Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le dernier rapport LEAP 2020...

18 Juin 2009 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Economie

Le communiqué du LEAP 2020 nouveau est sorti.
Pas grand chose de neuf.
USA et Grande Bretagne vont avoir du mal à financer leurs déficits. Normal.
Même les réserves chinoises sont trop courtes pour le trou américain, et la dette britannique fait figure de dette zoulou.
Il faut dire qu'avec un déficit extérieur abyssale, bien qu'en contraction, n'ayant rien à vendre et dépendant de l'extérieur pour l'approvisionnement de leurs populations en pratiquement tout, il faut se rendre à l'évidence : c'est la fin.

Le chômage, les faillites et la dette publique. Voilà les trois crises qui vont dégueuler en même temps.

En même temps, il ne faut pas voir les problèmes, là où il n'y en a pas. Le problème de la dette publique et/ou extérieure, peut se résoudre très facilement : par la banqueroute à sec, ou par la planche à billet (c'est la même, avec le lubrifiant).
Après tout, les USA sont largement endettés en leur monnaie, qui ne leur coûte qu'un peu d'encre et de papier.
Ils ont promis des dollars, ils peuvent fournir des dollars. La faillite est la norme, le paiement est atypique. Même les états n'y échappent pas. Plus on veut reporter l'échéance et plus la banqueroute est totale.
la revendication, dans l'antiquité, c'était la fin des dettes. On ne cédait jamais totalement, mais on procédait par consolidations (perte d'une partie de la créance).

Le commerce mondiale s'effondre ?
Est-ce étonnant ? Non. La possibilité d'exporter est neutralisée par l'impossibilité pécuniaire d'importer... Le libéralisme triomphant est tombé dans le piége qu'il a lui même creusé. Pendant ce temps là, les bredins pensent à faire ratifier le traité de Lisbonne...

La réponse, c'est l'OCS qui l'apporte. Ils cherchent désormais leur équilibre, SANS les anglos, et, puisque les européens s'alignent sur eux, SANS les européens.
Ceux-ci, dans la crise iranienne, n'apportent que leur outrecuidance.
Quand aux américains, ils se trouvent dans la situation de Louis XI au moment du traité de Péronne : ses agents ont tellement bien travaillé la ville de Liége qu'elle s'est soulevée.
Mais à un moment inopportun.
Louis XI était en les mains de son cousin de Bourgogne, qui le prit fort mal...
Aujourd'hui, l'évolution de la situation fait que les USA avaient besoin d'un Iran calme et coopératif, même avec Amadhinedjab.
On s'aperçoit qu'un Iran plongeant dans les troubles, c'est pire qu'avant...
En même temps, le poids des économies occidentales s'amenuise.
En réalité, aucune crise n'est insolvable.
Ce qui est insolvable, c'est de résoudre la crise, en gardant la situation impériale des anglos.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
absolument d'accord, changeons de paradigme et n'ayont pas peur d'un vrai changement et d'une prise de conscience citoyenne
Répondre
S
Une excellente analyse de la situation politique iranienne sur voltaire : http://www.voltairenet.org/article160639.html<br /> A ne pas rater.
Répondre
B
700.000 destructions de postes prévues cette année dans le secteur marchand.<br /> <br /> Des destructions d'emplois historiques.<br /> La vague de suppressions d'emplois n'est pas achevée, prévient l'Insee. « Mis en regard de la baisse d'activité, l'ajustement sur l'emploi a été partiel et modéré », indique Benoît Heitz, chef de la division Synthèse conjoncturelle à l'Insee. Aux 193.000 postes détruits au premier trimestre dans le secteur marchand non agricole, devraient encore s'en ajouter près de 180.000 au deuxième puis au troisième trimestre et encore plus de 150.000 au dernier trimestre, pour un total de 699.000 suppressions. L'emploi « descendrait en fin d'année à son niveau le plus bas depuis 2000 », note ainsi l'Insee. <br /> <br /> La dégradation « toucherait les services hors intérim, qui avaient été épargnés en 1993 », indique Benoît Heitz. Dans le tertiaire marchand, 404.000 emplois seraient détruits, tandis que 51.000 postes seraient détruits dans la construction et 243.000 dans l'industrie, « soit trois fois plus qu'en 2008 », indique l'Insee. Seul le secteur non marchand (avec les contrats aidés) amortirait le choc, avec 92.000 créations de postes (33.000 en 2008), ce qui limiterait le bilan total des destructions d'emplois à 592.000. Le chômage augmenterait ainsi de 2,5 point en un an, à 10,5 % (10,1 % en métropole) fin 2009, soit « son plus haut niveau depuis la mi-1999 », indique l'Insee.<br /> <br /> http://www.lesechos.fr/info/france/4877420-700-000-destructions-de-postes-prevues-cette-annee-dans-le-secteur-marchand.htm<br /> <br /> Air France-Klm préparerait 3 000 suppressions d'emplois supplémentaires.<br /> <br /> Air France-KLM préparerait quelques 3 000 nouvelles suppressions d'emplois, apprend-on vendredi 19 juin dans Le Parisien / Aujourd'hui en France. Le quotidien indique qu'en raison de la réduction de ses capacités, « la compagnie aurait 800 hôtesses et stewards (PNC) en sureffectif et environ 400 commandants et copilotes (PNT) de trop ». Un « problème de taille », qui aurait poussé le groupe à annoncer hier à ses cadres les 3 000 suppressions d'emplois en question - en sus des 3 000 déjà prévues et devant être effectives d'ici à 2010.<br /> <br /> <br /> http://www.tradingsat.com/actu-bourse-108622-AF.html
Répondre
T
Pour faire suite au commentaire de BA, il se passe la meme chose avec Continental : l'usine francaise va fermer et dans le meme temps l'usine roumaine produit a plein regime.<br /> Ce phenomene dure depuis plus de 30 ans et finalement ca se passe relativement bien : 2-3 cadres ou directeurs d'usine ont passe une nuit dans leur bureau et... c'est tout.<br /> Le lavage de cerveau fonctionne tres bien dans ce pays et le gouvernement dit aux ouvriers : \"si l'usine ferme c'est pour votre bien !\". Et le bon peuple gobe tout.<br /> Jusqu'a quand ?
Répondre
C
les anglais commencent déjà à faire bande à part ... Les écuries de la Fota décidées à monter un championnat parallèle <br /> SILVERSTONE (Grande-Bretagne) - Les écuries de Formule 1, réunies au sein de la Fota, ont annoncé qu'elles refusaient les conditions de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) pour 2010 et qu'elles envisageaient de créer un championnat parallèle, jeudi soir à Silverstone.
Répondre
B
Michelin supprime 1 100 postes en France … et en crée 1 500 en Inde.<br /> <br /> Le géant français du pneumatique Michelin, qui vient d'annoncer la suppression de près de 1 100 postes en France, pourrait investir plus d'un milliard d'euros sur dix ans pour une usine en Inde, affirme jeudi 18 juin un journal indien. Le groupe n'a pas confirmé ce montant, mais a rappelé avoir annoncé l'an passé vouloir investir en Inde pour y monter une usine. <br /> Citant une source \"directement impliquée\" dans cette éventuelle opération, le quotidien The Economic Times écrit que Michelin cherche à obtenir du gouvernement indien son feu vert pour \"acquérir 100 % d'une nouvelle société, Michelin India Tamil Nadu Tyres, mise sur pied en avril 2009\" dans le sud-est du pays.<br /> Cette entreprise créerait une usine de pneus et de chambres à air, représentant dans un premier temps un investissement de 40 milliards de roupies (597 millions d'euros) jusqu'en 2016, selon l'Economic Times. \"La société pourrait investir 30 milliards de roupies de plus (448 millions d'euros) après cette première étape\", a déclaré la source du journal.<br /> Le numéro un mondial du pneumatique négocie avec le gouvernement régional du Tamil Nadu (sud-est) pour trouver un terrain à sa future unité de fabrication, qui pourrait créer entre 1 500 et 2 000 emplois en Inde. <br /> \"En 2008, on avait annoncé que l'on voulait investir en Inde pour y construire une usine. C'est essentiel pour nous d'être présent sur ce marché\", a commenté une porte-parole du groupe de Clermont-Ferrand.<br /> <br /> <br /> http://www.lemonde.fr/economie/article/2009/06/18/michelin-pourrait-investir-un-milliard-d-euros-sur-dix-ans-en-inde_1208599_3234.html
Répondre
W
Grandeur et décadence.<br /> L un ne va pas sans l autre.<br /> L important, ce n est pas la chute, mais l atterrissage.<br /> <br /> Amen
Répondre