Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'empire américain est bien un empire...

12 Mai 2011 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités

piece-d-argent-romaine.jpgUn lecteur a soutenu que l'empire américain n'existait pas, en réalité, c'est bien un empire, avec des traits particuliers.


- Un empire traite aussi mal, ou aussi bien les allogénes que ses citoyens. C'est le phénomène de fusion des deux statuts sous l'empire romain, que l'on connait aujourd'hui sous la forme de "politique" d'immigration, Indigénes et nouveaux venus sont destinés, en fin de compte, au statut de trou-du-cul, le système affirme sa bienfaisance à l'égard des nouveaux venus, en leur permettant d'accéder au statut de joueur de l'équipe de fouteballe national, basket aux USA...


- Le clivage se fait entre une oligarchie, et une masse de pauvre, La distribution de pain, ou RMI, ou RSA, c'est la même chose, sous une forme différente. On achéte la paix sociale, et les bouffonneries des uns ou des autres ne peuvent le cacher.


- La balance commerciale s'effondre, ce qui explique l'effondrement de la monnaie romaine pendant 2 siècles. Comme je l'ai déjà dit, les progrès de la sidérurgie romaine ont consisté pendant cette période à faire remonter l'argent métal sur le dessus de la piéce en cuivre, pendant que le progrès de la sidérurgie germanique a consisté à forger des armes totalement en acier.

Comme les romains aimaient aussi le faux dans les armes, les leurs étaient en acier aussi, mais seulement en surface. Le reste était insuffisamment forgé.

Les germains utilisaient des martinets et des moulins pour ce faire, les autres des bras de leurs esclaves.


- Comparativement aux autres empires, l'armée US est relativement faible. Elle utilise la méthode carthaginoise des mercenaires et supplétifs, sans que cela lui réussisse vraiment.

Les 1 800 000 hommes de l'armée sud vietnamienne n'ont pas servi à grand chose. Les adversaires achetés en Irak ne sont fidèles que de manière aléatoire et tant qu'ils sont payés, et en Afghanistan, la coutume s'est instaurée de payer pour que les convois puissent passer.

En outre, on peut remarquer que même à l'origine, chez les carthaginois, cette méthode était peu efficace. Elle a permis de construire des empires (la Nouvelle-Carthage en Espagne), tout aussi vite perdus que vite constitués.


- La ligne de force, toute relative de l'empire US, c'est la maîtrise des océans (Thalassocratie), encore qu'avec 12 porte-avions, elle soit toute relative.


- La plus grande ligne de force, c'est l'idéologie. Elle permet de contrôler un pays, par ses propres élites. Mais quand le pouvoir politique des pays contrôlé estime pouvoir être autonome, il est très rapidement rappelé à l'ordre, soit éliminé.


- Pour ce faire, il dispose de deux courroies de transmission que sont la Banque Mondiale et le FMI.


- Un empire s'effondre d'abord par son centre, et la périphérie vient en dernier. En effet, les agents locaux ont tellement collaboré qu'il est presque évident qu'ils seront éliminés au moment du collapsus. Ils se prolongent, c'est tout. 

Quand l'empire allemand s'effondre en 1944, il y eut épuration, quand l'empire romain est mis en liquidation judiciaire, il ne coexiste que deux autorités, celle reposant sur la force des rois barbares, et celle, démocratique, des évêques. En effet, à l'époque, c'est le mode de l'élection qui prévaut. Ce qui fait la force de la monarchie franque, c'est de s'appuyer sur ce pouvoir local, par le sacre des évêques, le roi devient l'un d'eux.

L'évolution de l'église, par la suite, sera classique, l'élection étant considérée comme bien, mais sans le peuple.

Les autres royaumes, s'ils sont effectivement d'une grande force militaire, s'effondrent à la moindre défaite.

 

- Ils finissent tous de la même manière. Ne disposant pas véritablement d'ennemis à leur mesure, ils multiplient les expéditions trop loin.

En outre, le coût de ses guerres devient disproportionné, et si les premières sont rentables, elles deviennent des gouffres sans fond. La différence de coût entre un taliban Afghan, un combattant irakien et un soldat US est phénoménale.

 

- L'empire américain extrait son tribut sur le monde par l'intermédiaire de son déficit extérieur, comblé à coup de dollars. Bien entendu, tous ceux qui me lisent savent mon opinion sur la question : lesdits dollars sont destinés à finir aux chiottes. Ils n'ont aucun pouvoir d'achat réel. 

 

- Le nombre (indéterminé) de bases US dans le monde est en constante augmentation, sans jamais de recul. L'emprise physique, donc, est bel et bien là.

Il ne s'agit pas d'une politique voulue, mais de la tendance d'une bureaucratie à grossir sans fin. Le pentagone, les lobbys, doivent justifier leur existence. Sans peine, les USA pourraient réduire des 3/4 leur budget militaire et augmenter la puissance de leur armée.

Elle dispose de beaucoup trop de gestionnaires en tous genres de multitudes de budgets et situations. Telle la fable de l'apprenti sorcier c'est un mouvement doté de sa propre dynamique. Le corps de bataille, lui s'étiole et ne représente que 10 % des effectifs, et on a vu, en Afghanistan comme en Irak, une superpuissance incapable de déployer des effectifs.

 

En 1914, 70 % des mobilisés européens étaient affectés à des unités de combats. En 1940, c'était encore 50 %.

 

- Les armées impériales bien que sanguinaires sont incapables de mener des combats jusqu'au bout. Verdun ou Stalingrad sont des impossibilités pour elles.

 

A un moment, la chute la teneur en argent et or des monnaies romaines amenérent les fournisseurs indiens et chinois à les refuser. On y est presque pour le $.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
<br /> Les Etats-Unis d’Amérique sont VRAIMENT en faillite<br /> <br /> http://verslarevolution.hautetfort.com/archive/2011/05/15/les-etats-unis-d-amerique-sont-vraiment-en-faillite.html<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Vendredi 13 mai 2011 :<br /> <br /> L'ONU met en garde contre la surexploitation des ressources naturelles.<br /> <br /> La consommation mondiale de ressources naturelles pourrait tripler d'ici 2050 pour passer à 140 milliards de tonnes par an, si des mesures draconiennes destinées à freiner cette surexploitation ne<br /> sont pas prises, ont prévenu jeudi les Nations unies.<br /> <br /> Le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) souligne dans un rapport que les gisements bons marchés et de qualité de certaines ressources essentielles telles que le pétrole, l'or et<br /> le cuivre, commencent déjà à s'épuiser.<br /> <br /> http://www.romandie.com/news/n/_L_ONU_met_en_garde_contre_la_surexploitation_des_ressources_naturelles130520110605.asp<br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> C'est sûr qu'on peut trouver beaucoup de ressemblances entre l'empire romain décadent et l'empire américain actuel. Dans les personnages : Ben Laden c'est un peu Arminius. Vers la fin, l'empire a<br /> réussi à se prolonger un peu grâce à des empereurs d'origine barbare (Obama ?).<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> un article de 2010 parle d'une baisse des surfaces militaires des US<br /> PIC EN 2004 pour les bases à l'etranger<br /> pic 2007 pour bases sur sol us<br /> <br /> avec par contre augmentation des dépenses<br /> <br /> http://www.energybulletin.net/stories/2010-12-20/peak-empire<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> 2 articles de 2007 que j'avais mis sur 1 ptit blog ( interrompu)<br /> <br /> 1 Can Army go green?<br /> http://national-environment.over-blog.fr/article-10391585.html<br /> <br /> <br /> <br /> 2 tHE dECLINE OF THE AMERICAN eMPIRE<br /> http://national-environment.over-blog.fr/article-10392553.html<br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> L'Empire US ne peut pas s'effondrer car il porte la "civilisation" occidentale (techno-science + matérialisme ontologique agnostique + hédonisme + droit-de-l'hommisme). Et cette<br /> idéologie-construction du monde a fini par l'imprégner complêtement. Tout le monde va se battre pour le maintenir sous une autre forme en raison du vide abyssal causé par sa possible<br /> disparition.<br /> <br /> Si l'Empire s'effondre, la Chine aussi ainsi que l'afrique, mais pas l'Inde ni la Russie.<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Pardonnez le hors sujet mais la situation mérite qu’on si attarde. .. Car il se passe des choses… Mais quoi ?<br /> Une personne tente en vain de solder son livret A de la poste en faisant virer la somme sur son compte bancaire pour le clôturer. Il a fait la demande le 21 du mois dernier et après 21 jours la<br /> réponse du centre financier est toujours la même : "Nous avons du retard et nous ne pouvons pas vous dire quand ça sera fait. Nous ne pouvons rien vous dire de plus" La même personne a demandé il y<br /> a une dizaine de jours de transférer 6000 euros de son compte courant du Crédit Agricole vers un autre compte sur une autre banque et rien n’est fait avec, à chaque communication téléphonique, la<br /> demande d’envoi de nouveaux documents sans effet sur le résultat.<br /> Lors d’une réunion, hier, une personne fait part de ses déboires à son entourage et voilà que toute l’assemblée se déchaîne sur les banques, chacune relatant une mésaventure du même genre avec<br /> refus de débloquer les fonds.<br /> Cela ressemble beaucoup à la situation de fin 2008 où les banques avaient bloqué la quasi-totalité des crédits immobiliers et gelé les transactions avant le mini krach immobilier. Simplement en<br /> pire car ça porte sur des sommes dérisoires.<br /> Si quelqu’un avait des renseignements plus précis sur la situation au jour le jour dans le secteur bancaire, ce serait intéressant de les révéler. En tout cas, j’ai conscience que ce qui est vécu<br /> ces jours-ci témoigne d’un problème majeur et je viens de procéder au retrait du maximum de liquide du distributeur pour parer à une éventualité que je ne contrôle pas mais qui est très inquiétante<br /> de par son aspect systématique vécu par une myriade de gens pour des transactions dépassant guère quelques milliers d’euros.<br /> Je sais que toutes les banques françaises sont enlisées jusqu’au cou dans la crise grecque mais de là à geler des broutilles de transactions entre petits salariés ça ne me semble pas très suffisant<br /> pour expliquer le phénomène.<br /> Pardon Patrick d’exploiter la notoriété de ton blog pour essayer de tirer une explication, mais ça me hante.<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> http://monvolant.cyberpresse.ca/nouvelles/201105/12/01-4398764-san-francisco-les-vendeurs-dautos-americaines-extermines.php?<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Conformément aux prévisions du Trésor, la dette publique américaine soumise au plafond fixé par le Congrès doit atteindre lundi 14.294 milliards de dollars, soit l'actuelle limite légale au-delà de<br /> laquelle l'Etat ne peut plus augmenter son endettement.<br /> <br /> Tenu à une certaine réserve, M. Bernanke n'a nommé personne, mais ses remarques visent sans ambiguïté les républicains.<br /> <br /> Le Trésor demande en effet depuis janvier que le Congrès relève le plafond de la dette afin de permettre à l'Etat fédéral de continuer de fonctionner normalement. Mais les républicains,<br /> majoritaires à la Chambre des représentants, exigent auparavant que le gouvernement s'engage à réduire considérablement les dépenses publiques.<br /> <br /> Le secrétaire au Trésor, Timothy Geithner, participe depuis plusieurs jours à des négociations menées par le vice-président américain Joe Biden dans le but de faire adopter rapidement un relèvement<br /> du plafond de la dette.<br /> <br /> En dépit de l'optimisme affiché par M. Biden, l'issue de ces tractations est encore incertaine. Le président de la Chambre, John Boehner a adopté cette semaine une attitude maximaliste en répétant<br /> son exigence de réductions dans les dépenses publiques se comptant en milliers de milliards de dollars en échange de son consentement à relever le plafond de la dette.<br /> <br /> Alors que le ratio du déficit budgétaire américain au PIB campe depuis trois ans à des niveaux qui n'avaient plus été vus depuis la seconde guerre mondiale (aux alentours de 10%), le gouvernement<br /> promet d'entamer une réduction du déficit drastique à compter de la nouvelle année budgétaire qui commencera le 1er octobre.<br /> <br /> Il refuse néanmoins d'aller aussi vite que le veulent les républicains, affirmant que cela risquerait d'affaiblir les plus faibles et la reprise économique du pays.<br /> <br /> M. Geithner a prévenu au début du mois qu'en l'absence de relèvement du plafond de la dette, le Trésor pourrait éviter aux Etats-Unis de se retrouver en situation de faire défaut sur certaines de<br /> leurs obligations vis-à-vis de leurs créanciers jusqu'au 2 août, mais pas au-delà.<br /> <br /> http://www.romandie.com/news/n/_USA_la_banque_centrale_met_en_garde_les_republicains_au_sujet_de_la_dette120520111905.asp<br /> <br /> <br />
Répondre
Y
<br /> Concernant les agents locaux qui seront les premiers à morfler quand la chaos arivera, j'en vois un bon nombre par chez moi, qui ont atteint un petit niveau hierarchique à force de bassesse et de<br /> veulerie, qui répercutent les ordres venus d'en haut avec empressement et zèle, qui pourrissent le quotidien de leurs subalternes avec une jouissance sadique mais qui ne se rendent pas compte que,<br /> lorsque le merdier sera arrivé, leurs chefs les laisseront tomber, les livrant à la merci de la vindicte de ceux dont ils auront connement pourri la vie.<br /> <br /> <br />
Répondre
Y
<br /> Je suis d'accord avec vous sur l'ensemble du texte mais juste une petite question pour vous taquiner: comment peut-on savoir que le nombre de bases US est en augmentation constante si leur nombre<br /> est indéterminé ?<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> <br /> Il n'y a qu'un sens autorisé. Celui de l'ouverture d'une nouvelle base. Pas de la fermeture. On multiplie ainsi les places.<br /> <br /> <br /> A l'image de Mussolini, qui pour connaitre le nombre d'appareil de l'armée de l'air italienne envoya la police secréte compter les zincs.<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> article de 2006<br /> US Army & implications du PO<br /> <br /> http://www.energybulletin.net/node/13737<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> The Fall of the Roman Empire très bon<br /> <br /> <br /> http://europe.theoildrum.com/node/5528<br /> <br /> <br /> -<br /> <br /> <br />
Répondre