Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La genése II

18 Juillet 2010 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

L'actualité est copieuse à certains égards désormais.

60 morts au Mexique en une journée, des émeutes en France, des forces de l'ordre qui tirent, un état USaméricain, l'Arizona au bord de la guerre, et au bord de la sécession, et tout cas de la rébellion, il faut être buté pour ne pas vouloir voir les symptômes de toutes les révolutions, le syndrome de l'effondrement. 

 

Point commun à tous ces événements, la réaction populaire : que font les gouvernements ? Là les allogènes s'excitent, là les "gens du voyage", là, la frontière officielle n'existe plus.

 

On peut rajouter les autres symptômes : renouveau du potager, plongée et effondrement de l'économie officielle

A toutes les périodes troublées, on passe en mode "survie". La proportion des ménages possédant un potager auraient augmenté de 10 %, à mettre en rapport avec toutes les autres périodes troubles connues dans l'histoire où les gens mangeaient "les herbes". 

 

On nous a ressassé les pôvres soviétiques, tirant près de 30 % de leur nourriture (et sans doute plus) des lopins que leur laissait le régime.

En réalité, il faut relire Braudel, ça a toujours été le cas.

 

Si vos anciens sont encore en vie, demandez leur. Pendant la période 1939-1945, quand ils étaient petits, ils exterminaient les doryphores fraîchement arrivés à la main et sadiquement, et les pauvres types de 1938, les ouvriers et petits employés, qu'on regardait de haut, parce qu'ils bouclaient leur budget grâce à leurs lopins, devenaient des caïds. Ils avaient au moins des patates et des haricots. 

 

L'état actuel est déligitimé. En effet, quel justification de son existence, si c'est pour vous renvoyer devant votre compagnie d'assurance, en cas de troubles ?

L'état est là pour que certaines choses n'arrivent pas. Pas pour vous renvoyer devant votre assureur, encore moins pour justifier son inaction de causes bidons, à tous les étages :

- "la dette et ses intérêts",

-"le maintien de l'ordre dans les conditions des régles de droits",

-"les droa de l'hommeuuuu".

 

Pour ce qui est du cas français, il faut comparer. Je serais curieux de savoir combien il y aurait de morts aux USA, en Russie, ou en Chine en cas d'attaque d'un poste de police. En tout cas, dans le cas US, un carnage.

 

"Il faut respecter un état fort et juste". L'état en France n'est plus, ni juste, ni fort. Un autre exemple le prouve

La mentalité tient désormais de "prend l'oseille et tire toi, on présente la note au populo"...

La justice ? absente !

 

Conclusion ? Le mélange de l'effondrement économique, de la corruption des gouvernants, de la dislocation des états améne inévitablement à des troubles politiques.

A chaque fois, dans les crises précédentes, il n'y a eu poussée populaire. Celle-ci n'intervient qu'à la fin du processus. Elle est le plus spectaculaire, mais n'est qu'un aboutissement.

 

Ensuite, on brûle les valeurs antérieures...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
<br /> Qui est la femme du conseiller de Bettencourt? La première épouse de l'homme le plus riche de France. Ami de qui?<br /> La s.a. France est en danger...<br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> Les temps changent quand même :<br /> <br /> Déjà Patrick utilise le terme hautement explosif "allogéne", mais en plus, plus personne n'intervient pour jouer le numéro de résistant de la 25eme heure.<br /> <br /> Et un autre commentaire vient à comprendre toute l'escroquerie de la baudruche dite d'extreme droite, qui est d'ailleur une double baudruche : l'une utilisée par le systéme pour faire peur à la<br /> populace (vous avez déjà vu un mouvement vraiment fasciste jouer le jeu démocratique et le respecter scrupulusement?) et l'autre par le parti dit d'extreme droite qui prétend combattre le systéme à<br /> partir d'un chateau...<br /> On nous prendrait pas pour deux cons dans les deux cas par hasard?<br /> Je pose la question.<br /> <br /> Pour ma part, je pense que le Fn ne fait pas peur au systéme UMPS, je pense même qu'il fait un peu parti du systéme en tant qu'épouvantail officiel et toléré, mais que le systéme redoute que les<br /> vraies questions posées par le Fn soient portées par le peuple dans la camisole electorale à la flamme.<br /> <br /> Vous imaginez que le peuple aille croire à la démocratie directe en réclamant des comptes directement aux responsables?<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Bouclier fiscal : le Trésor public a remboursé 100 millions d'euros à Mme Bettencourt.<br /> <br /> Le Trésor public a remboursé au total 100 millions d'euros au cours des quatre dernières années à Liliane Bettencourt au titre du bouclier fiscal, a indiqué au Canard Enchaîné Pascal Wilhelm,<br /> l'avocat de Patrice de Maistre, le gestionnaire de la fortune de la milliardaire, révèle le journal dans son édition à paraître mercredi.<br /> <br /> http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?num=80f667723787f3f666ce1473bbaa0d55<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Oh Aetius!<br /> Je ne me fais pas de soucis pour Bettemcourt. Je suis simplement étonné du tapage. Alors même que de plus grands scandales dans la fiscalisation dont notamment celle des banques ou entreprises du<br /> CAC en comparaison de l'artisan plongé derrière sa machine outil, sont bien au delà de toute moralité.<br /> Quant à votre description d'un autre capital..cela a déjà été essayé, sans trop de réussite. Notre système est mort de par la cupidité de certains de ses acteurs. Il reste à en inventer un autre.<br /> C'est là que l'on se retrouve devant un grand vide.<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> @simplet<br /> <br /> Théoriquement les actionnaires ne sont pas indispensables. Les capitaux peuvent être obtenus par création monétaire directe, bien sûr si c'est géré avec sérieux. La surchauffe inflationniste est<br /> annulée, car toujours théoriquement, si les capitaux crées ex-nihilo sont investis dans de véritables secteurs productifs ou répondant à une demande réelle, ils seront compensés par une création de<br /> richesse équivalente. L'arbitrage doit seulement être effectué démocratiquement et avec compétence. De toute façon, le système actuel montre ses limites.<br /> <br /> Au sujet de Bettencourt, je veux bien être gentil mais il faut savoir que :<br /> -cette femme n'a jamais rien branlé de sa vie, elle n'a rien crée, rien géré, rien amélioré. Son utilité sociale aura été nulle.<br /> -elle fraude le fisc alors que même en payant ces impôts à plein, il lui resterait assez d'argent pour qu'elle vive comme une nabab, elle et 25 générations de sa famille.<br /> -le montant des impôts que l'on paye n'a rien à voir avec une contre-partie individuelle que l'on doit touché de droit mais avec les revenus que l'on perçoit.<br /> -la fuite de l'Oreal est un argument fallacieux. Vous devriez savoir que les requins internationaux utilisent n'importe quel argument pour gagner un peu plus d'argent. Donnez leur le doigt, ils<br /> prendront le bras.<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Attention à la confusion: actionnaires sont rarement patrons.<br /> Sauf si l'entreprise est familiale<br /> Sans patrons, pas d'entreprises. Sans entreprise pas d'emplois. Mais pas de main d'oeuvre, pas plus d'entreprise, etc..<br /> Solution: répartition des profits: actionnaire, patron, main d'oeuvre.<br /> Maintenant si vous êtes plus fort, quelles sont vos propositions?<br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> Ca fait longtemps que les actionnaires ont mis leur fortune à l'abri du fisc ! Il y a plus d'argent qui vient des consommateurs français vers eux que dans l'autre sens. Et ceux qui créent la<br /> richesse sont les travailleurs, les patrons ne sont que des parasites.<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Ingrid Bettencourt: la première des choses, serait de se questionner sur les véritables conditions de séjour en brousse. Pour savoir ce qu'est la forêt tropicale, je ne connais personne qui en<br /> serait sorti, suivant lesdites conditions, dans un état aussi sain, les ongles manucurés, une dentition parfaite.<br /> Pensez-vous, sous tente, sans sanitaire, en forêt....<br /> Quelle santé, ce personnage.<br /> Le ridicule ne tue pas, elle vit!<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Réactions?<br /> perso, je m'en fous des affaires politico financières de la famille Bettencourt et associés. Ce que je sais, c'est que cette famille verse des impôts importants en France. Que cette famille ait un<br /> retour, c'est normal. Tout ce tapage occasionnera, c'est que la France y perdra beaucoup, un départ probable de l'Oréal vers la Suisse. Le fond de cette affaire est la haine d'un journaliste à<br /> l'égard d'un conseiller du Président. Alors une prétendue morale en échange d'une perte de recettes importantes. c'était pas le moment.<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Bien vus les guillemets à "gens du voyage". Belle expression issue du Petit Dictionnaire Politiquement Correct de la Langue de Bois. ça ressemble à un autre terme très usité pour décrire la<br /> délinquence des banlieues : "les jeunes". On sait tous ce qui se cache derrière cet "habillage", mais chut, surtout ne rien dire, on risquerait de faire le jeu de l'Extrêêêême Droaaate et ce serait<br /> alors la fin des privilèges pour nombre de nos politocards. Pauvre France.<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Dimanche, Eric Woerth et son épouse Florence se sont accordés un "instant de détente", selon les termes du ministre du Travail, sur le Tour de France où ils ont suivi la 14e étape. Mais à l'arrivée<br /> à Ax-Trois-Domaines (Ariège) en fin de journée, le ministre s'est fait huer par le public alors qu'il se trouvait sur le podium.<br /> <br /> <br /> http://news.fr.msn.com/m6-actualite/france/article.aspx?cp-documentid=154158276<br /> <br /> <br />
Répondre