Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grêce : l'insurrection ou la mort...

21 Juin 2011 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

La Grêce glisse lentement dans la guerre civile, et les nouvelles annoncées pour son "sauvetage" ne devrait que jeter un peu plus d'huile sur le feu.
En réalité, les grecs sont dans une situation argentine, incapable de payer, et sans rien à privatiser. D'ailleurs, à l'argentine, il est probable aussi que les renationalisations (sanctions ou abandons) devraient se généraliser dans les prochaines années.

 

En effet, on peut vendre ce qu'on veut à Detroit, ça n'a aucune valeur. Seul le métal vaut -un peu- quelque chose. Il faut donc devenir, dans cette optique là, ferrailleur et gitan.

 

JC Trichet, le nouveau pape, infaillible et insanctionnable, ne laisse pas d'autre choix que celui de la guerre ou de la mort.

Le pape, le vrai, a mis plus de 18 siècles à devenir infaillible et insanctionnable, et cette aspiration auraient bien fait rire les rois de France, les empereurs, ou n'importe quel potentat un peu important vivant au moyen-âge. Ils leur ont appris l'humilité chrétienne en les faisant bastonner, souffleter, empoisonner, assassiner...

A défaut, pendant une période, ils eurent chacun leur pape. A d'autres époques, les zones besants, florins, réaux, francs, ont aussi explosé.

L'argument -totalement idiot- des eurocrates, que "c'était la première fois" qu'on tentait une zone monétaire unifiée montre simplement leur inculture crasse.

 

La rigidité des eurocrates et des dirigeants européens dans leur vision du monde, leur timidité vis-à-vis des seules solutions réelles et envisageables (création monétaire et/ou banqueroute partielle ou totale), ne fait qu'empirer la crise.

 

La Grêce, à cause d'eux, s'enfoncent dans les troubles et la récession. L'hypothèse d'une faillite grecque, n'est plus une hypothèse, les propos ont changés, c'est désormais une certitude. Les "conditions" posées par les dirigeants européens sont inacceptables. D'abord parce que la Grêce n'a plus rien à mettre au clou, et qu'ensuite des gens qui n'auront plus rien à perdre deviennent dangereux. Cela va même plus loin que cela, des gens qui n'ont plus comme optique que mourir de misère sont encore plus dangereux que ceux qui n'ont plus rien à perdre...

 

Les dirigeants européens sont pathétiques, pitoyables et idiots : "participation volontaire" du secteur privé au sauvetage.

Le but du secteur privé, c'est le profit, pas la bienfaisance. Sinon, la solution pour leur participation s'appelle l'impôt. Les Grecs peuvent très bien rééquilibrer facilement les comptes : en décrétant un impôt de 20 % sur le capital de la dette... (puis 20 % l'année prochaine, puis...)

Le "volontariat" du secteur privé, ça sera des clopinettes. A chaque fois, on sort les mêmes imbécillités profondes : on ne leur prêtera plus. Les argentins, comme plus récemment les islandais, n'ont eu aucun mal à retrouver des financements.

En effet, une fois la faillite survenu, il n'y a plus aucun risque...

En attendant, le parlement grec vote "la confiance" au gouvernement, qui ne bénéficie bien que d'un soutien réduit : 150 députés et la police anti-émeute. C'est peu. 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
<br /> Borom, vous qui semblez avoir eut une certaine expérience, comment se fait-il que vous ne vous méfiez pas plus des hommes "charismatiques" ?<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> @ Boro<br /> <br /> J’en rajoute : belle analyse pleine de coeur !<br /> Par ailleurs, sur la beauté des corps (surtout les garçons), moi aussi j’avais remarqué…<br /> Prochaine nouvelle frontière du tourisme sexuel : la révolution (StraussKahn n’en profitera pas, il est grillé sur les plages, même dans les Formule1).<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Der Spiegel (le Miroir) est le plus grand et le plus influent hebdomadaire allemand d'investigation, créé par Rudolf Augstein en 1946-1947.<br /> <br /> Der Spiegel est un grand magazine d'enquêtes et d'investigation allemand de tendance centre gauche.<br /> <br /> (Source : Wikipedia)<br /> <br /> Pour Der Spiegel, la cause est entendue : l'euro est mort.<br /> <br /> Regardez bien la photo de couverture :<br /> <br /> http://www.spiegel.de/spiegel/0,1518,ausg-4929,00.html<br /> <br /> Nachruf auf eine gemeinsame Währung = "Nécrologie de la monnaie unique."<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> @Feelgood<br /> Ça fait du bien de s’épancher sur la toile quand on vit reclus. Alors tant que Patrick me laisse faire j’en profite et pardon quand ça tire en longueur. Le pire c’est que je me retiens. Ce site est<br /> de loin mon chouchou sur le net, à la fois par le charisme de son leader, la liberté d’expression à balayage élargi, la diversité des intervenants et leur qualité (même quand ils font gravier) et<br /> les confrontations musclées qu’il provoque.<br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> Petite remarque @ Boromsikim : vous allez bientôt faire plus long que Patrick dans vos commentaires, même s'ils sont intéressant sur le fond (ouf !).....<br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> Effectivement, devenir superman (à coup "d'injections" argent public) est devenu le nec plus ultra des petits hommes sans carrure.<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Merci Borom pour cette analyse très juste ; ce qu’est fascinant c’est de voir à quel point la vieille recette américaine (j’allais dire atlanto-sioniste mais ça la nomme pas non plus d’une façon<br /> juste) fonctionne encore : Labéliser une élite au sein d’un peuple donné via les médias de masse ; décréter que c’est la seule capable de guider son destin via les officines internationales… et par<br /> ce biais effectuer les holdups, révolutions, guerres etc. qui ne font l’affaire de personne mis à part des commanditaires.<br /> La première fois où j’ai vu la tête de Boris Eltsine c’était sur la une de Libé avec un chapeau de cowboy sur la tête ; c’était en 90 ; la suite est connue par tout le monde.<br /> Avec les élites grecques c’est plus ou moins la même chose.<br /> Je me souviens assez bien de notre sauveur de 2007 ; auparavant il m’est arrivé de le regarder à la télé (dans les années 80/90) et j’ai toujours été frappé par son manque d’intelligence ; par sa<br /> culture d’épicier ; bref par un manque cruel de ce qu’on appelle carrure et qu’est indispensable à tout homme politique voulant jouer un grand rôle dans la vie d’une nation.<br /> Et puis d’un coup de karcher et d’un savant mixage de médias complaisants l’homme est devenu une espèce de superman ; un sauveur de la nation en quelque sorte.<br /> A l’instar du peuple Grecque, qui sait ce qu’on découvrira comme passif au moment où il faudra dessoûler ?<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Hmm.. En meme temps il paroit qu il n y aurait que des petites manifs, quelques milliers max.<br /> La Grèce sert de contre feu, mais l incendie couve aux USA!<br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> Oui, et en plus ils sont totalement non-idéologisées. Pas endoctrinées par les theses catastrophiques du XXeme siécle: communisme, nationalisme,... Ils me font penser à la jeunesse qui tente<br /> d'apporter un peu de pluralisme dans les systèmes politiques russes et bielorusses, et qui se font matter dans le sang.<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> En tout cas il savent faire la grêve en grêce, ça chauffe. La prochaine risque d'être encore plus chaude en plus les manifestants semble plutot bien équipé mais encore désorganiser.<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> L’élite grecque s’est gavée et a offert quelques miettes au petit peuple qui s’est retrouvé quelque part un peu corrompu à son insu. C’est sous couvert de ces quelques fragments qu’on essaye de lui<br /> faire payer le tout. Il refuse. Il a bien raison. Ce n’est pas à lui de payer pour la chaine oligarchique qui le toise, ni la corruption généralisée dont il est victime. Les dirigeants truquent les<br /> comptes et les banques faignant de ne rien voir fournissent la pâtée au prix fort. Les Allemands en profitent pour vendre leur merveilleuse technologie métallurgique polluante. Les Allemands savent<br /> préserver leur vertu en exportant leur vice pour en tirer profit et s’empressent de le reprocher ultérieurement au client. Méphistophélès n’était-il pas lui-même un homme vertueux, contrairement à<br /> ses victimes ?<br /> Tout bénef pour tous sauf qu’après avoir copieusement consommer dans le merveilleux restaurant Europe, lorsque le serveur présente l’addition, il ne reste plus qu’à se précipiter aux toilettes et à<br /> prendre la fuite par la fenêtre.<br /> Mais le restaurant 27 étoiles – certaines un peu ternes -voit d’un mauvais œil la perte d’un client même insolvable alors il tente de fermer la fenêtre de sortie et crée ex-nihilo des stratagèmes<br /> incohérents de resolvabilisation en trompe l’œil. Mangez moins et vous pourrez payer dit le comptable du restau et le client grec de répondre si je mange moins je meurs tout simplement de faim<br /> alors nourrissez-moi ou laissez-moi sortir tenter ma chance ailleurs. Quant aux banques, elles menacent de faire pipi par terre et de se rouler dedans, si on leur laisse subir les conséquences de<br /> leur cupidité. Elles savent en rajouter plus que de mesure sur l’immensité des risques encourus dont on s’apercevra qu’ils n’existent que dans leurs comptes et les esprits qu’elles manipulent. Leur<br /> chantage à la faillite sera-t-il efficace ?<br /> Je n’ai encore jamais vu un restaurant cesser commerce quand un des plus petits de ses 27 clients a commis un délit de grivèlerie. Le restaurant fermera probablement un jour mais ce ne sera pas la<br /> faute de la Grèce. Retrouvons la raison en observant l’endettement des autres nations et on comprendra vite que les jeux d’Athènes ne sont qu’une parenthèse ludique.<br /> Reste qu’une chose me plait avec la Grèce. Quand je regarde les émeutes, je suis sidéré par la beauté des jeunes manifestants. Des corps bien formés, des regards vifs et des comportements forts. Si<br /> la démesure de l’endettement a servi à cela alors vive la dette et si les prêteurs se la mettent bien au fond c’est sans gravité. L’essentiel c’est la santé des jeunes et cette jeunesse fait<br /> plaisir à voir.<br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?num=bfc7a4b7249e8116333d29110689c9a9<br /> <br /> Il y a des gens en France loués pour leur probité, et qui ont pourtant de belles casserolles au cul dès que l'on prend en compte des contre-pouvoirs, indépendants de l'executif français (qu'il<br /> s'agisse de la justice américaine, du parquet,...).<br /> <br /> Il faut réduire l'executif français à néant. Cela passe par rendre la liberté aux individus, même aux ploucs (selon les critères politiciens). Tu fais des conneries, tu payes.<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> De plus en plus de centrales "baignent" maintenant...<br /> http://noxmail.us/Syl20Jonathan/?p=24513<br /> <br /> <br />
Répondre