donc enseignement) en parallèle avec l'escroquerie que constitue la dette (pourquoi faut-il expliquer sans cesse qu'obliger un Etat à emprunter au prix fort auprès des banques privées pour se financer est une aberration).<br /> Conséquence: l'occident est fichu: la perte dans l'enseignement est irrécupérables avant plusieurs dizaines d'années. La Chine a parfaitement compris dont les chercheurs et enseignants sont aujourd'hui à un niveau bien supérieur aux nôtres (en tout cas aux générations récentes, je dirai même jusqu'à 55-60 ans).