Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

KAZAKHSTAN

6 Janvier 2022 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités, #Energie

Le kazakhstan est secoué par les affrontements. Déjà, il y a plusieurs années, des grèves avaient finies dans le sang, 300 morts, et la police et grévistes s'affrontaient à la kalachnikov.

L'augmentation du prix de l'énergie est en cause, et les mauvaises langues vous parleraient de l'importance de la production d'uranium du pays, 40 % du total.

Visiblement, l'importance du pays fait que l'intervention russe a été immédiate. Visiblement aussi, c'est un soulèvement de grande ampleur, au moins dans la capitale.

L'Indonésie, une des dernières réserves charbonnières exploitable, elle restreint ses exportations. Les autorités, là aussi, note une préférence aux ventes d'exportations au détriment du marché interne, trop peu rémunérateur. La présidente argentine avait eu le même genre d'affrontement avec les producteurs de viande, qui privilégie l'export, avant de pleurer misère quand il décroit.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
https://www.chroniquesdugrandjeu.com/2022/01/kazakhstan-gilets-jaunes-ou-soros-boys.html<br /> <br /> https://www.chroniquesdugrandjeu.com/2022/01/premieres-lecons-des-steppes.html
Répondre
G
Ingérence de « terroristes étrangers » au kazakhstan<br /> <br /> L’ordre contre le désordre<br /> http://alawata-rebellion.blogspot.com/<br /> <br /> l est des moments où, passez moi l’expression « ça fait chier d’avoir raison ». Lorsque beaucoup trop de personnes jugeaient le départ d’Afghanistan des forces étasuniennes d’humiliation pour Washington,<br /> <br /> j’avançais l’hypothèse qu’en réalité il ne s’agissait que d’une passation de commandement au cours de laquelle les faucons étasuniens confiaient la garde du chaos afghan à ceux qui avaient été le prétexte de leur intervention initiale en échange d’une exportation du terrorisme salafiste vers les pays non alignés de la région.<br /> <br /> Farouchement attachés à leur fantasme d’une déroute étasunienne en Asie Centrale, certains se sont moqués, d’autres m’ont même insulté ne supportant pas voir leur pensée unique misérable contestée.<br /> <br /> Or qu’apprenons nous aujourd’hui des services de renseignements russes et kazakhstanais via Konstantin Kosachev, vice-président du Conseil de la fédération de Russie: <br /> <br /> « Au Kazakhstan, des militants du Moyen-Orient et d’Afghanistan opèrent, ils ont déjà encerclé au moins deux emplacements des forces armées kazakhes déployées, leur offrant une résistance professionnelle et efficace. Et ce n’est plus une protestation civile et encore moins le cas intérieur du Kazakhstan. C’est une menace pour nous tous ».<br /> <br /> Et effectivement, d’autres sources confirment que parmi les membres des groupes armés en action contre le régime Kazakhstanais figurent des jordaniens, des irakiens, des syriens, et autres membres de l’organisation terroriste l’Etat Islamiste, et qui auraient pour beaucoup transité par l’Afghanistan pour venir servir le chaos mondialiste au Kazakhstan.
Répondre
K
Je suis tombé sur ce site de gouv.fr.<br /> Je pense qu'il est utile de partager le plus possible.<br /> <br /> https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F13284
Répondre
F
va y avoir du sport autour de l'uranium ...<br /> https://www.crottaz-finance.ch/uranium-au-kazakhstan/
Répondre
G
L'UE sous pression pour assouplir des règles qui font voler des avions vides<br /> <br /> https://francais.rt.com/economie/94418-ue-sous-pression-pour-assouplir-regles-qui-font-voler-avions-vides<br /> <br /> Au nom de la concurrence, l’exécutif bruxellois impose aux compagnies aériennes d’utiliser leurs créneaux aéroportuaires sous peine de les perdre. <br /> <br /> Mais avec la pandémie et la chute du trafic aérien, certains avions volent à vide. Le ministre belge de la Mobilité, Georges Gilkinet, a écrit en début de semaine à la commissaire aux Transports, Adina Valean, pour lui demander de modifier la réglementation sur les créneaux aériens. <br /> <br /> En temps normal, cette dernière impose aux compagnies aériennes d’utiliser au moins 80% des créneaux de décollage et d'atterrissage qui leur sont attribués dans les aéroports, sous peine de perdre leurs droits la saison suivante.<br /> <br /> Mais son application est devenue problématique en raison de l'effondrement de la demande de billets, conséquence indirecte de la pandémie de coronavirus. Le règlement a certes été suspendu en mars 2020, pour éviter que les compagnies n'opèrent des vols à vide dans le but de conserver leurs créneaux, mais Bruxelles a depuis recommandé un retour progressif à la normale à la suite du redressement partiel du trafic.<br /> <br /> «18 000 vols inutiles» <br /> <br /> Par exemple, dans une interview au quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung le PDG du groupe Lufthansa, Carsten Spohr, a averti le 23 décembre qu'il serait contraint d'opérer «18 000 vols inutiles» durant l'hiver pour conserver ses droits de décollage et d'atterrissage. <br /> <br /> «Malgré nos demandes pressantes pour plus de flexibilité, l'UE a approuvé une règle d'utilisation de 50% [...] clairement irréaliste», a pour sa part déclaré à l'AFP un porte-parole de l'Association du transport aérien international (IATA), qui représente la grande majorité des compagnies.
Répondre
M
Le Kazakhstan est un pays bien dirigé : C'est comme ça, qu'il faut gérer les manifestations : Dans le sang. Sur le coup, ça énerve les manifestants, mais par la suite, ça les calme
Répondre
H
D'après Wikpedia (devenu “woke”, donc méfiance),le Kazakhstan c'est 3% des réserve mondiales de pétrole, et surtout 33% de la production mondiale d'uranium. C'est aussi un gros producteur de manganèse, chrome, charbon et potassium. Il a de longues frontières avec la Russie et la Chine (où il borde le pays des Ouïghours...) et on est obligé de le traverser pour aller de Russie en Asie centrale et inversement. De plus, et ce n'est pas le moins important, la Route de la Soie, entre la Chine et l'Europe, le traverse (sinon il faut passer par la Mongolie). <br /> <br /> Bref, c'est un pays hautement stratégique, même si bien peu d'Occidentaux seraient capables de le situer sur une carte. Ni les Russes ni les Chinois ne le lâcheront, contrôler le pays est vital pour eux, sur le plan aussi bien économique que stratégique. Un Kazakhstan qui deviendrait pro-occidental comme l'Ukraine, ce serait du pain bénit pour les Américains qui ne rêvent que d'armer les Ouïghours comme ils ont armé les djihadistes en Syrie.<br /> <br /> Déjà quelques centaines de morts, dont 13 policiers, des soldats capturés par les émeutiers (la vidéo circule sur Internet), on n'est pas loin de la guerre civile. Les rebelles ont l'air bien organisés, bien armés et très motivés, rien à voir avec nos Gilets Jaunes. C'est suspect, ça sent la CIA à plein nez. Si les combats s'étendent de la capitale au reste du pays, comme en Syrie en 2011, c'est un tiers d'uranium en moins pour les centrales nucléaires du reste du monde.<br /> <br /> Les Russes ont immédiatement réagi, ils ont déjà envoyé des parachutistes pour aider le président Kazakh à protéger sa capitale. Pour comparer, ils avaient attendu quatre ans (2015) avant d'intervenir en Syrie. <br /> <br /> 2022 commence très fort...
Répondre
D
Il y a aussi le cosmodrome de Baïkonour
E
Des véhicules banalisés délivrent des armes a feu aux manifestants... OK, on a compris : <br /> https://twitter.com/ASBMilitary/status/1478817322626387969?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1478817322626387969%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.zerohedge.com%2Fgeopolitical%2Fdozens-killed-kazakh-police-battle-control-streets-war-zone-banks-being-looted
Répondre
A
Au Kazakhstan, on n a pas affaire avec le même phénomène que les gilets jaunes.... doublement du prix du gaz en un week-end
Répondre
D
Du côté du Pakistan c'est le textile qui est en déroute avec des pertes de 250M$ chaque mois en raison de pb d'approvisionnement en gaz. Le Pakistan c'est 60% du marché textile à l'étranger ( Blomberg ).
Répondre
S
Le KAZAKHSTAN, un effet Maïdan je suppose? C'est pas nouveau que les US essaient de squatter le centre de l'Eurasie. Mais ils ont oublié qu'ils ne sont plus tous seuls à décider. Ils tentent quand même de faire un abcès de fixation au sud après l'ouest avec l'Ukraine.
Répondre