Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La réduction de la consommation énergétique US...

7 Juin 2009 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

La consommation énergétique US se réduit, mais ce n'est pas la faute des politiques. C'est la faute de la crise, du pic des énergies fossiles et de l'agonie du système économique.
Consommer et payer ses factures, c'était un signe que tout allait bien, qu'on gagnait bien sa vie et qu'on était dynamique.
Les prix des voitures étaient bas, les piéces aussi, seule la consommation "dont on se moquait", laissait à désirer.
Puis, patatra.
L'envolée du prix de l'or noir a conduit les compagnies aériennes dans le gouffre. Alors, elles taillent dans les destinations, la fréquence des liaisons, le renouvellement des appareils, pour ne pas perdre trop d'argent, sans y croire vraiment. Ce qu'elles attendent, c'est leur nationalisation, ou du moins, la réglementation des marchés. R. Reagan est décidément, bien mort.
Le transport aérien, de transport de gens riches, va muer vers le transport de gens encore plus riches.
Pour le logement, c'est plus net. Archaïques et dépassées, les maisons américaines le sont autant que leurs voitures.
C'était pauvre de vouloir faire des économies sur la consommation électrique, pauvre et mal vu.
Un américain, ça gagne des dollars et ça paie ses factures.
Et un jacuzzi, c'est plus tape à l'oeil qu'une isolation et des fenêtres correctes. ça rend jaloux le voisin, pas la chaudière.
Mais le reméde est radical. les maisons sont abandonnées, les lignées cohabitent à nouveau, dans les grandes maisons dont ils ne sont pas expulsés, et 20 millions de logements sont libres (et désossées par les voleurs). Ils ne consomment donc rien.
Pour ce qui est de la consommation des véhicules, c'est le plus ardu. Il ne s'en vend guère de nouveaux, il y en a peu d'économes, même dans les nouveaux modèles, mais, des habitudes changent. Le tour de ville du samedi soir, illustré par "American Graffiti" a disparu, du moins en voiture.
Bien entendu, l'industrie, en déconfiture, consomme aussi beaucoup moins, et les besoins réduits des américains économisent des norias de bateaux et de camions.
la consommation globale et journlière de pétrole, qui s'était hissé à plus de 21 millions de barils jour, perd, désormais, chaque année, un million de baril jour depuis deux ans.

Venant à la rescousse de la victoire, l'administration Obama durcit les critères de consommations de véhicules et n'aura aucun mal à rattraper un retard criant. Mais, c'est dans le phénomène "chute de l'empire romain" que provient la plus lourde rétractation.
Cette "chute de l'empire romain", c'est l'abandon économique et accéléré, en un clin d'oeil, d'un appareil urbain monumental, au profit d'un autre, et d'un habitat, d'une manière général, beaucoup plus resserré. Le Moyen-äge parlera de "feux" pour les unités d'habitations. Cette unité est variable, elle va de 10 à 20 personnes.
Une nouvelle : les USA reconnaissent, à demi mots, la raison de la guerre d'Afghanistan ; ils ont besoin des ressources de la Caspienne.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Patrick, je me tourne vers toi quand j'ai besoin d'un coup de pouce macroéconomique !<br /> <br /> tu as déjà abordé le sujet plusieurs fois, et je suis tout à fait d'accord, mais ce post, entre autres, me refait penser à ceci :<br /> <br /> La Chine est un nain en terme de marché intérieur. Elle s'expose, face à la crise (fermetures d'usines, exode inversé, politique immobilière autiste, manque cruel de classes moyennes...), à des troubles sociaux importants. <br /> <br /> Cela dit, elle dégage incontestablement, auprès des intellos en vue, journalistes, politiques, et dans l'opinion publique actuelle, une aura démesurée.<br /> <br /> Dans la mesure où le dollar va entrer dans sa phase de râle cet été, entraînant un désarroi moral et psychologique monumental chez les élites, et même si la Chine n'est manifestement pas prête économiquement et financièrement,<br /> <br /> qu'est-ce-qui va bien pouvoir l'empêcher de se présenter et d'être adoubée dans le rôle de référence monnétaire globale ?<br /> <br /> Et ainsi tenir, que ce soit par le biais de la monnaie DTS ou de son propre Yuan, le monde par les bijoux de famille ?<br /> <br /> Elle n'aurait peut-être qu'à suivre les puissantes stratégies de bluff diplomatico-économique que les Anglais au XIXème s, et les Américains au XXème s, ont mises en place avant de se griller ?!
Répondre