Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cherchez l'erreur...

3 Février 2014 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités

"Belgique: 589 communes pour 11M d'habitants.
France metropolitaine: 36551 communes pour 66M d'habitants ! Cherchez l'erreur... " (pris sur le figaro).

Par contre, le deuxième paramètre n'est pas bon ;

France :   641 185 km2 (552 000 km2 pour le territoire métropolitain).

Belgique : 30 528 km2. En comparant la superficie, on peut multiplier par 21. Soit environ 12 400 communes pour une superficie comparable.

Ce n'est déjà, plus la même musique...

 

Et oui, un paramétre important pour le zonage, ce n'est pas seulement la population, mais la superficie, et la géographie physique.

 

Des communes trop grandes, dans des espaces trop étendus, améneraient à des gaspillages classiques, connus : frais de transports, moindre entretien, nécessité de créer une structure.
Déjà, on voit le cas dans la décentralisation. On envoie souvent les fonctionnaires territoriaux dans le centre de l'entité, que ce soit pour différentes raisons, alors qu'à une époque, on envoyait au plus près.

On fait donc faire 200 km, là où l'on en faisait 30. Mais, dépendant de la région, on va obligatoirement dans la région...

Vous voulez faire une formation ? Faites gaffe. La région untel la subventionne, pas la région truc. Aussi, un type vivant à 2 km d'un autre sera pris en charge, et pas l'autre ? Classique et déjà vu.

 

Réduire le nombre de régions, de départements, de communes ? Je prends le pari, que cela accroîtera les frais de fonctionnement...

Plus, bien entendu, les  économies retirées seront tellement modestes qu'elles en seront insignifiantes. L'immobilier est acheté ?

A qui vendre le surplus de surfaces qui se dégagera ? Ou pourra t'on simplement se désengager de certaines dépenses, autrement que dans trente ans ???

 

De plus, connaissant les hommes politiques, je suis sûr que le dégraissage du nombre d'entités politiques entraînera une montée du nombre de fonctionnaires... et une augmentation des dépenses de fonctionnement.

 

Je me rappelle qu'une année, en Haute Loire, 30 enfants de plus pour le ramassage scolaire, cela représentait 1 000 000 euros de plus de ramassage scolaire.
Le premier ministre, le ministre de l'éducation, le rectorat étaient contents : pas un enseignant de plus, du redéploiement simplement.

Les parents étaient beaucoup moins contents, comme les autorités politiques locales... Ben tient, c'est eux qui payaient...

Résultat ? Une dérive des comptes publics. Et des finances des ménages... Sans compter les inévitables kilomètres en plus dans beaucoup d'endroits, que ce soit par ramassage, ou pour les innombrables occasions où on appeleraient les parents pour telle ou telle raison. Sans compter aussi, les cantines en dérive, à la charge des finances publiques, elles aussi...

 

Mon dieu, préservait nous évidences et des mesures toutes prêtes, et qui "devraient", fonctionner...

 

J'ai le souvenir d'une autre période dans les archives. Le maire était un propriétaire non rémunéré, souvent le seul qui sache manier l'écrit, et son seul personnel était l'instituteur.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Hô Pâtrick mon gourou comme tu parles juste!<br /> J’ai une maison dans une commune rattachée à une autre commune pour des motifs… …. …<br /> Mais d’économie bien-sûr !<br /> Nous avons donc, bien-sûr, une mairie annexe. Faut bien non ? On n’est pas des bêtes.<br /> Sachant que la température des locaux y est maintenue comme pour une vraie mairie, que les consommations d’eau, d’électricité et d’entretien sont identiques, qu’il faut y conserver un employé<br /> administratif permanent ainsi que du personnel de service etc. etc., la mairie annexe est-elle moins chère que la mairie pas annexe avec son surcoût en frais de liaison ?<br /> Il faut employer des personne supplémentaires pour assurer ladite liaison avec la mairie pas annexe et un contrôleur pour s’assurer que mairie annexe et pas annexe fonctionnent sur le même schéma,<br /> des chauffeurs de car pour promener les enfants, le personnel administratif et d’entretien etc.<br /> A noter que la station-service locale y trouve son compte ainsi que les employés communaux qui prennent sur leur temps de travail pour musarder entre les deux entités et qui peuvent même à<br /> l’occasion se perdre en route.<br /> En fait, mon témoignage n’est jamais qu’une redite de Patrick… bis repetita…<br /> Reste que Les impôts locaux dans cette zone sinistrée, jadis prospère, mais qui n’emploie plus que des fonctionnaires faute d’industrie résiduelle sont monstrueux et néanmoins insuffisants pour<br /> assurer le maintien en l’état des chaussées qui s’effondrent. Et… et… et… ils fabriquent en plus de la dette. C’est la seule chose qu’ils savent vraiment faire et ils le font bien. L’essentiel<br /> n’est-il pas que les banquiers s’y retrouvent.<br /> Comme le faisait remarquer un ancien maire, avant il y avait un garde champêtre en vélo qui assurait la surveillance et l’entretien basique des terres communales. Maintenant ils sont deux avec un<br /> quatre-quatre et, noblesse oblige - ils ont des diplômes, non mais -, ne descendent pas de leur véhicule pour intervenir de leurs mains. Tout juste rédigeront-ils un rapport dont un autre employé<br /> de mairie spécialisé mettra deux jours à korrijer les phôtes pour faire appel à des entreprises extérieures qui obtiendront des marchés juteux pour pousser un caillou, chasser un hibou ou déterrer<br /> un chou scélérat, de quoi mettre une économie locale à genou.
Répondre
T
ces pseudos réformes n 'ont pour buts que de détruire la démocratie de proximité et de renforcer le pouvoir de la bobocratie des capitales de régions qui drainent déja les ressources BONJOUR LE<br /> DESERT FRANCAIS
Répondre
B
Depuis plusieurs années, l'économie mondiale était en lévitation.<br /> <br /> Depuis plusieurs années, l'économie mondiale montait haut, très haut dans le ciel, car elle reposait sur ... le kérosène fourni par les banques centrales.<br /> <br /> Les banques centrales étaient devenues des distributeurs automatiques de kérosène.<br /> <br /> Mais aujourd'hui, les banques centrales arrêtent de distribuer le kérosène.<br /> <br /> Et donc notre avion va reprendre contact avec le sol.<br /> <br /> Notre avion a commencé sa descente.<br /> <br /> Mardi 4 février 2014 :<br /> <br /> La Bourse de Tokyo chute de 3% peu après l'ouverture.<br /> <br /> La Bourse de Tokyo chutait mardi peu après l'ouverture, victime d'une inquiétude généralisée pour l'économie américaine, la zone euro et les pays émergents.<br /> <br /> Les opérateurs suivaient le mouvement de baisse poursuivi lundi à Wall Street, où le Dow Jones a perdu 2,07%, après avoir enregistré en janvier son pire mois depuis mai 2012, et son pire début<br /> d'année depuis 2009.<br /> <br /> A Tokyo comme à New York, les investisseurs ont mal pris la publication lundi de deux indicateurs manufacturiers décevants dans les deux premières économies mondiales, aux Etats-Unis et en Chine.<br /> Cette mauvaise nouvelle a alourdi davantage un climat déjà anxiogène, où les craintes de déflation pour la zone euro s'ajoutent aux turbulences dans les marchés émergents.<br /> <br /> http://i10.servimg.com/u/f10/11/06/56/21/m17v10.jpg
Répondre