Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Eolien : changement de paradigme.

21 Septembre 2011 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

L'éolien, pourchassé en terre de France, voit l'avenir s'annoncer sous d'autres auspices ailleurs .

Les coûts dégringolent, après avoir résisté longtemps, vieille application d'une vieille loi économique.bien connue.
Certains annoncent le coût du Kwh à 0.04 $.

On comprend beaucoup mieux certaines réticences ainsi.

On peut tout à fait imaginer le problème des multiples compagnies électriques, chargées d'approvisionner un "marché", toujours croissant.
Un "autre avenir" s'ouvre. Ces compagnies peinent de plus en plus à approvisionner ce marché dont elles se gargarisent et qui n'est que le paravent de leur cupidité.

 

En effet, on est passé d'une période 1945-1970, où il fallait satisfaire des besoins largement basiques, à un marché qui n'était plus qu'un grand jeu financier. 

0.04 $ le kwh, cela signifie :

- les grandes compagnies ne peuvent s'aligner,

- le local prend le dessus sur le national,

- les autres énergies sont out,

- les manoeuvres de diversions sécrétent elles-mêmes leurs réactions.

En effet, le phénomène "NIMBY" appliqué aux éoliennes, c'est l'application d'un constat braudelien : les populations luttent souvent contre les investissements venus d'ailleurs, qui leurs sont largement défavorables.
En revanche, la création d'une société locale, levant localement des fonds, pour produire et consommer localement l'électricité, voit les préventions et l'opposition s'effondrer.

 

On applique aussi une autre loi économique : à force de chercher, on finit par trouver, des solutions qui font progresser notablement l'éolien.

Même les grands groupes s'y mettent, comme Siemens. Siemens se passe du nucléaire, source de 5 % du CA et de 95 % des emmerdements.

Un ange est passé, et pour eux, le nucléaire n'est même plus considéré comme une option.

Mais, devant la levée de boucliers d'une petite partie des populations, largement instrumentalisées par les lobbystes du nucléaire, les grandes entreprises finissent aussi par trouver des solutions, plus politiques que techniques.
Les grandes lignes électriques sont là ? Des mini-éoliennes sont montées sur des pylones existants, notamment... le long des lignes à haute tension... Pas de génie civil à prévoir, et un prix de revient qui s'effondre suite à la construction en série. Voir, on peut les mettre sur les arbres...

 

Finalement, les allemands trouvent le système D, se rapprochant des danois, qui construisent principalement leurs éoliennes sur des zones industrielles...

 

C'est en face que les doux rêveurs se révèlent. On parle d'une augmentation de 70 % du nucléaire d'ici 2030.

Cette augmentation implique une consommation d'uranium de 107 600 tonnes (admirons la précision), alors qu'on est déjà à 67 000 tonnes consommées pour 53 000 produites, et qu'on peine toujours lamentablement à augmenter cette dite production. Il faut regarder a réalité en face : il n'y a que le Kazakhstan qui ait été capable d'améliorer sa production. On peut avoir toute confiance dans la capacité de ce pays à fournir toujours plus, dans un contexte politique apaisé.

En réalité, le Kazakhstan, c'est une Tunisie qui n'a pas encore mûrie.

Pour ce qui est des monstrueux investissements canadiens et australiens, ça a été injecté tout au plus pour contenir la baisse de la production...

 

L'abandon du nucléaire par le Japon sera d'un coût ridicule, au moins pour générer une production différente : 280 milliards de USD d'ici 2020. 35 milliards par an, vu la taille de l'économie, c'est rien du tout...

 

Résumons : le nucléaire devient prohibitif, pendant que le coût du renouvelable s'effondre. La ressource en U du nucléaire est le moins qu'on puisse dire, sujette à caution, pour des raisons géologiques, mais aussi politiques. Bien entendu, pour avoir des nouvelles en France, c'esta près les présidentielles...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Y
<br /> Oui enfin, 0,04€ c'est hors cout de la batterie !<br /> Donc au final, ce n'est pas si bon marché pour avoir de l'électricité "permanente", a moins d'utiliser les restes de l'ancien réseau pour combler les trous. (ce qui ne serait pas une mauvaise idée<br /> en soi : limiter le réseau national au pic ou a trous)<br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> Stockage de l'énergie par l'acide formique<br /> <br /> De l’acide formique dans le moteur :<br /> <br /> http://actu.epfl.ch/news/de-lacide-formique-dans-le-moteur/<br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> Bonjour,<br /> <br /> Le stockage électrique se fait très bien en France via les STEP (station de transfert d'énergie par pompage).<br /> <br /> En gros, 2 lacs séparés par plusieurs centaines de mètres de dénivelé sont reliés par une conduite. L'eau est pompée en haut en heures creuses et turbinée en heures de pointe.<br /> <br /> Beaucoup d'avantages:<br /> - la pierre philosophale, ca transforme le plomb en or (pardon l'énergie nucléaire en énergie hydraulique chut...... faut pas le dire)<br /> - le rendement est pas mauvais (2/3). Dire qu'on nous bassine avec un hypothètique stockage par batteries ion lithium (qui va gaver de subvention des labos de recherche strictement inutiles)<br /> - on pourrait faire comme les Allemands en stockant de l'air comprimé dans une ancienne mine.<br /> - les puissance installées peuvent être énormes: le barrage de Grand Maison fait 1800 MWe soit 2 petites tranches nucléaires !<br /> - De mémoire, le stockage par STEP représente environ 5 TWh pour EDF ce qui est loin d'être négligeable.<br /> <br /> Pour ce qui est du stockage du particulier, en fait, je pense qu'il faudra revenir à la consommation quand c'est disponible (du genre "grand vent aujourd'hui, je fais des lessives") sur le modèle<br /> de l'industrie stéphanoise chère à Patrick.<br /> Autre possibilité, le baril d'eau de pluie dans la serre de mon grand père qui fait amortisseur des écarts de température jour-nuit.<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> sous d'autre HOSPICES ( hôpitaux , hôpital , hospitalet , ospitalet , hospital ) ??? l'éolien est hospitalisé ???<br /> -------<br /> ou bien sous d'autres AUSpices ????<br /> d'autres présages ???<br /> <br /> d'autres HARUSPICES , d'autres AUGURES ???<br /> --------<br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> Le problème qu'il faudrait résoudre c'est celui du stockage local de l'énegie électrique produite, même à l'échelle des ménages.<br /> <br /> <br />
Répondre