Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Marché automobile européen : entre la dope et la dépression...

21 Juin 2009 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Economie

Il n'y a pas de "juste milieu" en Europe, pour l'automobile. Pour les uns, c'est la marche funébre, pour les autres, ils ont tellement sniffé de cocaïne (sous forme de primes), que le cerveau des dirigeants commence à couler par les oreilles.
Pour ceux qu'on enterre : "
les ventes continuent de reculer dans des proportions importantes comme la Roumanie à -53%, la Norvège à -41%, la Finlande à -49%, la Hongrie à -66%, la Bulgarie à -45%. Les plus petits marchés sont aussi les plus touchés avec -73% pour l'Estonie, -67% pour la Lituanie et -84% pour la Lettonie. L'Islande est à -84% avec 185 unités.  "
La Norvége, c'est ce pays qui a si bien préparé l'avenir, en-mettant-de-l'argent-de-côté-pour-les-générations-futures ? C'est bien. Ils auront de quoi allumer leur poële l'hiver.
Pour les autres, la hausse peut être importante, comme en Allemagne : "
Outre l'Allemagne (+40% à 384 600 unités) et la France (+12%), quatre pays sont en hausse : l'Autriche (+4,8% à 29 800 unités), la Grèce (+5,1% à 26 000 unités), la République tchèque (+20% à 14 200 unités) et la Slovaquie (+46% à 8 600 unités).  "
Néanmoins, une baisse globale de un million de véhicule depuis le début de l'année, indique une crise de fort honorable gabarit, et la chute serait plus importante, sans des subventions démentielles.
Bien entendu, le marché automobile de l'occasion se ramasse complétement sur la période de mai. on est à - 10.9 %. Comme ce marché est globalement, deux fois plus important que le neuf, on voit donc qu'un clou chasse l'autre et même au dela.
Bien entendu, c'est la crême du marché, l'automobile d'occasion récente, qui trinque le plus.
Dernier effet kiss cool : les ferrailleurs n'arrivent plus à suivre. Le prix de la ferraille à tellement baissé, les contraintes de recyclages tellement augmenter, qu'on risque d'avoir le clash sous peu. La crise de l'acier crée la crise en amont. La moitié de l'acier produit en France provenait du recyclage. Comme la production a baissé de 40 %, il n'y en a simplement, plus besoin.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Une idée d'article :<br /> Renault ? une valeur spéculative selon S&P<br /> http://www.leblogfinance.com/2009/06/renault-une-valuer-sp%C3%A9culative-selon-sp.html
Répondre