Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

futuribles...

12 Février 2014 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités

Certains nous disent que les 2/3 des européens seront des non-européens en 2100. Fabuleux. J'apprends donc que tout roulera de la même manière jusqu'en 2100.

Bien entendu, que l'Espagne perde 200 000 habitants à l'année, contre + 800 000 lors de la bulle immobilière.

Que les USA équilibrent désormais immigration et émigration, ne vient pas à l'idée, pour une bonne raison, c'est que l'occident est passé au stade de l'effondrement économique, et que toutes les idées de "discrimination positive", bute sur la même réalité de l'effondrement.

 

 

 


Toutes les nouvelles sont les mêmes, sauf les officielles. Mais, en même temps, qui croit Moscovici, à part les retraités UMP ?

Encore un pays qui s'effondre, le Kazakhstan. Vous savez, celui qui nous donne la sécurité énergétique nucléaire.

Dévaluation massive de la monnaie, pour exporter... Nous dit on.

Bon, moi, naïvement, en lisant les stats, je constate que 56 % des exportations, voir 60 % selon les années et 35 % du PIB, c'est du pétrole...

Le reste, c'est comme la Russie, une économie minière, sans, désormais, la base industrielle russe. Avec pas mal d'Uranium.

Donc, tout cela est totalement imperméable au cours de la monnaie.

 

Pour que l'économie Kazakh connaisse un trou d'air, il faut que l'économie mondiale s'effondre.

De plus, il est clair que l'économie réelle Kazakh a énormément souffert de l'effondrement de l'ex-URSS, et ne s'en est jamais relevée.

L'agriculture et l'industrie ont notablement régressé, l'économie est désormais une économie africaine de rente, assise sur les matières premières (35 % du pib, c'est le pétrole).
L'économie Kazakh, c'est du pétrole, plus un petit quelque chose : U, Fer, manganèse, donc, dans les faits, pas grand chose. On dépasse rarement 40 % du total pour un seul secteur, et cela dénote déjà, une monoville.

 

Le fait que ces matières étaient chères, faisait seul la différence. Mais visiblement, même une république pétrolière peut se sentir mal.

 

On pense aussi construire des EPR, en France, pour compenser les réacteurs mis à l'arrêt. Marrant. En fin de course, les éléphants blancs ne manquent pas...

Donc, pour l'effondrement économique, c'est TINA. On vous y améne, et après ça, au changement de régime. 

Il ne reste plus que le pouvoir se mette en marche pour la taxe d'habitation et les économies. Là, on verra que les troubles économiques, ça fait aussi parti du jeu normal...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
La Suisse risque de perdre son triple AAA à cause de sa loi sur l immigration......à croire qu' il veulent faire peur tous pays ayant les meme idée :<br /> <br /> http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/02/18/20002-20140218ARTFIG00384-limitation-de-l-immigration-le-aaa-suisse-menace.php
Répondre
G
@clipo :<br /> <br /> retourne d'ou tu viens, et Adieu !
Répondre
C
A propos du Kazakhstan, grande démocratie s'il en est avec un grand démocrate à sa tête, j'ai nommé Nusultan Nazarbayev !<br /> <br /> <br /> "Nursultan Nazarbaev, dont la dernière réélection date du 3 avril 2011 (élection présidentielle anticipée) avec 95,55% des voix, avait été autorisé par une réforme constitutionnelle en 2007, en sa<br /> qualité de « premier président du Kazakhstan », à se représenter sans limitation de mandat, passé de 7 à 5 ans. En juin 2010, le parlement a adopté une loi lui attribuant le statut de « Leader de<br /> la Nation » qui lui offre, ainsi qu’à ses proches, une immunité à vie et un droit de regard sur certaines des décisions politiques que prendront ses successeurs."<br /> <br /> http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/kazakhstan/presentation-du-kazakhstan/<br /> <br /> Quant à la partie économique de ce fantôme ex-URSS... "Le Kazakhstan dévalue sa monnaie de 19%", lu dans les Echos il y a peu.<br /> <br /> <br /> http://bourse.lesechos.fr/forex/infos-et-analyses/le-kazakhstan-devalue-sa-monnaie-de-19-950205.php<br /> <br /> Heureusement que le monde ouvrier respire !<br /> <br /> "Afin d’obtenir quelques miettes supplémentaires du gâteau de ce pays grand comme cinq fois la France, au sous-sol très riche, des milliers de travailleurs du pétrole (nieftianiki) de l’ouest du<br /> Kazakhstan ont lancé en mai 2011 le mouvement de grève le plus important depuis l’indépendance, en 1991. Sept mois plus tard, le 16 décembre, la police tirait sans sommation sur une foule exaspérée<br /> dans la ville de Janaozen, située à cent cinquante kilomètres à l’est d’Aktau, capitale régionale sur les bords de la mer Caspienne. Bilan officiel : dix-sept morts, tous civils ; une quarantaine,<br /> selon des sources locales."<br /> <br /> http://www.monde-diplomatique.fr/2012/05/GENTE/47656<br /> <br /> Je sais pas pour vous, mais moi des pays aussi attrayants, je les regarde d'assez loin.<br /> <br /> Mais il nous reste le sport, grande vitrine para-militaire s'il en est, pour nous faire rêver. Ben oui, il nous reste Alexandre Vinokourov, cycliste sulfureux, adepte de de l'EPO et autres<br /> médicaments "améliorants" du sportif bien portant...<br /> <br /> <br /> A ce propos, avez-vous remarqué qu'à Sotchi (beuuuurrrkkkk propaganda poutinienne) les femmes skieuses du biathlon étaient bien plus musclées que notre champion Français Martin Fourcade. Surement<br /> un effet de bord de la théorie du genre !
Répondre
C
"Certains nous disent que les 2/3 des européens seront des non-européens en 2100..."<br /> <br /> Peut-on être et ne pas être ?<br /> <br /> J'avoue ne pas comprendre, ou alors peut-être comprends-je ?
Répondre
C
@Patrick<br /> <br /> A propos du commentaire sur le journaliste au chômage...<br /> <br /> Compte tenu des propos tenus par ce journaleux, qui plus est adressés à Soral, pas étonnant qu'il pointé à Paul Emploi !<br /> <br /> Tout comme Dieudonné, Soral devrait disparaître du Net tant sa haine est un supportable.
Répondre
P
Lettre d’un journaliste au chômage<br /> Bonjour Monsieur Soral,<br /> <br /> « Un journaliste, c’est soit une pute, soit un chômeur. »<br /> <br /> Je me permets de reprendre votre aphorisme devenu célèbre… Et tellement vrai ! Après avoir tapiné pour le système pendant des années, j’ai décidé de quitter le trottoir des media-mensonges. Écœuré<br /> par les numéros de cirque qu’il me fallait commettre chaque jour pour conserver ma modeste place. Je préfère encore les affres de Pôle emploi à la trahison de mes compatriotes…<br /> <br /> Cette défection, ce dégoût – salutaire –, c’est à vous que je le dois. Ou plutôt à l’affaire Merah et au décryptage que vous en avez fait… Je me suis dit : « Tiens, ce Soral, qu’on nous présente<br /> comme un affreux jojo passé par le PC et le FN, est loin d’être idiot, ça tient debout ce qu’il dit... » Du coup, direction le site Égalité & Réconciliation… Puis lecture deComprendre l’empire,<br /> de Yacht People... Découverte de Kontre Kulture.<br /> <br /> Les livres de Salim Laïbi, Michel Drac, Joseph Tainter, Piero San Giorgio, Arnauld de Tocquesaint et bien d’autres ont suivi…Des armes de réinformation massive ! Tellement fortes et tellement<br /> déprimantes... mais qui ont eu le mérite de me dessiller les paupières. « On est puceau de l’horreur comme de la volupté », disait Louis-Ferdinad Céline… Soit.<br /> <br /> Comment voulez-vous qu’après cet éveil intellectuel, je puisse encore reprendre doctement les dépêches AFP et raconter que nous vivons dans un état de démocratie ? Alors que nos libertés<br /> individuelles s’amenuisent chaque jour ? Que notre sinistre de l’Intérieur veut bâillonner les humoristes et les dissidents de votre acabit ? Que la théorie du genre s’insinue pernicieusement dans<br /> les écoles primaires ? Comment encore faire croire à mes auditeurs que 2014 renouerait avec la croissance alors que l’euro nous plombe jour après jour et que nous sommes au bord d’un effondrement<br /> économique généré par Wall Street, JPMorgan, la Goldman Sachs, etc. ?<br /> <br /> Comment continuer à expliquer que s’il y a des morts en Syrie, c’est la faute au méchant Bachar-qui-assassine-son-peuple ? Alors que votre site annonçait dès le début du conflit que la Syrie était<br /> punie pour ne pas vouloir se soumettre au Nouvel Ordre mondial… Et encore moins à cet État petit mais suprémaciste et surpuissant, créé de toutes pièces par l’ONU en 1948 et sanctuarisé par nos<br /> pseudo-élites.<br /> <br /> Il y aurait tant et tant à dire sur la justesse de vos analyses, M. Soral… Elles font de vous un journaliste hors pair, véritable sentinelle du peuple, une sorte d’Albert Londres de l’ère<br /> numérique... Et c’est parce qu’elles sont exactes et avérées, vos analyses – et celles de des auteurs que vous publiez –, qu’on vous fait tant de procès. Que les satanistes veulent votre tête au<br /> bout d’une pique. La vérité dérange toujours…<br /> <br /> J’ignore si le noachisme et le Talmud finiront par l’emporter sur les « gentils » que nous sommes, si nous finirons tous « bouillis dans des excréments », catholiques comme musulmans… Mais je sais<br /> que nous sommes de plus en plus nombreux à nous élever contre ce monde dégénéré, iconoclaste et « féménique » qu’on veut nous imposer. À nous et à nos enfants. C’est surtout pour eux que je<br /> m’inquiète. Tout comme Farida Belghoul… Qui représente, à vos côtés, une véritable chance pour la France.
Répondre
P
Le Débrancheur / Dénbranchez les médias !<br /> <br /> http://www.dailymotion.com/video/x1bwehd_restez-debranches-episode-4-les-medias_webcam?start=0
Répondre
B
L'économie mondiale est un château de sable<br /> Si les médias vous disent "blanc"..., comprenez:"noir"<br /> Préparez-vous au pire !<br /> tic, tac, tic, tac ......
Répondre
D
Patrick<br /> <br /> ça fait un bail que vous n'avez pas remis qq pendules à l'heure sur la guerre 14 et on est en 2014 !<br /> Voici de quoi vous inspirer<br /> <br /> http://www.gaullistelibre.com/2014/02/chevenement-historien-de-la-premiere.html#more
Répondre
B
L'Italie est en faillite.<br /> L'Italie n'est plus gouvernée.<br /> L'Italie est ingouvernable.<br /> 28 avril 2013 : Enrico Letta devient premier ministre.<br /> 13 février 2014 : Enrico Letta démissionne.<br /> <br /> http://www.lemonde.fr/europeennes-2014/article/2014/02/13/ultimes-man-uvres-de-matteo-renzi-pour-diriger-l-italie_4366151_4350146.html<br /> <br /> A propos de l'Italie :<br /> <br /> 2007 : dette publique de 1605,1 milliards d’euros, soit 103,3 % du PIB.<br /> 2008 : dette publique de 1671 milliards d’euros, soit 106,1 % du PIB.<br /> 2009 : 116,4 % du PIB.<br /> 2010 : 119,3 % du PIB.<br /> 2011 : 120,8 % du PIB.<br /> 2012 : 127 % du PIB.<br /> Fin septembre 2013 : dette publique de 2068,722 milliards d’euros, soit 132,9 % du PIB.
Répondre
E
Le masque tombe<br /> http://www.marianne.net/Ecotaxe-Aujourd-hui-les-camions-demain-les-voitures%C2%A0_a235578.html<br /> <br /> demain sera le meilleurs des mondes
Répondre
L
permis donnés par monte & bourre<br /> ( ou monte bourré )<br /> <br /> http://fr.finance.yahoo.com/actualites/france-veut-redevenir-pays-minier-171114290.html
Répondre
B
Jeudi 13 février 2014 :<br /> <br /> Selon l’Iddri, le gaz de schiste a peu impacté l’économie américaine.<br /> <br /> Les gaz de schiste n’ont pas révolutionné l’économie américaine et ne sauveront pas l’Europe : à contre-pied de certaines idées reçues, les chercheurs de l’Iddri ont calculé que l’impact des<br /> hydrocarbures non conventionnels sur la reprise économique aux Etats-Unis est marginal – et qu’il le restera sur le long terme.<br /> <br /> Dans une étude de 60 pages, qui doit être présentée aujourd'hui au Parlement européen, l’Institut du développement durable et des relations internationales, fondé par Laurence Tubiana (et<br /> partenaire de Sciences po), montre que le boom du gaz de schiste n’a, jusqu’à présent, que peu pesé sur les prix de l’énergie, la compétitivité ou l’emploi américain.<br /> <br /> Les productions de gaz et de pétrole aux Etats-Unis ont certes augmenté respectivement de 33% et de 52% entre 2005 et 2013, provoquant un changement spectaculaire sur les marchés de l’énergie. Mais<br /> la forte baisse des prix du gaz dans le pays (de 8 à 4 dollars le million de BTU) a eu peu d’influence sur le coût de l’énergie : les prix de l’électricité résidentielle ont même augmenté en<br /> continu entre 2005 et 2012 (+ 25%).<br /> <br /> « Le gaz ne représente que 27% du mix électrique, et le prix de l’électricité dépend de bien d’autres facteurs : taxes, coût du réseau, etc. », explique Thomas Spencer, coordinateur de l’étude. Le<br /> gaz ne représente en outre que 13% de la consommation des particuliers.<br /> <br /> La baisse du prix du gaz a, il est vrai, fortement amélioré la compétitivité de certaines industries très consommatrices de gaz : la pétrochimie, en premier lieu, certaines industries chimiques,<br /> l’aluminium, l’acier... « Mais ces secteurs ne représentent que 1,2% du PIB américain », souligne l’Iddri, notant aussi que, si leurs exportations nettes sont passées de 10,5 à 27,2 milliards de<br /> dollars entre 2006 et 2012, la progression est loin de jouer sur le déficit commercial industriel du pays (780 milliards en 2012).<br /> <br /> A partir des projections de production de l’agence américaine de l’énergie (EIA), et en extrapolant ces tendances, l’Iddri a calculé qu’au final, l’impact global sur le PIB américain serait limité<br /> à 0,84 point de croissance entre 2012 et 2035. Soit, pour simplifier, moins de 0,04% de croissance supplémentaire par an, sur vingt-trois ans.<br /> <br /> « Le gaz et le pétrole de schiste constituent donc un facteur très faible de croissance », relève Thomas Spencer.<br /> <br /> De même, le nombre d’emplois directs du secteur a augmenté de 200.000 entre 2005 et 2013, note l’Iddri : un chiffre en soi non négligeable, mais finalement très faible au regard d’une population<br /> active de 155 millions de travailleurs.<br /> <br /> « L’Europe ne peut donc pas espérer que le gaz de schiste résolve son problème d’approvisionnement énergétique ou de compétitivité », conclut Thomas Spencer. Et ce d’autant que, compte tenu des<br /> particularités européennes (urbanisation, matériel disponible, réglementation...), la montée en puissance de la production ne pourrait y être que très lente : le Vieux Continent ne produirait, au<br /> mieux, que 3 à 10 % de sa consommation à l’horizon 2035.<br /> <br /> http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/actu/0203307895502-une-etude-relativise-les-benefices-du-gaz-de-schiste-650159.php
Répondre
S
Talonnette II mange bouffe avec les startups, le jeunes dirigeants prometteurs, mais n'est pas foutu de garder ce qui existe. La crise est derière nous et les taxes devant!<br /> Message Yahoo!<br /> <br /> "Dans le cadre de notre engagement continu à vous offrir le meilleur service possible, nous avons récemment réorganisé nos activités en Europe. A partir du 21 mars 2014, nos services vous seront<br /> fournis à partir d’une seule entité européenne, basée en Irlande.<br /> <br /> Ce changement nécessite la modification de nos CGU, Conditions d’utilisation Yahoo Communications et de notre Politique de vie privée. Votre contrat, en tant qu’utilisateur, sera ainsi transféré de<br /> Yahoo! France SAS à Yahoo! EMEA Limited (En savoir plus).<br /> <br /> Ce changement s’appliquera à tous les services Yahoo qui vous sont proposés, tels que Mail, Flickr et Questions/Réponses, lesquels vous étaient jusque là fournis par Yahoo! France SAS ou par une<br /> autre de nos entités européennes."
Répondre