Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le papier...

15 Juillet 2009 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Economie

Louis XIII aimait respecter les formes de gouvernement.
Même quand il s'agissait d'envoyer ad-patres et de manière expéditive son premier ministre, il y donna toute son attention.
Il faut dire que le siècle précédent, le 16° avait été vigoureux en la matière.
La liste des grands, exécutés par ordre du roi, avait été longue, et un des plus célèbres avait été le Duc de Guise, en 1588.
Pourtant, pour l'époque, c'était on ne peut plus légal. Quand un sujet, trop puissant, ne pouvait être jugé sous les formes ordinaires de justice, le jugement était rendu par le roi en son conseil.
Après, ce n'était que question d'exécution.
Aussi, Louis XIII, en 1617, consulta, dit on, les survivants du conseil de 1588.
Vitry attendit Concini, fit mine de l'arrêter et devant sa résistance, le "couillon" (le mot est d'époque, le surnom avait été donné par Henri IV), reçut quelques balles de pistolets.
On n'arrête jamais le progrès, Le Duc de Guise avait été dagué.
Mais, à l'époque, sur le cadavre, on retrouva de quoi renflouer les finances. Il portait en effet plusieurs dizaines de millions de livres de papier.
C'était pour l'époque, considérable, comparé au numéraire en circulation dans le royaume.
Mais le papier commercial, lui même, n'était pas une nouveauté. Pour l'époque, ce papier, qui se soldait, ou pas, aux grandes foires, à certaines fêtes, en tout cas à des échéances précises, représentait pour les régions les moins dynamiques, au moins 10 fois les liquidités existantes.
La liquidité, c'était affaire de gens riches et de soldats.
"Pas de pécunes, pas de suisses", disait on.
Bien sûr, ils arrivaient qu'ils fassent crédit eux aussi, en échange d'un bon pillage.
Mais, globalement, dans cette période, l'économie fonctionnait pratiquement sans liquidités.
Pourtant, dans l'imaginaire public, la monnaie de cette époque, c'était la monnaie d'or, ou d'argent.
En réalité, le menu peuple ne voyait guère que le cuivre, les grandes foires étaient lieux de compensation, et les soldes non réglés étaient appurés par la création de nouveaux effets à 10 %.
Cela, bien entendu, dans des économies largement pré-capitalistes.
Aujourd'hui, ceux qui vivent l'activité économiques savent aussi que pour sortir 1 en résultat, il faut brasser 100.
Mais, là n'est pas le problème. Même s'il faut 1 de liquidités et 20 de papiers, le trait dominant d'une crise, c'est quand la sphére financière grossit d'elle même et POUR ELLE MEME et ne reste pas cadrée par l'économie réelle.

Le second risque, dans une crise de ce genre, c'est de sombrer dans un sado-monétarisme acharné, comme préconisé dans "Tropical bear".
Ce sado-monétarisme exprime une petite bourgeoisie qui a épargné 3 sous et vit dans la hantise de les perdre.
Bien entendu, manipuler pour gagner un peu d'argent, c'est licite selon elle.
Mais, même au 16° siécle, le gros marchand, celui qui SAIT, finalement, agit DEJA comme un petit Madoff.
Il prend l'argent de celui qui "fait confiance", alors que finalement, lui ne risque que l'argent des autres. DEJA. Il TRANSMET le risque, comme la vérole.
Ce sado-monétarisme bourgeois s'est exprimé une dizaine d'année en Argentine, avant de s'effondrer en 2000-2001.
On bride la création monétaire, et donc on empêche tout développement économique, en privilégiant l'assise financière pré-existante.
Inutile de dire, que ce genre de "stabilisations" s'est aussi effondré bruyamment. Impossible de maintenir une valeur monétaire sans économie PRODUCTIVE.
la seule question importante est donc de remettre la création monétaire au service de l'économie réelle, comme le fit la stabilisation monétaire de 1799.
Les affaires ne sont pas interdites, elles se cantonnent à la sphère réelle, par le biais des effets de commerce, de l'escompte et du réescompte.
Bien entendu, ce système qui dura longtemps en France n'était pas assez "moderne", c'est à dire ne manipulait pas le vent, et procurait une rentabilité certaine, mais basse.
Il casse dans l'oeuf tout mouvement spéculatif, et si mouvement spéculatif il y a, il reste modéré, car "hors du cadre" habituel. Bien sûr, les mouvements spéculatifs ne d'éteignent pas.
En effet, comme le disent les "pieds nickelés", la poire, même riche, est la base de leur industrie.
Et, comme le haut de l'échelle social vit dans l'ignorance du monde, enfermé sur lui-même, replié sur son idéologie narcissique, il n'y a rien de plus facile que de le plumer.
Les escrocs, bac - 4, adorent les bacs + 5 entourés d'avocats. Ce sont les meilleurs pigeons, bien gras et dodus.
"les nobles font trop confiance en leurs murailles" Minute de procès d'un "caïman" 16° siècle.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Bonjour P.Reymond,<br /> <br /> c'est Amada.<br /> Les 15-20% sur l'immobilier à Aix-en-Provence c'est à la hausse.<br /> Qu'est-ce que Flint ?<br /> Cordialement<br /> Amada
Répondre
P
<br /> j'écris l'article.<br /> <br /> <br />
B
Qu’est-ce que les délires d’Hervé Ryssen viennent faire sur ce blog ?<br /> <br /> Pour ceux qui ne connaissent pas Hervé Ryssen :<br /> <br /> Hervé Ryssen, né Hervé Lalin en 1967, est un auteur antisémite et militant nationaliste français.<br /> <br /> Durant ses études d'histoire, au cours desquelles il consacre un mémoire de maîtrise à la guerre d'Espagne, Hervé Ryssen est militant anarchiste et fait partie de l'Organisation communiste libertaire (OCL). <br /> <br /> Ayant rejoint le Front national dans les années 1990, il milite au GUD alors qu'il prépare le CAPES d'histoire à la Sorbonne. Il a ensuite été professeur d'histoire pendant cinq ans dans l'Éducation nationale, avant de s'en faire exclure par un inspecteur académique, à la suite d'une plainte de parents d'élèves « qui appartenaient à chaque fois (...) à la même communauté ». Il se présente en 2003 comme « professeur au chômage ».<br /> <br /> Au début des années 2000, il a ensuite été un des responsables parisiens d'Unité radicale et, après la dissolution de celui-ci, écrit dans Vox NR et Réfléchir & Agir. Il est également proche de Kémi Séba.<br /> <br /> En 2002, il entarte le père Berger, curé « progressiste » de la Basilique Saint-Denis, qui avait favorisé l'occupation de sa paroisse par des « sans-papiers », acte pour lequel il sera condamné à 4 mois de prison avec sursis.<br /> <br /> À partir de 2005, Hervé Ryssen se fait connaître des milieux d'extrême droite par la publication de plusieurs ouvrages aux connotations antisémites. Dans le premier, Les Espérances planétariennes, il argumente la grande homogénéité des intellectuels juifs et les soubassements religieux du discours mondialiste (qu'il nomme « planétarien »). La « paix » sur Terre est la condition sine qua non à l'arrivée du Messie, dont le métissage et le communisme seraient les deux facettes. <br /> <br /> En 2007, il publie Le Fanatisme juif, une étude des courants de pensée contemporains tendant à dissoudre la société européenne traditionnelle (marxisme, mondialisme, féminisme, homosexualité, freudisme, freudo-marxisme, etc.).<br /> <br /> Il dénonce également la traite des blanches dans l'État d'Israël et met en cause la faiblesse complice de la magistrature corrompue par les proxénètes, qui n'encourraient qu'une peine insignifiante. Il s'est également attaqué à la « mafia juive » qui, selon lui, serait la plus puissante du monde et serait impliquée dans le racket, le trafic d’armes, les meurtres sous contrat, le trafic de drogue, le proxénétisme, le blanchiment d'argent via des casinos, des discothèques et l'industrie pornographique, dans le kidnapping, les cambriolages, les vols à main armée, le trafic de diamants, le trafic d’œuvres d’art et l'escroquerie.<br /> <br /> Dans son livre Psychopathologie du judaïsme, il établit un parallèle entre le judaïsme et la pathologie hystérique, relevant une tendance à l'histrionisme, la dépression, l'angoisse permanente, la paranoïa, l'introspection, l'égocentrisme, l'amnésie, la manipulation, la mythomanie, l'ambivalence identitaire, les délires prophétiques et l'ambiguité sexuelle17.<br /> <br /> Outre ses écrits sur le judaïsme, Hervé Ryssen s'est fortement opposé aux auteurs païens et pérennialistes, notamment Alain de Benoist, René Guénon et Julius Evola, dont il compare l'antichristianisme, leur fatalisme présumé et leur conception cyclique de l'histoire au « messianisme juif ».<br /> <br /> http://fr.wikipedia.org/wiki/Herv%C3%A9_Ryssen
Répondre
K
@ Patrick Reymond<br /> <br /> Le sieur "Jérôme" a posté toute une tartine qui non seulement est très approximative historiquement, mais encore ne sent pas bon, mais pas bon du tout.<br /> <br /> On voudrait dézinguer votre blog, en le compromettant avec des propos et des références antisémites (Hervé Ryssen !), qu'on ne s'y prendrait pas autrement.<br /> <br /> Ouvrez l'œil, et soyez ferme sur la modération…<br /> <br /> J'attends impatiemment vos prochains billets !
Répondre
K
@ Patrick Reymond<br /> <br /> Puisque ce soir j'arrive apparemment à poster sans problème, je profite de l'occasion pour saluer la performance que représentent DEUX billets quotidiens.<br /> <br /> Vos textes sont souvent drôles et toujours intéressants. Et, comme l'époque est à une intox généralisée (sur l'air de « La sortie de crise, c'est pour bientôt »), ça fait un bien fou ! Merci à vous.<br /> <br /> Merci !!!
Répondre
P
<br /> merci<br /> <br /> <br />
K
@ Patrick Reymond<br /> <br /> Plutôt bien vue, l'appréciation que vous portez sur Loïc Abadie, le taulier du blog Tropical Bear !<br /> <br /> Abadie possède sans doute une certaine compétence pour analyser le marché à un instant T. Malheureusement, ça ne l'empêche pas de vivre dans un déni permanent de tout ce qui n'est pas l'orthodoxie hayekienne (Abadie n'ose plus trop parler de Friedman, qui à son goût, sans doute s'est trop affiché aux côtés de l'odieux "keynésien" [!!!] nommé Ronald Reagan).<br /> <br /> Cependant, et bien qu'il gère les commentaires de son blog de façon quasi militaire, il commence à se faire sérieusement chahuter : ses lecteurs en ont un peu marre de l'entendre, à longueur de billet, maudire les "keynésiens" qui seraient, d'après lui, responsable du bordel actuel. <br /> <br /> http://tropicalbear.over-blog.com/50-comments-33432632.html<br /> <br /> C'est effectivement assez drôle quand on sait que les "keynésiens" en question se nomment Greenspan, Geithner, Bernanke et Volcker !!!<br /> <br /> En fait, Abadie ne se cache pas d'appartenir au courant de "pensée" des libertariens, c'est-à-dire de gens situés À DROITE des néo-libéraux. Comparés aux libertariens, les néo-libéraux auraient presque l'air de communistes…<br /> <br /> Depuis le début de la crise, d'autres blogs libertariens ont fleuri sur la Toile (par exemple celui de Criticus), ce qui est plutôt inquiétant quand on connaît le projet pôlitique qui se cache derrière les théories économiques de ces gens-là…
Répondre
B
La France a décidé d'acheter 94 millions de doses de vaccin contre la grippe A(H1N1) pour un montant d'un milliard d'euros auprès de trois laboratoires et tente d'anticiper une pandémie "presque inévitable." <br /> <br /> Le gouvernement a également décidé que les malades seraient pris en charge à partir du 23 juillet par le réseau de médecine libérale et non plus par les seuls hôpitaux.<br /> <br /> A la même date, des masques anti-projections seront distribués gratuitement dans les pharmacies sur prescription médicale.<br /> <br /> La France dénombre 481 cas confirmés de grippe A (et 628 identifiés) depuis le début de l'épidémie, a précisé la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, lors d'une conférence de presse.<br /> <br /> Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a jugé "presque inévitable" qu'une pandémie liée au nouveau virus s'installe en France à l'automne.<br /> <br /> "Si tel devait être le cas, les conséquences pourraient être considérables", a-t-il dit lors d'une réunion avec l'ensemble des préfets.<br /> <br /> Il a cité, outre l'impact sanitaire, des difficultés aiguës dans certains secteurs d'activité d'importance vitale ou dans les services de l'Etat, ce qui pourrait entraîner "une désorganisation de la vie sociale et économique."<br /> <br /> http://fr.news.yahoo.com/4/20090715/tts-france-grippe-vaccin-ca02f96.html<br /> <br /> Concrètement, ça donne quoi, " une désorganisation de la vie sociale et économique " ?
Répondre
A
Bonsoir P. Reymond,<br /> <br /> et donc ce monde "refermé sur lui-même" il va tenir le monde, notamment dans France, dans son enfermement pendant combien de temps encore ?<br /> Pour info, les prix immos affichés sur Aix-en-Provence, viennent de se prendre (pour une bonne moitié, si ce n'est deux tiers d'entre eux) environ 15-20% au cours du printemps...<br /> Qué crise ?<br /> Cordialement<br /> Amada
Répondre
P
<br /> A la hausse ou à la baisse, les 15 ou 20 % ?<br /> je vais faire un article sur Flint. Cordialement.<br /> <br /> <br />