Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

RETOUR AUX FONDaMENTAUX : SE FOUTRE SUR LA GUEULE ALLEGREMENT

6 Octobre 2021 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

Le chef de l'OTAN souhaite "éviter une nouvelle guerre froide", avé la Russie. Vue les circonstances, c'est surtout une guerre glaciale qui va se produire. L'invasion peut être même sibérienne, sans voir un seul popof. Eux, seront ben au chaud, avé leur-gaz-rien-qu'à-eux. Parce que pour le gaz US, c'est tintin, les asiatiques qui savent plus quoi foutre de leurs dollars, et ne pensent qu'à s'en débarrasser, peuvent toujours surenchérir plus haut. C'est d'ailleurs vrai pour toutes les quantités spots.

Cela s'appelle une foire d'empoigne, de l'inflation, et on trouve bien vite la voix du conflit.
La guerre de 100 ans recommence entre la France et l'Angleterre pour les iles anglo normandes, derniers débris de la présence anglaise. Paris menace de couper le jus à Londres. ça tombe bien d'ailleurs ces conflits, quand les productions déclinent. On serre la ceinture du voisin. On peut même couper la totalité du câble avec Londres. Comme la guerre se ranime aux confins de l'Ecosse, que le débris irlandais sont aux 2/3 cathos et que même le pays de Galles connait de l'agitation, on est vraiment de retour chez soi en 1450. Ah, ça fait plaisir !

D'ailleurs, le stress était déjà significatif chez le voisin godon. Quand on n'a plus de ressources, on développe massivement ce qui reste la seule voix de secours, dans ce cas d'espèce, l'éolien, ce qu'ont fait les godons, visiblement, sans emmerdeurs et sans états d'âme. Quand on voit les factures augmenter et les quantités diminuer, on fait ce qu'il faut. En France, on n'y est pas encore.

Comme north stream II, arrive en Allemagne, je vous fiche aussi mon billet que le reichkanzler se comportera comme le premier président ukrainien venu en fureur retrouvé (vous avez vu ce jeu de mot ?), et pompera tout pour lui, et laissera les rogatons pour les autres.

Mais cela est connu et habituel. Les larves qui dirigent la V° république en France se comportent bien plus vilement que les négociateurs de Vichy, qui eux, malgré les circonstances avaient visiblement plus de punch.

Dans le cas d'une baisse de l'approvisionnement énergétique, il est clair que l'empire européen est plus un poids pour l'Allemagne qu'un surcroit de puissance. Donc, l'empire sera liquidé.
D'ailleurs, tout à ses problèmes intérieurs, pas sûr que "l'Europe", n'intéresse ni la Chine, ni les USA.

Pénurie de charbon en Inde (mais tout le monde s'en fout), la pénurie charbonnière en Chine fait flamber les prix du charbon, et là, personne ne s'en fout. La Chine est dans une situation intenable.

En 2014, 70 % de ses producteurs de charbon étaient déficitaires. Elle a bridé les importations pour faire remonter les prix du charbon, et les sauver, maintenant, ce sont les utilisateurs qui souffrent et peuvent difficilement remonter les prix (des producteurs d'électricité ont tout bonnement arrêté de produire, ils perdent moins d'argent).

Si les importations australiennes reprennent elles sont quand même poids plumes vis-à-vis des quantités exigées, elles ne satisferont pas tous les besoins, mais font prendre des risques.
En effet, par effet de levier, elles peuvent faire baisser le prix du charbon chinois, renvoyer les compagnies minières en déficit, tout en faisant monter encore les prix mondiaux... Même pas sûr que cela fasse baisser les prix mondiaux...
Bref, Chine et monde sont dans une situation totalement intenable. En plus, pas sûr que les infrastructures chinoises puissent simplement décharger le charbon australien, mon petit "doit" me disant un certain encombrement ou un encombrement certain des ports chinois... Probablement, cela ne ferait qu'ajouter au bordel ambiant. Pékin plafonne désormais la production des secteurs nous dit Mirlicourtois... En reprenant les niaiseries sur le réchauffement climatique et la transition. De fait la transition chinoise, c'est du charbon, au renouvelable, pour cause de déplétion. En outre, construire à grands coups de charbon, d'acier et de ciment, des villes vides, ça a des charmes, qui s'épuisent vite.

En bref, pour résumer, je crois que c'est le cardinal de Retz qui disait que dans certaines situations, il n'y a que des mauvais choix à faire.

Pour finir, je citerais un lecteur :

"Il ne faut confondre ressources et réserves, il y a bien plus deux cent milliards de tonnes de charbon dans le sous sol US, mais les réserves exploitables, donc économiquement rentables, ne représentent qu'une petite fraction des ressources".

En réalité, le plus grand gisement US est la powder river. L'USGS l'a transpercé (rapport de 2015) de 30 000 forages pour arriver au décompte suivant : 1150 gigatonnes (short) de gisement, 25 exploitables, 5 exploitées. si les prix flambent aux USA, il est vraisemblable que les compagnies charbonnières en profitent, non pour investir, mais pour améliorer leurs capacités financières, et cela intéressera fort les créanciers lésés lors de leurs dépôts de bilans (la quasi-totalité du secteur) et les administrateurs de faillite... 12 milliards de tonnes en exploitation aux USA, pour des réserves estimées à 228 milliards. De fait, ces 228 milliards sont très optimistes, d'ailleurs, les "réserves recouvrables", baissent deux fois plus vite qu'elles ne sont exploitées : 13 201 "short tonnes" en 2020 contre 14 151 en 2019, avec une production de 535 ? la baisse est de 950, donc il existe une différence de 500 millions de tonnes. Même "short" à 907 kilos, il y a un hic. De fait, des fronts de taille sont abandonnés faute de rentabilité et de rendement. Et il est clair aussi que l'investissement en nouvelles capacités est proche de zéro.  Seul le charbon sidérurgique en Virginie, a de plus grandes chances de perdurer, mais cela ne représente qu'une soixantaine de millions de tonnes, le 1/10 du total.

Tiens, Vlad est sorti de sa réserve. Pas exclu qu'il ait trouvé la solution final au conflit européen. Grâce à ses ressources, il va larbiniser la totalité des dirigeants européens. Pour eux, ça ne sera qu'un changement dans la direction des courbettes et du léchage de cul.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
La nouvelle guerre froide avec la Russie ?
C'est à se pisser dessus de rire, quand on voit depuis tant d'années les zeuropéens, critiquer les russes, leur infliger des sanctions, faire des manoeuvres militaires à leurs frontières.......
Ben ouais, le droit des peuples à disposer d'eux-même est valable pour tout le monde, même pour les brexiteurs, mais pas pour les russophones de Crimée.
La Crimée n'appartient à l'empire russe que depuis la deuxième moitié du XVIIIème
(et ces salauds de popofs l'avait conquise sur les gentils ottomans). Donc depuis plus longtemps que le rattachement de la Corse, de Nice et Savoie à la France.
Et, si vous regardez un peu les infos sur Arte, vous en avez peut-être un peu marre du poutine-bashing journalier !
Que les russes veuillent disposer comme ils l'entendent de leur production de gaz, c'est intolérable !
Répondre
P
On peux espérer aussi que à l'intérieur de plus petites structures , les humains deviennent plus solidaire , car il est impossible de vivre en autarcie complète , si on y arrive on se rue à la tâche . Ce n'est pas un jardin potager qui nourrit une famille , notre alimentation est composé de 70 % de céréales . Et cela réclame des surfaces , ainsi que de la main d'œuvre . Plus des spécialisations en pain par exemple qui lui même doit utiliser du bois , que le bûcheron ne peux lui même passer en temps cultiver . Une petite structure solidaire , avec échange avec ses voisins proches pourrait être un retour à la simplicité d'une vie faite de famine et maladie . La vie d'il y a 200 ans d'une majorité de personne en somme .
Répondre
H
L'autarcie n'est pas une alternative envisageable à l'échelle individuelle ou même familiale. Ce n'est valable que pour une communauté suffisamment diversifiée et disposant d'un territoire assez vaste pour assurer des surplus de production agricole (élevage et culture).

L'alimentation composée de 70% de céréales, c'est un chiffre global qui plus est une moyenne, pas une vérité incontournable. Il existe des possibilités de réduire largement ce taux : légumineuses, légumes et fruits de saison nécessitant peu d'entretien, ressources sauvages, petit élevage, pêche, chasse... Il est vrai ceci dit que les céréales sont facilement stockables et transformables, ce qui n'est pas obligatoirement le cas pour les autres types de nourriture.

L'autonomie est ce vers quoi tendent tous ceux que l'on nomme abusivement survivalistes (si l'on est en mode survie, l'on n'envisage pas la durée au-delà de quelques jours, semaines au mieux). Cela implique non pas de se couper du monde, mais de faire des choix de vie, de savoir tisser des relations non seulement agréables, mais aussi utiles et de laisser le futile aux gens superficiels. L'autonomie c'est moins dépendre des autres, mais être toujours prêt à partager, à donner et à recevoir. Moins d'assistanat et de dépendance, plus de solidarité et de résilience. En somme la vie des terroirs d'antan avec les moyens techniques et la science que nous pouvons préserver dans un contexte général d'assèchement des ressources énergétiques.

Ce discours est bien entendu inaudible pour les pouvoirs publics. Les gens autonomes étant par nature plus indépendants et moins enclins à considérer l’État comme un pourvoyeur de bienfaits et un ultime recours.

Pour ceux qui veulent s'intéresser au sujet, il y a des gens très bien qui font le travail d'informer et de partager leurs savoirs sur diverses plateformes vidéo et dans des livres. Par contre fuir comme la peste les pseudo reportages que l'on peut voir sur certaines chaînes de TV, qui ne sont qu'un fatras d'approximations, d'exagérations et de cas marginaux.
R
===On peux espérer aussi que à l'intérieur de plus petites structures , les humains deviennent plus solidaire , car il est impossible de vivre en autarcie complète , si ====

Oui mais !!
Les petites structures commencent par l'individu isolé dégoûté par la bêtise du plus grand nombre plus bêtes que les mougeons . Vous savez ce croisement entre le pigeon et le mouton.

De l'individu on passe au couple avec parfois l'obligation , avant ! , de divorcer d'un mougeon ou d'une mougeonne !

Après on passe au troc avec ses semblables , puis après à l'entraide sans obligation de troc ou avec un troc différé dans un avenir plus ou moins lointain parceque la confiance et les intérêts communs sont bien établis.

Vient ensuite l'obligation d'une monnaie d'échange car on ne peut pas faire confiance à tout le monde et on doit parfois commercer avec ses ennemis pour éviter une reprise des combats. Et pour cela il faut établir une monnaie d'échange.
Dans les prisons ce sont les cigarettes, et ailleurs c'est selon les circonstances. Cela peut être le litre de blé ou de sel , le litre de blé permet de se nourrir de suite , le sel permet de se nourrir deux ou trois ans plus tard avec de la viande séchée. Le sel étant immortel il permet de mettre en conserve 20 ou 30 ans plus tard.

Puis on passe à la monnaie métallique parceque tôt ou tard il faut faire des échanges avec de parfait inconnus. De là l'utilité des rondelles de laitons que j'explique dans le commentaire de l'article suivant.

Ce n'est qu'après cela que les criminels en cravate qu'on appelle banquiers apparaissent.
Je vous conseille de lire les livres de Pierre Jovanovic et surtout celui là : "Hitler et la vengeance de la planche à billets" ce livre couvre la période de 1918 à 1938 et selon Jovanovic si Hitler était mort en 1938 il aurait laissé le souvenir d'un De Gaulle ou d'une Jeanne d'Arc
Ce livre concerne un sujet volontairement ignoré par les historiens , celui de la finance et de l'économie pour blanchir les godons de leur responsabilité dans le déclenchement de la ww1 et de la ww2.

Personnellement je pense que la guerre de cent ans n'est pas finie. En créant la banque centrale d'Angleterre en 1690 les godons et les bataves ont créé une arme de destruction ultramassive qui a permis de financer la révolution francaise , de détruire le royaume de France puis de colonisé Paris en 1815 après Waterloo en sponsorisant le retour des émigrés de 1789.
Vers 1850 commence la révolution industrielle en France et en Prusse, les godons l'ont commencée un siècle plus tôt et comprennent que désormais l'ennemi c'est le prussien. Donc il vont amorcer ce qui va devenir l'entente cordiale afin qu'une guerre ce fasse sur le continent avec le sang des mangeurs de grenouilles au lieu de se faire sur les plages ou la campagne anglaise .
En 1913 il y a le pic charbonnier anglais et le kaiser Guillaume qui construit une flotte de cuirassé chauffé au pétrole et de sous marins diesels electrique, ravitaillés en pétrole par le BagdadBahn hors de portée des canons anglais.
Les anglais feront tout pour déclencher une guerre AVANT que ce chemin de fer soit opérationnel d'où la ww1 puis la ww2.
S
L'espèce humaine a beaucoup d'imagination. On peut imaginer beaucoup de solutions d'échanges de savoir , de biens , et donc beaucoup moins d'argent nécessaire. La baisse des ressources et l’appauvrissement de l'ensemble va pousser les gens à trouver d'autres modèles. La "disparition" de la main d’œuvre montre que de temps en temps les gens changent quand ils prennent le temps d'étudier leur situation . Un patron disait récemment à un ouvrier qu'il "n'était rien sans lui , sans son patron" hahahaha ! Il a simplement oublié que l'employeur n'a aucune existence s'il n'a pas d'employé.....Ceci explique l'absurdité du système possible sans monnaie réelle . Les maîtres du monde croient tenir le monde quand ils décideront des moyens d'existence à chaque instant comme dans l'affaire du passe sanitaire. C'est une vision binaire enfantine. Le modèle est en train de basculer. Tous les repères argent travail loisirs etc sont en train de s'effacer . Les survivalistes stockent et les endormis se font vaxxiner. Pendant ce temps les cerveaux effacent les anciennes données . Le grand effacement poursuit son cours. Ceux qui ne veulent pas voir la suite s'effacent et les autres vont redémarrer un nouvel épisode de l'espèce humaine. Le gag de la reprise de la croissance est un avatar de vieux souvenirs qui va s'effondrer.
Tout va très bien madame la marquise......