Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'anneau de feu...

19 Mars 2010 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Economie

anneau_de_feu_-_reuters.jpgOn parle d'anneau de feu, et le LEAP 2020 dans son édition du 15 mars a repris l'idée.
En réalité certaines choses me semblent erronnés dans les propos.
La cessation de paiement du Royaume-Uni et des USA me paraissait déjà difficile.
Ils sont endettés dans leur monnaie, et toute personne endettée dans sa monnaie a une échappatoire : c'est d'en faire de plus en plus.
Bien sûr, celle-ci ne vaudra plus rien. Mais le non vertueux et le vertueux seront punis de la même manière.
Le sadomasochisme monétaire et économique allemand n'a servi à rien. Ils ont été touché par la récession plus durement que bien des pays en Europe, et leurs milliards accumulés par l'excédent commercial s'est tout bonnement évaporé dans des placements idiots.
Ils ne pouvaient être qu'idiot, car il n'y a plus de rentabilité possible.
Rien d'étonnant si les taux d'intérêts sont tombés à zéro.
Le cas contraire signifierait la faillite.

D'autres craquements ne sont même pas perçus. Muellen JCS (commandant en chef) avait parlé avec les crocs à Israel, maintenant c'est au tour de Petraeus, patron du Centcom d'être sur la même longueur d'onde. Les deux étaient réputés antagonistes.
Pire, Petraeus voulait inclure Israël et la palestine dans le périmètre du Centcom. Cela a été refusé, Israël continue à faire partie d'Eucom (commandement européen), mais le fait que la question ait été posé est significative.

L'AIPAC est certes un gros lobby, mais il y a un plus gros lobby que lui : le pentagone et le CMI.
Le complexe militaro-industriel a des intérêts divergents avec Israël. Pour le moment, le conflit est feutré (LEAP 2020 n'en parle même pas), mais il a l'air d'être impitoyable.

Les situations évoluent vite. Rappelons nous la situation économique "éclatante" de l'Espagne. C'était il y a combien ? 3 ans ? Ou 3 siècles ?
Si l'Allemagne perd ses clients, que deviendrons les finances allemandes ?
La Norvége est bourrée de thunes ? Il y a bien quelques municipalités qui intentent des procès parce qu'elles ont été ruinés dans des placements hasardeux.
Et puis c'est bien de possèder des dollars. Comme ceux-ci ? dollar confédéréEt puis, faut il rappeler le proverbe koweitien : "Oil in the ground is better than dollar in bank"...   Les liens tissés lors de la mondialisation ont pris tous leur sens. Nul ne s'en tirera.
Pas de fournisseurs sans clients, pas de créanciers sans débiteurs.
"La Grêce devrait se déclarer insolvable", dit on à la Bundesbank. Là aussi, le décervelage est maximum.
Les dettes grecques sont bien détenues par quelqu'un,  non ? Dont sans doute, bien des allemands.
En outre, après, que fait on ? On repasse au Drachme et les allemands perdent quatre fois.
En un, leurs créances, en deux, leurs clients, en trois, ils vont avoir des concurrents requinqués et agressifs, en quatre, d'autres vont suivre.

Le système continue à s'effondrer, il commence à puer. Certains sont intoxiqués par la vulgate dans laquelle on a baigné.
Non, le capitalisme n'a pas été POLITIQUEMENT supprimé en Russie en 1917. Il est mort en 1916, quand la production s'est effondrée. les usines étaient paralysées, l'approvisionnement ne se faisait plus, la quantité de monnaie connaissait un ciseau : le nominal s'envolait, pendant que la contrepartie or s'effondrait.

La suite a été logique. La population s'est révoltée contre le système qui la faisait crever. En mars 1917, Lénine ne croyait pas à la révolte.

En Russie on tient compte de l'histoire. Le secteur bancaire est à peu près renationalisé.
Le capitalisme est mort il y a longtemps. Il est tombé gravement malade en 1873 et a connut son agonie la 1° août 1914.
On a tenté, vainement, de le ranimer. Il faut dire qu'un système économique qui ne peut survivre sans perfusion de l'état, comme celui de la période 1970-2010, est un simili-capitalisme.
Cela voulait avoir des ressemblance avec le capitalisme, ce n'était que le vol d'une classe d'oligarque.

On est rentré dans la crise des états. On va rentrer dans la crise politique.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
What an effective means that you have portrayed the stringent economic conditions in Spain and other countries through this graphical method. From the chart, I see that majority of the countries are facing the heat of the recession and a strict policy should be maintained to overcome the deficits.
Répondre
S
<br /> Exact #3.<br /> On oublie ici notamment le niveau d'endettement des ménages et entreprises. Les US sont bien coulés: 70%PIB (seulement) en dette d'état, mais 120% des ménages et 300 et quelques% des<br /> entreprises..<br /> La dette des ménages est pour moi plus importante car c'est vraiment elle qui va impacter la reprise par la consommation. Les US on "volé" la croissance du futur en s'endettant. et ils vont le<br /> payer dans les prochaines années (si ils comptent rembourser à leur créditeurs chinois).<br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> cet « anneau de feu » vient de chez Bill Gross (PIMCO) ; il est incorrect car les périmètres couverts ne sont pas le mêmes selon les pays. Il exite une version plus précise, à périmètres<br /> comparables, qui montre que USA Inc. est bien plus mal placée qu'indiqué ici.<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Ils sont payé cher les responsables de la Bundesbank pour sortir une telle anerie:<br /> "La Grèce devrait se déclarer insolvable" sans penser aux créditeurs européens,Allemands entre autres, et à "l'effet dominos"?<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> C'est assez osé d'aller aussi loin, mais il est certain qu'il y a tromperie sur la marchandise. Je me suis toujours méfié des théories économiques. C'est comme les complots: ce ne sont jamais que<br /> des théories. La réalité dépasse (en bien ou en mal) toujours la fiction.<br /> <br /> Le capitalisme est juste une technique d'arnaque sur laquelle on a trop tiré. Ou un moteur qui serait obligé de tomber en panne pour pouvoir fonctionner. Vous achèteriez un truc pareil, vous???<br /> Un système, par principe, çà marche ou çà ne marche pas. Il n'existe pas 36 façons de le faire fonctionner mais une seule (1 carburant, 4 pistons, une réaction en chaîne etc etc. le tout se<br /> reproduisant à l'identique et à l'infini). Bref, un système stable, durable. Tout le contraire du système actuel: un moteur qui s'emballe dans les tours, qui voudrait fonctionner à la fois avec du<br /> diesel, de l'essence, ou pourquoi pas, de l'eau, avec 1, 2, 4 ou quarante-douze pistons. Késako?<br /> <br /> <br />
Répondre