Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LOGEMENTS...

17 Juin 2021 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités, #Immobilier

Il faut rappeler encore et encore les mêmes poncifs.
Les HLM ne sont pas faits pour les pauvres, ils ne l'ont jamais été, ce sont des sociétés comme les autres qui doivent faire du bénéfice et donc, avoir une population non-pauvre. Fonctionnant à coups d'emprunts à long terme, elles doivent dégager de la trésorerie.

C'est ce qu'ils étaient à l'origine.
Pour les pauvres, il y a le "social de fait", ou habitations privées dégradées.

Quand les pauvres s'invitent dans le logement HLM, c'est qu'il a commencé lui-même, à notablement se dégrader. Et que les emprunts qu'il a contracté se sont notablement érodés, ou ont été remboursés.

L'équilibre financier des sociétés implique que beaucoup de ses locataires et même la majorité ne soient pas des pauvres.
Pour les pauvres, dans les années 1960, il y avait des sociétés de logements très sociaux. Nom très évocateur.

Toutes les pommes pourries dans le même bateau, et les assistantes sociales essayaient que les enfants aient un avenir... Bon, avec des assistantes sociales, c'était pas gagné...

Pour ce qui est des logements eux mêmes, il a souvent fallu que les logements anciens soient détruits et la population déportée pour que ceux-ci veuillent y aller, car cela impliquait des augmentations de loyers et de charges diverses non négligeables.

On nous annonce l'horrible pénurie, de constructions, bien sûr, et de prêts bancaires. Mais le besoin, c'est de loyers à bon marché. Donc d'une intervention étatique en ce domaine, de même que l'arrêt de la spéculation foncière. On n'a pas besoin de plus d'habitations chères.

Comme l'a dit un internaute, le marché immobilier est un paquebot énorme, qui manoeuvre très lentement...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Le monde de demain ? Relocalisation, maitrise verticale complète pour se protéger, méga investissements dans les infra, encore plus de consommation de ressources non renouvelables (????) .... ON voudrait un effondrement tjrs plus rapide ON ne ferait pas mieux ....

https://brunobertez.com/2021/06/17/ne-manquez-pas-un-changement-de-regime-vers-des-modeles-dactivite-a-plus-forte-intensite-capitalistique/

Notez que les montagnes de fausse monnaie données aux oligarchies depuis 2007 vont servir pour les infra, la relocalisation, la verticalisation, et ainsi les oligarchies vont se retrouver proprio de tout ce qui sera NEUF et aura de la valeur pendant 100 ans ... gratis évidemment ... le pognon est actuellement au parking, dans les marchés financiers, les fondations, les trusts, tout ça planqué dans les paradis fiscaux ... tout va bien ... les gueux vont bosser pour accroitre les fortunes des oligarchies, oligarchies qui n'auront pas sorti un cent de leur bas de laine et seront proprio parce que ... ils sont les rois ... moyen âge ... les gueux retrouvant ainsi le bonheur du servage et de la corvée.
Répondre
F
Toutes les avancées techniques pour remplacer le fossile, ça foisonne dans tous les sens

https://www.rtflash.fr/newsletter/1108
Répondre
P
Pour avoir une idée du sac de nœuds indémerdable de l'habitat insalubre, voir le reportage du jeudi 17/6 de _Envoyé Spécial_ sur la 2 (de 46mn à 1h20)
https://www.france.tv/france-2/envoye-special/2530713-tests-adn-la-quete-des-origines.html
« À Marseille, dans les taudis du centre-ville »
 
En novembre 2018, l'effondrement d'un immeuble de la rue d’Aubagne à Marseille fait 8 morts et provoque une crise politique. Que s'est-il passé depuis ? Plus de 500 immeubles ont fait l'objet d'un arrêté de péril, 5 000 personnes ont été évacuées et relogées à l'hôtel …. La justice s’est mise à poursuivre les propriétaires, comme cet ostéopathe qui va bientôt être jugé : la toiture de l'un de ses immeubles est tombée dans un appartement, entrainant l'évacuation de tous les locataires.  La nouvelle municipalité a fait du logement sa priorité dans une ville où 1 habitant sur 8 vit dans des conditions indignes….
Car beaucoup d'immeubles du centre-ville abritent encore des taudis, insalubres ou dangereux. Et, faute de logements sociaux, les habitants les plus modestes ne trouvent rien d’autre...appartement aux murs mouillés, infesté de souris et de rats,....».

Suite à ce reportage ne manquez surtout pas l'immersion en milieu ANTIVAX (de 1h20 à 1h38) qui est un petit bijou de parti-pris par France TV avec un jeune « journaliste » Julien Pain, propre sur lui, gendre idéal, qui portera seul son masque dans ce milieu interlope, de groupuscules de marginaux complotistes en diable ! Ouf, il en est ressorti vivant !
UN BIJOU vous dis-je !
Répondre
L
le HLM au départ c'est pour les ouvriers pas si pauvre que cela, sauf si ouvrier = pauvre. Cela peut se concevoir de nos jours, il n'y en a plus ou très peut ;))

Perso j'ai grandi dans ces HLM et en plus dans le 93 a saint denis, c'est vous dire ma petite dame.

le loyer en 1963 était de 150 francs par mois soit 22.5 euros. Et si mes souvenirs sont bons le salaire était de 600 francs par mois et a deux surement moins du double, ma maman étant dans le fonction publique. Mais je me rappel avoir été élevé au bifteck midi et soir jusqu'en 1973-1974 ou la viandre commençait a être noir au bout d'une journée au frigo ;)) Je me rappelle d'ailleurs avoir ramener la viande moi même au boucher qui a fermer quelques mois plus tard. J'avais 10 ou 11 ans.

le loyer actuel de l'appartement qui a été rendu et plus proche des 900 euros par mois. Mais je ne vous raconte pas la dégradation des lieux. Les conduite de chauffage étant rafistoler avec une sorte de chewing gum. cela fera surement 20 ans qui cela tient ;))

A l'époque il y avait encore un gardien dans chaque batiment, mais ont leurs a tellement fait la misére qu'ils n'y en a plus ;)) on été jeune et vraiment très con, se qui n'est plus le cas pour moi, les autres sont morts d'overdose ou du sida. sur les 20 de la bandes il en reste 4 ou 5, les autres ont disparu avant les 25 ans.

Se qui est vrai aujourd'hui c'est la pauvreté de ces zones d'habitations. Mais pas que la pauvreté financière mais surtout la maladie, handicap et chômage.

Je me rappelle de cette ville très cosmopolite ou les arabes en profiter pour manger du porc a la cantine, parce que c'est quand même très bon et ou tout le monde cohabitait plus ou moins bien. Les bandes c'était de cité a cité et non pas de religion a religion. J'étais le plus petit et le plus jeune mais le plus redoutable, parce que vicelard jusqu'au bout des ongles. Et que chaque attaque devait être vengé. Mes potes c'était les plus fort, normal lorsque l'on est le plus faible. Mais les choses ont changé en ma faveur par la suite ;)) il fallait juste être le plus subtile dans la bagarre, taper la ou cela fait mal tout de suite, çà fonctionne a merveille lorsqu'on est jeunes. La bataille ça me connais ;)) j'en ai coller des gros balèze parce que j'ais passé mon enfance a me battre. Et dieu sait que j'ai ais pris avant d'en mettre a mon tour.

Pour revenir sur les HLM. Aujourd'hui c'est la misère la plus totale, misère financière mais aussi intellectuel. Tout me semble avoir été fait pour que ces zones sombres dans l'abandon
et la violence. Mais pas la violence des coup de poing mais la violence de groupe. c'était déjà le cas a mon époque mais tout le monde se connaissait et cela n'allait jamais trop loin, pas de mort par exemple mais de sacrée œils au beurre noir et autres bleu sur le corps. ont était jeune et cela passait vite.

Le HLM aujourd'hui pour m'y rendre de temps en temps dire bonjours. Je n'y vais plus depuis 2 ans mes derniers potes étant mort et les autres de vrai loques, c'est pas méchant c'est la réalité.

Mais la dernière fois il a fallu que je remette un petit con arabe qui voulait l’impressionné en fin de soirée. il a vite fermé sa gueule étant tout seul au moment des fait.

Tous cela pour dire qu'au début le HLM c'est une petit société de travailleur de tout horizon et qui vivait plutôt bien ensemble. Mais se n'est pas des pauvres comme maintenant.

Maintenant d'un point de vue financier. C'est zone de HLM, celui ou j'ai grandi as été construit en 1963.
Cela fait donc pas loin de 50 ans. A mon avis le remboursement des prêts et déjà largement remboursé et depuis longtemps. C'est juste devenu une rente pour les sociétés qui gère le parc.
Si ils ont investi 10 aujourd'hui il récupérer 500 de bénéfice net. Mais c'est vrai qu'il ont augmenté leur nombres d'employé surement par 50 se qui doit bouffer une grande partie des bénéfices. Mais se ne sont pas les locataires qui bénéficient de cette redistributions, c'est juste le copains coquins, pour reprendre un terme cher au patron du blog.

En fait le HLM aurait dû réinvestir sa rente pour créer de nouveau HLM. Mais cela n'as pas été le cas, puisque cela concurrence directement le logement privé, qui lui aussi vie de la rente ou de la vente.

C'est comme pour se connard de virus l’intérêt de gros passe avant l'intérêt des petits. C'est d'ailleurs pour cela qu'il n'aiment pas la Russie ou cuba.

Si je doit parler des chinois, c'est une bande d'opportuniste, prêt a vendre père et mère pour du pognon. La chine c'est le capitalisme 2.0, l'esclavagisme de sa population. Et c'est a eux que l'ont fait du crédit alors qu'il serait bien mieux employé chez nous.

Eux, les chinois sont prêt a fabriquer des virus mortel si vous le leurs demandés. Elle est pas belle ma vie.

De toute façon, la roue tourne et elle va tourner très vite.
Répondre