Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nouvelles d'Asie.

22 Mai 2009 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Economie

Vous savez,  l'Asie, c'est l'endroit magique "d'ousque" devait venir la reprise.
Donc, ça ne reviendra pas de Russie, c'est à éliminer, mais, on peut aussi éliminer le Bangladesh.
Et, oui, il faut le reconnaitre, quand il y a un beau baston, il faut en faire profiter les autres, comme celui, célébre, du marché de Brives-la-Gaillarde (merci Georges Brassens).
Usines détruites, affrontements violents avec les gardes des usines et l'armée, les ouvriers du textiles, sous le mince prétexte de ne pas être payé depuis des mois, ont pêtés les plombs.
Il faut dire, qu'avec les appointements délirants qu'on leur accordait (22 centimes de $ de l'heure), les salaires étaient bien trop élevés.
Pour les syndicats patronaux, l'heure est à la protection des usines.
Bien entendu, il échappe à ces décervelés, que si les ouvriers avaient été payés, ils n'auraient sans doute rien détruit, et que des usines, ce n'est utile que s'il y a des clients, donc rebond, et rattrapage du trou.
Il n'en sera rien, beaucoup d'unités de production, dans le monde, ne serviront jamais plus.
Le surinvestissement est général. 
L'inanité profondes des syndicats patronaux est donc prouvé : ils ne sont jamais satisfaits, même dans les pays où les rémunérations sont les plus basses du monde.
D'après les bruits de couloir, Taiwan est en dépression, avec une baisse supérieure à 10 % du pib (-10.2).
Vu ses liens économiques avec la Chine, on en concluera que la Chine est aussi, globalement, en dépression.

Quand à la perdurabilité du système, un article paru sur E24, le résume bien : à peu près nulle. Le taux de couverture des importations par les exportations entre Chine et Union Européenne
atteint péniblement 30 % : 78 milliards, pour 248. Mon dieu, préservez moi de mes amis...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Patrick, un article qui va te plaire :<br /> Venise ou le déclin d’une puissance maritime et financière<br /> http://www.infoguerre.fr/?p=2166#more-2166
Répondre
B
PIB des Etats-Unis en 2008 : 14 264,6 milliards de dollars.<br /> <br /> Déficit public pour l’année 2009 : 1 841 milliards de dollars, soit 12,9 % du PIB.<br /> <br /> Dette publique des Etats-Unis au 21mai 2009 : 11 305 673 498 034 dollars (soit 11 305 milliards, 673 millions, 498 034 dollars), soit 79,25 % du PIB.<br /> <br /> http://www.treasurydirect.gov/NP/BPDLogin?application=np<br /> <br /> Pour lire le montant de la dette totale (publique + privée) des Etats-Unis, il faut lire la page 15 :<br /> <br /> http://www.federalreserve.gov/releases/z1/Current/z1.pdf<br /> <br /> Domestic nonfinancial sectors : 33 517,9 milliards de dollars.<br /> <br /> Domestic financial sectors : 17 216,5 milliards de dollars.<br /> <br /> Foreign : 1 858,3 milliards de dollars.<br /> <br /> Dette totale (publique + privée) des Etats-Unis : 52 592,7 milliards de dollars, soit 368 % du PIB.
Répondre
B
Vendredi 22 mai 2009 :<br /> <br /> Comment la bombe des retraites va exploser dans le New Jersey.<br /> <br /> Californie, New York, Illinois, la liste s'allonge chaque jour des Etats américains qui tentent désespérément d'arrêter l'hémorragie de leurs fonds de pension destinés à payer les fonctionnaires. <br /> <br /> Déjà mal financés, devant faire face à un afflux démographique prochain, ces institutions qui gèrent des dizaines de milliards de dollars d'actifs ont pris de plein fouet l'effondrement des marchés. Le magazine « Fortune » prend l'exemple de l'Etat du New Jersey, près de New York, l'un des plus riches du pays. Avec la chute des marchés, son capital est passé de 82 milliards de dollars à 56 milliards de dollars, alors qu'il était déjà en déficit de 34 milliards pour faire face à ses obligations. <br /> <br /> Son histoire montre avec quel cynisme et impéritie les politiques successifs, depuis 1990, ont sans vergogne pillé dans la caisse du fonds ou réduit leur contribution pour boucler les fins de mois du budget, y compris avec des acrobaties financières dignes des plus aventureux traders de Wall Street. Du coup, l'âge de la retraite est augmenté, les pensions diminuées, les cotisations augmentées. Les syndicats s'enflamment.<br /> <br /> Au bout de la route, quand le fonds de pension ne pourra plus rembourser, l'Etat du New Jersey devra assumer sur son propre budget. Mais comme il est déjà celui où les impôts sont les plus élevés, la spirale du surendettement guette. En ultime ressort, Washington pourrait être amené à intervenir pour empêcher la faillite de l'Etat du New Jersey, comme il l'a fait avec les banques. Une nouvelle spirale meurtrière.<br /> <br /> http://www.lesechos.fr/info/inter/4866764-comment-la-bombe-des-retraites-va-exploser-dans-le-new-jersey.htm
Répondre
P
Les derniers billets de Patrick sont de plus en plus ironiques, j'aime beaucoup.<br /> <br /> Ca me fait penser au célèbre satiriste romain Juvénal, dont les textes sont vraiment truculents. La satire était considérée alors comme l'un des rares moyens de protestation vis-à-vis de l'autocratie impériale. Encore était-elle bien muselée.<br /> Or Patrick ne s'est manifestement jamais laissé prendre à la muselière !<br /> <br /> Il n'y a guère que sur ce blog que je retrouve cette tournure d'esprit si efficace !
Répondre
L
Aux moins les ennemis, ont en est sur.
Répondre