Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FINIES LES BONNES INTENTIONS...

27 Mai 2021 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités, #Politique

Mais il est trop tard, les dégâts sont fait.
Après le "defunding the police", on a droit au "de-defunding the police", et à la ré-augmentation des budgets.

Parce que les crimes ont flambés (+76 % à New York) et à Baltimore, personne à envoyer pour ramasser les cadavres dans la rue. Mais si "BLM", BLMpas du tout quand ce sont des noirs qui dessoudent d'autres noirs. Mais attention, hein ! Interdit de dire le Mot en "N", ou négro. C'est pô bien. Moi, je pensais naïvement que c'était pas bien les "N" dans les sacs poubelles et une espérance de vie de 18 ans pour les "N" à Baltimore. Pour les femmes c'est un peu mieux, mais pas guère, la drogue, ça tue 3 fois plus que les coups de feu.

A l'image de Baltimore, qui ne s'est jamais remis des émeutes de 1968, il est clair que la totalité des villes démocrates qui ont vu les émeutes ne s'en relèveront pas. Beaucoup d'entreprises et d'habitants ont du fuir, et les victimes de la délinquance ont subis de graves préjudices.

La folie immobilière touche les petites villes, sûres, et sans doute pas dirigées par des gens politiquement corrects, ni même "réveillés"...

L'augmentation des taxes locales, la difficulté à trouver des locataires, la baisse des prix des locations, c'est une spirale auto-entretenue de dégringolade. Peut être encore pire, car si des villes mouraient déjà aux USA, comme Detroit ou Baltimore, les loyers étaient loin d'y baisser...

En Suède aussi, les joies de l'immigration "chance pour le pays", se montrent. Record de morts par armes à feu.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
La Suède est morte depuis un bout de temps. Cela m'avait frappé il y a quelques années quand ils avaient été parmi les premiers à promouvoir la théorie du genre dès l'école primaire (ou est-ce la maternelle), et à modifier leur langue pour intégrer un pronom personnel neutre, inexistant jusqu'alors, pour ne pas orienter les enfants vers un "genre" qui ne leur correspondrait pas plus tard, ceci afin de ne pas les traumatiser. Quand on sait en plus qu'ils sont en pointe sur la disparition du cash, la féminisation de tous les métiers de façon absolument obsessionnelle, le puçage et le traçage de tous...ça fait vraiment peur. Il est possible que la procédure coronafolie n'ait pas été suivie par les dirigeants suédois, non pas parce qu'ils seraient de grands résistants, mais parce que la population est tellement soumise qu'elle n'a pas besoin de ce genre de bâton. Si en plus ça peut éliminer quelques vieux blancs hétéro légèrement conservateur et réticents à se laisser enrichir par la diversitude...
Répondre
D
https://www.letemps.ch/sciences/suedois-echaudes-vaccin-h1n1
"Les Suédois échaudés par le vaccin H1N1
La perspective des vaccins contre le covid ravive dans le pays les souvenirs de la pandémie de grippe H1N1 de 2009, dont le vaccin avait rendu narcoleptiques des centaines de jeunes Suédois"

https://www.lematin.ch/story/echaudes-les-suedois-refusent-le-vaccin-du-covid-371594447544
"Un vaccin développé à la hâte? Plus question. Comme des centaines de jeunes compatriotes, Meissa Chebbi est narcoleptique depuis une vaste campagne contre le H1N1 qui, onze ans plus tard, entame la confiance des Suédois envers les antidotes contre le Covid-19.

«Je ne recommencerai jamais» de prendre un vaccin développé en urgence, «sauf si vous devez absolument le prendre, en danger de mort», dit à l’AFP la jeune Suédoise de 21 ans. «J’attendrai cinq ans, quand on connaîtra les risques», affirme l’étudiante.

En 2009, les autorités sanitaires locales ont appelé les Suédois à se faire – volontairement – vacciner contre la grippe porcine, avec le Pandemrix produit par le laboratoire britannique GlaxoSmithKline.

Plus de 60% de la population – près de six millions de personnes – avait répondu à l’appel, un record mondial, dans un pays où aucun vaccin n’est pourtant obligatoire.

Mais comme Meissa, des centaines de personnes, principalement des enfants et des jeunes adultes, ont développé une narcolepsie du fait d’un effet secondaire du vaccin. En cause: un adjuvant dont le rôle était de démultiplier l’effet immunitaire.

«Ca a détruit ma vie», explique Meissa, qui avait onze ans à l’époque. «Je m’endors tout le temps, dans toutes les situations et à des moments inappropriés: à table, lors d’entretiens d’embauche, pendant des discours, des séminaires, à l’université. Je me suis endormie au travail, dans des bus, partout...», énumère la jeune résidente d’Örebro, dans le centre de la Suède."

Cet aspect n'est jamais mentionné dans les MSM, pourtant il semble clé.
M
ah la Suede, si propre sur elle, l'alpha et l"oméga du "modele scandinave", les Volvo, le progres social, etc, etc. on a vite oublié sa politique eugeniste jusqu'en 1976 quand meme.
https://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%A9rilisation_contrainte#Su%C3%A8de
V
Kory est l'auteur principal d'une revue scientifique des études sur l'ivermectine dans le monde, qui a été publiée dans l'édition de mai-juin de l'American Journal of Therapeutics.

Comme indiqué sur le site Web du FlCCC , il y a eu un total de 56 essais impliquant 469 scientifiques et 18 447 patients. Parmi ceux-ci, 28 étaient des essais contrôlés randomisés (ECR), le type d'essai considéré comme faisant autorité dans la communauté médicale.

Ensemble, ceux-ci ont montré une amélioration de 85 pour cent en tant que prévention contre la maladie lorsqu'ils sont pris avant l'exposition. Il y a eu une amélioration de 78 pour cent des patients lorsqu'ils sont administrés tôt et de 46 pour cent lorsqu'ils sont livrés en retard. Une amélioration de 74 pour cent de la mortalité a été trouvée et une amélioration de 66 pour cent dans plusieurs domaines dans les 28 essais contrôlés randomisés.

En seulement 10 jours après sa publication, l'article sur l'ivermectine a été classé 13e parmi les plus de 200 000 autres publications scientifiques parues pendant cette période, rapporte Kory.

Sur les 17,7 millions d'articles suivis par la source de notation depuis son lancement, l'étude sur l'ivermectine est déjà classée 246. https://www.worldtribune.com/literally-criminal-suppressing-data-on-ivermectin-cost-half-a-million-lives-doctor-charges/
Répondre