Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La paille et la Poutre...

14 Juin 2013 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités

Ou Dieu nous a donné une poche de devant pour les défauts des autres, et une de derrière pour nos propres défaut.

Le journal "le Monde", dont visiblement le degré d'éthique joue au sous marin, ou bat le record de forage établit par les soviétiques, bavasse sur Ahmadinejab : " QUAND LA RÉALITÉ LE CONTRARIE, AHMADINEJAD LA NIE".

Et Sarkozy et Hollande ? Et Obama ? Et tous les autres dirigeants européens et de l'empire ???

 

Quand à la crise économique, il n'y a qu'en Iran qu'elle existe, et que la production automobile recule de moitié ? C'est pas en France qu'elle a reculé des 2/3 ?

 

Quand aux chambres d'hôtel à NY de 400 à 700 dollars, je me demande ce que paie le simple "provincial", français, quand il se déplace à Paris ?

200 euros en moyenne, alors que 400 à 700 $, ça fait de 300 euros à 525.

 

Et puis, finir ses  deux mandats sans être rééligible, ça ne ressemble pas à une "chute". Mais au déroulement normal des institutions.

 

Bref, la presse système se complait à battre, sans cesse, des records. Et le Monde, les records des records.

 

Autre système qui foire, l'immigration vers l'Allemagne. Si les européens s'y pointent, ils n'y restent pas.

Pour la langue ? Ou parce qu'il n'y a pas de boulot ???


En outre, je rappelerais l'histoire des infirmières espagnoles qui arrivérent par caisses entières en France.

Elles étaient pittoresque, ne parlant que quelques mots de français, et n'inspirant aucune confiance...


En cherchant au microscope, il parait qu'on a trouvé des traces d'armes chimiques -utilisées bien sûr, uniquement par le gouvernement, pour attaquer une population qui lui est favorable à 70 % et neutre à 20 %-.
Sans doute chargera t'on Colin Powell de montrer les traces "indubitables"('-ment fausses-).

Ou comble du machiavelisme ???

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
http://www.boursorama.com/actualites/aeronautique-la-production-d-avions-entame-sa-revolution-53c9e02c5962a1de2065ad14da029034<br /> <br /> A Seattle (nord-ouest des Etats-Unis), dans l'usine d'assemblage des long-courriers de l'américain, deux robots aux bras articulés comme des tentacules glissent sur des rails le long d'une aile de<br /> 777, constate un journaliste de l'AFP lors d'une récente visite.<br /> <br /> Ils peignent l'immense surface en 24 minutes là où des équipes de peintres mettaient 4 heures et demie.<br /> <br /> Ils ne font pas seulement gagner du temps mais du poids, facteur crucial pour réduire la consommation des avions, parce que la peinture est étalée de façon plus uniforme par les robots que par les<br /> hommes.<br /> <br /> Dans une autre partie du plus vaste bâtiment du monde (un rectangle de 1.000 mètres sur 500), un autre robot fait le tour d'un fuselage de 777, perçant automatiquement la jointure de deux<br /> tronçons.<br /> <br /> Aujourd'hui, dit Jason Clark, directeur de la production des 777, "90% de l'avion sont encore montés manuellement mais dans cinq ou dix ans, vous verrez un vrai changement dans la façon dont les<br /> avions sont construits". Il avoue s'être inspiré de la chaîne de production de BMW.
Répondre
P
Coucheries entre politiques et journalistes :<br /> <br /> http://www.egaliteetreconciliation.fr/Journalistes-et-politiques-la-proximite-jusque-dans-l-intime-18627.html
Répondre
P
Et ce Con de Dumas qui essaie de défendre Tapie... :<br /> <br /> http://www.objectifeco.com/economie/politiques-economiques/liberalisme/laffaire-tapie.html
Répondre
B
Bonjour,<br /> <br /> Le Brésil connaît à son tour des manifestations dans plusieurs grandes villes :<br /> http://www.romandie.com/news/n/_Bresil_multiplication_des_manifestations_a_la_veille_de_la_Coupe_des_confederations33140620131719.asp<br /> <br /> Le prétexte déclencheur de ces manifestations : le renchérissement des prix des transports publics.<br /> <br /> Mais les véritables raisons de ces manifestations sont plus profondes. La dépêche de ne fait que les effleurer : "l'inflation et la faible croissance économique ont entraîné une baisse de la<br /> popularité du gouvernement de la présidente Dilma Rousseff"<br /> <br /> En fait, comme vient de l'écrire une amie brésilienne sur FB, les gens des classes moyennes manifestent contre les coûts élevés de certaines prestations assurées par le privé, alors que les<br /> services publics équivalents sont très mauvais et donc réservés aux pauvres.<br /> <br /> La croissance de ces dix dernières années s'est faite en mode néo-libéral. Si les gouvernements successifs de Lula et Dilma Roussef ont réussi à faire reculer l'extrême pauvreté avec le programme<br /> "Faim zéro", les classes moyennes, notamment dans les grandes villes, sont confrontés depuis plusieurs années à une forte hausse du prix de l'immobilier et à plus généralement une forte<br /> augmentation du coût de la vie. Au sujet de la spéculation immobilière à l'approche de la Coupe du Monde et des Jeux Olympiques à Rio de Janeiro, je vous conseille un article paru dans le Monde<br /> Diplomatique il y a quelques mois :<br /> http://www.monde-diplomatique.fr/2013/01/DENIS/48633<br /> <br /> Tant que la croissance était forte, cela passait. Mais maintenant qu'elle ralentit fortement, les gens des classes moyenne commencent à se sentir pris à la gorge.<br /> <br /> Et les faiblesses de la société réapparaissent.
Répondre
B
pour l'immigation en Allemagne le frein c'est pas la langue, c'est la non reconnaissance des diplomes.<br /> "Seul un Grec sur deux et un Espagnol sur trois est resté plus d'un an..... nombre d'étrangers se sentent discriminés en Allemagne car leurs diplômes n'y sont pas reconnus".<br /> il n'y a qu'en france qu'on reconnait n'importe quel diplôme en particulier issu d'Afrique du nord.<br /> il y a 30 ans on avait des lyceens qui partaient passer le bac à Alger.<br /> mais c'est tout pareil, tout égal.<br /> dernièrement j'ai appris que la france reconnait le permis de conduire passé au Sénégal. Suffit d'y habiter 6 mois mais des petits malins ont monté une filière "3 jours" qui marche du feu de<br /> dieu.<br /> les allemands ont bien raison.
Répondre
B
Vendredi 14 juin 2013 :<br /> <br /> Hans-Olaf Henkel, Professeur honoraire à l'université de Mannheim (Allemagne), ancien dirigeant d'IBM en Allemagne, a présidé le "Bundesverband der Deutschen Industrie", l'équivalent allemand de<br /> l'organisation patronale française, de 2000 à 2005.<br /> <br /> En 1992, Hans-Olaf Henkel était pour l'euro.<br /> <br /> Mais ça, c'était avant.<br /> <br /> Aujourd'hui, il vient de changer d'avis.<br /> <br /> Hans-Olaf Henkel écrit :<br /> <br /> Si l'on veut sauver l'amitié franco-allemande, renonçons maintenant à la monnaie unique.<br /> <br /> Le constat est indéniable : les relations franco-allemandes n'ont jamais été aussi tendues depuis soixante ans, époque où de Gaulle embrassait Adenauer. J'estime que cette dégradation doit être<br /> imputée principalement à l'euro. Moi qui en étais jadis un fervent partisan, je reconnais avoir commis là une faute professionnelle grave et je me rends à l'évidence : l'euro est désormais trop<br /> fort pour la France et trop faible pour l'Allemagne.<br /> <br /> http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/06/14/si-l-on-veut-sauver-l-amitie-franco-allemande-renoncons-maintenant-a-la-monnaie-unique_3430120_3232.html<br /> <br /> Sa conclusion est claire :<br /> <br /> L'Europe méridionale tenait jadis l'Allemagne dans le plus grand respect. Lors de la récente visite d'Angela Merkel à Athènes, il a fallu déployer 7 000 policiers pour assurer sa protection. Le<br /> fossé entre les pays de la zone euro et les autres est de plus en plus alarmant. Seuls les Roumains sont encore désireux d'adopter la monnaie unique. L'éventualité d'une sortie du Royaume-Uni de<br /> l'Union européenne n'est sans doute pas étrangère aux décisions prises au sein de la zone euro en vue de centraliser, d'égaliser et d'harmoniser. Avant que l'amitié franco-allemande n'en soit la<br /> victime collatérale, finissons-en avec la monnaie unique !
Répondre