Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'ADEME prend la mouche.

26 Janvier 2012 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

La si gentille et politiquement correcte ADEME, prend la mouche et son indépendance :

La sortie du nucléaire, pour peu qu'on remplace les capacités de production énergétique avec des équipements produits localement, n'aurait pas d'impact macro-économique".

 

Comme le dit l'article, les scénarios de l'UFE sont sans fondements.  Tous, absolument tous les scénarios misent sur une forte hausse du prix de l'électricité d'ici 2030, la plus basse étant de + 35 %, la plus haute de  75 %.

Que constate t'on ? le prix de l'électricité a augmenté de 6.4 %, et on demande 30 % d'ici 2016. Deviendrait on miraculeusement économe après ? On peut en douter.

Surtout, comme je l'ai maints fois répété, l'écrasante majorité du courant consommé n'est pas un usage spécifique et donc captif, le courant sert essentiellement à fabriquer de la chaleur, dans le chauffage individuel, les bureaux, les chauffe-eau, la cuisson, dans l'industrie.
On peut donc, aisément passer à autre chose. Au Danemark, le chauffage électrique y est, non seulement interdit, mais les prix sont tels que seul un fou évadé de l'asile peut penser au chauffage électrique...

 

On joue donc, le jeu du "tout con", on prend une courbe de progression passée, et on la reporte.

Je leur laisse voir la tête des propriétaires de logements, chauffés électriquement. Avec une telle augmentation, la valeur de leur bien va littéralement fondre, et déjà, dans beaucoup d'endroits, ils sont difficilement louables. 

 

Si le domaine du renouvelable subit des dégraissages d'effectifs, ça ne veut pas dire qu'il ne vend pas. Cela veut dire qu'il ne profite pas d'une rente de situation.

De plus, ce sont des emplois essentiellement industriels, susceptible, comme tous les emplois industriels, d'être fortement réduits dans le cadre actuel.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
le probleme, c'est qui paye pour le demantelement. Mais ce probleme doit etre limite car au final ce sera le contribuable, et edf est toujours pas privatisee... Donc au pire on peut privatised pour
abonder un fond de demantelement. On peut rever...
Répondre