Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

NIOUZES ENERGETIQUES 27/05/2021

27 Mai 2021 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités, #Energie

La Chine reconnait avoir des problèmes d'approvisionnement en uranium et des réserves limitées, et un approvisionnement international défaillant. Elle veut extraire de l'uranium de l'eau de mer.
On peut lui souhaiter bonne chance, en connaissant déjà le résultat.

Namibie, on a trouvé LE gisement géant de pétrole et gaz. 100 milliards de barils. Intéressant. Dommage que tous les autres gisements défaillent, et attendons de voir ce que sera réellement le gisement. Quand bien même serait il aussi important qu'il est dit, on risque bien de se retrouver dans une configuration "si la merde valait de l'or, les pauvres naitraient sans trou du cul."

Réinvention du chemin de fer au Canada, on veut électrifier les autoroutes. Je vais me faire l'avocat du diable. Et si on réutilisait le rail et si on produisait plus sur place ??? Oui je sais, je suis déplorable.

Taux de retour énergétique du solaire photovoltaïque, 45 pour 1. Autant dire que les concurrents sont grillés. Vous voulez couler EDF ? Mettez du photovoltaïque. Comme je l'ai dit, chez moi, les zones rurales sont autosuffisantes, au grand dam de la dite compagnie qui gonfle les devis pour ne pas les faire. 

En même temps, le pic des énergies, notamment le pic de l'énergie des transports, le pétrole, entraine la décroissance de la construction immobilière. 2017 est aussi la date du pic automobile.

"Pire, les reculs les plus dommageables ont touché les zones dites tendues, l’Île-de-France (– 20,5 % de permis de construire en un an, à fin mars 2020), Provence-Alpes-Côte d’Azur (– 21,8 %), Auvergne-Rhône-Alpes (– 21 %)".

Au contraire, c'est salutaire, ce sont les zones les plus congestionnées. Gag de situation, "les maires bâtisseurs".

L'AIE ne veut pas l'arrêt total de la recherche gazière et pétrolière. Elle note simplement son décès, et comme toujours parle en code.

La livre a été construite sur le charbon, le dollar sur le pétrole. La fin de l'un rend l'autre beaucoup moins utile.

Article révélateur : "Une nouvelle donne géopolitique défavorable à la mondialisation des échanges".

C'est vrai que sans pétrole (ou avec seulement un peu moins), la mondialisation comme on l'a connu, c'est mal barré...

Les privilèges menacés de la bourgeoisie mondiale.

Après l’ouverture « de la boîte de Pandore du financement public » avec la crise sanitaire, la classe bénéficiaire du capitalisme financiarisé et mondialisé qui a profité depuis 40 ans d’une mise en concurrence généralisée et d’un monde inégalitaire devra désormais faire face à :

(note patrickienne : on va pas pleurer beaucoup, aucun empire n'est éternel).

une évolution démographique défavorable

un risque d’inflation

des mobilisations populaires demandant plus de justice fiscale (la fiscalité des entreprises, du revenu et du patrimoine, qui avait chuté depuis 1980 pourrait remonter), résultant de la hausse des inégalités, de plus en plus intolérable avec la massification de la misère au cœur de l’OCDE dans les mois et années à venir.

Le risque d'inflation outre-rhin, terreur de la population-parce-qu'elle-a-amené-Hitler, est le type de faux argument à la Goebbels, éternellement répété et éternellement faux.

L'inflation est de 1923, en 1933, c'est la déflation et les réductions budgétaires qui amènent Hitler au pouvoir. Les soviétiques voulaient pendre le président de la banque centrale, on aurait du.
La rigidité mentale teutonne est causée par l'existence, sur des centaines d'années de mines d'argent, très productives, qui ont produit plus que le Potosi. Elles permettaient de payer toutes les conneries monétaristes.

Le changement technique, les énergies renouvelables, sont le détonateurs. Elles emportent les situations acquises au profit du localisme. Tout changement technique emporte le monde d'avant et son "élite".

France. Avril 2021, la consommation pétrolière est toujours à la baisse. (Par rapport à 2019).

Crispations nationalistes ? Oui, quand le gâteau diminue, ça va ruer dans les brancards, et la fraternité humaine et le bisounoursisme sera une denrée vite dépréciée.

Puisqu'il faut finir par un gag, LREM va, pour faire face à la situation, changer de nom.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Meuh non, LREM ne va pas changer de nom. Ce sont les initiales de Macron. Il va pêter un câble notre psychopathe...
Répondre
G
Fuite labo : Si Chine responsable, france impliqée ( le discours de cazeneuve, du 23 février 2017, 1er ministre, de l'époque, engage la responsabilité des "zélites" françaises)

https://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2017/02/23.02.2017_discours_de_m._bernard_cazeneuve_premier_ministre_-_ceremonie_daccreditation_du_laboratoire_de_haute_securite_biologique_p4.pdf
Répondre
P
Vous voulez vous pisser de rire.

Trouvé dans cet article:
https://www.capital.fr/economie-politique/belarus-gaz-potasse-lue-veut-faire-payer-le-prix-fort-a-loukachenko-1404554

Je cite : Le président bélarusse Alexandre Loukachenko risque de sentir le poids des sanctions de l'UE... "Les chefs d'État et de gouvernement nous ont demandé lundi de proposer des sanctions économiques sectorielles, ce que nous n'avons pas l'habitude de faire dans l'UE", a indiqué le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell lors d'un entretien mercredi soir à Lisbonne, à la veille d'une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE. "Le Bélarus est un gros exportateur de potasse : 2,5 milliards de dollars. Tout passe par les pays baltes. Il est facile de le contrôler, si on le veut vraiment", a-t-il déclaré. "On peut aussi imaginer que le gaz russe qui arrive en Europe via le Bélarus pourrait arriver par un autre gazoduc. Le Bélarus perdrait les droits de transit, ce qui n'est pas négligeable".

Bon donc l'UE va s’arrêter d'importer de la potasse (les biélorusses sont les premiers exportateurs au monde) et leurs agriculteurs qui veulent des engrais vont devoir payer plus cher ?
En plus, j'ose imaginer les ports des pays baltes : comme le prix de la potasse n'est pas celui de l'or, pour exporter 2,5 milliards de dollars, cela doit faire un volume certain :-) Donc plus rien à faire transiter par les ports baltes. Les russes en avaient marre d'exporter leurs matières premières par les ports baltes ont fait leurs propres lignes de train et un port chez eux.
Allez, zou contre sanctions possibles : Poutine achète de la potasse pas cher (ils peuvent plus l'exporter de Biélorussie) et l'exporte depuis la Russie à la Chine ;-) Ou ils font un stock de potasse (c'est pas la place qui manque en Russie), attendent que le prix monte et la revende depuis leurs ports russes. Ils peuvent aussi distribuer gratuitement de la potasse aux agriculteurs russes pour les aider dans les contre sanctions. Bref, si c'est pas possible, Alexandre Loukachenko ira voir Poutine pour un prêt. Faut dire que les russes ne savent plus où stocker leur argent :

https://fr.sputniknews.com/economie/202105271045661712-les-reserves-de-change-russes-atteignent-un-sommet-historique/

Le pire c'est qu'ils sont conscient de leurs conneries :

Si l'atterrissage forcé de l'avion a propulsé le Bélarus en tête des priorités de l'UE, M. Borrell a prévenu qu'à plus long terme, l'Union aura davantage de difficultés à gérer sa relation avec la Russie, principal soutien de M. Loukachenko. "Tout ne peut pas être réalisé par des sanctions. Avec la dynamique +Je te sanctionne, tu me sanctionnes+, nous entrons dans une spirale", a-t-il averti.
Répondre
L
tout va bien pour certains :
https://www.youtube.com/watch?v=c91Cz5Eh1D4

L'effondrement du coup de la vie ne l'est pas pour tout le monde ;))
Répondre
F
si pas de dividende les actionnaires retirent leur capital en vendant et hop faillite et chomeurs. 22% d'augmentation de dividendes, normal, c'est la perte de valeur réelle de l'euro, donc du pouvoir d'achat des gueux, -22% en un an !!! les riches continuent à gagner.
le capitalisme c'est le profit pour les riches, la misère pour les autres, si pas de profit alors l'argent dort, pas d'investissement, pas d'emploi ... c'est simple.
sinon ben ya le stalinisme ...
M
"La rigidité mentale teutonne "

Lisez ou relisez "La Guerre des Gaules" de Jules César Himself.

Les germains étaient déjà austères, étroits, sévères... Ils repoussaient les plaisirs, le sexe, les facilités matérielles, dans le but de s'endurcir encore....

On rigolait avec eux, je te dis pas.
Répondre
P
Oui ils sont durs et cela a permis aux allemands de ne pas céder aux diktats américains sur Nord Stream 2. Ils auront le gaz russe pour LEUR industrie. Les autres dans l'UERSS tant pis pour leurs gueules.

Alors les américains pour pas perdre la face discréditent le gaz russe : allez, je vous le dit en mille : "Ce n’est pas bon pour notre climat". Non ??? Si !!! Le climat est de sortie quand il faut faire de la russophobie :-)

«L'une des raisons pour lesquelles ce gazoduc est très dangereux est qu'il transporte la forme de gaz naturel la plus sale sur Terre sans aucune sécurité sur les émissions de méthane. Ce n’est pas bon pour notre climat», a-t-elle déclaré.

https://fr.sputniknews.com/international/202105281045662884-la-ministre-us-de-lenergie-juge-le-gaz-russe-le-plus-sale-au-monde-moscou-reagit-/