Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En réponse à Thierry Meyssan

21 Septembre 2013 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

" Il n’existe pratiquement aucune statistique publiée qui ait quoi que ce soit à voir avec la réalité. Le vrai taux de chômage est de 23%, et non de 7%, tel que publié. Le PIB, si l’on utilise les chiffres réels d’inflation, est en déclin depuis des années, et les salaires, en valeur réelle, sont en déclin depuis quarante ans."

 

Une telle "puissance", doit, un jour, adapter sa politique à cette réelle puissance. Le fait que l'affaire syrienne répulse les américains, désormais, que ce soit Obama, ou le peuple.
Nullement parce qu'on découvrent d'autres sortes et sources d'énergies.

 

Si les USA se désintéressent du Moyen Orient, ou plutôt s'en évaporent à une vitesse phénoménale, et même la Russie ne pourra l'y retenir.

 

Comme je l'ai déjà indiqué, les chiffres de l'IEA montre, certes une montée de la production US de pétrole. Mais surtout l'effondrement de la demande, par paupérisation, surtout, et par amélioration technique, un peu.

 

la production,  7,827 millions de barils jour, + 6,220 millions d'importations nettes, c'est très loin de 2005/2006, et de ses 21 millions de barils jours consommés, même si on y rajoute 0.880 millions d'éthanol...


En 2005/2006, les raffineries US étaient insuffisantes à satisfaire la demande interne, aujourd'hui, elles exportent des produits finis.

La consommation a baissé de manière drastique, sans doute de l'ordre d'1/3, et la production a augmenté de 50 %.

Mais, malgré cette augmentation de production à 7.8 millions de barils, ça ne péserait pas beaucoup si la consommation s'était maintenue à 21 millions de barils. 

 

C'est simplement l'affaissement économique de plus en plus visible des USA, qui la renvoie chez elle. L'empire se délite, tout simplement.

 

Le gaz ne remplace pas le pétrole. Le gaz remplace le charbon pour fabriquer de l'électricité. C'est son seul débouché, pour la simple raison qu'il est difficile de fourguer une nouvelle source d'énergie, comme ça, d'un claquement de doigt, mais que c'est possible pour l'électricité, car il existe beaucoup de capacités " de pointe", le plus souvent inemployées.

Il y a belle lurette que le pétrole est remplacé partout on l'on peut, par autre chose, et ce mouvement est quasiment achevé.

 

Voilà pourquoi, cher Thierry, pourquoi votre  fille est muette.

 

Le MO sert à contrôler les alliés, les autres  branches de la triade. Directement, ils n'intéressent pas, comme source d'énergie, les USA. Eux mêmes ne s'y approvisionnent que très peu.

C'était déjà la même chose en 1973.

 

L'abandon du MO, cela veit dire que l'empire abandonne aussi, le contrôle sur autres membres de la triade. Dans les faits, c'est l'abandon du glaçis est européen, par l'URSS.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Le meilleur à mon avis de la dernière revue de Jovanovic.

Le jeune Rougeyron est impressionnant de clarté et de lucidité, surtout dans la deuxième partie de l’entretien.
Ce qu’il dit implicitement n’est guère réjouissant mais il importe de le souligner à haute voix face à tous ceux qui croient à la magie des mécanismes économiques inexorables (« rassurez-vous,
bonnes gens, puisqu’on va forcément DANS LE MUR !»).

Il n’est pas de politique économique qui ne puisse perdurer s’il se trouve une main suffisamment ferme pour la mener, et des intérêts puissants pour l’appuyer afin d’en tirer large bénéfice.

Contrairement à ce que pensent nombre de zozos, rien ne va tomber comme un fruit mûr, et je constate simplement que M Hollande et sa clique ont pour l’instant parfaitement réussi leur coup, là où
leurs prédécesseurs n’avaient eu que des résultats mitigés.

L’invité de Jovanovic a le mérite constant de remettre le projet fondamental de ces braves gens au beau milieu de la table : dissoudre la nation française dans l’union européenne, quitte à y
laisser son peuple sur le carreau. Dans ce cadre là, « l’autre Europe » ne sera jamais à l’ordre du jour.

Quand aux scrupules et à l’humanité des acteurs au pouvoir actuellement, on a vu récemment qu’il fallait abandonner toute illusion de côté-là.

Il est des murs qui tiennent éternellement debout si personne ne songe à les miner, et je ne suis pas sûr que le peuple de France soit encore bien mûr pour ce genre de mise en chantier.
(Lisez à ce sujet le point de vue, un peu plus haut sur la même revue de presse, de M. Yvan Roger. Le niveau colossal de l’épargne des français en regard de la dette souveraine est-elle réellement
propice à une situation révolutionnaire ?).

http://www.youtube.com/watch?v=bTq6XyP1n_g#t=25

Pourtant il y a plein de bons ouvriers chacun dans leur coin : Soral, Rougeyron, Meyssan, et bien d’autres, sans parler de ceux qui s’ignorent encore ?
Répondre
B
Lundi 23 septembre 2013 :

Ackermann : de nombreuses banques de la zone euro restent sous-capitalisées.

Josef Ackermann, ancien président de l'assureur Zurich Insurance, a estimé lundi que les mécanismes de transmission monétaire étaient toujours "bouchés" et que de nombreuses banques de la zone euro
restaient sous-capitalisées.

"De nombreuses banques sont toujours largement sous-capitalisées", malgré les nouvelles normes de Bâle III sur les fonds propres qui doivent progressivement entrer en vigueur d'ici 2019, a souligné
M. Ackermann, selon le texte de son discours prononcé à l'EPFL de Zurich.

Malgré la création d'une union bancaire dans la zone euro, "les mécanismes de transmission monétaires restent bouchés" et l'octroi de crédits dans les Etats périphériques de l'union monétaire
européenne sont en recul, a averti l'ex-membre du conseil de surveillance du conglomérat allemand Siemens.

M. Ackermann a également pointé du doigt le manque d'avancées sur la réduction des déficits structurels dans les pays du sud de l'Europe.

"Il manque en quelque sorte un 'plan Marshall' pour la reconstruction, qui ouvrirait à ces pays des perspectives d'avenir", a-t-il ajouté.

"Il serait cependant faux d'attendre la convalescence et la croissance durable uniquement grâce aux mesures étatiques et régulatoires. Les établissements financiers doivent également apporter leur
contribution", a souligné Josef Ackermann.
Répondre
G
trop fort, ils n'ont peur de rien !

"L'Agence internationale de l'Energie, qui représente les intérêts énergétiques des pays de l'OCDE, prévoit que les Etats-Unis deviendront le premier producteur mondial de pétrole d'ici quatre ans,
dépassant l'Arabie saoudite et la Russie, et qu'ils parviendront à l'indépendance énergétique d'ici 2030."

Mais la verité est annoncée toute crue juste après :

"Il remarque toutefois que les chances de parvenir à ce but augmenteront avec les cours du brut car des prix élevés font reculer la demande.

Celle-ci est déjà sur une pente descendante: Les gens conduisent moins qu'avant et avec des voitures moins gourmandes en carburant, notamment à cause des nouvelles normes d'émissions de CO2
édictées par le président Obama, poursuit Raoul Leblanc."


ah les cons ! ils brulent ce qu'ils ont eu du mal à extraire tout en polluant comme des malades :

"Cet expert souligne aussi que l'un des obstacles envers l'indépendance énergétique reste le réseau d'oléoducs et gazoducs encore très insuffisant pour acheminer gaz et pétrole de schiste vers
leurs utilisateurs."

"En attendant, le succès du schiste a donné naissance à un autre boom aux Etats-Unis, celui du transport d'hydrocarbures par camions ou par rail."


http://www.romandie.com/news/n/_Grace_au_schiste_les_Etats_Unis_peuvent_rever_d_independance_energetique69230920130959.asp
Répondre
P
Pétition pour le renvoi de frédéric haziza de La Chaîne Parlementaire :

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Petition-pour-le-renvoi-de-Frederic-Haziza-de-La-Chaine-parlementaire-19362.html
Répondre
P
22 septembre 2013 15H00 : 123 000 Vues pour la Vidéo de Rentrée de Alain Soral (en 4 jours) => Quenelle Révolutionnaire pour le gouvernement français... !!!

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Alain-Soral-entretien-de-rentree-2013-20217.html
Répondre
P
Bonjour. D’abord, bravo pour vos écrits. Ensuite, je ne serai pas aussi catégorique que vous sur le fait que les EU vont se désintéresser du MO comme les Russes se sont désintéressés de l’Europe de
l’est. Depuis longtemps, nous savons qu’il n’est pas nécessaire d’occuper un pays pour avoir de l’influence sur sa destinée. Et je pense que les russes restent très influents sur ses anciens
satellites … Surtout quand Il y a beaucoup trop d’enjeux géopolitiques et socio-économiques. Sans parler de l’Histoire. Certes, vous avez raison, l’approvisionnement énergétique des EU dépend
beaucoup moins du MO que l’Europe ou l’Asie, mais pour ses multinationales pétrolières, dont les bénéfices sont actuellement gigantesques, la situation aux MO est primordiale … Dans une économie
plus que jamais mondialisée, dans une société plus que jamais oligarchique, dans un régime politique ploutocratique, l’Etat et sa force militaire sont au service de ses multinationales et de son
oligarchie (des intérêts privés) et non l’inverse (des intérêts publics). Enfin, face aux nombreux défis de ce siècle qui, décidément, commence bien mal, ne jamais oublier l’adage : reculer pour
mieux sauter …
Répondre