Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Transport aérien : langue de bois.

19 Juin 2009 , Rédigé par Patrick REYMOND

Il parait que ça va mieux que bien pour les avionneurs. On annonce d'une manière théatrale 150 commande pour Airbus, puis, les dites commandes ne sont pas exactement 150 (c'était l'objectif du salon du Bourget), c'est 127, et puis, ce ne sont pas des commandes fermes (il n'y en a que 58), et puis certaines sont des confirmations de commandes de 2007...
Le ton est bien trop inquiet pour le décor officiel. 3500 avions en commande, dit on et peu d'annulations officielles. Bien entendu, il y a toujours peu d'annulations quand le délai de livraison s'approche. C'est trop couteux. Mais, qu'en est il des commandes 2010 et 2011, voir, plus loin ?
Et puis, quelle est la fiabilité d'une commande British airways, qui, d'après ses propres paroles se bat pour sa survie ?
Dans le même temps, on propose le remplacement du salaire, par du papier chiotte (des actions), faute de "moyens"...
On compte d'ailleurs, sur certains, pour commander des appareils (voir année de création de la compagnie)... C'est risible ! Le transport aérien indien, aussi, est en déconfiture.
Certains voient la fin de la crise proche pour l'aéronautique, crise qui, officiellement, n'existe pas...
Bien entendu, confidentialité sur les prix, et sur les facilités de paiement...
Bien entendu aussi, le pétrole est éternel, c'est bien connu, et bon marché...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
La première usine d'Airbus hors d'Europe (en Chine ) vient de livrer son premier avion:<br /> <br /> http://www.lemonde.fr/economie/article/2009/06/22/airbus-livre-son-premier-avion-made-in-china-a-une-compagnie-chinoise_1209919_3234.html<br /> <br /> Quel est la première moto produite au Japon (en 1935) :<br /> <br /> http://www.planete-biker.com/harley-davidson_1930.php
Répondre
A
Fin de crise proche ? En effet, chaque jour qui passe nous rapproche de la fin de crise, c'est une lapalissade.<br /> Pour l'aéronautique, c'est comme pour l'automobile : une surcapacité évidente. Et même si Airbus affirme pour se rassurer que le marché double tous les 15 ans, c'est oublier que les habitudes qui sont en train d'être prises seront définitives, à savoir que l'on va de plus en plus vers la vidéoconférence en lieu et place du voyage d'affaire, et que le kérozène, ça coûte très cher. Là encore on oublie avec beaucoup de complaisance que dans 15 ans, le plein d'un avion sera hors de prix.
Répondre