Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Iran : merci les sanctions...

27 Février 2013 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités

Quand j'étais jeune étudiant, on disséquait de près le cas zaïrois, mis au piquet par la "communauté internationale", ou plutôt le FMI, dans les années 1977-1979 (il me semble).

 

Privé de "financements extérieurs", le Zaïre augmenta dans ses deux années, de 50 % sa production industrielle, et de 100 % sa production agricole.

Mais c'était pas moderne, et sans doute, Mobutu, à cette époque viva t'il son âge d'or. Après, réintégré dans le circuit, la production locale s'effondra, notamment l'agricole, et l'industrielle fut privée d'investissements pendant de longues années.

 

L'Iran, du fait des sanctions décolle : "Le constat est effectivement celui d’un pays en pleine activité, développant ses propres productions de produits touchés par les sanctions. (Le seul domaine où les sanctions posent de sérieux préjudices est paradoxalement, – du point de vue humanitaire dont le bloc BAO est si friand, – celui des médicaments. Dans ce cas, une réussite remarquable. "

 

Cela rappelle aussi l'URSS des années 1920-1930. Puni, mis au piquet, et qui finalement développa un effort d'industrialisation qu'elle n'aurait pu réussir dans le cadre antérieur.

 

Le principal effet pour l'Iran, donc, est une croissance interne remarquable, créatrice d'emplois et d'activités. Le Bloc BAO devraient s'en inspirer, et les pays entre eux, s'infliger des "sanctions".

 

De plus, à l'époque actuelle, vouloir que le pays ne livre plus ni pétrole (à plus de 100 $ le baril), ni gaz reléve de la pathologie mentale, qui infecte complétement et le congrès et le peuple américain.

 

On devrait généraliser le procédé, et au lieu "d'aider", les pays frères, on devrait les sanctionner de toutes les manières possibles et imaginables. Sans doute, voit on, ce qui nous arrivera lors de la sortie de l'euro, et de l'empire.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Emploi : des zones franches pour la filière automobile française sur le sol en France.

Les allégements de charges pour les entreprises du cac40. Mais qui va payer, bien sûr les sous-traitants, les petites entreprises et tout le reste avec des paiements de charges bien plus élevées
que les premiers, ceci représente une fois de plus une forme de servage.

On peut même imaginer la désertification industrielle du reste de la France car bon nombre de sous-traitants et petites entreprises partir s’installer dans les zones franches ou l’autre alternative
pour d’autres hors filière automobile s’installer dans les pays voisins.

Est-ce que la France est redevenu un pays en voie de développement. Il suffit de voir ceci dans certains pays comme la Chine, l’Inde par exemple avec la création des zones franches il y a plusieurs
décennies. Prospérité pour certaines zones et difficultés pour le reste de la population (ces derniers sont les larbins des premiers). Actuellement, l’indice de Gini n’arrête pas d’augmenter pour
ces pays-là.
Répondre
A
Zone franches en France comme au Maroc ;-)

Sauf que Bruxelles risque de refuser pour la France alors que le Maroc a signé un accord de libre echange avec l' UE.

Un vrai godmichet cette Europe :

http://www.boursier.com/actions/actualites/news/emploi-des-zones-franches-pour-la-filiere-automobile-francaise-520046.html
Répondre
R
Un autre cas très semblable est celui de l'Afrique du Sud de l'apartheid, de presque rien il ont fait toute une industrie de défense dont les produits se sont même vendus (ou copiés comme les
fameux camions blindés anti-mine de type MRAP) aux ricains pour leurs aventures militaires) et leur armée etait de loin la meilleure d'Afrique.
Répondre
G
Encore un reportage sur la phynance vorace, hier soir sur arte a revoir ici : http://videos.arte.tv/fr/videos#/tv/coverflow///1/120/
Quand l'Europe sauve ses banques, qui paye ?
Répondre