Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PROBLEMES DE GRANDE PUIIIIISSANCE

7 Octobre 2021 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités, #Politique

- Les ZUSA ont réduit leur stock d'armes nucléaires de 90 % depuis 1967. On peut saluer la décision. Il en reste 3750 dont 2000 qui doivent être démantelées.

La cause ? Elle est intéressante. De fait, il y en a deux. La première, c'est le coût de l'arme et cela démontre la chute libre de la "fortune" des USA.

La deuxième, c'est la récupération de l'uranium pour l'utilisation civile, les centrales. De fait, on fait à Angela Merkel, un faux procès. De très mauvaises langues, disent qu'elle s'est fait tordre un peu le bras par les USA pour arrêter précipitamment son nucléaire, pour éviter les ruptures d'approvisionnements en uranium dans la décennie 2010. Avec la quasi fin du nucléaire nippon, c'était 15 % de la demande mondiale qui s'évaporait.
De fait, de vraiment très mauvaises langues ont prétendu que le tsunami de Fukushima n'était pas tout à fait naturel... Je leur laisse leur appréciation, mais il est certain qu'on ne prête qu'au diable...De fait aussi, même les 1750 têtes restantes aux ZUSA restent théoriques. Combien sont opérationnelles ? Sans doute le pentagone ne le sait pas. Faut pas faire chier, les armes nucléaires, c'est comme le reste, sensé fournir des prétextes à de plantureux budgets. Si ça ne fonctionne pas, c'est pas grave. Si le missile retombe sur la tête du site de lancement en cas de guerre, c'est pas important. De toute façon, on ne verra pas la différence.

- On peut admirer la performance de l'administration Biden, avec l'Europe. Elle a réussi à se brouiller avec ses larbins larbinisants. Il fallait le faire. Mais la bourgeoisie européenne réagit comme la partie de la bourgeoisie devenue gaulliste en 1940 : elle voyait bien qu'on lui faisait les poches, au profit de l'allemande (Amouroux, 40 millions de pétainistes). Là, la perte de 70 milliards de commandes, ça a dû fâcher. Nos constitutions respectent la liberté de culte, et le culte de la bourgeoisie, c'est celui du tiroir caisse. C'est quasi une guerre de religion qui est déclarée.

- On me demande de passer une petite annonce : "Cherche mineurs charbon, urgent, 100 000 $ par an, avantages, adressez vous à n'importe quelle société charbonnière des ZUSA. Pas de référence demandée. "

- Vous avez aimé l'histoire du vaccin enfin du truc qu'on appelle vaccin anti-covid ? Vous allez adorer le second épisode, "le retour du médoc bidon", pas efficace, mais cher.

- Zerohedge nous dit que la crise énergétique européenne n'est pas une tempête parfaite. Meuuuhhh si ! De fait, c'est une tempête d'origine politique, crée par une classe politique d'une incompétence si crasse qu'elle fait pâlir d'envie tous les effondrements d'empire antérieur... Est ce un danger politique et économique réel ? Oui. C'est une crise qui se rapproche de la guerre des farines sous Louis XVI. La "politique économique parfaite", visiblement, ne l'était pas !

"Les prix du gaz et de l’électricité en Europe devraient rester élevés jusqu’à ce qu’il soit clairement prouvé qu’ils ont commencé à réduire la demande et à conserver les stocks".

REDUIRE LA DEMANDE ? voilà une chose qui va être assurément très amusant ! On rentre dans une ère de pénurie, alors que la population occidentale a été biberonnée aux croisières et voyages...

- Baltimore ma bien aimée, bat des records de criminalité et de meurtre (bon, je sais, oui, c'est lassant). mais désormais, c'est le comté qui est touché. Forcément, à force de détruire la ville...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Concernant le nucléaire militaire américain, il y a deux problèmes : l'obsolescence du matériel, qui doit nécessiter un entretien conséquent, et la disparition d'une partie des têtes nucléaires au profit d'un petit pays du Moyen-orient (quand on perd la trace de 2 300 milliards de dollars qui disparaissent des caisses du Pentagone, on n'est pas à quelques têtes nucléaires près).
Répondre
S
Les US ont quand même quelques difficultés à maintenir leurs silos de missiles nuke, construits majoritairement dans les années 60. Outre le missile lui-même, il y a le bâti, le combustible, l'électromécanique de gestion, le pilotage vers la cible. Un peu comme les ordinateurs de bord des satellites ou des stations spatiales. D'ici à ce qu'ils tentent de les lancer et qu'ils pètent dans le silo ou qu'ils retombent sur le sol US. Ne restent que les sous-marins et/ou les task force marines, mais là, l'hypersonique russe ou autre est probablement un bon frein. Je serais eux, je démantèlerais tous les silos, moins dangereux.
Répondre
R
De l'uranium il y en a, après c'est une question de coût au kilo, à 130 dollars, soit 5% du coût de fonctionnement d'une centrale, on peut faire tourner 5 à 600 centrales pendant un siècle avec les réserves exploitables . Mais cela ne change rien à la donne, il faut du temps pour construire et démarrer des centrales, de plus les 7 à 800 gigawatts nucléaires ne remplacement pas les 4000 du gaz et du charbon. La messe est dite, nucléaire ou pas.
Répondre