Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CRISE ENERGETIQUE TOUJOURS

18 Novembre 2021 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

Enfin, pas ou plus pour tout le monde. jouant d'une manière ignoble de son rôle de producteur de jus, EDF empoche largement, d'autant plus que ses réserves, les barrages hydro-électriques, peuvent donner à plein, ainsi que le renouvelable. Donc, bouzoufs en vue, pour une entreprise qui en avait bien besoin.
Les petzouilles, ceux qui achetaient pour revendre passent, les uns après les autres passent à la casserole, notamment le fournisseur des armées, hydroption. Mais vue que ce sont des spéculateurs, branquignols incompétents qui font faillite, on s'en passera aisément.

La Chine, visiblement, a réussi à rattraper le couteau en l'air. Pour combien de temps ? Le problème reste entier.

Les entreprises restantes dans le pétrole de schiste finissent par gagner de l'argent, ou plutôt, ont fini par cesser d'en perdre. Et Ducon voudrait qu'ils augmentent la production ? Histoire d'en reperdre ? Jolie mentalité de haut fonctionnaire qui n'a jamais travaillé.

Au Venezuela, on veut relancer la production de brut. Mais il faut 200 milliards. Autant dire que le régime n'est pas en cause. Même s'il tombe, il n'y a aucune possibilité de relancer plus que marginalement la production.

Pour le moment, les vrais gagnants de la hausse des prix du fossile sont les métaux. Provisoirement, très provisoirement, bien sûr, parce que le fossile est un de leur coût essentiel. Il reste que si l'extraction augmente beaucoup, il sera encore plus consommateur d'énergie. Si l'on veut augmenter la production de certains métaux, comme le cuivre, de 350 %, cela impactera significativement la consommation de fossile. Or, d'ici 2025, il manquera certainement 10 millions de barils jour, chiffre auquel il faut rajouter 10 millions de barils consommé par le secteur extractif, chiffre sans doute appelé à doubler. Et là, ce n'est pas négociable.

Le bassin permien étant devenu le plus grand gisement du monde, il y a de quoi donner des idées d'indépendance au Texas.

Texte de Mathieu Auzanneau, naïf par certains aspects. Il crédite les Zusa de 400 années de réserves de charbon, oubliant ce qu'il dit lui-même, la production y a baissé de moitié en 10 ans.

Les réserves sur... les réserves de charbon chinoises, sont à prendre très au sérieux. En effet, extraire plus vite le charbon n'agrandit pas les dites, mais les épuisent très vite.

Par contre, il recadre aisément ces connards de dirigeants européens : "L’Europe, enfin, championne autoproclamée du climat mais première importatrice mondiale d’hydrocarbures, se trouve dès à présent confrontée à des contraintes dans ses approvisionnements en gaz naturel. Demain avec le pétrole, elle risque de subir des contraintes de nature similaire aux conséquences des plus périlleuses".

Selon moi, je l'ai toujours dit, le problème de l'énergie en Europe est simple. Il n'y a pas ou plus ou presque plus de sources locales. Il faut donc revenir au renouvelable, délibérément ou contraint et forcé. En disant le vrai motif (là, je dois reconnaitre, je suis idiot).

Petit en cas. Certains parlent de mini période glaciaire, à partir de 2030. Nous aurait on trompé ?

« Une mini-période glaciaire pourrait toucher la Terre à partir de 2030, à cause du «minimum de Maunder» Bah alors, et le réchauffement ? Et oui, l’activité solaire compte bien plus que le ridicule CO2. »

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
" EDF empoche largement, d'autant plus que ses réserves, les barrages hydro-électriques, peuvent donner à plein, ainsi que le renouvelable. Donc, bouzoufs en vue...."
Il faudra rappeler _in-de-fi-ni-ment _ que les barrages hydroélectriques ne sont pas sortis comme ça d'un chapeau : ils ont fait l'objet d'un effort considérable (et douloureux pour les communautés montagnardes) après la Libération.
Seul l'Etat pouvait se permettre d'exproprier, d'évacuer des villages entiers dans les hautes vallées, au motif que la reconstruction du pays justifiait tous les sacrifices.
Des groupes privés _ même couillus en brouzoufs _ n'auraient jamais pu construire ces barrages de Roselend et de Tignes : c'eut été la reconstitution immédiate de la Résistance localement, et pas seulement avec les fourches à foin !
Tout ça pour dire que la volonté de PRIVATISER LES BARRAGES, voulue par les europénibles et suivie comme un toutou par Macrounet, serait un crime contre la mémoire des populations des hautes vallées.

En plus -là je laisse le relai à Patrick- les objectifs de rentabilité de groupes privés propriétaires de barrages seraient absolument contraires à une gestion fluide et bien régulée de la production électrique.
Répondre
F
Mais ... On vous dit que tout va bien ... bon dieu !!!
http://www.lessentiel.lu/fr/economie/story/16948686
Répondre
S
Pour la mini période glaciaire, voir le ralentissement du gulf stream. Dès qu'il passera sous les 50%, 30 ans de grand froid sur l'hémisphère nord.
Répondre
M
Age glaciaire ?
Oui et pas mini , à dire vrai, selon études en la matiere, il va durer.
De plus , les dates de début citées tournent autour de 2014./15.
L'activité solaire et ses conséquences , ce n'est pas comme le commutateur on/off électrique, cela prend du temps , combien ?
Comme pour refroidir le fut du canon: un certain temps......!
Se reporter aux publications scientifiques en la matiere.
Si la presse ( ou supposée telle ) en parle , sans plus le tourner en dérision / complotiste, méfiance, c'est déjà bien commencé et avance..
M.S.BLUEBERRY.
Répondre