Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonne nouvelle et débouchons le champagne...

19 Janvier 2012 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Economie

La perte du triple A français (A comme andouille) entraînerait la hausse des taux, et la disparition du 1/3 des acheteurs du marché immobilier français.

C'est bien triste pour eux, de mourir, comme ça, dans la force de l'âge. Ah non, on me signale au micro qu'ils ne vont pas périr, mais aller en enfer, c'est à dire rester locataire. Les pôvres.

 

On apprend, de même, que dans 2/3 des villes françaises, les prix ont baissés en 2010, de 3 à 6 %. Pour les plus fortes baisses, on pourra compter Bordeaux et Yssingeaux.

 

Quand à la catastrophe, elle n'est pas pour les acheteurs, qui seront protégés de leur propre connerie.
La perte sera pour les vendeurs, qui ne pourront plus faire une Costa Croisière.

 

Avec la réduction des autres avantages fiscaux, on peut donc raisonnablement espérer le Krach immobilier tant attendu, et épargner à votre serviteur et auteur préféré (moi), le spectacle de benêts, m'affirmant "ça vaut tant", et pour laquelle je dois brider un caractère violent et sanguinaire.
On sait très bien qu'on ne doit pas brider outre mesure sa nature, faute de quoi on attrape un ulcère, de la tension, et on risque le collapsus cardiaque.

Bien sûr, on peut se consoler ("Non, je ne vais pas taper sur le vieux débris"), mais ça ne compense pas...

 

Il manquera donc 30 à 40 milliards à emprunter cette année (120 à 130 milliards attendus, contre 160-170 l'année dernière). Bien entendu, la situation pourrait encore être améliorée si NS nous pond un autre plan de rigueur.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
De toute façon la politique Sarko, c'est avant tout une politique immobiliére. N'est pas lui qui voulait des préts hypotécaire al 'américaine, l'histoire de pouvoir emprunter encore plus avec comme<br /> garanti la valeur bulliére immo. Il faut pas se leurer, la crise e=économique est aussi une crise politique visnat a faire de l'immo l'outils de production de richesse a défauts d'autres<br /> productions de biens. C'est le seul outil de production échapant a la mondialisation. Car dans se cas si ont produit a l'étranger ces pour une comsommations étrangére elle ne pourra pas être<br /> ré-exporter. A moins qu'il passe a la phase d'habitaion mobile comme le prone Attilla.
Répondre
G
Bonjour,<br /> Les politiques sont pour la plupart des multipossédants immobilier, de plus leurs amis banquier et assureurs, ont un immense patrimoine comme fond de garantie(et spéculatif), ces gens là ont le<br /> pouvoir total,<br /> l'immo cher nous pourrit la vie a tous depuis plus de 10 ans maintenant, quelques un se sont gavés certes,<br /> mais a quel prix... des millions de pauvres, et des suçidés par milliers, la crise que l'on subit est partie des subprimes au us:<br /> quand un loyer ou credit immo te coute la moitié de ta paye avec quoi tu fais tourner l'economie ? vu que les 50% qui restent sont en grande partie bouffés par les dépenses contraintes en constante<br /> augmentation.<br /> <br /> le mal est fait et aucune issue paisible n'est possible,<br /> <br /> Ps: je travaille dans l'immobilier donc je vois son vrai visage pas le bla bla des merdias .
Répondre
L
Je pense aussi qu'une escente rapide serait beaucoup plus eficace que de trainer cela en longeur. Se serait le seul moyen de re-stimuler se secteur. Mais je pense que les états voie dans<br /> l'augmenttion des prix l'orgmentation du PIB et inversement. C'est là qu'il joue aux cons. Car en économie se qui n'est pas dépenser pour un bien l'ait de toute maniére pour un ou plusieur autres<br /> biens. A vouloir casser le pouvoir d'achat il ne font que casser le systéme économique lui même. Seul les commerçants profitent de la plus value pas les autres :) :) :) et c'est bien cela la<br /> mondialisation des largesses aux commerçants et non pas aux clients.....
Répondre
H
Je pense que justement le pouvoir entrevoit une porte de sortie à bon compte. Il laisse la bulle exploser. Cela va faire mal pendant 2 ou 3 ans pour le secteur du bâtiment mais cela va d'un autre<br /> côté rendre un énorme pouvoir d'achat à bcp de monde...<br /> D'où l'arret du ptz, des robiens sellier etc !<br /> Une bulle qui explose permet de repartir sur des bases saines rapidement alors que si elle se dégonfle personne n'y gagne...<br /> Mais bon si ca se trouve ils ne savent même pas qu'il y a une bulle tellement ils sont crétins euh je veux dire déconnectés... comme disait Coluche il aurait pu pleuvoir con comme il est!
Répondre
L
@christophe,<br /> <br /> Je suis d'accord avec ton dernier post. Mais le probléme n'est pas seulement le fait que la dette alimente les salairs, mais qu'elle alimente surtout les niches fiscales. L'immo a commencer se<br /> remonté grace a cette outil, robien exct.... + la crédit pas cher et plétoriques.<br /> <br /> Hors se que l'ont constate actuellement, c'est une baisse de la quantité de crédit + hausse des taux + réduction des niches fiscale et se n'est que le début, je pense.<br /> <br /> Du coup tous les paramétres sont bien là pour une chute des prix. Certes il restera toujours quelleques gogo qui ne voudront pas baisser et d'autre pour qui plus c'est cher plus c'est bien. Mais<br /> cette espéce c'est deja bien fait plumé c'est 10 derniéres années et il ne doit pas en rester beaucoup.<br /> <br /> Le maintiens des prix a la hausse n'est en fait qu'un effet d'annonce auquel il faut ajouter que la peur de certains de voir les banques faire faillite les motive a acheter a n'importe qu'elle<br /> prix, en espérant protéger leur patrimoines.<br /> <br /> Mais la fête est fini maintenant, beaucoup commence a prendre conscience du délire dans lequel il sont, c'est a dire croire qu'il pourront vendre leur bien au prix de l'or. beaucoup de vente son en<br /> fait bien inférieure aux prix du marché et beaucoup plus que ce que la presse pravda nous annonce.<br /> <br /> le nombre de biens a vendre sur "se loger", qui n'est pas une référence absolu est passé de 1 million a 1,2 millions. C'est a dire que beaucoup veulent vendre mais que personne ne veut ou ne peut<br /> acheter.<br /> <br /> Les effets d'annonce de la presse pravda sont simple, il veulent controler la chute en parlant de 6 a 8%. Mais étant a la recherche d'une bonne affaire j'appel réguliérement des agences et leur<br /> proposer de but en blanc moins 20% sur le bien ne les choques pas du tout. Par contre les vendeurs resistes et ls bonnes affaire sont vite parti et il y en a mais toute les agences ont aussi leur<br /> potes qui sont servi les premiers.<br /> <br /> Pour conclure se n'est pas tant la dette qui maintiens les prix haut, c'est plutot les vendeurs qui veulent pas lacher le morceaux. Donc là ou je te suis, c'est que le marché va se rétrécir et<br /> devenir illiquide et bloqué. Mais il y a un momment aprés 3 ans de non vente ou les propriétaires soi retire leurs biens de la vente soi baisse les prix si il veulent vendre.<br /> <br /> Lorsqu'il vont comprendre que le marché est vraiment mort, il vont se bosculer pour vendre les premiers, un peut comme les fond les fond de placement ou les banques lorsqu'elle savent que les<br /> titres qu'elle posséde vont subir une baisse, il vendent massivement pour s'en débarasser avant que cela ne veille plus rien.<br /> <br /> Le presse pravda elle maintiens l'enbiguité sur les prix les ventes sur les statistiques afin d'éviter une baisse brutale et garder cette impression de richesse immobiliére.<br /> <br /> Mais beaucoup commence a comprendre que 150% d'augmentation, voire plus, depuis 2002, c'est tout simplement une bulle qui n'attends que d'exploser ou de se dégonfler.<br /> <br /> Mais je suis d'accord sur le fait que l'explosion a été annulé par contre le dégonflement as deja bien commencé.<br /> <br /> Les petits prix parte il ne reste en vente que les prix haut. Donc même le plus petits prix des annonces est deja trop hauts sinon il aurait deja été vendu.<br /> <br /> Les disparité de prix sont de plus en plus énormes. Tu trouve aux même prix des variation de surface qui vont jusqu'a 20% de différences. C'est a dire que 80m² se vends aux même prix que 100m²<br /> voire plus lorsque le prix et élevé.<br /> <br /> La baisse est deja là, mais elle n'est pas partout, mais en province cela commence a être de plus en plus rapide.
Répondre
L
@christophe,<br /> <br /> Je suis d'accord avec ton dernier post. Mais le probléme n'est pas seulement le fait que la dette alimente les salairs, mais qu'elle alimente surtout les niches fiscales. L'immo a commencer se<br /> remonté grace a cette outil, robien exct.... + la crédit pas cher et plétoriques.<br /> <br /> Hors se que l'ont constate actuellement, c'est une baisse de la quantité de crédit + hausse des taux + réduction des niches fiscale et se n'est que le début, je pense.<br /> <br /> Du coup tous les paramétres sont bien là pour une chute des prix. Certes il restera toujours quelleques gogo qui ne voudront pas baisser et d'autre pour qui plus c'est cher plus c'est bien.<br /> Mais<br /> cette espéce c'est deja bien fait plumé c'est 10 derniéres années et il ne doit pas en rester beaucoup.<br /> <br /> Le maintiens des prix a la hausse n'est en fait qu'un effet d'annonce auquel il faut ajouter que la peur de certains de voir les banques faire faillite les motive a acheter a n'importe qu'elle<br /> prix, en espérant protéger leur patrimoines.<br /> <br /> Mais la fête est fini maintenant, beaucoup commence a prendre conscience du délire dans lequel il sont, c'est a dire croire qu'il pourront vendre leur bien au prix de l'or. beaucoup de vente son<br /> en<br /> fait bien inférieure aux prix du marché et beaucoup plus que ce que la presse pravda nous annonce.<br /> <br /> le nombre de biens a vendre sur "se loger", qui n'est pas une référence absolu est passé de 1 million a 1,2 millions. C'est a dire que beaucoup veulent vendre mais que personne ne veut ou ne<br /> peut<br /> acheter.<br /> <br /> Les effets d'annonce de la presse pravda sont simple, il veulent controler la chute en parlant de 6 a 8%. Mais étant a la recherche d'une bonne affaire j'appel réguliérement des agences et leur<br /> proposer de but en blanc moins 20% sur le bien ne les choques pas du tout. Par contre les vendeurs resistes et ls bonnes affaire sont vite parti et il y en a mais toute les agences ont aussi<br /> leur<br /> potes qui sont servi les premiers.<br /> <br /> Pour conclure se n'est pas tant la dette qui maintiens les prix haut, c'est plutot les vendeurs qui veulent pas lacher le morceaux. Donc là ou je te suis, c'est que le marché va se rétrécir et<br /> devenir illiquide et bloqué. Mais il y a un momment aprés 3 ans de non vente ou les propriétaires soi retire leurs biens de la vente soi baisse les prix si il veulent vendre.<br /> <br /> Lorsqu'il vont comprendre que le marché est vraiment mort, il vont se bosculer pour vendre les premiers, un peut comme les fond les fond de placement ou les banques lorsqu'elle savent que les<br /> titres qu'elle posséde vont subir une baisse, il vendent massivement pour s'en débarasser avant que cela ne veille plus rien.<br /> <br /> Le presse pravda elle maintiens l'enbiguité sur les prix les ventes sur les statistiques afin d'éviter une baisse brutale et garder cette impression de richesse immobiliére.<br /> <br /> Mais beaucoup commence a comprendre que 150% d'augmentation, voire plus, depuis 2002, c'est tout simplement une bulle qui n'attends que d'exploser ou de se dégonfler.<br /> <br /> Mais je suis d'accord sur le fait que l'explosion a été annulé par contre le dégonflement as deja bien commencé.<br /> <br /> Les petits prix parte il ne reste en vente que les prix haut. Donc même le plus petits prix des annonces est deja trop hauts sinon il aurait deja été vendu.<br /> <br /> Les disparité de prix sont de plus en plus énormes. Tu trouve aux même prix des variation de surface qui vont jusqu'a 20% de différences. C'est a dire que 80m² se vends aux même prix que 100m²<br /> voire plus lorsque le prix et élevé.<br /> <br /> La baisse est deja là, mais elle n'est pas partout, mais en province cela commence a être de plus en plus rapide.
Répondre
C
Mais qui parle d'acheter ?<br /> <br /> Oui un couple de profs ne peut plus acheter à Paris. Et alors ?<br /> <br /> Je vous rappelle messieurs que la discussion a commencé sur la baisse, voire la chute, du marché immo.<br /> <br /> Dès lors parler d'achat, c'est un peu passer la marche arrière.<br /> <br /> La question c'est... la vente.<br /> <br /> C'est ca que vous ne voulez pas comprendre.<br /> <br /> Seul un firesale, causé par une chute brutale de revenus, peut provoquer une chute rapide des prix.<br /> <br /> Et je le répète : je n'ai jamais soutenu que fonctionnaires = marché immo.<br /> <br /> Ni que dépenses publiques = seulement salaires des fonctionnaires et retraites.<br /> <br /> Les dépenses publiques sont bcp plus vastes : un simple rond point à construire sera confié à une boîte privée, employant des ouvriers. Qui consommeront. Qui loueront (fuel indirect pour bulle<br /> immo) ou qui achèteront un petit pavillon à crédit. La boucle est bouclée.<br /> <br /> C'est cette boucle, qui me semble très large en France, qui constitue (qui constituait) le meilleur bouclier contre l'éclatement de la bulle immo.<br /> <br /> On sait tous que marché immo = solvabilité.<br /> <br /> <br /> Solvabilité = crédit + revenus. Côté banques, ça va être la fin de la fête. Reste quoi ? Revenus.<br /> <br /> Expliquez moi comment le marché immo pourrait baisser (rapidement et puissament) si les revenus ne baissent pas ?<br /> <br /> La fausse solvabilitée, les faux revenus, basés sur la dépense publique et sur la dette, vont bientôt disparaître.<br /> <br /> Et heureusement !<br /> <br /> Finies les vacances au crotoy, fini le tiercé, finie la p'tite auto et fini l'Ipad. Et les prix de l'immo cinglés.<br /> <br /> Vous devriez vous réjouir.<br /> <br /> Au lieu de cela, vous vivez dans une sorte de schizophrénie idéologique.<br /> <br /> Oui à la baisse des prix ! Non à l'"austérité", à l'arrêt de la fausse solvabilité.<br /> <br /> J'appelle cela une contradiction.<br /> <br /> Je le répète : une petite baissouillette de 6 à 8 % constitue un énième red herring créé par le système. Un piège à cons comme disait audiard.<br /> <br /> Il faut du -50 % minimum. Le grand reset.
Répondre
L
@christophe,<br /> <br /> Je vis faire l'effort d'argumenter, sachant que cela ne te servira pas de toute maniére. Mais cela peut en servir d'autres.<br /> <br /> 1) tu base ton analyse sur la dette lié au secteur publique, a savoir les dépense pour payser les fonctionnaires ainsi que leur retraite.<br /> <br /> 2) tu as raison de dire que la dette permet a une casse de fonctionnaire de ne pas avoir de probléme auprés des banques pour emprumter, ceux qu'ils ont fait en grand nombres ces 3 derniéres années.<br /> Il ne reste donc plus de fonctionaires solvable ou ayant les moyens de faire de nouveaux enprumts. De ce coté là le marché et mort ....<br /> <br /> 3) se baser sur 1/4 de la population pour fonder une théorie, c'est fonder une théroie a 75% fausse.<br /> <br /> 4) les retraité ont deja leur biens a gerer, je doute qu'il veillent en acquérir d'autres, ou peut être 0.01% soit 1 sur cent. Et là je suis vraiment généreux avec toi.<br /> <br /> Là ou tu as raison, c'est d'ailleurs sur se point que je trouve ton analyse correcte, a savoir que le reste n'est pas suffisant.<br /> <br /> 1) il y a bien une illiquidité du marché, ceux qui en avaient les moyens l'ont deja fait. Et il n'en peuvent plus.<br /> <br /> 2) Pas de mouvament = illiquidité du marché = debondance argumentaire.<br /> <br /> 3) "bcp de gens ont intérêt à faire durer l'illusion. le système a intérêt également". c'est le beaucoup qui me derange, je dirais plutot que beaucoup de gens ont interet a faire en sorte que le<br /> systéme s'éffondre. Avec du cash en impression permanente, c'est les bonnes affaires se présentent.<br /> <br /> 4) il veinnet d'arnaquer tout le monde et il ont bien l'inttention de continuer. Donc la prochaine arnaque, sera de racheter avec des billets de monopoly des biens qui vaudront beaucoup moins.<br /> <br /> 5) pour gagner il faut qu'il y en aient qui perdent. C'est la seul loi valable en économie et c'est la seul qui puisse être modélisable pour des creveaux a 80 de QI. Moins d'un coté c'est plus de<br /> l'autre .....<br /> <br /> Si tu veux d'autres arguments. Je me ferais un plaisir.<br /> Par contre je te demanderais un petit travail de contre argumentation. Tu peut reprendre point pas point et develloper. Je pense que tu peut faire cela, a mointié comme d'habitude. Mais a la fin tu<br /> finira peut petre par comprendre ?
Répondre
T
@Christophe,<br /> <br /> Un couple d'ingénieurs qui touche 3000 euros nets par moi n'arrivent pas à acheter. Que dire des fonctionnaires avec un salaire de la fonction publique ?<br /> <br /> Si on parle du marché parisien, c'est pire. On se doit de taper plus haut. Tout ce que pourra s'offrir un médecin, c'est un petit studio.<br /> <br /> Encore une fois, je rejoins "Logique"
Répondre
C
Mais non c'est pas un "loupé".<br /> <br /> C'était juste un argument pour appuyer mon propos.<br /> <br /> Je n'ai jamais dit que "fonctionnaires = marché immobilier".<br /> <br /> C'est une composante. Parmi d'autres (retraités, salariés du "privé" dépendant de marchés publics, riches, speculateurs etc.)<br /> <br /> Maintenant, si tu es as des contre arguments, un peu plus développés, n'hésite pas.<br /> <br /> Remets tu en question le lien que je fais entre dépenses publiques - > dettes publiques - > "marché" immo ?<br /> <br /> Remets tu en question l'exemple que je donne, au sujet du fonctionnaire proprio, à crédit, qui n'aura (tant qu'il a un emploi garanti) aucune raison de vendre ?<br /> <br /> Remets tu en question ma conclusion sur un marché "asseché", pour le coup vraiment "immobile" ?<br /> <br /> Bref, des arguments STP.
Répondre
L
@christophe,<br /> <br /> Bonne analyse, mais comme d'habitude incompléte. Se ne sont pas les fonstionnaires qui font le marché de l'immobilier et pour un grand nombres leur salaire ne leur permettent plus d'acheter un bien<br /> immobilier sauf sur 30 ans.<br /> <br /> Encore un loupé ....
Répondre
C
Une discussion stimulante.<br /> <br /> Je crois qu'il faut se méfier de la comparaison avec les USA (commentaire plus haut).<br /> <br /> En effet, aux US, la FED tire, les taux sont au plancher, et pourtant l'immo a réellement chuté. Et vite. On pourrait donc en conclure qu'il se passera la même chose en France.<br /> <br /> Mais... mais la situation française me semble un peu différente.<br /> <br /> Le negative equity a fait des ravages aux USA, car bcp de ménages ont abusé des subprimes, et surtout du principe de refinancement (maison = ATM). Bref, dès qu'un membre du ménage "proprio" perdait<br /> son job, c'était la cata.<br /> <br /> Fire sale.<br /> <br /> Le ménage lâche sa barraque (walk away), tire un trait sur l'emprunt. La banque fait une repossession. Et doit ensuite tout lâcher pour se débarrasser de la bicoque le plus rapidement possible.<br /> <br /> Bref, c'est un marché qui est bcp plus "rapide" que chez nous (même si Obama a tout fait, pour comme chez nous, tricher, gagner du temps, éviter cet effet couperet)<br /> <br /> En outre, aux USA une crise éco se traduit bcp plus rapidement par une hausse massive du chomage (ca va plus vite là bas que chez nous, à cause ou grâce à tous nos "filets de sécurité" sociaux,<br /> allocs, difficulté de licencier j'en passe et des meilleures).<br /> <br /> Enfin, l'activité (PIB) en France me semble bcp plus tirée par le secteur public que le privé. L'argent public, (donc la dette), "irrigue" davantage notre pays que les USA.<br /> <br /> Un seul exemple : les 5,5 millions de fonctionnaires chez nous ! Même avec un crédit immo sur 30 ans sur le dos, ils s'en tapent du chômage... donc ces gens ne seront jamais en position de devoir<br /> vendre "à tout prix".<br /> <br /> Donc vous pouvez toujours courir pour attendre des "fire sale".<br /> <br /> 5,5 millions ça fait un paquet de logements. Ajoutons à cela les retraités (des millions) etc. Ca en fait des bicoques et apparts "isolés" de la crise.<br /> <br /> Je pourrai multiplier ainsi les exemples, qui au final, m'amène à me méfier des comparaisons immo avec USA.<br /> <br /> En résumé : tant que les français n'auront pas retrouvé leur vrai niveau de vie, avec l'arrêt des dépenses publiques, vous n'aurez pas votre chute de l'immo, rapidement du moins.<br /> <br /> tant que des fonctionnaires n'auront pas perdu leur emploi, tant que des pensions de retraite n'auront pas été coupées, les allocations supprimées... pourquoi voulez vous qu'il y ait des firesale,<br /> et donc une chute rapide des prix ?<br /> <br /> ce qu'on va avoir à la place c'est un marché asseché :<br /> -pas de primo accédants (c'est déjà le cas)<br /> -pas de mouvements : (ceux qui voulaient vendre, pour ensuite acheter plus grand par exemple)<br /> <br /> bref un marché totalement illiquide !<br /> <br /> il y aura quelques affaires à faire (le mec qui lâche son appart, parce qu'il veut tout boire, partir à l'étranger etc.), le mec qui flaire le danger, le mec qui prend un peu peur etc.<br /> <br /> mais ça, ça ne "fait" pas un marché.<br /> <br /> bcp de gens ont intérêt à faire durer l'illusion. le système a intérêt également.<br /> <br /> en clair : la baisse ( bien sûr qu'elle aura lieu) sera lente, tant que la dette publique continuera d'irriguer notre pays et tant que les veaux continueront de voter pour des clowns comme hollande<br /> ou sarkozy.<br /> <br /> ces gens là sont "constitutifs" du système, de l'illusion de prospérité grâce à la dette, de la fausse croissance basée sur la dépense publique, des bulles.<br /> <br /> Ils sont le système.
Répondre
B
- Au début, les bisounours disaient : "Ne vous inquiétez pas. La Grèce pourra rembourser toute sa dette."<br /> <br /> - Ensuite, les bisounours ont dit : "Ne vous inquiétez pas. La Grèce pourra rembourser PRESQUE toute sa dette."<br /> <br /> - Ensuite, les bisounours ont dit : "Ne vous inquiétez pas. La Grèce pourra rembourser une grande partie de sa dette. Les banques et les assureurs européens ne subiront qu'une petite décote de<br /> seulement 21 %."<br /> <br /> Les dirigeants de la zone euro se sont mis d'accord le 21 juillet sur un deuxième plan d'aide à la Grèce d'un montant total de 109 milliards d'euros. Le secteur privé, détenteur d'obligations<br /> souveraines grecques, sera mis à contribution à hauteur de 37 milliards d'euros. L'accord prévoit que les banques et assureurs européens subiront une décote de 21 % sur la dette grecque qu'ils<br /> détiennent.<br /> <br /> http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/07/28/97002-20110728FILWWW00455-grece-les-banques-proposent-15mds-d.php<br /> <br /> - Ensuite, les bisounours ont dit : "Ne vous inquiétez pas. Les banques et les assureurs européens ne subiront qu'une décote de 40 %."<br /> <br /> - Ensuite, les bisounours ont dit : "Ne vous inquiétez pas. Les banques et les assureurs européens ne subiront qu'une décote de 50 %."<br /> <br /> - Aujourd'hui, les bisounours ne savent pas de combien sera la décote.
Répondre
B
Vendredi 20 janvier 2012 :<br /> <br /> Portugal : taux des obligations à 2 ans : 15,271 %.<br /> Portugal : taux des obligations à 5 ans : 18,350 %.<br /> Portugal : taux des obligations à 10 ans : 14,617 %.<br /> <br /> http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GSPT10YR:IND<br /> <br /> Le Portugal traverse "un moment réellement critique."<br /> <br /> Le Premier ministre portugais a admis vendredi que son pays, sous assistance financière, traversait "un moment réellement critique", espérant toutefois qu'il pourrait enregistrer en 2012 un<br /> excédent commercial alors qu'il mise sur les exportations pour relancer son économie.<br /> "Nous traversons un moment critique, qui entraîne un climat d'instabilité et d'insécurité sur l'avenir de l'Europe et par conséquent du Portugal", a dit Pedro Passos Coelho lors d'un débat au<br /> parlement.<br /> Le Premier ministre a évoqué en particulier des "nouvelles problématiques" venues "de Grèce ou d'une agence de notation".<br /> L'agence américaine Standard and Poor's a dégradé récemment la note de neuf pays européens, ramenant celle du Portugal au niveau des investissements spéculatifs, une décision jugée "infondée" par<br /> le gouvernement portugais.<br /> <br /> (Dépêche AFP)
Répondre
S
@tt<br /> Effectivement, même si les fumiers aux commendes des moyens de manipulation des masses font tout pour maquiller la vérité le constat est plus proche de mes impressions personnelles :<br /> Paris : Légère baisse depuis au moins une année même si les pigeons ne manquent tj. pas ; les – rares – biens à des prix hallucinants continues encore à se vendre.<br /> Les enchères – que je suis également de près – ne s’envolent plus ou bien sont annulées.<br /> En gros légère baisse et des gens ayant perdus tout sens de la réalité ; il n’est pas rare de voir le même appartement à cent – cent cinquante milles de différence selon l’annonceur.<br /> A la louche ; et comme disaient les épiciers juifs d’Europe centrale « si l’Adonaï leur envoi un goy borgne c’est gagné.<br /> Sinon partout ailleurs la baisse est constante depuis l’été 2008.<br /> J’ai un pote qui ne sait pas quoi faire de son appart de la banlieue parisienne car il n’a jamais retrouvé son prix d’avant subprimes.<br /> Donc, dans dix ans quand on lira les statistiques je suis certain que mes observations se confirmeront bonne.<br /> Mais Christophe a bien raison car les fumiers sont de sacrés tricheurs et la triche influe sur le prix ; si y avait pas la triche la baisse serait nette et beaucoup plus importante.
Répondre
T
Le souci en France est que nous avons des renards et des menteurs qui ont le monopole sur les chiffres. A chaque fois, les mauvaises nouvelles ne sont connues que plus tard.<br /> <br /> Il arrivera un moment où ces mêmes escrocs nous diront que ça fait X temps que ça baisse. Trop tard, beaucoup ont été manipulés et ont franchi le pas.<br /> <br /> Je rêve de voir chez nous le même chiffre de baisse qu'en Espagne, US etc.. Je me suis toujours demandé "mais putain, pourquoi une telle baisse n'arrive toujours pas chez nous !"<br /> <br /> Quand j'analyse la situation d'un point de vue économique, je me dis que plus rien ne sera comme avant. L'immobilier ne remontera jamais la pente. Mais je me méfie tout le temps. Les français sont<br /> totalement imprévisibles.
Répondre
V
@ Christophe : j'ai comme un doute sur les supposées cartouches de la BCE quant à leur efficacité sur le marché immo ..<br /> aux US depuis 5 ans, elle en tire de grosses, de cartouches la FED, et pourtant le marché immo il a fait .. ha oui, -40 tout de même ...
Répondre
C
Il y a comme une légère contradiction dans vos positions Patrick.<br /> <br /> L'"austérité" que vous décriez tant (qui signifie uniquement "vivre selon ses vrais moyens" et "arrêt de la pompe à morphine-dette publique")... c'est... elle qui entraînera la chute de<br /> l'immobilier que vous attendez !<br /> <br /> L'un est le pendant de l'autre.<br /> <br /> Or, l'état et les crapules qui en vivent, ont encore de belles cartouches à tirer.<br /> <br /> La perte du triple A a entraîné une... baisse des taux. L'état français a placé avec succès (en plus d'italie et d'espagne) un paquet de milliards de nouvelles dettes.<br /> <br /> Tout ça pour dire : ne vous réjouissez pas trop vite... La comédie peut encore durer, à l'échelle européenne avec la BCE à la manoeuvre.<br /> <br /> Seule l'arrêt brutal de la pompe à morphine-dette publique, conduisant à un appauvrissement généralisé (retour à la normale en fait), entraînera la chute de l'immo.<br /> <br /> On s'en fiche un peu d'une petite baisse de 6 ou 8 % à la campagne.<br /> <br /> Non, ce qu'il nous fait c'est, minimum, du moins 50 % partout.
Répondre
C
Petite baisse de l'immobilier? noooon, mais qui aurait pu prévoir??? ou pour remettre au goût du jour une expression qui m'a systématiquement valu des crampes abdominales (de rire): "contre toute<br /> attente"?<br /> Super content du compromis signé pour mon dernier taudis, ça fait plaisir d'avoir à faire à des zinvestisseurs chevronnés!<br /> Merci Patrick de contribuer à lever le voile sur cette gigantesque pantalonnade!
Répondre
P
Et Yahoo qui découvre l'ampleur des "soucis" de detroit, bien connus des lecteurs de ce blog grâce au taulier...
Répondre