Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La réforme des taxes locales.

7 Novembre 2009 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Economie

La plus grande partie de l'immobilier est antérieure à 1970. Et c'est de cette base que dépende les taxes d'habitation et taxes foncières.
Mais, pour qui se souvient de ces années, ce sont les quartiers HLM, tant décriés aujourd'hui, qui possédaient le confort moderne, le bâti plus ancien ne le possédait guère.
La plupart du temps, les immeubles eurent en premier l'électricité, première promue d'un plan d'envergure, mais l'eau courante n'arriva qu'à l'évier dans les années 1950, les wc encore plus tard, et les salles de bains en dernier.
On ne se lavait guère à une époque, pour une bonne raison, c'est que le chauffage des maisons, c'est récent, et l'eau chaude sanitaire aussi.
Aussi, 40 ans plus tard, il est certain que tous ces éléments de confort ont beaucoup évolués, passant dans la consommation de masse.

Les bases d'impositions tenaient compte, en 1970, de l'absence, ou de la présence de ces éléments.
Revoir ces bases serait justice pour ceux qui ont fait construire après, mais entrainerait des hausses monstrueuses, se conjuguant à la hausse monstrueuse qu'on peut espérer pour la suppression de la taxe professionnelle.
Mais pour celle là, ce n'est pas fait, loin de là, à mon humble avis.
Les sénateurs, représentants d'élus locaux, imaginent très bien les répercussions sur leurs fiefs.

Et pour tenir un fief, ils connaissent la musique : embaucher des fonctionnaires, chasser des subventions, etc. Tout ce qui est interdit au monde libéral. Mais n'ayez crainte, même le très intégriste Madelin pratique de cette manière.
Il sait très bien qu'il n'y a pas d'autre moyen d'être réélu.

La suppression de la taxe professionnelle, d'ailleurs, posera vite un autre problème : quel sera l'intérêt pour les communes d'accueillir les entreprises, de leur filer le terrain quasi gratos (ce qui explique la taille des zones en tous genres) , et de se payer les dépenses d'investissements ? Aucun.

De même que pour remettre les clous sur le cercueil, le gonflement de la fonction publique, à partir de la politique Pompidou Giscard, était obligatoire.
On n'aurait pas pu continuer la politique menée pendant 35 ans, sans ces embauches croissantes de fonctionnaires.

Le contrat social est un contrat non écrit. Rien n'oblige les gouvernants à le respecter, et la réaction est finalement, très longue à venir.
Mais on est dans une situation de dominos, la première finalement, de la "théorie des dominos", chère à Mac Namara : laisser en tomber un, et toute la file suivra.
An réalité, Sarkozy prouve le contraire. En attaquant les dominos un par un, on évite une révolte fondamentale.
C'est quand on attaque plusieurs dominos à la fois, qu'on rend les gens fous. Tous les repères de stabilité sautent et en même temps, les attaques se font de plus en plus rapprochés au moins depuis 2002.

C'est l'attaque incessante. l'attaque par vague.
Un médecin psychiatre palestinien a tué 12 personnes et blessés 30.
Mais ce qui choque, finalement, c'est que ça se soit passé dans une base militaire.
En effet, aux USA, les relations de travail se règlent souvent à l'AK 47.
Des tas de personnes sont en prison pour avoir refroidi leur patron ou leurs collègues de travail.
Ici c'est encore exceptionnel.

Quand on semble souffler sur un point, c'est l'autre point qui enfle. L'inflation des loyers semble se calmer, la bulle immobilière dégonfle, ce sont les impôts qui augmentent.
Et que le branquignol de l'Elysée ne disent pas qu'ils n'augmentent pas, ce n'est pas vrai.

"
le riche paie peu ou pas du tout, le pauvre paie le prix fort."

On peut aussi rajouter que le pauvre vend mal ce qu'il a à vendre...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
<br /> Mais bon, tous ces petits privilèges cela permet aux zélites justement de se faire réelire. Du clientelisme pour donner du pouvoir aux petits barrons locaux. Un pouvoir national, lui, "est loin",<br /> donc moins oppresant.<br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> @aetius<br /> Le probleme c'est que les aides ou l'allocation d'un HLM deviennent parfois si importants, que cela ne permet pas simplement de survivre, mais de vivre très bien comme des rentiers. Mieux en tout<br /> cas que pas mal de "connards" qui se levent tot et qui gagnent le smic.<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> un choix pardon<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> @koupa dit<br /> " Pourquoi ce domino là précisément a entrainé tous les autres alors que les précédents n'avaient rien fait on ne saura peut etre jamais.... mais ça arrive."<br /> <br /> C'est le fonctionnement des sytèmes complexes, en général tout va bien jusqu'au fameux point de rupture que l'on ne voit jamais venir à l'avance évidemment. Dit autrement : jusqu'ici ça va,<br /> jusqu'ici ça va, jusqu'ici ça va...<br /> <br /> Pour les loyers, le problème n'est pas les allocations de l'Etat, le fait qu'il soit HLM ou pas etc... Les problème c'est qu'il faut que les "zélites" fassent un jeu : soit on donne un salaire<br /> décent aux gens, soit on leur file du fric pour qu'ils puissent vivre, c'est pas plus simple que cela.<br /> <br /> <br />
Répondre
W
<br /> Au lieu de dominos, parlons plutôt des château de cartes.<br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> Tant mieux si les communes ne filent plus leur terrain gratos aux entreprises, peut être que cela fera disparaitre ces zones immondes et tous ces panneaux publicitaires laids et vulgaires. La honte<br /> du paysage français. Les maires arreterons a faire des ronds de jambes aux entreprises et s'occuperont peut etre un peu plus de leur habitant (je serai pret à payer plus de TH et de TF si c'etait<br /> le cas et si cela amémiorait le cadre de vie).<br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> Vouv voulez que maman l'état paye aussi votre TH ?<br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> @tauxzoro<br /> Vous bénéficiez d'un HLM et vous vous plaignez encore ?!? 1000 euro de TH, pauvres petits...<br /> <br /> <br />
Répondre
K
<br /> "contre toute attente les résultats des banques françaises n'étaient pas si bon"<br /> <br /> j'aime bien ce jeu :)<br /> <br /> Quand aux histoires de dominos, y'a aussi une autre version: on les tombe un par un, de ci de là, tout se passe bien, et un jour sans raison tout s'écroule. Pourquoi ce domino là précisément a<br /> entrainé tous les autres alors que les précédents n'avaient rien fait on ne saura peut etre jamais.... mais ça arrive.<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> je pense aussi qu'il y a effet d'entrainement. ça a fonctionné jusqu'à maintenant ? Pourquoi ne pas accélérer ?<br /> <br /> <br />
B
<br /> Voici la page 2 des résultats de la banque BNP :<br /> <br /> « Les chiffres figurant dans cette présentation ne sont pas audités.<br /> <br /> Cette présentation contient des prévisions fondées sur des opinions et des hypothèses actuelles relatives à des évènements futurs. Ces prévisions comportent des projections et des estimations<br /> financières qui se fondent sur des hypothèses, des considérations relatives à des projets, des objectifs et des attentes en lien avec des événements, des opérations, des produits et des services<br /> futurs et sur des suppositions en termes de performances et de synergies futures. Aucune garantie ne peut être donnée quant à la réalisation de ces prévisions qui sont soumises à des risques<br /> inhérents, des incertitudes et des hypothèses relatives à BNP Paribas, ses filiales et ses investissements, au développement des activités de BNP Paribas et de ses filiales, aux tendances du<br /> secteur, aux futurs investissements et acquisitions, à l’évolution de la conjoncture économique, ou à celle relative aux principaux marchés locaux de BNP Paribas, à la concurrence et à la<br /> réglementation. La réalisation de ces évènements est incertaine, leur issue pourrait se révéler différente de celle envisagée aujourd’hui, ce qui est susceptible d’affecter significativement les<br /> résultats attendus. Les résultats actuels pourraient différer significativement de ceux qui sont projetés ou impliqués dans les prévisions. BNP Paribas ne s’engage en aucun cas à publier des<br /> modifications ou des actualisations de ces prévisions.<br /> <br /> Les informations contenues dans cette présentation, dans la mesure où elles sont relatives à d’autres parties que BNP Paribas, ou sont issues de sources externes, n’ont pas fait l’objet de<br /> vérifications indépendantes et aucune déclaration ni aucun engagement n’est donné à leur égard, et aucune certitude ne doit être accordée sur l’exactitude, la sincérité, la précision et<br /> l’exhaustivité des informations ou opinions contenues dans cette présentation. Ni BNP Paribas ni ses représentants ne peuvent voir leur responsabilité engagée pour une quelconque négligence ou pour<br /> tout préjudice pouvant résulter de l’utilisation de cette présentation ou de son contenu ou de tout ce qui leur est relatif ou de tout document ou information auxquels elle pourrait faire<br /> référence.<br /> <br /> http://media-cms.bnpparibas.com/file/25/2/3t09-diapositives-fr.7252.pdf<br /> <br /> Bon, ça, c’est de la langue de bois.<br /> <br /> Traduit en langue française, ça donne ceci :<br /> <br /> « La BNP n’a pas l’intention de vous donner son vrai bilan, car la BNP est dans une situation catastrophique. La BNP n’a pas l’intention de vous donner ses vrais chiffres. La BNP vous donne des<br /> chiffres truqués, et vous devrez vous en contenter. De toute façon, la BNP sera renflouée quoi qu’il arrive.<br /> <br /> De toute façon, la BNP sera renflouée avec l’argent des contribuables.<br /> <br /> De toute façon, la BNP vous emmerde. Vous n’êtes que des gueux. »<br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> Patrick<br /> Sur les impots locaux, la màj des valeurs locatives est une mesure de justice fiscale. A lyon, mes parents loue un T3 en HLM et payent 1000e de TH alors qu'on collegue paye 300e pour un T6 dans le<br /> 6e ! C'est inique. D'ailleurs je ne pense pas que cette réforme ira au bout (même jospin a reculé) car ça tape au porte monnaie de l'electorat ump (d'où la réaction de rafarin, ce grand<br /> réactionnaire...)<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> c'est vrai qu'une rredistribution de la TH ne serait pas forcèment mal. Mais quid de son application, et quid des situations individuelles ?<br /> <br /> <br />
F
<br /> le 20 novembre 2008, le conseil municipal de perpignan a voté sans en informer les entreprises, la création d'une taxe facultative sur la publicité exterieure (batiments, panneaux, enseigne)<br /> applicable dès 2009; une société a été chargée de faire les relevés telemétriques de chaque établissement par laser. En novembre, les entreprises dont la superficie publicitaire dépasse 7 m2 ont<br /> reçu l'avertissement fiscal concernant cette taxe : près de 12 fois supérieure au coût correspondant inclus dans la taxe professionnelle.<br /> <br /> <br />
Répondre