Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Désinformation : "l'éolien c'était génial".

25 Novembre 2013 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

L'éolien, et l'intermittent, n'ont besoin que de se mettre en adéquation avec la demande. C'est TRES facile, ça s'appelle la STEP, et si le potentiel éolien n'est pas infini, le potentiel des ressources carbonées, non plus, pas plus que le nucléaire.

 

" Le programme éolien révèle combien le nucléaire est bien supérieur : c'est une production électrique programmable, il est renouvelable comme l'a démontré Phénix, son coût d'importation est dix fois moindre que celui de l'éolien et est couvert par les exportations d'électricité."

 

Belle exemple d'abrutissement complet. Le coût du nucléaire est désormais supérieur à celui de l'éolien, et quand à son caractère programmable, les nippons sont convaincus à 100 %.

Quand aux centrales nucléaires, elles n'ont qu'un seul défaut, finalement, c'est d'être construit, sur une planète appellée "terre", planète qui bouge, ou il y a de l'eau qui déborde, et des êtres humains cupides, qui veulent du rendement à 15 %.

 

Pour l'accident nucléaire, finalement, il suffit d'être patient. Au bout d'un millénaire, les matières fissiles se seront tellement enfoncés dans le sol, suffisamment pour permettre la recolonisation...

A Tchernobyl, les radionucléides sont désormais à 30 cm sous le sol, et migrent à raison d'un cm par an.

L'écrasante majorité de la pollution aura disparu naturellement. Heureusement, la planète est plus réactive que les humains, au moins pour construire...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
@BA,<br /> <br /> 400 millard comparé au QE US,japonais et LTRO européen. C'est une goutte d'eau :) :)<br /> Par contre il préfere garantir le systéme financier que de garantir la survie du systéme économique.<br /> Et puis 400 millard sur 17 ans ans c'est 23 millard par ans a diviser par tous les pays participants, c'est a dire rien du tout.<br /> <br /> La crise de 2008 a elle toute seul aura couter 600 millard a l'état français pour rien sinon garantir la rente d'une minorité aux dépends de la majorité.<br /> <br /> Il semble claire que l'interet générale passe trés loin derriére l'interet des minoritées, qu'elle soient politiques, hetnique ou financiéres.<br /> <br /> Et que la majorité des moutons que sont les peuples, n'aient pas d'autre préocupation que d'attendre l'heure de la tonte :) :)
Répondre
B
Production d'énergie en Europe :<br /> 2002 : l'Europe a produit 1,242 million de tonnes d'équivalent pétrole<br /> 2003 : l'Europe a produit 1,233 million de tonnes d'équivalent pétrole<br /> 2004 : 1,225<br /> 2005 : 1,186<br /> 2006 : 1,163<br /> 2007 : 1,143<br /> 2008 : 1,145<br /> 2009 : 1,105<br /> 2010 : 1,117<br /> 2011 : 1,081<br /> 2012 : 1,076<br /> <br /> http://yearbook.enerdata.net/energy-primary-production.html
Répondre
B
En Europe, il y a des nouvelles dépenses qui vont apparaître.<br /> <br /> Ces nouvelles dépenses vont venir s'ajouter aux dépenses déjà existantes : nous allons vivre l'explosion des dépenses publiques.<br /> <br /> En Europe, aucun Etat ne respectera la soi-disant "règle d'or".<br /> <br /> Croire à l'équilibre budgétaire des Etats européens, c'est croire au petit papa Noël.<br /> <br /> Lundi 25 novembre 2013 :<br /> <br /> La transition énergétique coûtera des centaines de milliards d'euros en Europe.<br /> <br /> La transition énergétique nécessitera des centaines de milliards d'euros d'investissements pour l'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Espagne au cours des prochaines décennies, selon une étude publiée<br /> lundi par la grande-école HEC Paris et le cabinet de conseil Kurt Salmon.<br /> <br /> Le constat est implacable : ce sont des centaines de milliards d'euros que nos pays vont devoir financer au cours des deux prochains décennies pour atteindre leurs objectifs en matière de réduction<br /> de gaz à effet de serre, souligne l'étude.<br /> <br /> Les trois pays passés sous revue représentaient à eux seuls 40% de la consommation pétrolière de l'Union européenne en 2012. Ils ont chacun emprunté des trajectoires différentes pour réduire la<br /> dépendance de leur économie aux énergies fossiles émettrices de CO2.<br /> <br /> La facture devrait être la plus élevée pour l'Allemagne, qui a engagé sa sortie du nucléaire et recherche un nouveau modèle de croissance économique en favorisant les énergies renouvelables.<br /> <br /> Jusqu'à 400 milliards d'euros seront nécessaires d'ici à 2030 pour financer la transition, sans que l'impact sur l'emploi puisse être quantifié avec précision, estiment les auteurs de l'étude.<br /> <br /> Cela correspond à un tiers de l'effort engagé pour la réunification de l'Allemagne et de l'Ouest et de l'Allemagne de l'Est (1300 milliards d'euros), soulignent-ils, évoquant notamment comme pistes<br /> de financement une augmentation des prix de gros de l'électricité et de la tonne de CO2.<br /> <br /> La facture pourrait même atteindre 580 milliards d'euros en 2050.<br /> <br /> http://www.romandie.com/news/n/_La_transition_energetique_coutera_des_centaines_de_milliards_d_euros_en_Europe_21251120131208.asp
Répondre