Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dépression ou récession ?

31 Août 2011 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Economie

Tous les clignotants virent au rouge en France.

On a donné de l'oxygène au monde ancien, par un peu mieux d'endettement, mais la tendance lourde reprend :

- le marché immobilier neuf s'effondre,

- le marché automobile prend ses vapeurs.

 

Tous les deux sont étroitement dépendants de la création de dettes nouvelles, longtemps après les autres, le marché français arrive à son point de saturation.

 

Comme Wall-Mart aux USA, carrouf souffre. De la dégradation de son chiffre d'affaire, et comme d'habitude, de ses "placements" dans les "pays émergents", le Brésil, pour ne pas le citer...

Le vrai problème a été produit par la globalisation, c'est la désolvabilisation de la demande, par la compression des salaires, et par la grande bêtise des délocalisations.

" les crises budgétaires ne sont que la conséquence de la crise économique, et non l'inverse."

Et pour résoudre la crise budgétaire, on ne pense chez les puissants, qu'à faire encore plus de compression (pour les pauvres) et de cadeaux (pour les riches), cadeaux qui se retrouvent, non dans la machinerie économique, mais dans des bulles d'épargnes, immobilières et boursières.

 

L'Arabie saoudite vient de reconnaitre le peak oil, pour dans 10 à 20 ans. Bien entendu, c'est bidon.

Il est déjà là. Les prix le démontrent. La manoeuvre saoudienne vise à contrarier les politiques d'étalements.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V

" @Vincent: Il suffit qu'eux ou les chinois opposent leur droit de véto au CS et c'est plié. "

Oui, on a vu ça avec l'Irak ... Pourtant, flute, le CS était contre l'intervention en Irak. L'argument du conseil de sécurité de l'ONU est une plaisanterie ! C'est une chambre d'enregistrement.


Répondre
R

@Vincent: Il suffit qu'eux ou les chinois opposent leur droit de véto au CS et c'est plié. Quant aux délires mégalomaniaques de sarkozy, je n'y prête plus attention depuis longtemps, il fera ce
qu'on lui dit de faire, comme d'habitude.
Vous avez, me semble t'il, une vision erronée de la situation réelle d'Israël et de son influence supposée. Aux états unis, un très fort courant d'opinion s'est créé pour refuser les financements
aux entreprises extérieures vu la situation financière du pays. Au train ou vont les choses, il y a de fortes chances pour que ces gens soient aux commandes fin 2012 a moins bien sur que d'ici là
tout se soit pété la gueule. Le lobby juif a contre lui le coeur de l'Amérique même s'il tient par les couilles l'exécutif actuel.
Si c'est le cas (ou si ça se pète la gueule), la pompe a fric se tarit et Israël se retrouve a poil sans eau au milieu du désert. Voila ou ils en sont. Mal partis pour leur rêve de domination
régionale. Je rappelle que ce pays est grand comme deux départements, que sa partie la plus étroite fait moins de 70 kms et que tout seuls, ils ne peuvent même pas approvisionner leur armée. En
2006, c'étaient les ricains qui assuraient la logistique. Quant aux lunettes de lecture du sionisme (ils sont partout, etc...) ce sont des lunettes déformantes qui ne rendent pas compte de la
réalité. La réalité, c'est des actions confuses des uns et des autres, sans but apparent, et dont la finalité est le chaos généralisé, mais certainement pas par une volonté commune et concertée
d'une élite d'ultra puissants. Ils sont aux trente sixième dessous, les tout puissants...

Ce qui en sortira, personne ne le sait, mais ne croyez pas que l'Empire va pouvoir continuer longtemps sa petite farce. En Egypte, ils ne contrôlent plus rien. En Tunisie, ils ne contrôlent plus
rien. En Libye...etc. Le bloc occidental fait la guerre à crédit avec l'argent de ceux qu'il agresse. En 2007, dans un contexte autrement favorable, aucune opération contre l'Iran n'a pu être
décidée. Alors maintenant... Il y a dans l'exécutif américain des gens qui disent ouvertement que si Israël attaquait l'Iran, alors il faudrait les stopper.

Réfléchissez, dans une amérique débarrassée des néo cons, l'Iran est bien plus utile qu'Israël dont le soutien devient bien pesant et surtout totalement vain.

Pas besoin d'être grand clerc pour comprendre qu'on assiste au bouquet final. Après, le silence et la nuit...


Répondre
V

Rien n'est moins sûr au sujet de la Syrie. L'attitude de la Russie est très étrange depuis quelques temps, comme si leur appareil politique avait subit un changement de paradigme.
Peut être parce qu'elle est harcelée à ses frontières sans relâche par Israël, les ricains, la mafia turques en réseaux avec des barbus, et qu'en son sein, la juiverie internationale fait pas mal
de dégâts aussi. Ils vont lui tordre le bras et ils ne lui laisseront pas le choix sur la Syrie. Pareil pour la Chine. Ça n'est qu'une question de temps pour la Syrie. La Turquie ne bougera pas,
ils ont aussi les mêmes genres de problèmes ( frontières chaudes et intérieur brulant )
Il parait évident que la prise de la Syrie est dans les tuyaux. Sauf à sortir les têtes pour leur faire prendre l'air et calmer les loups, on voit mal comment tout cela pourrait être évité par la
Russie.


Répondre
A

Dernières déclarations de Nabot Sociopathe:
AFP Mis à jour le 31/08/2011 à 17:54 | publié le 31/08/2011 à 17:54
Le président français Nicolas Sarkozy a averti aujourd'hui l'Iran de la possibilité d'"une attaque préventive" contre ses sites nucléaires, s'il maintenait ses ambitions dans ce domaine, tout en
estimant qu'une telle opération provoquerait "une crise majeure".

"Ses ambitions militaires, nucléaires et balistiques constituent une menace croissante qui pourrait conduire à une attaque préventive contre les sites iraniens, qui provoquerait une crise majeure
dont la France ne veut à aucun prix", a-t-il déclaré au cours de la conférence annuelle des ambassadeurs de France.

Ça se précise...
Une attaque préventive sur des sites nucléaires c'est aussi un crime de guerre.
il semblerait que la tension monte, ne pas oublier que les troubles créés en Syrie sont fomenté par Israël avec des troupes saoudiennes du prince machin.
Je le répète la Syrie c'est la clé pour le conflit avec l'Iran.
Israël a déjà déclaré de nombreuses fois, y compris devant le Sénat américain en standing ovation que cette guerre avec l'Iran était nécessaire...
Le Nain des Carpates est aussi de famille Kazars.
Chacun en tirent les conclusions qu'il voudra.


Répondre
B

Le "blogueur imbécile et pédant" est d'accord avec Roland. :-)


Répondre
R

... et j'ajoute que contrairement à ce que vous semblez croire, on craint beaucoup une éventuelle déstabilisation de la Syrie en Israël. En effet, ces connards se retrouveraient avec deux cocottes
minute à leurs frontières. Je rappelle qu'Israël a perdu la guerre contre le hezbollah en 2006 et que rien, même pas leur maudite tsahal et son arsenal nucléaire, ne pourra arrêter tous ceux qui
dans la région en ont un peu marre de la présence de cette colonie. De plus, si le robinet à dollars se coupe, ils sont très mal. Dans ces circonstances, je leur donne quelques mois, pas plus. Ils
le savent quoi qu'ils en disent (il n'y a qu'a voir ce qui s'est passé à l'AIPAC) et ils chient dans leur ben, passez moi l'expression.

Regardez l'attitude nouvelle d'Israël vis à vis de l'Egypte, ils ont largement baissé le ton. Je vous le dis, pour eux, les vaches grasses, c'est fini.


Répondre
R

Ok Alcide mais ces infos (si s'en sont) ne cadrent pas du tout avec mes propres sources d'infos. On peut imputer de façon certaine bien des choses au régime syrien (que je n'identifie pas à la
personne de Bachar El-Assad), mais cette histoire de bombe sale et de gaz toxiques me parait fortement suspecte et en tout cas relayée nulle part et non sourcée. La Syrie a en effet des liens
tutélaires avec l'Iran, mais pas dans le sens traditionnel du soutien au hezbollah, plutôt dans le fait que la dynastie alaouite ultra minoritaire démographiquement préfère se rapprocher des
chiites pour contrebalancer l'influence sunnite majoritaire en Syrie. L'édifice politique Syrien a la fragilité d'un château de cartes mais il garantit une certaine concorde au pays et les Syriens
le savent. Par ailleurs, la Syrie a d'autres protecteurs que l'Iran. Il y a en particulier la Turquie qui ne tient pas particulièrement à voir arriver les frères musulmans à ses frontières. Et puis
il y a la Chine, qui s'intéresse de très près au pays et y investit énormément. La Russie, pour des raisons historiques, a aussi son mot à dire. Quant aux vieux stocks de gaz sarin des années 70,
je crois qu'il ne vaut mieux pas trop compter dessus.

Et puis Bachar n'est pas Khaddafi. Jusqu'en 2000, c'était un chirurgien dentiste. Pas vraiment l'étoffe d'un dictateur. D'ailleurs et comme en Libye, il est maintenant prouvé que les forces de
l'ordre n'ont pas été les agresseurs mais les victimes de plusieurs de ces coups montés à base d'infiltrations étrangères qu'on appelle des manifestations pacifiques. Et des flics ont été
sommairement exécutés dans des mises en scène barbares, là aussi comme en Libye.

Je pense que de façon quasi certaine, la Chine et la Russie s'opposeront à toute opération militaire en Syrie. Et le régime sait parfaitement gérer les infiltrations étrangères.

La Libye était une proie facile avec son dictateur fantoche (qui n'a pas que des défauts, loin de là), encadrée par deux pays en pleine déstabilisation.

La Syrie me parait un bien trop gros morceau. Je parierais plutôt sur l'Algérie pour parfaire le tableau noraf. Guettons donc les déclarations enflammées et les incidents de frontière. Si mon
hypothèse est juste, il va y avoir du grabuge dans les banlieues.


Répondre
J

Ok Alcide ,cela semble se tenir, mais pourquoi cette islamisation imposée de l'europe qui a plus ou moins long terme va jouer forcement contre eux?


Répondre
A

Roland

Cela fait des années que je dénonce al Quaida- CIA -Mossad pour ses crimes sur les attentats du World Trade Center, le Pentagone frappé par un missile, le tour numéro sept qui s'écroule sa raison,
les mensonges de Powel à la tribune de l'ONU pour justifier l'agression de l'Irak, le démantèlement de la Yougoslavie et l'installation d'une gigantesque base US au Kosovo, le trafic d'organes des
soldats serbes par les médecins Kazars ami de notre ex ministre de la santé fournisseur en sacs de riz, les bombardements des civils serbes par l'OTAN, l'implantation et le développement de la
culture du pavot par la CIA en Afghanistan, les attentats suicide commis par des personnes manipulées revendiquées par les Quaida qui tuent et mutiles musulmans et chrétiens jamais les juifs, etc.
etc.

Ce qu'il y a de navrant c'est que des blogeurs imbéciles et pédants qui ne comprennent rien à la physique simple nous qualifie de "Débilo-complotistes".

En ce qui concerne les armes bactériologiques et chimiques détenues par l'Iran et la Syrie je ne retrouve pas les
liens, mais Stirling en parle souvent sur son blog.

http://europebusines.blogspot.com/

La possession de ces armes s'est révélée indispensable pour éviter l'agression d'Israël .

Néanmoins Israël manoeuvre beaucoup pour engager les forces de l'OTAN et US sur des bombardements de l'Iran et de la Syrie afin de créer le Grand Israël.

Cette agression qui peut être faite par l'intermédiaire de la Turquie membre de l'OTAN sur la Syrie ouvrirait certainement rapidement la voie à un échange massif d'armes NBC.

Or Nabot Sociopathe a fait entrer la France dans l'OTAN et maintenant nous sommes sous commandement américain lui-même sous influence israélienne.

Et donc ,les éléments du drame sont en place.
C'est ce que je voulais signaler.


Répondre
R

@Alcide: "la Syrie, qui est allié avec l'Iran et qui possèdent un vaste arsenal d'armes bactériologiques et chimiques"

D'ou vous tenez ça? Vous allez pas nous refaire le coup de Colin Powell, non?

Plus sérieusement, après la Serbie, la Somalie, le Kosovo, l'Afghanistan, l'Irak et maintenant la Libye, vous croyez pas qu'on a compris? Ne colportez donc plus les vomissures de l'Empire. Ce sera
un bon début, hein?


Répondre
A

Les ordures au pouvoir veulent perpétuer la dette car c'est la source de leur profit.

Cette dette est odieuse car créée de toutes pièces et doit donc être répudiée .

De toutes manières , le système de création monétaire est un système de Ponzi qui ne peut que croître ou disparaître.

Les banques prêtent l'argent qu'elles n'ont pas , créée par un simple jeu d'écriture qui dans le cadre de l'Europe des banques centrales et cautionnée par la BCE et le distribuent aux états
nécessiteux.

Mais l'argent des intérêts n'est pas créé...
Donc il manque.

http://www.denissto.eu/node/319

D'où la nécessité de faire rouler la dette, sans fin.
Mais plus la dette roule plus elle augmente plus les intérêts augmentent et la pression fiscale de l'escroquerie augmente aussi sur les seuls producteurs de richesses, de tous ceux qui ont les
mains dans le cambouis.

Arrive un moment où la pression fiscale générale, la dislocation de l'État provoqué par la recherche effrénée d'argent pour payer l'escroquerie de la dette est telle qu'elle bloque l'expansion
économique.

C'est l'instant actuel, tout se bloque , la dette elle, continue d'augmenter naturellement de façon exponentielle et les possibilités de pouvoir rembourser seulement les intérêts disparaissent.

Fin de l'histoire des financiers et de leurs pantins politiques.
Début de la terreur et des guillotines ou ce sera la guerre.

D'ailleurs le Nabot Sociopathe s'y emploie frénétiquement. Ses déclarations belliqueuses sur la Syrie, qui est allié avec l'Iran et qui possèdent un vaste arsenal d'armes bactériologiques et
chimiques nous promet un avenir radieux.


Répondre
S

@Ba
Vous avez mis le doigt sur le problème.
Non pas les pays solvables, mais bien quelle(s) décision(s) prendre.
L"ambiance est pourrie par le désordre et l'incurie politiques. L'Europe et le monde de par la gueguerre USA vs CEE et Chine et l'interconnection financière, sont suspendus aux pingpong idéologique
et électoraliste de Merkel/Sarkosy. Merkel détruit l'Europe et Sarko ne la sauve pas. Incapables de sortir de leurs idéologies et dogmatismes de classes alliées électoralement. On ne pourra pas
compter sur eux pour diriger vers ces issues. Il faut en effet beaucoup de courage, intelligence visionnaire pour indiquer les solutions pourtant évidentes et obligatoires comme: envisager les
défauts ou Glass-Steagall, créer l'encadrement drastique de la finance comme par exemple la séparation des banques de dépôt de celles de la spéculation, démondialisation ou réindustrialisation et
levée de taxes sur les produits importés hors CEE, virer Trichet et ses semblables, produire de l'inflation contrôlée avant que n'éclate une hyper inflation hors contrôle et dévastatrice, augmenter
les salaires afin de créer et la consommation et une hausse de recettes fiscales. Impôser les classes super aisées d'un bon et grand coup à défaut de la guillotine( qui fout les jetons à certains,
du reste. D'où leur "demande" d'être taxer plus..). Le système pourra dès lors être prolongé de quelques années et donner le temps de prendre des mesures plus importantes sur du long terme.
Economie hors pétrole, l'énergie renouvelable, restreindre cette démographie suicidaire. Si c'est utopique que d'essayer, ce sera suicidaire de pas le faire, car alors il nous sera imosé à coups de
de champignons très chauds...
Mais très, très, nombreux,nous nous lamentons sur des blogs divers et variés, sans rien faire de plus, y compris moi-même. Quand commencerons nous à bouger? Car comme dit le Maître des céans, nous
ne sommes plus loin du bain d sang.


Répondre
B

Les commissaires au comptes du Parlement grec viennent de rendre leur rapport :

"La dette grecque est hors de contrôle."

Maintenant, il va falloir agir.

1- Première possibilité : le statu quo.
On continue de faire ce qu'on a toujours fait.
La BCE continue de racheter des obligations d'Etat grecques pour "rassurer les marchés", qui ne sont jamais rassurés.
On continue de faire des "plans de sauvetage", qui ne sauvent jamais personne.
On continue de faire des "Fonds de Stabilité", qui ne stabilisent jamais rien.
On continue de faire des centaines de réunions, qui ne règlent jamais les problèmes.
On continue d'apporter des milliards d'euros en garantie, que nous ne reverrons jamais puisque la Grèce ne peut pas rembourser ses dettes.
Rappel : concernant le Fonds Européen de Stabilité Financière, la France s'est engagée pour un plafond de garantie de 159 milliards d'euros. Je dis bien : 159 milliards d'euros. La Grèce est
incapable de rembourser : les contribuables français vont l'avoir dans le ...

2- Deuxième possibilité : l'Union des dettes.
L'Union Européenne devient une Union des dettes. Le problème grec est réglé. Les contribuables européens paieront.

3- Troisième possibilité : l'explosion.
Les pays européens ne peuvent pas avoir la même monnaie. La Grèce sort de la zone euro. La Grèce retourne à sa monnaie nationale, la drachme. La Grèce dévalue massivement pour relancer son
économie.

4- Quatrième possibilité : la privatisation de tout.
La Grèce privatise tout, sauf la Justice, la Police et l'Armée, parce qu'il va falloir réprimer les émeutes. La dette grecque est enfin remboursée. Le chaos s'installe.


Répondre
V

à BA : on attend que les allemands fassent le sale boulot pour nous ...


Répondre
B

Qu’est-ce qu’on fait des cinq Etats insolvables de la zone euro ? Le cas le plus énorme : la Grèce. En Grèce, l’Etat est insolvable. Alors, qu’est-ce qu’on fait ?

Deuxième question : les banques françaises sont exposées à la Grèce pour 45,268 milliards d’euros, soit 65,047 milliards de dollars. Alors, qu’est-ce qu’on fait ?

Troisième question : en Grèce, le ministère des Finances avait commandé un rapport aux commissaires aux comptes du Parlement grec. Mercredi 31 août, ils ont rendu leur rapport : « la dette grecque
est hors de contrôle. » Alors, qu’est-ce qu’on fait ?

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/economie/20110831.REU2362/la-dette-grecque-hors-de-controle-dit-une-commission-d-experts.html


Répondre