Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chavez et Castro...

8 Mars 2013 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités

les deux sont révélateurs de leurs temps.

 

En 1959, Castro est plutôt modéré en accédant au pouvoir. Mais il veut réellement améliorer les conditions de vie de son peuple. Et comme 85 % de l'économie cubaine dépend directement des USA, il est, pour se faire, obligé de leur prendre un peu.

Et les zétazuniens ne sont pas cédeurs, surtout de ce qu'ils ont acquis pas franchement honnêtement.
Cuba, en devenant américain à la fin du XIX° siècle, a connu elle aussi ses carpet-baggers et ses scalawags qui s'emparent de tout et tondent le pays, avec la complicité et l'onction des occupants.

Les occupations US dans les grandes îles sont souvent génocidaires. Comme celle d'Haïti (500 000 morts de 1915 à 1934). Ce qui a entraîné l'ostracisme sur Castro, c'est la confiscation des grandes propriétés des compagnies US, atteinte intolérable aux "droa de l'hommeuh", et à la liberté (économique des riches de plumer les pauvres).

Obligé de lâcher un peu de lest, on laisse Batista, le coloré, dans tous les sens du terme, s'implanter, on lui remplit simplement les poches pour tout continuer comme avant.

 

Castro, lui, se servira de la donne géopolitique, et se rapprochera de Moscou.

 

Chavez, lui, se voit bien "Tony Blair Vénézuelien". Mais le peu qu'il veut prendre, aux classes riches ou aux Zétazuniens, et leurs compagnies pétrolières, est insupportable, pour eux.

 

Dans les deux cas, les dirigeants ont rompus avec la Doxa, qui leur aurait rempli les poches, puis fait faire des conférences dont tout le monde se tape, mais grassement payées...

C'est la corruption après coup. Vous avez été sages et obéissants, bande de sous doués, voilà une sucette.

 

En réalité, le rôle de Chavez s'était amenuisé, comme le rôle de son ennemi, les USA.

Il était malade, et la puissance US, en chute libre, n'est plus capable d'affronter ni le Brésil, ni l'Argentine, ni un continent où les amis se font rares.

 

Malade, il ne tenait plus le devant de la scène, et les échecs économiques sont relatifs. Ni Castro, ni Chavez n'ont changé la place géographique de leur pays, ni inventé une sortie de leurs économies de rente.

C'est, tout simplement, impossible.

 

Simplement, ce qu'il est important de savoir, c'est que les excellences, le système, exige désormais une adhésion totale et sans tergiversation, parce que, simplement, il est à l'agonie.

C'est le vieillard qui se chie dessus dans son lit, qui exige, une obéissance totale, qu'il n'a plus la force d'imposer.

Quand à ceux qui suivent la Doxa, comme Hollande, et ses "réformes structurelles indispensables mais douloureuses", ils vont se Mariomontiniser, ou se papandréouiser, variante occidentale de la elstinisation.

 

Ce sont simplement des rien du tout, sur lequel il faut tirer la chasse. L'homme d'état est plus courageux au conseil, qu'au combat.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
A mon avis il nous reste encore entre 1 et 6 mois de calme relatif avant d'entrer dans les "Très Gros Problèmes"...
Répondre
P
http://www.reuters.com/article/2013/03/08/eu-hypo-idUSL6N0C0A7F20130308<br /> <br /> EU says unnamed Austrian bank may face closure<br /> <br /> EU competition chief warns of possible liquidation of bank<br /> <br /> * EU Commission says Hypo Alpe Adria sole Austrian case<br /> <br /> * Almunia says bank needs bigger restructuring<br /> <br /> By Foo Yun Chee<br /> <br /> BRUSSELS, March 8 (Reuters) - An Austrian bank is facing possible closure for failing to restructure, Europe's competition chief said without naming the bank, but a commission spokesman said Hypo<br /> Alpe Adria was the country's only bank negotiating a revamp.
Répondre
P
La FED a injecté 100 Milliards de cash dans les banques étrangères la semaine dernière...<br /> Et, coïncidence, il paraît qu'une banque autrichienne serait au bord de passer l'arme à gauche...<br /> <br /> Fed Injects Record $100 Billion Cash Into Foreign Banks Operating In The US In Past Week<br /> Submitted by Tyler Durden on 03/09/2013 - 11:50<br /> Those who have been following our exclusive series of the Fed's direct bailout of European banks (here, here, here and here), and, indirectly of Europe, will not be surprised at all to learn that<br /> in the week ended February 27, or the week in which Europe went into a however brief tailspin following the shocking defeat of Bersani in the Italian elections, and an even more shocking victory by<br /> Berlusconi and Grillo, leading to a political vacuum and a hung parliament, the Fed injected a record $99 billion of excess reserves into foreign banks. As the most recent H.8 statement makes very<br /> clear, soared from $836 billion to a near-record $936 billion, or a $99.3 billion reserve "reallocation" in the form of cash - very, very fungible cash - into foreign (read European) banks in one<br /> week.
Répondre
M
Oui, c'est bien vrai, la chute de cet empire comme des précédents est inévitable. Mais combien de temps cela va-t-il durer ? Je vais très souvent aux USA, plusieurs semaines voire mois par mois, et<br /> ce depuis 15 ans. Il n'est pas vrai que la chute y soit plus visible que, par exemple, en France. La dureté des rapports sociaux et l'agressivité ambiante ne sont pas moins sensibles dans notre<br /> pays.<br /> <br /> Surtout que cela ne va pas déclencher un torrent d'injures, car mes propos sont purement descriptifs et je rejoins "Youpla" en ce sens que la chute souvent annoncée ne semble pas plus insupportable<br /> aux ZUSA qu'en France. Je ne m'en réjouis pas car je n'aime pas la domination impériale, mais d'un autre côté, je connais des dizaines d'américans hyper-critiques sur leur système étatique et en<br /> fait j'irai même jusqu'à affirmer que les français ne sont pas moins sous contrôle par le triptyque gadgets électroniques - vacances - pilule (soit la version actuelle du Panem et Circenses).<br /> <br /> Une chose me frappe tout particulièrement : si vous regardez les courbes de Friggit, vous verrez que l'immobilier US, inaccessible jusqu'en 2008, a retrouvé des niveaux historiques au milieu du<br /> tunnel éponyme, en fait légèrement en-dessous de l'unité. A contrario en France nous sommes toujours à des niveaux de bulle, niveaux insupportables pour les gens qui ne vivent que de leur travail,<br /> sans capital hérité ni rente (comme l'achat d'un bien avant 1999).<br /> <br /> Pour ma part le grand mystère français est celui du maintien des prix immobiliers qui est une singularité absolument française. Or celle-ci est une véritable cause de souffrance pour les<br /> producteurs au bénéfice des rentiers. Plus que cela, c'est une honte.<br /> <br /> Merci Patrick pour votre blog, que je trouve souvent injustement favorable à Staline mais c'est votre péché mignon et je fais avec. Cordialement, Martin
Répondre
L
il commencent a être prés pour nous sacrifier physiquement, les jeunes chomeur partiront a la guerre, il y aura moine de chomage et il pourront dévaluer a souhait.<br /> <br /> est ce que l'impuissance associé au pouvoir ne peut pas dans certain cas mener au phantasme de puissance. Notre mauvais president semble être dans se cas.
Répondre
A
...RIB- Le président français s'est entretenu, vendredi, avec le président de l'Entité sioniste, et fait montre d'un zèle, sans précédent, pour dénoncer le danger d'un Iran nucléaire :<br /> <br /> "Un Iran nucléaire n'est pas, seulement, un danger, pour Israël , mais pour les pays du golfe (Persique), de l'Europe et du monde entier"!!" Ce n'est pas à Israël, mais à la communauté<br /> internationale, d'empêcher l'Iran d'accéder à l'arme atomique....Les Iraniens jouent un jeu dangereux, et il est possible qu'ils perdent la dernière occasion que leur a accordé la communauté<br /> internationale" !! Le Président socialiste Hollande rivalise de zèle avec son prédecesseur, quand il s'agit d'attaquer l'Iran!!<br /> <br /> http://french.irib.ir/info/international/item/246271-hollande-d%C3%A9rape-l-iran-est-un-danger-pour-le-monde-entier<br /> <br /> Quelle honte , quel dégoût de voir un dirigeant traitre à son peuple , par fidélité à d'autres liens.<br /> <br /> Cette crapule veut nous faire payer la dette illégitime de ses amis banquiers et de plus, nous entrainer dans un conflit extrêmement dangereux contre nos propres intérêts.<br /> <br /> Une sous-merde.
Répondre
V
rien a dire de special, cela serait trop long...<br /> je voulais juste remercier patrick reymond pour son blog,<br /> je le lis chaque jour et c' est toujours un plaisir.<br /> chapeau bas patrick.<br /> je vais au etat unis entre autre tous les 3 mois et a chaque fois, plus de mendiants, de magasins fermes, de tristesse et de spleen.<br /> nous sommes en guerres, les riches contre les pauvres.<br /> <br /> le 1% qui ne veux rien cede au 99%.<br /> nous devons continue de nous apauvrir pour que le 1% continu de s' enrichir...<br /> j' espere que ca finira mal pour le 1% mais c' est meme pas sur...
Répondre
L
@youpla,<br /> <br /> je pense aussi que le jeux pourra durer encore un certains temps. Pour le simple raison que tout le monde a peur de se qui pourrait arrivé en cas de crise monnaitaire trés grave et que personne ne<br /> veux perdre son épargne.<br /> <br /> Mais a se rythme, je voie bien un président américain dire que le dollar sera a partir de demain dévalué de 40%. Il niqueront une fois de plus tout le monde comme il l'on fait avec la parité<br /> OR/dollar.<br /> <br /> Il sont pro pour baiser les guelles au autres, d'ailleurs les politiciens européen ont prient modele sur eux.
Répondre
R
Merci à BA pour son travail d'instigation sur la triste réalité du chômage US
Répondre
A
Youpla,<br /> <br /> Lisez le " principe de Lucifer" et vous comprendrez que le monde apaisé n' existe pas même chez les animaux
Répondre
Y
Merci à ceux qui ont répondu à mon message. J'ai apprécié le fait que vos propos ne soient pas agressifs mais construits et argumentés.<br /> Je me suis probablement mal exprimé. Je ne souhaite nullement la pérennité de la domination US. Ce que je voulais dire c'est que l'on sous estime probablement leur pouvoir de nuisance et leur<br /> capacité à faire durer le système.<br /> Certes on peut en avoir marre du dollar mais, quand nos coffres sont remplis de dollars, a-t-on intérêt à voir le dollar s'effondrer ?<br /> Depuis le début de la crise de 2008, à chaque instant on nous prédit le krach. Et à chaque fois que cela devient limite, on nous sort un nouvel outil, une nouvelle mesure, un nouvel accord<br /> permettant de repousser l'échéance. Ceci est peut-être facile pour ceux qui pratiquent ainsi car ils ont la main mise sur les rouages de l'économie, hélas et les politiques leur mangent dans la<br /> main.<br /> Mon souhait est de voir un monde apaisé, c'est à dire loin de l'idée de compétition permanente et de recherche perpétuelle du profit (cf: le capitalisme) mais peu de nos semblables semblent être<br /> prêts à accepter les sacrifices permettant un profond changement. C'est pour cela que j'estime que la gamelle des USA n'est pas proche même si tout a une fin.
Répondre
L
Les US seront mort lorsque les détenteur de réserve de dollar en auront marre, hors la chine dépends dans dollar, pour le momment et le japon en a plein ses caisse, c'est d'ailleurs pour cela que<br /> personne n'as rien dis lors de leur éniéme dévaluation, excusé iniéme QE.<br /> <br /> deuxiéme événement pouvant toucher de plien fouet les US, c'est un marché asiatique sans dollar, est ça ca arrive. Si ont y ajoute les BRIC le dollar est mort. Pour l'instant il n'est que mort<br /> vivant :) :)
Répondre
B
Vendredi 8 mars 2013 :<br /> <br /> États-Unis : la baisse du taux de chômage ne rime pas forcément avec reprise.<br /> <br /> Le taux d'activité officiel, mesure du nombre de personnes employées ou cherchant activement du travail par rapport à l'ensemble de la population en âge de travailler, a reculé de 0,1 point par<br /> rapport à janvier pour revenir à 63,5%, son niveau le plus faible depuis 1979. Le fait que ce ratio ne parvienne pas à augmenter est un signe des difficultés auxquelles la reprise de l'emploi se<br /> heurte.<br /> <br /> Source : latribune.fr , vendredi 8 mars 2013.<br /> <br /> http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20130308trib000753042/etats-unis-la-baisse-du-taux-de-chomage-ne-rime-pas-forcement-avec-reprise.html<br /> <br /> Petite erreur de "LA TRIBUNE" : le taux d'activité officiel est à son niveau le plus bas depuis septembre 1981.<br /> <br /> Taux d'activité officiel aux Etats-Unis :<br /> Septembre 1981 : taux de 63,5 %.<br /> Février 2007 : taux de 66,3 %.<br /> Février 2008 : taux de 66 %.<br /> Février 2009 : taux de 65,8 %.<br /> Février 2010 : taux de 64,9 %.<br /> Février 2011 : taux de 64,2 %.<br /> Février 2012 : taux de 63,9 %.<br /> Février 2013 : taux de 63,5 %.<br /> <br /> http://www.bls.gov/webapps/legacy/cpsatab1.htm<br /> <br /> Ligne "Participation rate", cocher "Seasonally adjusted", puis descendre tout en bas et cliquer sur "Retrieve data"
Répondre
R
Youpla, jusqu'à l'année dernière, nous avons eu ici un dénommé christophe qui nous abreuvait de sa prose à chaque fois que le sujet touchait de près ou de loin les USA. Le fond de son discours<br /> était que quoi qu'il arrive, les états unis ne pouvaient pas faillir, et que nous étions des ingrats à cracher sur le grand frère protecteur et omniscient.<br /> Quand on considère en étant raisonnable que le personnel politique état unien relève pour sa plus grande part de la psychiatrie, que les criquets pélerins qui occupent le pays ont pour une grande<br /> part détruit la base industrielle du pays et que rien n'indique à l'heure actuelle un changement de cap ou un retour à un certain réalisme dans tous ces domaines.<br /> <br /> Notre ami s'époumonnait également lorsque l'on parlait de l'appareil militaire ricain. Pour sur, avec une telle masse de matos, un telle avance techno, les états unis resteraient les maitres du<br /> monde ad vitam aeternam, n'est ce pas.<br /> Or, ce n'est pas ce qui s'est passé. Les états unis sont en train de "redéployer" leurs corps de bataille, terme pudique pour masquer des retraits purs et simple d'une grande partie des théatres<br /> d'opération. Le technologisme est à bout de souffle, les échecs majeurs se multiplient et l'ensemble frôle la paralysie opérationnelle.<br /> <br /> Du coup, notre troll a disparu, ses points de vue devenant totalement insoutenables. Je n'aimerais pas personnellement vous voir reprendre ces oripeaux et relancer ici ce débat tant il s'agit<br /> maintenant d'un question tranchée: le déclin de états unis ne fait aucun doute.<br /> Ce qui ne veut pas dire pour autant que ce pays va disparaitre de la surface de la planète. Les américains représentent 3 à 4 % de la population mondiale et leur influence va progressivement se<br /> réduire à cette valeur, peut être plus, mais guère. Je pense que vous ne suivez pas réellement ce qui se passe pour faire ce genre de commentaire, qu'on retrouve du reste un peu partout encore de<br /> nos jours. Vous pensez certainement qu'on peut déprécier la valeur d'une monnaie jusqu'à zéro sans que cela ait de conséquences, qu'on peut truquer et manipuler sans fin tous les indicateurs pour<br /> faire croire que le bateau flotte encore alors qu'il est déjà au fond du lac, vous pensez surement aussi que les états unis ont connu une belle décennie 2000 jusqu'à 2008 et que la crise que nous<br /> connaissons depuis est conjoncturelle, or les états unis sont en dépression depuis 2000 et tous les chiffres communiqués depuis lors sont totalement artificiels.<br /> <br /> Ce processus touche aujourd'hui à son terme, la déliquescence de ce pays et de ses institutions est une évidence comme le nez au milieu du visage de qui sait lire et comprendre, et on a encore des<br /> gens qui viennent nous expliquer que non, c'est pas possible, le grand frère sera toujours là, probablement parce qu'ils n'ont rien connu d'autre.<br /> <br /> Vous feriez mieux de vous inquiéter du rapprochement toujours plus grand des liens entre nos élites corrompues et celles d'outre atlantique. Au fur et à mesure que les USA sombrent, nos clowns se<br /> lient avec ce Titanic comme pour être surs de couler avec lui lorsque le moment viendra. Le sort des EU m'intéresse assez peu (je suis plus préoccupé par le sort des américains) mais il me semble<br /> curieux de se liguer avec un "loser" au moment de sa chute après avoir refusé de le faire quand ce pays était au faîte de sa puissance.
Répondre
Y
Patrick,<br /> <br /> Vous parlez des USA qui ne sont plus capables d'imposer leur volonté. Ce point de vue, cela fait belle lurette que je l'entends. D'autres sites voit leur effondrement pour demain matin et cela<br /> depuis des années (LEAP2020 par exemple).<br /> La perspective de la chute de l'empire n'est pas pour me déplaire car la domination d'un Etat sur le monde se fait rarement au bénéfice de tous. Mais cette chute n'est pas pour demain. La bête a<br /> encore des ressources, pas nécessairement pacifiques pour imposer ses vues. Et il n'est pas inenvisageable qu'elle préfère la politique de la terre brûlée plutôt que de céder le leadership.<br /> Il me semble donc que nous n'avons pas fini d'évoquer la chute des USA ici et sur d'autres sites, tels des soeurs Anne ne voyant rien venir.
Répondre