Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le bal des faux-culs...

10 Août 2011 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités

En 1982, quand j'étais à R... , il y avait une attraction : les usines qui brûlaient. Au total, dans l'année, 117 flambèrent (une tous les trois jours !) et les mauvaises langues dirent qu'une avait grillé accidentellement.

En 1993 aussi, rebelote, on entendait les incendies qui se propageaient au loin, dans toute la France. Un me fit particulièrement rigoler, c'est une firme qui s'éclaira la nuit, la veille des échéances (le 15), et qui débutât... au service comptabilité (on fait du travail soigné ou on en fait pas...).

L'Angleterre flambe donc, et beaucoup de commerces. La question est de savoir quels sont les incendiaires. Tous les incendiaires, car si certains sont indiscutablement victimes de voyous, d'autres, sans doute les plus nombreux, sont victimes du retour de récession visible au RU, dont le reliquat d'activité, c'est la vente... Un stock pas vendu, ça coûte et se déprécie, un stock qui brûle, c'est payé...


Un assureur me dit un jour que les responsables des sinistres affectant les entreprises étaient :

- les dirigeants,

- les concurrents,

- les salariés remerciés. Je lui demandais s'il croyait à ce qu'il disait pour les deux dernières catégories, il me dit que non. (je lui avais sorti mes trois mots de latin : à qui profite le crime ?)

Mais qu'il était bien forcé d'y croire, en cas de crise économique, les autorités ne faisant rien pour trouver les coupables, bien heureux que les assurances interviennent et paient le renouvellement d'un outil de production ancien, des stocks sans valeur, et ferment les yeux. Les assurances, quand à elles, se contentant d'augmenter les tarifs des gens honnêtes...

 

Le pire, pour une entreprise, c'est de flamber isolément. Là, il y a une enquête. Sans doute, beaucoup de sinistres relévent ils de la "bonne occase". Mais on préfère se focaliser sur le voyou, le petit, le fraudeur.

Tant pis, si, pour les escroqueries à la sécurité sociale, par exemple, les plus grosses relèvent des "acteurs de santé", et non des assurés, et ce, pour une bonne raison. Ils n'en ont pas les moyens.

Le médiator devient donc, une escroquerie. D'une manière générale, la dérive des dépenses de santé, c'est de l'escroquerie pure et simple. La collectivité paie, pourquoi se priver ?

C'est le sort de la dîme d'ancien régime, évoluant au fil du temps de l'assistance des pauvres à la rémunération des évêques.

 

Paul Jorion parle de Krachs éclairs. Il n'a donc pas entendu parler de PPT (équipe de protection contre les plongées), crées en 1987, et censée éviter les baisses boursières. Le régime apparaît donc comme vicié et manipulé, depuis l'origine. Car depuis l'origine, il a lamentablement foiré, et n'est maintenu qu'à coups de manipulations. Bien entendu aussi, depuis 1987, les moyens se sont sophistiqués aussi... C'est la seule différence...

 

Foireux aussi sont les chinois, qui s'affolent comme les allemands. On prêche l'austérité, ceux-ci aux européens, ceux là aux américains, en oubliant de dire que ce sont leurs plus gros clients, et que le jour où ils collapsent sous l'effet d'une crise d'austérité, c'est la Chine et l'Allemagne qui trinquent...

 

En effet, pour répondre à un internaute, qui me disait que je sous- estimais la Chine, je répondrais que l'appareil de production chinois ne correspond pas au pays. Ce pays consomme peu, exporte beaucoup et investit de manière incroyable. Le "moteur" consommation, lui, est fort modeste. Ils critiquent les USA, de la manière dont le dit Brassens :

 

"J'en appelle à Bacchus ! A Bacchus j'en appelle !
Le tavernier du coin vient d'me la bailler belle.
De son établiss'ment j'étais l'meilleur pilier.
Quand j'eus bu tous mes sous, il me mit à la porte
En disant : " Les poivrots, le diable les emporte ! "
Ça n'fait rien, il y a des bistrots bien singuliers..."

 

Faut il rappeler que ce qui a crée la crise, c'est l'arrêt de la dégradation des comptes US (extérieurs) et européens, notamment espagnols, et britanniques, qui ont cessés de s'accroitre, se sont contractés, et dans le cas US, légérement repris sous l'effet du plan de relance...

Chine et Allemagne ne veulent pas voir que ce sont eux, qui leur profitent, comme ils leur profitent depuis 30 ans.

 

Sans doute, la Chine verrait elle d'un bon oeil la réduction du budget du pentagone. Mais d'un moins bon oeil, sa conséquence : la réduction des commandes US à la Chine...

 

Les hommes politiques néocons (mais je préfère le terme de Vraicons, qui leur correspond mieux) ont mis aussi en place les mécanismes de leur éviction.

Le Kriegspiel anglais est évocateur. On réduit les budgets sociaux en pleine crise, on crée les conditions de l'explosion (merci à l'internaute qui m'a rappelé que c'était de Mao, mais je lui rappellerais que c'est, avant Mao, de Confucius), on réduit les services de polices, et que va t'on voir apparaitre : des gardes nationales...ou milices, et faut il rappeler qu'une milice est toujours beaucoup plus efficace que la police pour réprimer la délinquance.

L'Irlande du nord était un lieu de délinquance très basse au temps de la guerre (deux peines existaient : la première fois, une balle dans le genou, la seconde, dans la tête).

Il faut dire, que les "multirécidivistes", responsables de 80 % de celle-ci, sont très peu nombreux. 20 000 en France à tout casser.

 

Les hommes politiques, toujours égaux à eux-mêmes, veulent désarmer les populations. Faut il leur rappeler, que c'était aussi la position des autorités françaises sous l'ancien régime, et avant, pendant la période qui a précédé les guerres de religion. L'arme, c'était pour le noble, ou les tueurs de loups.

ça n'a jamais rien empêché. Lors de l'effondrement du régime albanais, qui pourtant n'était pas réputé commode, elles se sont répandues comme une traînée de poudre.

 

Comme dernier faux culs, je citerais le président français qui veut une "règle d'or", alors que lui même a couvert d'or copains et coquins, et pour les dernières mesures, il y a très peu longtemps ("réforme" de l'ISF)...

 

C'est quand même curieux de voir tout un tas de monde, qui aurait intérêt à ce que continue le système, l'attaquer et finalement le détruire, par incompétence, idéologie et idiotie congénitale et crasse...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
<br /> à S10 .... vivre en autonomie à l'islandaise ...<br /> <br /> l'exemple est éclairant .... ces gens là ont dévalué pour vivre de la pêche, n'est ce pas ...<br /> ben non, leur première ressource c'est l'aluminium. parce que l' alu, ça se fait avec de l'électricité, et qu'ils ont la géothermie .... mais pas un gramme de bauxite !<br /> alors, oui, le système arrive à sa fin ...<br /> mais, non, il ne suffira pas de mettre à genoux les financiers et les politiques actuels pour que ça reparte sur de saines bases, nouvelle agriculture, nouvelle industrie ...<br /> la casse va être énorme !!! un cauchemar !!!<br /> <br /> <br />
Répondre
W
<br /> "Mais il y a pire: ces gens là sont des criminels. Ils commettent des meurtres à grande échelle avec votre accord et l'argent de vos impôts. Et ils déguisent ça sous des alibis "humanitaires".<br /> <br /> Tout à fait d accord, et on va le payer. On vit dans un monde completement irrealiste.<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> J'attends aussi avec impatience l'effondrement du système et j'espère une (r)évolution à l'islandaise (virer les dirigeants corrompus et revivre "normalement" des ressources du pays), sans trop y<br /> croire, étant donné les différences flagrantes avec notre pays.<br /> Ce serait mieux de pouvoir éviter la guerre "civile" (ou "choc des civilisations", prémédité) mais on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs et outre la différence de taille du pays avec<br /> l'Islande, je prends aussi en compte la donnée "criminalité importée".<br /> Même si ce ne sont que 20000 délinquants comme dit Patrick, ils sont bien là et il faudra bien s'en protéger et s'en débarrasser aussi.<br /> Les véritables responsables oligarques et leurs hommes de main (sarko, médiats...) se seront défilés hors du pays pour se mettre à l'abri si ça chauffe trop. Il paraît que Bill Gates, Soros,<br /> Rockfeller et d'autres du top financier mondial ont tous acheté des domaines sécurisés à la fois en Argentine, en Australie, dans les Caraïbes. Rumeur, peut-être, peut-être pas...<br /> En attendant, je suis bien content d'être à la campagne avec de quoi survivre, simplement.<br /> <br /> <br />
Répondre
R
<br /> C'est précisément pourquoi je trouve les évènements actuels réjouissants. Après 40 ans passés à se demander si tout cela s'arrêterait un jour, après avoir perdu bien des amis qui n'ont pas eu le<br /> courage ou la possibilité d'attendre, après toutes ces années à voir et entendre ces eunuques polishés nous expliquer qu'il n'y avait pas d'alternative, après avoir vu le triomphe sans partage des<br /> matheux et de leur logique inhumaine, voici venir les jours ou tout ce joli monde part en couille à la vitesse grand V.<br /> <br /> J'avoue que je ne m'en lasse pas. Et surtout, j'ai connu, vu mon grand age, l'époque ou les dirigeants avaient du chou et ou leur domination paraissait inébranlable. Par contraste, avec les Vrais<br /> Cons (copyright registered, merci Patrick), c'est vraiment pipo et molo qui pèlent des oignons: un qui pèle, l'autre qui pleure.<br /> Je ne vois pas comment on peut concurrencer les politiques actuels et leurs commanditaires les nababs au niveau de l'inculture, de l'absence de réflexion, de la malhonnêteté, etc... C'est un peu<br /> comme si on avait fait un concours pour trouver les pires.<br /> Du coup, il ne faut pas s'étonner si les valeurs de notre société sont à leur image.<br /> Mais il y a pire: ces gens là sont des criminels. Ils commettent des meurtres à grande échelle avec votre accord et l'argent de vos impôts. Et ils déguisent ça sous des alibis "humanitaires".<br /> Alors bien sur on peut se poser a bon droit la question de la préméditation de tout ça. Au stade actuel de ma réflexion, je pense que dans l'ensemble ils sont trop cons pour ça, même si certains<br /> d'entre eux y ont songé. Le problème de la planification du futur, c'est qu'il faut avoir un contrôle béton sur le présent. Or ces couilles se sont ôtés progressivement tout moyen réel de contrôle<br /> du<br /> présent. D'où la situation anglaise actuelle (et bientôt chez nous).<br /> Pour répondre à S10, je dirais que ce type de situation ne me fait pas peur car il est plein d'opportunités, pour celui qui sait ce qu'il veut. C'est sur que ceux qui ont tout parié sur l'ancien<br /> système, qui ont fait le jeu des politocards et des escrocs, qui se sont compromis et ont eux mêmes assumé des saloperies, ceux là, il va falloir qu'ils payent. Mais pour les autres, ceux qui se<br /> font défoncer le cul depuis 40 ans et qui sont restés honnêtes,<br /> Bien des choses interdites vont redevenir possibles.<br /> <br /> Je le redis, on a rien à craindre de l'effondrement d'un tel système, sauf si on est collabo, bien évidement. On a déjà connu ça dans ce pays..<br /> <br /> <br />
Répondre