Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'EST BEN CONNU

2 Février 2021 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités, #Chronique de l'effondrement, #Economie, #Energie, #Politique

L'onanisme, ça rend sourd (enfin, c'est ce qui se dit !). Et être sourd, c'est souvent doublé d'être lourd.

Donc, comme me l'a signalé un lecteur, un article de Marianne, avec des commentaires écrits par des bisounours et des gens paumés (pas tous et loin d'être une majorité, mais certains méritant même une invitation à dîner), qui ne savent pas dans quel monde ils habitent.

Bon, je vais me répéter, un énième fois, des fois que des nouveaux lecteurs viendraient s'égarer ici.

- L'uranium a connu un pic de production depuis 1981, et la production est déficitaire, certaines années très lourdement, depuis 1989. On ne parle pas de quelques %, mais de 50 % certaines années,

- second point, les gouvernants des pays miniers ont été TRES échaudés par l'exemple Kazakh. Ce gouvernement s'est lourdement impliqué dans le développement des mines de ce pays, comme d'hab, le recours à l'endettement a été très lourd, mais le prix de l'uranium est passé du pic de 130 $ la livre à 20 et oscille entre 20 et 40 depuis. Donc, pour tous les investissements miniers, l'horreur complète et pour tous les gouvernements, l'enfer de la dette. Bien sûr pour les Kazakhs, ce n'est pas le pire, parce que le pays à d'autres ressources qui lui ont permis de faire face. Mais dans le cas du cuivre, ce contre exemple a notablement échaudé le Chili, par exemple, et découragé le redémarrage des mines de Cornouailles.

Moralité, c'est toujours très con de prendre, comme prix de référence, un prix de bulle.

- Certains voudraient remplacer les centrales à charbon par des centrales au gaz. Pas de problèmes, 10 ans de travaux pour modifier les centrales, et il y a qu'à tirer quelques gazoducs. Le problème de l'existence de ressources en gaz suffisantes échappent à des cervelles aux tailles de petits pois, ainsi que les délais totalement incompressibles pour le faire...

Moralité, on ne change pas, du jour au lendemain, des capacités de production. D'abord, parce que, physiquement c'est long et que financièrement, ça signifie la faillite.

- On parle de "relation privilégiée" entre Allemagne et Russie. La relation privilégiée, c'est tout simplement, la géographie.

- Certains disent et râlent que le renouvelable, c'est pas tout le temps et aléatoire. Mais le problème, c'est que ce sera vite, ça, ou rien d'autres. Capice ??? Le plus grand décervelage, c'est de croire les ressources infinies et qu'on a le choix.
 

Pour rappel, la production d'uranium est déficitaire, le pic d'extraction est ancien (1981), le pic charbonnier visiblement, date de 2012, le pic pétrole classique de 2008, de tous pétroles de 2018, il ne reste que le gaz, pas encore atteint partout, mais les pics gaziers ont ceci de particulier qu'ils sont brusques et brefs.

Comme disait les diplomates allemands en 1914, "un prétexte n'est qu'un prétexte, inutile d'essayer de lui donner des faux airs de vérité".

"Foutre en l'air un pareil projet, si important, pour un foutriquet stipendié comme Navalny laisse pantois ! C'est comme si l'Allemagne exigeait que la France renonce sous 15 jours au nucléaire civil pour tolérer le bavardage du frexiteur et "opposant" Asselineau ! Nous vivons des temps grotesques ! Ce n'est même plus tragique, c'est une clownerie pathétique. Quelle bande de dégénérés, de nains !"

La réaction du lecteur, est très saine, et des articles de marianne, sont très idiots. " 87 millions de pro-Navalny font sortir Poutine de son mutisme".
Là, on atteint les sommets de la connerie journalistique. Ce n'est pas parce qu'on va voir une vidéo qu'on la croit. Le libre arbitre du lecteur, ça dit quelque chose au pisseur de copie ???

Pourquoi pas croire au "résultat incontestable" de la présidentielle US, pendant qu'on y est ???

Politiquement, d'ailleurs, Mitch Mac Connel, s'est flingué en trahissant Trump, et en critiquant ses collègues républicains...

Un article nous dit que "La France n’a pas été mieux préparée à la mondialisation qu’à la Seconde Guerre mondiale". C'est faux, parce que la France, militairement parlant était très bien préparée à la guerre. C'est le problème des élites et de militaires paumés (qui ne savaient pas dans quel monde ils vivaient) qui a entrainé la défaite. Là aussi, on peut avoir la nostalgie de Staline. Quand Vassili Blucher n'a pas gagné de manière suffisamment convaincante la bataille du lac Khassan, il l'a fait fusiller, avec son état major. D'une manière générale, dans une guerre, les officiers du camp vainqueur (de la précédente guerre) sont admirablement préparés A LA GUERRE D'AVANT... Et pas à celle qui va se livrer...

Là aussi, il a échappé au pisseur de copie que la guerre, c'est de la physique pure. Il faut des armes, plus que l'ennemi et savoir s'en servir mieux que l'ennemi.

Si, effectivement, l'armement français de 1940 était qualitativement et quantitativement bien supérieur à celui allemand, la manière de s'en servir défaillait totalement. La première division de cuirassiers de réserve (blindés), a été étendu, étalée et diluée (et finalement perdue corps et âme) sur un front de 40 km, alors que les panzerdivisions agissaient en masse sur front très court, et submergeaient les défenses. Ce que fit Pétain en 1917, à la Malmaison et pendant la seconde bataille de Verdun. Détruire l'ennemi par un matraquage intense et percer...

Visiblement, les gradés français de 1940 qui avaient tous fait la guerre précédente n'avait rien retenu.

Les 3 singes, aveugles, sourds, muets...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Le secteur de l’aérien en pleine turbulences

Le secteur de l’aérien de nouveau en pleine turbulences. La fermeture des frontières annoncées par l’Etat met à mal les compagnies qui commençaient à vendre des vols pour la haute saison. Avec les nouvelles restrictions qui débuteront mercredi, il est très probable que la fréquence des vols longs courriers soit revue à la baisse.

https://www.tntv.pf/tntvnews/polynesie/societe/le-secteur-de-laerien-en-pleine-turbulences/

Ils espéraient un redécollage en douceur en 2021. Les professionnels du secteur de l’aérien se sont réunis ce lundi matin au haut-commissariat. Une réunion pour évaluer les conséquences suite à l’annonce de restreindre à des motifs impérieux tous les vols entre la métropole et la Polynésie française, afin de protéger l’archipel contre les nouveaux variants de la Covid-19.

Les vols touristiques sont suspendus dès mercredi. Sans un nombre suffisant de passagers à transporter, la fréquence des vols sera très probablement revue à la baisse. « Le programme est pour cette semaine. La semaine prochaine on verra. À aujourd’hui, on a maintenu notre programme de vols. Après, le maintien du programme de vols dépendra tout simplement des motifs impérieux, économiques de la compagnie, à savoir est-ce qu’il y a des passagers dans les avions. S’il n’y a pas de passagers à transporter, on ne va pas faire voler des avions vides, c’est une évidence », déclare le P-dg d’Air Tahiti Nui, Michel Monvoisin.

La compagnie maintient donc pour l’heure son programme avec deux 2 vols hebdomadaires vers Paris et deux à destination de Los Angeles.

Air France effectue deux vols par semaine pour rejoindre la métropole. Mais pour combien de temps ?

Les compagnies se donnent une semaine pour évaluer l’impact de cette nouvelle restriction dont la durée n’a pas été clairement annoncée. 2 mois ou plus ? Alors qu’elles préparaient une légère reprise avec la saison haute , jamais les compagnies aériennes ont été confrontées à une telle crise dans le temps.

« On me dit de garder mes charges et on m’enlève mes recettes… (…) Dans le discours ils ont dit qu’ils allaient continuer à payer, à nous soutenir. On est à l’écoute. On compte sur l’Etat aujourd’hui. Clairement, il n’y a que l’Etat qui peut amener des solutions. »

Un ralentissement du trafic aérien ne serait pas sans conséquences. Toute la logistique du fret comme le transport de colis par exemple, ou les produits importés serait perturbé. Du côté de la plateforme internationale de Tahiti Faa’a, il faudra aussi s’adapter et s’attendre à voir l’aérogare sans l’enthousiasme et l’affluence des arrivées et des départs.
Répondre
H
Quel plaisir Patrick de lire ces mots sur l'armée française en 1940. Lorsque j'étais en license d'histoire contemporaine (il y a 30 ans j'ai fait un petit exposé sur le front populaire et le réarmement. Les fonds (secret car la "gauche" ne pouvait pas ouvertement réarmer la france) étaient légions pour la ligne maginot mais pas que... les chars, les navires les avions francais étaient au moins équivalents et généralement bien supérieur (B1Bis, Dewoitine 520, Richelieu ou Jean Bart et le fameux Surcouf le sous marin croiseur ...) et leurs nombres étaient plus que suffisant. Mais comme tu le dis encore faut il savoir où les positionner. Il y avait des unités de char dans l'ouest de la France au cas.
Bonne journée
Répondre
G
Italie, de vraies infos qui cachent une réalité (vidéo)

Rome : une réouverture des restaurants en trompe-l'oeil
Mise à jour :: 03/02/2021 - 07:38

https://fr.euronews.com/2021/02/02/rome-une-reouverture-des-restaurants-en-trompe-l-oeil?utm_source=upday&utm_medium=referral

Presque partout en Italie, les bars et les restaurants ont pu relancer leur activité ce lundi. Mais pour certains commerçants de la vieille ville de Rome, cette réouverture n'est pas forcément une délivrance. C'est même parfois un poids.

L'absence des touristes dans la ville éternelle se fait ressentir, comme le constate Vion Kerri, gérant d'un restaurant. "C'est une fausse ouverture, c'est comme si on était fermé" déplore-t-il devant sa terrasse, vide. "C'est l'État qui bénéficie de notre réouverture" explique-t-il.

Effectivement, dans la capitale italienne, les terrasses restent clairsemées. Sur la Piazza Navona, le patron du restaurant le Domiziano dit perdre espoir. " Il n'y a personne, et donc pas de recette. Nous perdons de l'argent" affirme Mauro Pizzuti. "Le centre historique de Rome est complètement désert alors qu'on a besoin du tourisme. Vous pouvez voir par vous même" se plaint-il.

Avec le passage de la majorité du pays en zone jaune, les restaurants et les bars ont pu ouvrir en journée et en présentiel, sauf le soir car le couvre-feu de 22h00 à 5h00 est encore en vigueur sur le territoire national.

Dans le pays, seuls le Haut-Adige (nord), l'Ombrie (centre), les Pouilles, la Sardaigne et la Sicile (sud) sont classées en "orange" (risque moyen). Plus aucune région n'est classée "rouge", le niveau de risque le plus élevé.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a averti jeudi qu'il était "trop tôt pour assouplir" les restrictions en raison de la circulation "encore très élevée" du virus. "L'Italie est à contre-courant", a confirmé Walter Ricciardi, un expert en santé publique qui conseille le ministère italien de la Santé face à la pandémie, dans un entretien vendredi avec l'AFP.

Dimanche, la péninsule a enregistré 11 252 nouveaux cas, un chiffre en baisse par rapport aux 12 715 comptabilisés samedi.

Rome : une réouverture des restaurants en trompe-l'oeil
•2 févr. 2021

https://www.youtube.com/watch?v=qr7L67Uuuwk&feature=emb_logo
Répondre
G
La chasse au "coronavirus" continue en chine (province de l'hebei) (vidéo)

Des milliers d'unités d'isolement (alias cellules de prison) ont été construites dans la province du Hebei, dont 2600 dans la seule ville de Xingtai.

Toute personne ayant pu être en contact avec un cas confirmé est amenée à ses frais dans ces installations de quarantaine, où elle vivra jusqu'à 21 jours.

https://twitter.com/TruthAbtChina/status/1356654041959452675
Répondre
G
Récemment, un nouvel hôpital mobile pour la prévention des épidémies a été ouvert à #Shanghai. L'hôpital mobile est spécialement conçu pour traiter les patients atteints de maladies infectieuses telles que le COVID-19. (Paquet source: Pearvideo) (vidéo)

https://twitter.com/cgtnenespanol/status/1356739178302693376
Répondre
D
avec les merdias "mainstream" qui evoquaient tous le "chateau de poutine" faut pas etre surpris du nombre de voyeurs...sans doute que la plupart des 100 millions sont des occidentaux rabattus par la presse et la clique des radiobleu et autre blabla pour decerebrés
Répondre
M
"Certains disent et râlent que le renouvelable, c'est pas tout le temps et aléatoire."

C'est là où il faut le coupler et l'intégrer dans un réseau intelligent piloté par des puissants algorithmes pour répartir efficacement en fonction de la demande. C'est un peu compliqué que tourner un potar' à gauche ou à droite; ça c'est sur.

Mais je fais confiance aux thermodynamiciens de génie qui viennent d'Afrique subsaharienne. Ils ont déjà fait d'excellents travaux en outrepassant le principe d'Archimède... En effet tout corps de migrant plongé dans la Méditerranée déplace plus d'un millier de fois sa masse en nervis d'ONG.
Répondre
D
on fait encore mieux en france avec le compteur Linky...la vraie revolution est là.
On ajuste la demande à l'offre en modifiant votre contrat oà la volée.

Si le reseau est faible on deleste par baisse du seuil de declenchement les utilisateurs les moins prioritaires tout en laissant assez pour les fonctions vitales ..
l'ideal etant de delester tout ce qui fait de la chaleur et qui represente la plus grosse conso et qui peut etre differée.
G
Il y a 4 jours,une info bien triste, venue d'outre manche...

Comment mourir du covid19, lorsque l'on a nié l'existence de ce virus .

‘Covid denier’ Gary Matthews dies from the virus alone day after testing positive

Gary Matthews, un «négateur de Covid», décède seul du virus après avoir été testé positif

https://www.standard.co.uk/news/uk/covid-denier-gary-matthews-dies-b908310.html

La famille d'un «négationniste de Covid» a déclaré l'avoir supplié de porter un masque avant de mourir seul dans son appartement du virus qui a fait plus de 100 000 Britanniques.

L'artiste Gary Matthews, 46 ans, a eu un test Covid-19 positif et était en isolement lorsqu'il est décédé à son domicile de Shrewsbury, Shropshire, le 13 janvier.

Il était malade depuis une semaine et avait été testé positif la veille de sa mort.

On ne sait pas exactement comment le peintre «gentil mais timide» a attrapé le virus, mais selon sa famille, il n'a pas porté de masque ni adhéré aux mesures de sécurité et a continué à rencontrer des amis après avoir succombé à des théories du complot en ligne.

Son profil Instagram montre qu'il était un portraitiste talentueux, créant des portraits de visages célèbres à partir de films et de musique comme Roger Moore après avoir commencé à peindre plus tard dans sa vie, en suivant le cours de peinture des beaux-arts de l'Université de Wolverhampton.
Répondre
D
encore une belle propagande pour effrayer les gnous