Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

GRANDS IMMEUBLES GRANDES CHARGES

18 Octobre 2021 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Immobilier

"J'interviens régulièrement dans un des plus haut immeuble d'habitation de France.
C'est une illustration de cet article.
Il y a des gardiens à demeure, un service de sécurité incendie, des entreprises employées par la tour avec un système d'astreinte 24/24.
Malgré cela il y a des défaillances.
Dans l'ensemble ça tient mais, ça ne tiendra pas toujours.
Les charges sont monumentales.
À contrario j'ai vécu un temps dans un petit immeuble assez délabré, le proprio était pauvre, nous n'étions que 4 familles de locataires.
Nous faisions le ménage des parties communes, sortie des poubelles et entretien de la cour/jardin.
Les charges étaient ridicules"
. Résilience et entraide. Dans un but économique.

Je laisserais la parole à Sannat qui a bien résumé le problème :

La grande ville non résiliente et dépendante de services supports très complexes est-elle plus écologique et surtout plus soutenable ?

La réponse est très certainement négative.

Avant l’ère du pétrole, aucune ville de plus d’un million d’habitants dans le monde n’a jamais vu le jour ou presque parce qu’il y a une limite physique à l’étalement des villes lorsque l’énergie est comptée, et que l’alimentation vient de loin.

De fait, la ville de 1 million d'habitants c'est l'énergie fossile (le charbon), et une ville portuaire, donc approvisionnée par la mer.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Dans les grands immeubles d'habitation, on est à la merci des désordres qui menacent les structures trop complexes. L'habitant du 12ème étage est l'esclave absolu de son ascenseur. <br /> Dans ces entassements, on n'est plus qu'un numéro et on a du mal à faire valoir ses desiderata dans les débats des grosses copropriétés, gérées par des pros de façon technocratique. <br /> Même le diagnostic immobilier est soumis à la loi du nombre : impossible de faire comprendre que ton appart, bien orienté, bénéficie d'apports solaires et que tu fermes souvent les radiateurs alors que les autres, coté nord, se pèlent (et pèsent sur tes charges, réparties de façon égalitaire). <br /> <br /> N'en déplaise à notre ministricule Wargon, l'habitat individuel permet de maîtriser personnellement son environnement : <br /> - on peut faire de l'autoconstruction ou des auto-finitions (ce qui est très rentable si on a un minimum d'esprit bricoleur (dans le sens noble du terme). Essayez de faire de l'autoconstruction dans votre immeuble ?<br /> - on peut sérier les travaux à faire et définir leur ordre de priorité (la troisième couche de peinture sur les placos peut être différée, ça n'empêche pas de dormir dans la chambre).<br /> Construire correctement en maison individuelle est assez simple. Et on peut après coup apporter assez facilement des améliorations.<br /> <br /> Bien construire en immeuble coûte cher, en isolation phonique, en isolation thermique avec la correction des ponts thermiques qu'entraîne une architecture un peu plus évoluée que le cube. L'individualisation du système de chauffage coûte cher et nécessite un peu d'isolation thermique interne pour éviter les vols de chaleur par le voisin peu frileux au détriment des voisins qui chauffent mieux.<br /> <br /> Bien construire en individuel, en habitat intermédiaire ou en collectif est très simple, on sait faire : faut allonger le pognon !
Répondre
M
Il semblerait que Tenochtitlan ait approché le million d'habitants sans l'avoir dépassé.<br /> Dans "Le Livre des Merveilles" de Marco Polo, on peut apprendre que certaine villes de la Chine du Sud, sur la côte, auraient atteint le million.<br /> Mais d'après analyses des historiens, ces villes avaient toutes en commun d'être des ports construits sur des îles ou des presqu'îles traversées de routes mais également de canaux, ce qui permettait un acheminement massif de marchandises.
Répondre
M
J'y vois une seule exception que j'ai du mal à expliquer. Bagdad avant l'invasion mongole comptait plus d'1 millions d'habitants vers 1200. C'est assez loin de la mer et même si j'ai bien conscience que c'est sur un axe fluvial important; l'hinterland de la ville me parait assez désertique pour la ravitailler ou alors ça nécessitait une logistique massive que je suis incapable de me représenter.
Répondre
R
Je crois me souvenir que Bagdad est traversée par le Tigre et que l'agriculture de l'époque se développait entre le Tigre et l'Euphrate qui était reliés par des canaux d'irrigation.<br /> Le problème a été la salinisation des terres par les eaux d'irrigation qui ont conduit à la désertification actuelle.
P
il est difficile de connaitre l'état de l'agriculture locale à l'époque. Et le pays en entier ne devait pas dépasser 5 millions.