Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Coût prohibitif de l'électricité...

27 Novembre 2012 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

Destinée au chauffage électrique.

Aussi, pour que l'électricité destinée au chauffage reste accessible financiérement, on le fait subventionner par tous les autres consommateurs.
Sinon, pour prendre en compte tous les coûts, il faudrait augmenter notablement les prix, résultats des moyens de pointe qu'il faut mobiliser.

production-electrique.jpg

Aussi, on sort du chauffage électrique pour le neuf, et pour l'occase, on va progressivement matraquer, notamment par l'intermédiaire du compteur linky.

 

C'est le maintien de capacités hyperexcédentaires qui coûtent le plus cher, et la pointe.

A tel point que cela devient tout bonnement totalement anti-économique pour not'bon électricien national.

 

"une tarification permettant de couvrir les coûts devrait entraîner un écart minimum de 12 % des prix de l'électricité entre les usagers avec et sans chauffage électrique "

 

Le chauffage électrique n'a pu être utilisé qu'en escroquant les usagers qui ne se chauffent pas avec et ne peut se maintenir, justement, qu'en ayant un volant suffisamment important de clients ne l'utilisant pas...

 

le coût engendré sur le réseau est pratiquement du double de celui de l'électricité "ordinaire". Donc, le non sens est encore plus évident qu'il n'était... 15.14 euros par MWh, contre 8.68...

 

Et dire que les nucléaristes mettent en avant le coût de la CSPE...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Pour comparer les prix de production de l'électricité des pays avec un peu, beaucoup, pas du tout de nucléaire, c'est ici :
http://energeia.voila.net/electri/taux_nucle_prix.htm

Les prix ttc ne veulent rien dire car on ne peut comparer les anglais (presque rien en taxes) et les allemands ou les danois qui imputent de nombreuses taxes sur l'électricité pour encourager la
sobriété.

Taxes qui servent à différentes choses, pas seulement à encourager les renouvelables.
Répondre
A
Patrick dit :
"Aussi, on sort du chauffage électrique pour le neuf, et pour l'occase, on va progressivement matraquer, notamment par l'intermédiaire du compteur linky."

--> J'ai eu des échos qu'il ne faut plus parler de Linky à EDF, c'est un demi-échec, bref tabou. C'était censé fonctionné correctement pour le relever à distance avec des essais dans des
conditions de laboratoires idéales, mais il semblerait que dans la réalité avec les inductances diverses dont les transformateurs sur le réseau, çà ne se passe pas comme prévu.
A voir si les releveurs sur une partie du réseau ont encore de beaux jours devant eux malgré un métier pas intéressant.
Répondre
S
Petite remarque sur le filière énergie bois:
Qui est aux manettes: l'ONF... un truc étatique, réserve des copains du régime, qui se bouffe les burnes à chaque bilan annuel. Chaque année en perte malgré les tarifs prohibitifs de gestion
(jusqu'à 15% du p.v. pour les communes), les subsides européens de la PAC. Gestion: plétore d'administratifs, suicides de techniciens de terrain et démolition de la forêt. Y a qu'à voir certaines
futaies qui deviennent des clairières pour tenter de stopper les pertes financières. Office nationale des Fous, ouais! Contrats d'appro en faveur des lobbystes bien connus et une certaine volonté
de tuer les petites exploitants.
Encore heureux que cet office ne gère que 20% des forêts de France, le reste appartenant aux privés.
Répondre
L
Je travaille dans une grosse agglomération et un plan d'identification des plus grosses passoires chauffées à l'électrique est en cours. Le but : faire des travaux d'isolation, principalement à la
charge du distributeur (ERDF) pour diminuer la pointe à cause de laquelle EDF se bouffe les couilles ! Action tardive avant pénurie ou correction efficace ?
Répondre
D
Mouai Parick, je reste dubitatif à la lecture de ce document. En effet, si le chauffage elec est subventionné par les consommateurs hors chauffage elec, on devrait avoir un coût de l'electricité
bien supérieur en France à ce qui se passe en Allemagne...
Or il semble que les pays qui n'ont pas de centrales nucléaires ont un coût de l'electricité bien supérieurs (30%)
Pour ma part, je pense que l'electricité repose sur beaucoup de coûts fixes et que c'est le fait qu'on ait un gros volume de nuke qui fait que le prix est faible. Si on se recalibre avec une petite
puissance , les coûts unitaires vont exploser. D'ailleurs, si le prix de l'energie monte trop fort, les gens sont s'en détourner ce qui augmentera encore plus le coût de cette energie !
Bref, c'est plus compliqué que cela. Il ne faut pas oublier que la majorité des coûts de l'energie nuke en France, ce sont des salaires français + qq import d'uranium. Si on tue cela, il va falloir
trouver autre chose pour faire du PIB.
Il est sûr et certain qu'il faudra sortir du nuke à terme mais il faudra trouver une solution qui ne massacre pas notre balance commercial, or à ce jour hormis l'eolien off shore et la filiere bois
energie, on est hors sujet (eolien terrestre, solaire, sans parler de gaz et de petrole....)
Difficile equation Patrick mais bon post qd même
Répondre