Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ciudad Juarez : le carnage continue...

2 Février 2010 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Economie

mexique.gifSeules les conventions empêchent de nommer ce qui se passe au Mexique. C'est la guerre, avec un bilan de guerre.
200 morts par mois à Ciudad Juarez, contre 30 il y a 2 ans.
le nord du Mexique est plus dangereux et agité que l'Irak.

La politique US a montré toute son absurdité : le trafic aérien désormais, est tellement surveillé que toute la drogue passe par le Mexique, dont c'est la première ressource, avant les hydrocarbures.

La vente libre de toutes les armes aux USA, a permis aux cartels, fort de 100 000 hommes, de copieusement s'équiper. L'armée mexicaine n'est pas si forte, d'ailleurs.
La militarisation de la lutte contre la drogue, largement téléguidée par Washington est un échec complet.

Seulement, parmi les "avantages" mexicains, on compte aussi 12 traités de libre échange, dont on ne veut pas voir qu'ils sont à l'origine des problèmes.
Comme Haïti, le Mexique a perdu l'autosuffisance alimentaire, et l'approvisionnement en maïs dépend des USA.
Mais, aux USA, il est plus rentable de le transformer en carburant. 
"
La faiblesse des institutions et l'orthodoxie néolibérale des gouvernants bloquent l'expansion du pays et accentuent la fracture sociale. Sans l'interventionnisme accru de l'Etat dans la création d'emplois, l'éducation ou la recherche, la situation va empirer. "

A cela, on peut ajouter :
- le pic oil mexicain,
- la dégringolade du tourisme lié à la crise et non pas seulement à H1N1,
- le déclin prononcé des envois de fonds des mexicains travaillant aux USA, voir leurs demandes d'aides.

Le Mexique, dont les ressources occultes (la drogue) dépassent celle des hydrocarbures, est l'image d'un pays soumis à la doxa libérale : il a basculé dans la guerre, mais cette réalité est officiellement cachée. 
Comme est caché aussi les débordements de cette guerre sur le voisin US. En effet, la guerre a largement empiété sur le territoire yankee et ceux-ci n'ont rien pu empêcher.

Seul compte la "réalité" télévisuelle aux yeux de nos gouvernants, et ils la contrôle encore amplement.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Y
<br /> S'ils voulaient vraiment lutter contre la drogue, ils commenceraient par se demander pourquoi autant de gens consomment ...<br /> Tant qu'il y aura un marché juteux, ca continuera !<br /> Le seul problème en fait, c'est que ca ne peut pas être comptabilisé dans le PIB. C'est ça qui les dérange. Au moins les guerres le sont elles !<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> La guerre contre la drogue est un écran de fumée :<br /> <br /> http://www.dedefensa.org/article-calderon_parle_d_officiels_us_impliques_dans_le_trafic_de_drogue_avec_le_mexique_06_04_2009.html<br /> <br /> http://www.geopolintel.fr/article198.html<br /> <br /> Entre autres.<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Et vous oubliez de préciser la "nature" de la violence. Là aussi, l'Irak est enfoncée, si j'ose dire.<br /> <br /> Le Mexique, c'est la logique de gang sous speed, boosté à l'hyper thune, mélangé à la secte way of mind, facon Apocalypse Now.<br /> <br /> Ainsi, on n'élimine pas un concurrent gênant. Une bastos dans le front. Ca c'était papy. La belle époque.<br /> <br /> Non. Trop simple. Pas assez "édifiant". On le décapite plutôt, après avoir violé, découpé en morceaux sa famille. On lui arrache les yeux, et on lui coupe les couilles. Aussi.<br /> <br /> Pour faire bonne mesure en somme. Ce qui signifie que la recherche de l'efficacité maximale se poursuit toujours.<br /> <br /> L'idée de progrès, c'est peut-être aussi ça.<br /> <br /> Le Mexique ? Un laboratoire.<br /> <br /> D'expérimentation.<br /> <br /> Pour le reste, vous avez mille fois raison.<br /> <br /> Le danger "stratégique" pour les US est ainsi X fois plus important que dans d'autres parties du monde.<br /> <br /> -le mexique c'est une frontière commune. Et très longue, donc impossible à garder.<br /> <br /> -des flots d'argent, créés de toute pièce par la bêtise, la veulerie et le bigotisme crétin des quakers ricains : sus à la drogue !<br /> <br /> -une population, jeune, prête à se "battre", et donc à s'enroler dans les gangs.<br /> <br /> Au final, un cocktail détonnant et qui menace sérieusement les US.<br /> <br /> Le vrai libéralisme ce serait bien sûr la libéralisation des drogues... et leur contrôle par la force public (monopole de distribution).<br /> <br /> Du jour au lendemain, les gangs imploseraient sous le poid de leur propre... vide.<br /> <br /> Pas d'argent, pas d'armes, pas d'âme, pas de supporters, pas de clients... rien. Juste des cohortes de demeurés, sans cervelle, chômeurs donc. Mais ça c'est une autre histoire.<br /> <br /> Le gouvernment US a voulu la guerre à la drogue. Ils l'ont eue. Et elle ne fait que commencer.<br /> <br /> <br />
Répondre