Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Baisse de QI...

30 Mai 2013 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

Le QI occidental aurait baissé de 14 % depuis l'époque victorienne.

 

En réalité, on a ici un très vieil antienne qui veut que "le niveau baisse", et ce que l'on veut dire, c'est que la démocratisation (Beeeuuurrkk), de l'enseignement, c'est pas bien, "pisque" le niveau y en avoir baissé. Toi y en avoir compris moi ?

 

En réalité, il faudrait savoir et accepter les limites d'un "phénomène". Comment avait on fait l'échantillon témoin, à l'époque victorienne, qui avait on testé, sachant que beaucoup de paramètres entre en compte dans le QI.

 

D'abord, la nutrition, ou la malnutrition.

Entre le noble du XVI° et du XVIII° siècle, et l'homme du peuple, la différence est visible à l'oeil nu, dans la taille, le poids, l'éducation, l'homme du peuple a beaucoup de mal a tenir ne serait ce qu'une conversation avec l'élite, si, tant soi peu, celle-ci lui adresse la parole.

Il faut d'ailleurs, des générations de gens bien nourris, ne serait ce que pour faire pilote d'avion. La seconde guerre mondiale, en terme de conséquences de malnutrition, a laissé en France des traces et conséquences jusqu'à la fin du XX° siècle.

Celui qui est malnutri est, par essence, moins intelligent, parce qu'il n'a pas pu se développer dans tout son potentiel, comme le fils d'alcoolique, de tabagique, ou de toxicomane.

 

Si vous réunissez le tout, vous avez effectivement des chances fortes d'avoir quelqu'un de pas très malin.
Après, vient le milieu social. Le fossé en France, entre le calviniste du XVII° et XVIII° et le catholique, est quasiment de la taille d'un fossé antichar, l'un lit, et fait des exercices d'explication de texte, avec son livre sacré, la bible. Il écrit, aussi, un peu, donc il crée.

L'autre connaît, souvent par coeur, ses cantiques, ses prières, et le fossé ne se comblera que grâce aux écoles, notamment jésuites.

La manière d'enseigner, crée aussi une notable différence.

Cette différence est visible dans le monde musulman, dont beaucoup de dirigeants se plaignent de l'archaïsme de l'enseignement, qui peut aller jusqu'à apprendre par coeur, le Coran sans savoir le premier mot de ce que cela raconte...

 

Donc, avec un livre sacré, l'un explique, l'autre ânonne.

 

Enfin, le thermomètre. A l'époque victorienne, comment mesurait on les réactions ? Certainement pas de la même manière et aussi précisément qu'aujourd'hui !

 

Et cette assertion est totalement démentie par les faits. Vilfredo Pareto disait que « L'histoire est un cimetière d'aristocraties. »

". Cette société oisive et frivole, qui vivait en parasite dans le pays, parlait, dans ses soupers élégants, de délivrer le monde de « la superstition et d'écraser l'infâme », sans se douter qu'elle-même allait être écrasée. »  "(A propos de l'aristocratie française du XVIII° siècle).

 

Comme dirait l'autre, entre l'intellectuel assis, et le con qui marche, il vaut mieux parier sur le con qui marche.

Quand aux grosses têtes bien faites qui nous gouvernent depuis Bruxelles, elles ont réussi l'exploit d'amalgamer "intelligence"ou plutôt "éducation" et connerie au plus haut point.

 

La vraie intelligence, c'est de s'adapter aux circonstances, et de tenir compte des expériences de la vie.
Elle ne se développe jamais à l'intérieur d'un cocon protecteur, protecteur contre tout. On n'y fait que des bellâtres friands d'idéologie.
Et que dire, aussi, quand dans les tests dit "de QI", on trouve des questions éminemments politiques sur le commerce et l'échange ?
On était donc plus intelligent à l'époque victorienne, parce que les "vertus", du libre échange n'étaient pas discutées, au moins en Grande Bretagne ?

 

Connerie au plus haut point ou héroïsme, quand les marins britanniques livrent les batailles de l'Atlantique ? Moi, je penche pour le combat et le sacrifice totalement inutile : on attaque la Grande Bretagne, parce qu'elle dépend de l'extérieur à 80 % pour sa nourriture.
On ne l'aurait jamais attaqué avec les sous-marins, si cette dépendance n'avait pas existé, ou seulement s'était située à 20 %.

 

L'élite bruxelloise est dans la même optique que ". Cette société oisive et frivole, qui vivait en parasite dans le pays, parlait, dans ses soupers élégants, de délivrer le monde de « la superstition et d'écraser l'infâme », sans se douter qu'elle-même allait être écrasée. » 

 

La superstition et l'infâme étant sans doute, la démocratie, le peuple, rebaptisé "populisme", le protectionnisme et le programme du CNR ?

Le peuple, donc, il est pas bien intelligent, et doit être guidé, pour son bien, vers les terres de miels, d'abondance et de douceurs, qu'on obtiendra en faisant des sacrifices "nécessaires et douloureux", en baissant le SMIC de 30 %, en réduisant les retraites, et en imposant la concurrence libre et naan fausssséééé...

 

C'est normal que le peuple, y comprenne pas ces nécessités, il est trop bête, mais il verra bien qu'on l'a fait pour son bien, quand il verra le paradis arriver sur terre, la manne tomber, grâce à Monsanto, qu'il sera approvisionné directement par le gaz de "shitt", que les lumières des étoiles seront éclipsées par les lumières des centrales nucléaires, que chacun voudra avoir chez lui, et que naîtra le Reich de 1000 ans...

 

Fous Afez Gombris, ach, que zest le beilleur des bondes ? Et gue dout zeux gui ne le regonnaize bas zont drop Ztupide et doifent etre elibidés ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
I agree to the fact that after the Victorian Era, the IQ level of the Western has fallen. There are a lot of valid reasons for this down fall in the IQ levels. Psychological as well as practical issues paved the way to such a situation. Thanks for discussing this.
Répondre
B
Aujourd'hui, il y a deux Europe :<br /> <br /> - l'Europe des pays périphériques : ces pays sont en faillite. Le chômage atteint des niveaux catastrophiques ;<br /> <br /> - l'Europe des pays du nord : ces pays sont en train de sortir de la crise.<br /> <br /> Ces deux Europe s'éloignent l'une de l'autre de plus en plus vite.<br /> <br /> Zone euro : chômage pour le mois d'avril 2013 :<br /> <br /> 1- Médaille d'or : Grèce. 27 % de chômage.<br /> <br /> 2- Médaille d'argent : Espagne. 26,8 % de chômage.<br /> <br /> 3- Médaille de bronze : Portugal. 17,8 % de chômage.<br /> <br /> 4- Chypre : 15,6 % de chômage.<br /> <br /> 5- Irlande : 13,5 % de chômage.<br /> <br /> 6- Italie : 12 % de chômage.<br /> <br /> Et les pays qui ont le moins de chômage ?<br /> <br /> Pays-Bas : 6,5 % de chômage.<br /> <br /> Luxembourg : 5,6 % de chômage.<br /> <br /> Allemagne : 5,4 % de chômage.<br /> <br /> Autriche : 4,9 % de chômage.<br /> <br /> http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/3-31052013-BP/FR/3-31052013-BP-FR.PDF
Répondre
L
de toute façon pour vendre ou acheter du m² a plus de 3000 zoros en province il faut que le QI est considerablement diminuer. Ainsi que pour louer 20 m² a 800 zoros a Paris.<br /> <br /> L'imigration c'est un moyen de de fzire monter la demande immobiliére privé, puisque l'état s'en est désengeger depuis prét de 30 ans maintenant.<br /> <br /> Le QI c'est comme la concentration en chimie, plus tu mélange plus c'est dilué. En espé&rant que cela ne devienne pas plus toxique.
Répondre
S
En y pensant, votre billet rejoint un peu les fables que l'on nous sert à longueur de journées sur belle démographie brillante d'espoirs pour la France.<br /> L'instruction publique et cette démographie sont en réalité un échec total dû à la volonté d'assimilation, intégration, coûte que coûte.<br /> Nouvelle tour de Babel démontrant une fois de plus qu'une Nation brillante n'est établie que sur une culture unique, acceptée ou imposée et surtout pas élitiste ou clanesque. Ce qui l'autorise "à<br /> pomper" sans danger les atouts d'autres origines, mais surtout garder le fil, la base, celle de nos anciens.<br /> Rien de nouveau, depuis l'avènement héllénique, sa suite romaine et consorts.<br /> Il y a fort à parier que cette belle démographie, tant vantée par notre oligarchie, ne soit cause de prochains grands troubles.
Répondre
R
Ah la terre plate, encore la théorie du complot qui pointe !<br /> <br /> Même du haut d'une colline on aperçoit la rotondité, et d'un avion je ne dis pas...<br /> <br /> Mais bon Jesus est bien mort sur la croix pour sauver l'humanité non ?<br /> <br /> Nous ne sommes plus à une approximation près.
Répondre
E
Le QI de la communauté scientifique lui a clairement baissé. A forcer de vouloir être classés, connus et référencés, certains chercheurs ont sombré dans l'idiotie. Que ne faut il pas faire pour que<br /> l'on parle de vous ?<br /> Démontrer scientifiquement que la terre est plate ?
Répondre
R
"Cette différence est visible dans le monde musulman, dont beaucoup de dirigeants se plaignent de l'archaïsme de l'enseignement, qui peut aller jusqu'à apprendre par coeur, le Coran sans savoir le<br /> premier mot de ce que cela raconte..."<br /> <br /> On a le même genre d'abrutis chez les cathos qui égrènent le rosaire, appris par coeur depuis la plus tendre enfance.<br /> <br /> Généralement on les retrouve aux extrèmes : extrèmes bourgeois ou extrème droite... Y-t-il une vraie différence ?<br /> <br /> Accepter l'idée de dieu c'est accepter l'idée de pouvoir, donc de soummission. Amen !
Répondre
R
Lire au sujet de l'imposture de la mesure de l'intelligence humaine par le QI "La malmesure de l'homme" de Steven Jay Gould, comme toujours livre magistral !<br /> <br /> "Comment et pourquoi le déterminisme biologique a-t-il pu engendrer le racisme ? Pour les déterministes, en effet, le comportement des groupes humains et leurs différences (race, classe, sexe) sont<br /> innés et héréditaires, l'intelligence est unique, localisée dans le cerveau, mesurable.<br /> La craniométrie au XIXe siècle et les tests d'intelligence au XXe siècle vont utiliser ces mesures pour établir une échelle de valeurs. Il en ressort invariablement que les opprimés, les<br /> désavantagés sont inférieurs et méritent donc leur statut. Mettant en évidence les faiblesses scientifiques de ces arguments et présentant le contexte politique dans lequel ils ont été élaborés,<br /> Stephen Jay Gould repère les préjugés qui ont conduit les savants à des conclusions fausses.<br /> Certains de ces préjugés paraîtront risibles ; ils émanent pourtant des hommes de science les plus importants de leur époque... La Mal-Mesure de l'homme a reçu plusieurs prix prestigieux aux<br /> Etats-Unis lors de sa publication. Un livre fondamental pour qui veut comprendre la nature du racisme."<br /> <br /> Eh oui, évaluer le QI d'un homme, c'est un premier pas vers le racisme, mot exécrable s'il en est.<br /> <br /> Pour ce qui est de l'intelligence moyenne, je ne crois pas qu'il y ait de réelle évolution depuis l'ère Victorienne. Taper sur un clavier n'est pas plus intelligent que de prendre sa plusme. Plus<br /> rapide, c'est tout. Les mots et les idées restent les mêmes. Les certitudes et les tabous aussi.<br /> <br /> Au sujet de l'obscurantisme religieux catho en Irlande...<br /> <br /> "La jeune femme, Savita Halappanavar, âgée de 31 ans, était enceinte de dix-sept semaines quand elle s'est présentée le 21 octobre dans un hôpital de Galway (ouest) avec d'importantes douleurs dans<br /> le dos. Après avoir été informée qu'elle était en train de faire une fausse couche, elle a demandé à plusieurs reprises que l'on mette un terme à sa grossesse, a rapporté son mari au Irish<br /> Times."<br /> <br /> "Quand le médecin est venu la voir le lundi matin, Savita était très affectée mais elle avait accepté l'idée qu'elle était en train de perdre son bébé. Elle a demandé que sa grossesse soit<br /> interrompue s'ils ne pouvaient pas sauver son enfant, a-t-il dit au quotidien. Le médecin a répondu : 'Tant qu'il y a un rythme cardiaque fœtal, nous ne pouvons rien faire.' A nouveau, le mardi<br /> matin, la même discussion a eu lieu. Le médecin a dit que c'était la loi, qu'elle était dans un pays catholique."
Répondre
L
Je ne sais pas si le QI a baissé, mais une chose est sure; la betise, elle, n'arréte pas d'augmenter.<br /> <br /> Mais ce qui me semble le plus flagrant, c'est que beaucoup de gens ne savent absolument rien des technologies qu'il utilisent. Que la comptabilité semblent pour beaucoup incompréhensible, surtout<br /> dans les syndic de copro. Il ne comprennent rien au pourcentage a l'electricité. Par contre il font moins de fautezs d'orthographe que moi, ca c'est pour la blague.<br /> <br /> Les gens sont dans un monde qu'il ne comprennent pas et leur l'enseignement n'arrive pas a combler se faussé. En fait il accumulent des connaissances mais n'apprennent pas a s'en servir.<br /> <br /> On ne leur explique pas le cheminement intellectuel qui a permi d'en arriver au conclusions, il sont donc perdu, il utilise mais par automatisme et non par déduction.
Répondre
R
Jawoll, mein Führer!
Répondre
B
Chômage : catégories A, B, C, D, E :<br /> <br /> France métropolitaine :<br /> <br /> 5 413 600 demandeurs d'emploi inscrits à Pôle Emploi. Variation sur un an : + 9,6 %.<br /> <br /> France entière (y compris l'outre-mer) :<br /> <br /> 5 731 700 demandeurs d'emploi inscrits à Pôle Emploi. Variation sur un an : + 9,5 %.<br /> <br /> http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-PEP500.pdf<br /> <br /> Vous vous rappelez toutes les belles promesses au moment du référendum sur le traité de Maastricht ?<br /> <br /> - « Si le traité était en application, finalement la Communauté européenne connaîtrait une croissance économique plus forte, donc un emploi amélioré. » (Valéry Giscard d’Estaing, 30 juillet 1992,<br /> RTL)<br /> <br /> - « L’Europe est la réponse d’avenir à la question du chômage. En s’appuyant sur un marché de 340 millions de consommateurs, le plus grand du monde ; sur une monnaie unique, la plus forte du monde<br /> ; sur un système de sécurité sociale, le plus protecteur du monde, les entreprises pourront se développer et créer des emplois. » (Michel Sapin, 2 août 1992, Le Journal du Dimanche)<br /> <br /> - « Maastricht constitue les trois clefs de l’avenir : la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d’impuissance et plus de<br /> sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie. » (Michel Rocard, 27 août 1992, Ouest-France)<br /> <br /> - « Les droits sociaux resteront les mêmes – on conservera la Sécurité sociale –, l’Europe va tirer le progrès vers le haut. » (Pierre Bérégovoy, 30 août 1992, Antenne 2)<br /> <br /> - « Pour la France, l’Union Economique et Monétaire, c’est la voie royale pour lutter contre le chômage. » (Michel Sapin, 11 septembre 1992, France Inter)<br /> <br /> - « C’est principalement peut-être sur l’Europe sociale qu’on entend un certain nombre de contrevérités. Et ceux qui ont le plus à gagner de l’Europe sociale, notamment les ouvriers et les<br /> employés, sont peut-être les plus inquiets sur ces contrevérités. Comment peut-on dire que l’Europe sera moins sociale demain qu’aujourd’hui ? Alors que ce sera plus d’emplois, plus de protection<br /> sociale et moins d’exclusion. » (Martine Aubry, 12 septembre 1992, discours à Béthune)<br /> <br /> - « Si aujourd’hui la banque centrale européenne existait, il est clair que les taux d’intérêt seraient moins élevés en Europe et donc que le chômage y serait moins grave. » (Jean Boissonnat, 15<br /> septembre 1992, La Croix)
Répondre
Y
Moi j'aurai dit : le coïtus ininterruptus
Répondre
S
Ne serait-ce pas le manque de fermeté dû à une certaine idéologie depuis l'an 68 qui serait la cause principale de l'échec de l'enseignement?<br /> Ce laxisme omniprésent.<br /> De plus l'abondance des matières force un choix. Bien souvent on abandonne ce qui est le plus rébarbatif.<br /> Par ailleurs, dans le sup, université et grrrrandes écoles, on fait gober de la matière avec l'intox clanesque du style " vous êtes les meilleures, les plus beaux, les ober menschen et on soustrait<br /> toutes les occasions de réelles réflexions propres. Penser librement devient interdit.
Répondre
B
Perdu<br /> C'est le préservatif imparfait
Répondre
P
@boro<br /> passé simple
Répondre
B
S’il est difficile de comparer les QI d’une génération sur l’autre, tant les paramètres sont variés et impossibles à déterminer, certaines constations s’imposent néanmoins.<br /> <br /> La dyscalculie est désormais généralisée à tous les niveaux sociaux. Impossible dans une conversation moderne de tenter d’intégrer des repères quantitatifs, le dialogue devient alors impossible. A<br /> peine 1% des étudiants sont capables d’avoir un raisonnement chiffré.<br /> <br /> L’aptitude à faire une règle de trois n’est plus un test incontournable pour être autorisé à entrer dans le secondaire. Le résultat est que désormais, ce ne sont plus les élèves qui en sont<br /> incapables mais la quasi-totalité des instits eux-mêmes. Pour me faire des copains je dirais que les "profs des écoles" ont perdu l’appellation d’instituteur en même temps que les aptitudes à<br /> l’être et je rajouterais même la dignité qui accompagne ce nom. A mes yeux ils ne méritent plus le titre d’instituteur et c’est une bonne chose qu’il leur ait été retiré.<br /> <br /> L’arithmétique n’est pas le seul révélateur de la régression. La langue aussi. Il n’est pas question de la richesse du vocabulaire qui fluctue et qui est le plus souvent fonction des origines<br /> sociales ni de l’orthographe qui révèle une forme d’apprentissage plus sclérosante qu’utile mais de son fonctionnement.<br /> <br /> La langue étant un code commun à toutes les personnes d’un même groupe, pour permettre la communication elle se doit d’être ramenée au plus petit dénominateur commun ou condamnée à disparaître en<br /> tant que jargon réservé à une minorité. On comprend alors que si la langue s’affaiblit c’est qu’elle suit la faiblesse de ses utilisateurs pour continuer à remplir son rôle d’interface.<br /> <br /> En latin il y avait six cas (nominatif, accusatif etc.) en allemand il n’en reste plus que quatre et en anglais ou en français aucun. L’utilisation des cas nécessite l’aptitude à gérer la fonction<br /> des mots au sein d’une phrase. La disparition des cas a suivi la perte de capacité des locuteurs à les gérer. Ormis quelques spécialistes plus personne ne peut s’astreindre à une telle gymnastique<br /> intellectuelle.<br /> <br /> Pire encore, les conjugaisons ont disparu pour cause de complexité excessive. Les conjugaisons servaient à positionner les actions dans le temps mais aussi à intégrer des notions de réalité.<br /> L’avant par le passé, l’après par le futur, l’avant de l’après par le futur antérieur mais aussi l’imaginaire par le conditionnel etc. Toutes ces conjugaisons sont devenues trop difficiles à<br /> manipuler pour le locuteur d’aujourd’hui. Exit donc les temps et seuls trois demeurent encore en active aujourd’hui.<br /> <br /> Vous voulez un exemple ?<br /> Ils s’étaient organisés pour ne pas en avoir mais ils eurent beaucoup d’enfants. Quel est le temps utilisé dans la subordonnée ? Réponse dans un prochain post.
Répondre
A
Excellent Patrick !<br /> <br /> J'aime bien la dernière phrase.<br /> <br /> Il va y avoir un enterrement la semaine prochaine d' une personne que je connait depuis 10ans.La mort a été instantanné .<br /> <br /> Et toujours la même question : nous sommes mortels mais notre société agit comme si nous étions éternels.<br /> <br /> Qu'allons nous laisser après notre mort ? en tout cas avant de mourir, j' aimerais bien me faire quelques traders cocainés , un petit peu de nettoyage pour nos générations futures .
Répondre