Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grande Bretagne : l'horreur du mouvement néo-cons...

4 Mars 2010 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités

Un article paru dans le "Telegraph", sous la plume de Nile Gardiner indique la dislocation de l'axe Londres-Washington.
A mesure que le pouvoir US s'affaiblit, sa relation privilégiée avec la Grande Bretagne rentre dans la phase de crise :
1 - neutralité US sur les iles Falkand/Malouines (Politiquement, le soutien apporté en 1982 à la Grande Bretagne avait porté des coups aux relations avec les dictatures militaires, premier pas de la dislocation de l'influence US sur l'amérique du sud, ça fait désordre quand les alliés se foutent sur la gueule).
2 - déclassement de la relation particulière (les godons sont des T. Du C. comme les autres),
3 - soutien à l'Europe fédérale, (ça c'est un peu fort, elle n'existe pas),
4 - Neutralisation de l'influence britannique dans l'Otan,
5 - refus de reconnaitre le sacrifice britannique en Afghanistan (250 morts),
6 - Churchill jeté hors du bureau ovale (on ne dit pas si c'était parce qu'il était britannique ou si c'était parce qu'il était américain),
7 - insultes du département d'état (traité comme les 190 autres pays du monde),
8 - DVD offerts au premier ministre (pas de porno dedans ?),
9 - refus de rencontrer le premier ministre britannique, qui s'est pourtant prosterné 5 fois, comme le veut la coutume,
10 - Robert Gibbs a trouvé la presse britannique trop soviétisée. C'est pas faux, (sauf pour suivre les avatars du Manchester United, et les histoires de cul), mais ce traitement doit être réservé à la Corée du nord et à l'Iran.

La Grande Bretagne et les néo-cons viennent de s'apercevoir qu'ils sont traités comme les autres bantoustans, qu'ils n'ont aucune existence, sauf pour approuver. La preuve est faite que pour certains, ils leur reste un semblant de cervelle.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article