Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Israël est dans la M...ouise...

4 Octobre 2011 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

Israël vient de recevoir la Visite de Leon Panetta, secrétaire à la défense, et qui a donc sa propre politique autonome, celle du pentagone.

Celui-ci, bien plus qu'un congrès et qu'un président, tous deux plus israéliens que les israéliens, a remis les pendules à l'heure.

 

Ils doivent se réconcilier avec :

- les turcs,

- les égyptiens,

 

et négocier avec :

- les palestiniens... On imagine la couleuvre que viennent d'avaler les dits dirigeants...

 

Depuis la guerre du kippour, Israël n'est plus qu'un avant poste US, très influent sur le centre de pouvoir, mais qu'un avant poste, à l'image de l'amérique, hier triomphant, aujourd'hui pitoyable.
Quand on ne s'appuie que sur un gros bâton, il faut veiller à l'état du bâton.

Désormais, la force militaire US fait rire tout le monde. Le dernier avion opérationnel est sorti il y a 30 ans, le raptor était tellement raptor qu'il se contente de ramper sur les aéroports, le F35 est un désastre budgétaire et technologique.

Ses ravitailleurs datent de l'époque d'Eisenhower, et chaque mois des dizaines sont réformés.

 

Les guerres d'Irak et d'Afghanistan ont été des bourbiers, beaucoup plus meurtriers qu'avoués (par la manière de décompter les pertes et l'emploi de mercenaires).

Le matériel a beaucoup souffert, et n'est pas remplacé. Le pentagone, ces dix dernières années, a été littéralement étouffé par les crédits, il est devenu une bureaucratie gourmande et obèse, sans aucun muscle.

Avec un corps de bataille de 150 000 hommes, l'empire US est devenu ridicule.

 

Même la force nucléaire doit être regardé avec méfiance. Déjà, en 2007, le pentagone avait neutralisé une volonté politique d'attaque nucléaire contre l'Iran, à cause des conséquences.

 

On est dans le domaine du déclin. Un pays qui ne produit même plus ses munitions ne peut être une puissance dominante, la puissance US s'est usé, et son porte-avion dans la région du proche orient, qui terrorisait ses voisins fait beaucoup moins peur.

 

Sa force est sujette à caution depuis l'échec des interventions à Gaza et au Liban, et sa force économique est trop dépendante de l'aide US.
Israël devrait donc sérieusement, et le plus vite possible, faire la paix avec ses voisins, avant que son parrain ne soit plus. Mais il n'est pas évident de passer du rôle de loubard de banlieue, à celui de père de famille, vivant en paix avec ses voisins...

 

"Quand le capitalisme entre en unité de soins intensifs, ceux qui paient la facture de l’hôpital seront toujours les plus vulnérables, et la facture se paie invariablement par le sang."

 

Comme le dit cet article, à 10 000 USD on est classe moyenne à un endroit, à 50 000 on est pauvre aux USA. Il faut donc aussi, remettre les pendules à l'heure des puissances militaires.

Les budgets russes et chinois sont sans doute beaucoup plus conséquents en réel, que ceux des USA, largement gaspillé par un CMI gourmand, et tous les budgets militaires occidentaux se ressemblent et sa rassemblent dans l'obésité.

 

Il ne faut pas oublier, non plus, qu'existe toujours le vieil "équilibre de la terreur", même réduit de 90 %, qui nous évite les délices de la "puissance militaire éternelle", qui en serait vite réduite à vitrifier les déviants, comme il était pensé pour l'Iran.

 

Bien entendu, il n'y a guère de chance que tout se passe bien. Si les USA disparaissent ou s'affaiblissent suffisamment pour que leur aide à Israël devienne des nèfles, Israël disparaîtra à son tour, victime de son propre CMI.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S

@Hoplite
Si tu arrives à te procurer le documentaire « Koursk, un sous-marin en eaux troubles » de Jean Michel Carré tu verras ; sinon avec une bonne recherche sur le Google tu finiras quand même par
dégotter qqs vidéos gratuites.
La Russie était exsangue à l’époque et les Yankees se sont dit « Maintenant ou jamais »
Madame Albright avait pendant les deux années précédant l’attaque multipliée les tribunes (ONU, forums internationaux etc.) pour préparer les opinions publiques des pays occidentaux au démembrement
de la Russie ; L’une des phrases qui revenaient de discours en discours c’était : « Il n’est pas acceptable que la moitié des ressources stratégiques de la planète soient la propriété d’un seul
pays ».
Voila, notre chère Madlenka, la grande « combattante pour la paix dans le monde ».
Mais pour revenir au docu de JM Carré, si j’arrive à faire une copie dvd, il suffit que tu me laisses une adresse postale et je te l’envoi.


Répondre
H

"torpillage du Koursk"...ha ouais?

putain j'ai un petit fond de naïveté en moi encore!

sur le fond, c'est peut-être précisément parce que l'empire US est en mauvaise posture qu'il peut être tenté par une montée aux extrêmes.


Répondre
W

Un commentaire de Christophe sur ses amis yankees c'est toujours un moment de grande poilade assuré. Un bon petit soldat de Voice of America !


Répondre
S

Bon trouduc,
Le clown pour l’instant – au vu de l’étalage de tes propres rêves pour de la vérité divine inscrite dans le marbre – et jusqu’à la preuve par les faits, c’est toi.
C’est toi qui nous bassines avec tes fantasmes sur la grande puissance de l’empire à la bedaine qui traine parterre.
Je ne t’ai jamais contredis sur leur capacité de destruction, au contraire ; si il y a un point sur lequel je suis d’accord avec toi c’est celui-là ; leur capacité de faire le mal est
indiscutable.
Je rétorquerais par la phrase de Tarek Aziz qui, lorsque Baker lui a sorti : « Mais vous devez savoir que nous avons une puissance de frappe qui en même pas un moi redirait votre pays à l’âge de
pierre » lui a répondu : « je n’ai aucun doute quant à votre capacité de destruction mais sachez qu’Iraq est éternel etc.» (je cite de mémoire).
C’est sans doute pour cette raison qu’ils ont dépêchés leurs bandes de mercenaires à piller et saccager le musée de Bagdad.
Les faits pourtant sont simples : Leur puissance st à l’image es adversaires qu’ils se choisissent – que des pays faibles, faillis ou épuisés par une longue période d’embargo qu’il concoctent avec
l’aide des « puissances » européennes à leur botte.
La seule fois où ils ont montrés le courage c’était le torpillage de Koursk ; et encore – ça ressemblait plus à de la corrida qu’à autre chose, l’état russe étant exsangue par une décennie de
pillage soigneusement organisé par le jeune internationale sioniste et autre bras armés de l’empire au ventre sans fond.
Aout 2008 – à l’ouverture de JO de Pékin – c’était une belle branlée et ils l’ont fermée.
Pourtant c’était le moment pour montrer leur force.
La seule manifestation que j’ai vue de cette fameuse force, c’étaient l’hystérie des Gluksmans sur les plateaux télés et autres binious dont le rôle est de charmer les serpents citoyens.


Répondre
C

Votre thèse sur Israël... se tient... même si fondamentalement la part de responsabilité des US dans l'équation est (beaucoupl) plus faible que vous ne le pensez.

Israël est dans la merde car :

-démographie (autour par contraste avec l'intérieur)

-et surtout perte d'énergie vitale à l'intérieur (ce n'est pas avec des "indignés" bobos à la mode européenne qu'Israël pourra survivre au milieu de millions d'arabes qui lui vouent une haine
tenace, irréfragable et inextinguible).

Quand leurs parents vivaient dans des kiboutz avec 3 fois rien à la dure, en faisant le coup de feu tous les jours... les jeunes bobos israéliens épuisés , vides de sens, manifestent... contre "la
vie chère" à Tel Aviv avec leur Iphone et leur compte Twitter !

Bref, Israël sera en difficulté, l'est déjà (on l'a vu au Liban), mais les USA ne seront pas la cause principale de sa chute.

Quant aux joyeux lurons qui une fois de plus en profitent pour étaler leur haine des US... une fois de plus ils sont totalement à côté de la plaque. Le trait d'humour au sujet de New York et des
obèses est à ce sujet édifiant.

Se croyant à l'abri dans leur Europe munichoise, Daladieriste, fondamentalement veule, ils plaquent leurs propres faiblesses sur le monde entier.

Rira bien qui rira le dernier. En matière de force, tout est relatif. Vous continuez à moquer le coût du Raptor (projet délirant s'il en est), c'est vrai, mais cela n'enlève rien à la capacité
SUPERIEURE des US, comparée à celle de l'Europe par exemple, à utiliser la violence.

Alors on peut gloser à l'infini sur les budgets, sur la machine folle qu'est devenue le pentagone...

Mais souvenez vous... Vietnam 1968/1975... c'est marrant, à l'époque il y avait les mêmes débats... les mêmes clowns qui sentent des pieds qui déjà hurlaient après les USA, leur dead end morale, la
fin de leur domination avec la chute de Saigon en 75 etc.

40 ans après, les clowns sont toujours là. Et ils disent en substance la même chose.

Moi je suis beaucoup plus pragmatique : je regarde juste :
-les millions de mecs que les armées US ont exterminé au Vietnam, Cambodge, Laos
Beau travail. De masse.

-les bombardements qui ont dépassé en intensité TOUT ce qui avait été fait auparavant (même la guerre totale sur les villes allemandes en 45 relevait de l'aimable pipi de chat adolescent).

Voilà.

Et si je ne m'abuse les B52... volent toujours. Aujourd'hui.
Et je ne parle pas du reste de l'arsenal qui est très festif.

Les tomahawk par exemple. Pas trop chers à l'unité, et font le boulot. Qui d'autres en a ? Hein ?

Donc, je persiste et signe : côté violence d'état, les US DEMEURENT supérieurs à tout ce que la pathétique Europe et autres "puissances" à la con pourront jamais faire.

Et donc, et à ce titre, leur monnaie a davantage de valeur.
CQFD.

Je sais, ça vous troue un deuxième trou de cul de le reconnaître, pourtant c'est imparable.

Achetez-vous un tube de vaseline, et respirez un bon coup, ça passera.


Répondre
B

(HS)

Patrick

Ce sujet vous intéressera peut-être, pour tout savoir sur l’arnaque financière et sanitaire des nouveaux compteurs EDF « Linky », impliquant notamment Eric Besson et Thierry Breton :

http://www.next-up.org/France/Linky.php


Répondre
L

L'action AMR, la maison mère d'American Airlines, s'est effondrée ce soir à la Bourse de New York, sur fond de rumeurs de dépôt de bilan de la compagnie aérienne, fortement déficitaire. Le titre a
perdu 35,14% de sa valeur à 1,95 dollar en clôture. Les autres compagnies aériennes américaines ont suivi le mouvement: United Continental a lâché 11,71%, US Airways 15,82%, Delta Air Lines
11,33%

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/10/03/97002-20111003FILWWW00749-american-airlines-s-effondre-en-bourse.php


Répondre
R

L'avis de Netanyahu

http://www.futurquantique.org/2010/07/19/bibi-le-bidouilleur-aux-colons-%c2%ab-l%e2%80%99amerique-ne-se-mettra-pas-en-travers-de-notre-chemin%e2%80%a6-on-en-fait-ce-qu%e2%80%99on-veut-%c2%bb-video/


Répondre
P


Bien sûr, pas volontairement. Mais l'écroulement des USA entraine des gros problèmes pour Israel.



L

L'accroissement des subventions aux énergies fossiles est intenable


Selon les estimations de l'AIE, les subventions qui réduisent artificiellement le prix des carburants fossiles ont atteint en 2010 un total de 409 milliards de dollars (310 milliards d'euros), soit
près de 110 milliards de plus qu'en 2009 du fait de la hausse des prix de l'énergie (mais 150 milliards de moins qu'en 2008, lorsque les prix avaient atteint un pic historique).

http://www.romandie.com/news/n/_L_accroissement_des_subventions_aux_energies_fossiles_est_intenable041020111110.asp


Répondre
L

L'industrie papetière perçoit les premiers signes d'un ralentissement économique

Les analystes de JP Morgan sont formels : « le marché du papier est classiquement le premier à montrer la tendance en cas de retournement de conjoncture à la baisse. C'est bien ce qui se produit
aujourd'hui ».

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/industrie-lourde/actu/0201663464717-l-industrie-papetiere-percoit-les-premiers-signes-d-un-ralentissement-economique-227972.php


Répondre
S

« Le pentagone, ces dix dernières années, a été littéralement étouffé par les crédits, il est devenu une bureaucratie gourmande et obèse, sans aucun muscle ».
J’ai comme une espèce de certitude que lorsque Christophe se promène dans les rues newyorkaises et qu’il croise un tas de graisse ambulant du genre 250Kg il s’émerveille devant la puissance
musculaire de mister universum.
La masse ne rime pas forcément avec muscle ; et les tournois de catch ne sont pas des vrais combats ; tu saisis ?


Répondre
L

Retour à 1967, de gré ou de force


Répondre