Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PELE MELE DU 23/06/2021

23 Juin 2021 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités

- Féminisme : grâce à la lutte de haute intensité, la femme est passée de la dépendance de l'homme à celle de son patron. Avec la différence que si lui aussi peut pratiquer le droit de cuissage -souvent-, il n'a pas à s'en occuper.

- Avec la charge mentale. A une nuance toutefois. La femme confond souvent le travail de sa machine à laver avec le sien. Parlez en aux grands mères, quand elles devaient faire ça à la main.

- Puisque l'on parle de l'esclavage, parlons d'un truc nouveau, qui s'appelle le "woofing". C'est la même chose, travail non rémunéré, contre toit et nourriture. Mais seulement pour un temps. Un esclave, c'est chiant à long terme. ça coûte cher.

- Merkel vient de redécouvrir le capitalisme. Ce sont des flux d'investissements et de désinvestissements sans aucun arrêt. Rien à voir avec le réchaud-fement-cli-matic... Cela a toujours été comme ça. Seules les têtes vides ignorent cela. Mais comme toute bonne stasiste, elle n'est bonne que pour la lutte du pouvoir.

- 30 % des entreprises dans l'hôtellerie n'ont pas rouverts. Normal, beaucoup sont en dessous de tout au niveau des normes sociales, et le covid peut être un effet d'aubaine... En plus, les plus occupées, sont dans les endroits les plus futiles et les plus chers.

- On parle de nouveau Yalta, d'une 3°guerre mondiale qui n'a pas voulue dire son nom, et qui a vu s'affronter une coalition de 116 états occidentaux et alliés, qui ont combattus contre 3 (Russie, Iran, Syrie), plus Hezbollah et quelques milices irakiennes, et qui s'est terminée par un Stalingrad déshonorant pour les occidentaux, pour qui c'est le moment de remballer. On peut noter aussi les déroutes au Yemen, en Afghanistan, en Irak et même dans toute la Palestine historique.

Cette coalition devra se replier, les séoudiens sauver leurs fesses, et la Syrie deviendra une grande puissance. Comme d'habitude, les européens paieront les dégâts, et le gaz russe en grande quantité et certainement à prix majoré.

Sans doute, ce "Yalta II" qui marque une grande victoire russe, est il seulement transitoire et devrait expirer sitôt les USA effondrés. Les marques, d'ailleurs, de frottements sont visibles. Vladimir Vladimirovitch fait voler ses bombardiers à long rayon d'action, qui ne coûtent pratiquement rien, et les font suivre par une technologie, qui elle, coûte la peau du cul, rééditant la brillante manoeuvre vietnamienne des ponts.

Vieux réflexes quand même oblige, on sanctionne la Biélorussie, sans doute pour la pousser dans les bras de la Russie (parce que ça sera le seul effet réel).

L'arsenal nucléaire ne sera pas modernisé. Sans doute, de fil en aiguille, on choisira de brûler l'uranium dans les centrales nucléaires en manque de carburant.

- IATA, fret aérien en hausse en avril. mais cela ne concerne que le fret. Pour les demeurés bougistes, encore un fond de pétoche, qui sera ravivé par d'autres vagues.

- Paris rêve d'un tourisme local et durable. Tous ceux qui ont jeté à coups de pierres par des tarifs démentiels. Merci les petits potes, mais les poubelles et les rats, c'est pas franchement désirable.

- USA : risques de "mexicanisation", ou nouvelles féodalités assises sur des cartels de quartiers, souvent latino-américains, devant lesquels les gangs noirs font figures de mouches à merde gênantes sans plus. Washington DC apparait comme un monde de fous, sans parole, ni foi, ni loi. Tout le contraire des cartels.

Le gouverneur de Floride envoie sa police en Arizona et au Texas. Le centre n'existe plus.

- Prix des matières premières en baisse. Sans doute, même cause que pour le pétrole. La hausse des prix n'est pas soutenable. Et une violente hausse est suivie d'une violente correction à la baisse.

- Course aux terres rares, pas si rares. De fait, les chinois ont voulu contrôler le marché et y sont arrivées. Mais bien des mines pourraient en produire, notamment Olympic Dam, en Australie, qui produit déjà cuivre, uranium et argent. Et les terres rares sont une appellation venue du 19° siècle, comme celle de "gaz naturel", qui a été donnée en opposition, à l'époque au "gaz d'éclairage" issu de la houille. En effet on a découvert des métaux dont on ne savait que faire, et dont on n'avait aucune utilité.

C'est fini pour aujourd'hui (et c'est déjà pas mal) !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Coucou, si la machine à laver a libéré la femme... La tronçonneuse et le motoculteur a libéré l'homme, je n'oublie pas la tondeuse.....je chéris mon lave vaisselle et la machine à laver... Cela me permet de vous lire! De m'instruire et de comprendre avec le peu de neurones que je possède la petite marche du Monde.... d'avoir le temps d'apprendre à mes enfants garçons et filles le sens critique, l'humour, la dérision.... Entre la croisière et le lave vaisselle... Mon choix est fait ! De plus, ces outils ménagers me permettent de m'affranchir de l'esclavage... Je suis devenue patron . Je ne me sens pas féministe. Je suis une femme qui simplement et humblement participe et croit en certaines valeurs... Amitiés, solidarité, confiance... Parce que pour préparer le monde de demain nous aurons besoin des êtres qui sauront s'adapter aux changements... qui comprendront rapidement comment le vent tourne... Hélas, je ne suis pas sûre qu'ils soient nombreux ! Quelques uns sur ce blog semblent comprendre...c'est pourquoi je vous suis depuis le début... Bien à vous Patrick.
PS: anecdote : ma grand mère était déjà petit patron... Et mon arrière grand mère aussi.... la faim pousse à l'inventivité....
Répondre
M
La première fois que j'ai vu des "terres rares" employées en industrie c'était comme pigments pour colorer du verre. Le stock doxyde de praséodyme devait tenir dans un pot de confiture... Mais du coup, je ne sais pas si c'était la rareté ou le peu d'emploi de la chose.
Répondre
G
"L’Empire", perd il son controle ? Médias de Résistance frappés !

Voila ce que ça donne, lorsque l'on veut se connecter à Press Tv France (Bureau of Industry and Security, Fédéral Bureau of Investigation)

https://www.presstv.com/

De quoi ont peur les États-Unis ? Et la liberté de parole et d’expression ?

https://french.presstv.ir/Detail/2021/06/23/660707/USA-Russie--la-guerre-a-commence

Depuis quelques heures et en contradiction flagrante avec la liberté de presse, l’administration américaine a bloqué des sites web proches de l’axe de la Résistance, y compris al-Alam, Press TV et Al-Masirah, Al-Malouma... et la liste continue à s’allonger. Il est désormais clair que la liberté de véhiculer un message autre que celui que véhiculent les médias politiquement-correct fait peur au plus haut point au sionisme international qui a bâti tout un empire médiatique fait de mensonges, de falsification de défiguration de la réalité.

Les sites d’information iraniens al-Alam et Press TV, Al-Massirah yéménite, ainsi que des dizaines d’autres sites d’information irakiens proches de la Résistance ont été bloqués, mardi 22 juin, par l’administration américaine.

Les visiteurs des trois domaines ont été accueillis mardi par un avis indiquant qu’ils avaient été saisis en vertu des lois américaines qui autorisent la confiscation civile et pénale des biens impliqués dans « le trafic de technologie ou de matériel d’armes nucléaires, chimiques, biologiques ou radiologiques, ou la fabrication, l’importation, la vente ou la distribution d’une substance contrôlée ».

L’administration américaine n’a encore publié aucun communiqué pour fournir plus de détails à propos de cette mesure. La liste de tous les sites web saisis n’est pas encore disponible.

Évidemment, cette bataille pour la vérité ne s’arrêtera pas avec cette mesure sans précédent qui prouve de la manière la plus claire qui soit, la fin d’une époque, celle marquée par une opinion internationale qui prenait les racontars de France24 ; de CNN, de BBC... pour l’argent comptant. Même en Israël les colons font plus confiance à Al-Manar et à Al-Ahed qu’à Maariv ou Jerusalem Post sinon comment expliquer cette mesure parfaitement hostile à la liberté d’expression dont prétend être chantre inégalé le "mainstream". Ceci étant, le média-résistance se poursuit de plus belle. Aidez-nous dans cette grande bataille de la vérité.

Suivez Presstv français à l’adresse suivante : https://french.presstv.ir/
Répondre
D
J'aimerais apporter un bémol pour le prix des matières premières et du pétrole. Etant donné que les stocks de pétrole aux USA continuent de plonger, le récent repli des cours ne risque certainement pas de contribuer à améliorer la situation à cet égard, c'est-à-dire que la consommation va demeurer soutenue, et les stocks continuer à se vider.

Au fond, j'ai le sentiment que la planète finance dans son ensemble, Chine y compris, a très bien vu venir l'inflation, décrété que cela était mal, et décidé qu'il convenait que les prix redescendent tout de suite sur terre. Et, effectivement, le fonctionnement des marchés financiers permet tout à fait cela.

Le souci, c'est du côté des stocks qui continuent de se vider un peu partout, tandis que les producteurs n'ont pas le moindre intérêt à relancer des projets d'extraction de pétrole, de cuivre,... Entre les prix tirés à la baisse et les menaces de confinement, pourquoi se lancer dans des projets énormément coûteux ?

Cela sans parler, bien entendu, des pénuries criantes de semi-conducteurs et d'autres ressources rares telles que les métaux, le blé, le maïs, les légumes,...

Au fond, le marché peut bien prétendre imposer ses prix. Le risque, c'est qu'il n'y ait pas d'offre pour répondre à la demande à ce prix. Et aussi sans doute que se développent ce qu'ils appellent des marchés de gré à gré, avec des prix directement négocié entre producteurs et consommateur... autrement appelés marché noir, marché gris... A la différence près que le marché officiel ne permettra même pas d'obtenir une offre rationnée...
Répondre
C
Le problème du féminisme comme du gros business c'est que c'est réservé à 1% des gens.

Je regarde une caissière avec sa minerve et ses troubles musculo-squelettiques et je crie "Vive le féminisme !" et je pense à sa grand-mère femme au foyer qui sifflotait en cuisinant les produits du jardin en attendant l'esclave (le patriarcat n'étant au final qu'un esclave à domicile, faut bien des muscles pour construire la baraque, couper le bois et tabasser les petits voleurs, merci le pétrole qui a mis fin à cela lol).

Bref le féminisme c'est 1% de ouiners et 99% de cocues. Comme le business.

PS : La bise à Marlène.
Répondre