Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le citron n'a plus de jus...

25 Octobre 2010 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités

Je me souviens d'une faillite. Il y a une vingtaine d'année, une firme française avait cédé en loin Dailly ses créances à des banques.

Rien d'irréprochable jusqu'à là, les crédits fournisseurs sont long, et le besoin de liquidité peut être grand.

Sauf que dans ce cas là, les créances avaient été cédées plusieurs fois, à vrai dire, autant de fois que l'entreprise avait de banques.

La suite fut une liquidation judiciaire et quelques années de prison.

 

Aujourd'hui, on s'aperçoit que ce sont les banques US qui avaient cédé plusieurs fois leurs créances, et là, on s'aperçoit que les clients se faisaient saisir plusieurs fois, par plusieurs acteurs différents.

 

On a donc atteint le sommet de l'escroquerie. On comprend aussi la réticence de la Maison Blanche a sévir. Un comportement fautif est facile à sanctionner, on plaint la victime, même si au fond, on la méprise.

Là, traitement différent, c'est tout le système qui implose. Plus rien n'a une valeur, et pire, les clients lésés peuvent demander le remboursement, quand aux victimes de saisies, elles peuvent même obtenir des dommages-intérêts, à l'américaine, c'est à dire gargantuesques.

 

Pour se faire un peu mieux haïr, les banques accumulent les bourdes. Une personne a vu débarquer chez elle en Floride, une société chargée de changer les serrures. Il était en retard, mais même pas saisi.

Les personnes chargées de faire le changement ont eu de la chance. En cas d'intrusion à votre domicile, vous êtes en état de légitime défense aux USA, quelques soient les circonstances et vous êtes autorisés à défourailler à tous va...

 

Aux USA, des données économiques font preuve de solidité : les coupons alimentaires, les ventes de piéces d'or, d'argent, d'armes et de munitions, ainsi que de voitures d'occasion, souvent très bon marché...

 

Un monde meurt donc, celui du propriétaire, possesseur d'assurance-vie, de fond de pensions ou de rentes...

C'est un peu celui-ci que NS voulait mettre en pratique avec sa régression des retraites. Mais l'immobilier ne vaut que s'il y a client, et les fonds d'états que veulent nous promouvoir les compagnies d'assurances "pour notre retraite", au moins par l'intermédiaire des assurances-vie ne sont pas viables.

 

D'ailleurs, diviser le montant moyen d'un plan britannique (54 000 £ pour un homme et 38 000 pour une femme), c'est ridicule par rapport à l'espérance de vie à la retraite.

Cela épuise les actifs, sans permettre de vivre aux retraités.

 

Un lecteur m'a dit que je divaguais (merci pour les arguments, d'une indigence extrême) et flétrissait les "assistés".

Là, c'est un cas typique de "paille-poutre". On remarque la paille dans l'oeil du voisin, sans penser à sa propre poutre dans son propre oeil.

Je serais curieux de savoir quel secteur d'activité privé en France ne vit pas sur perfusion publique. Réfléchissons... A ça, y est, j'ai trouvé, le bâtiment, la banque, l'assurance... A non, j'ai faux...

Le MEDEF, avec ses plus de 150 milliards de cadeaux fiscaux, n'est que l'égal d'un syndicat soviétique, ayant pénétré le système et faisant corps avec lui, jusqu'à le tuer...

 

Une municipalité espagnole est à bout. 286 000 euros de trésorerie pour 11 millions et des brouettes de factures...

Le premier ministre grec ne peut plus et ne veut plus entendre parler d'austérité supplémentaire. On a atteint le stade argentin et russe de 1999 : il n'y a plus rien à gratter, et l'on doit même augmenter les basses pensions qu'on avait trop baissé.

 

Un autre lecteur m'a dit que l'or devrait passer à 1700/2300 euros. A mon avis, il y a une petite erreur, il manque un zéro.

Lancé dans une fuite en avant, la FED ne peut l'interrompre désormais. Elle ne peut que l'accélérer jusqu'à la purge finale.

FED qui d'ailleurs continue à racheter les titres par milliards de titres, et qui aura, de fait, nationalisé complétement l'économie.

 

Face à des populations exaspérés, que ce soit les grèves en France, Tea party aux USA, ou autres, les gouvernants sont révoltants de bêtise, ils réinventent les fermiers généraux, en leur cédant le droit de lever l'impôt; de semer le mécontentement et la haine.

 

Faut il leur rappeler comment les fermiers généraux ont fini et que le "bon vieux temps" passé, est l'histoire aussi de troubles sociaux qui n'ont rien à envier à notre époque.

Et; à toutes les époques, les gouvernements ont finis par se déballonner devant les résistances populaires et les lois sociales, sont fort anciennes...

/

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
<br /> Préparatif de la "fête" du 14/12/2010 d'apres les webbots ?<br /> <br /> Iran opens airspace to China warplanes<br /> http://www.presstv.ir/detail/145078.html<br /> <br /> et sinon, il manque :<br /> Retraite :<br /> L'arnaque de la capitalisation privée<br /> http://auxinfosdunain.blogspot.com/2010/10/larnaque-de-la-capitalisation-privee.html<br /> <br /> Extrait : le pompon revenant à HSBC qui pour 40 années de versements mensuels de 200£, soit un total de 120.000£ (96.000£ plus les avantages fiscaux) se sert sans mollir une commission de… 99.900£,<br /> soit un modeste 80% !"<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> @BA<br /> <br /> C'est ce que l'on appelle des "agents provocateurs", ils ont toujours existé. Déjà, du temps des anarchistes, ils poussaient les compagnons à passer à l'acte par la propagande par le fait.<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Avant-hier, dimanche, sur France Inter et i-télé, Jean-Luc Mélenchon a accusé certains policiers d'être des policiers casseurs, et d'obéir aux ordres de Brice Hortefeux.<br /> <br /> Aucun syndicat de policiers ne portera plainte contre Mélenchon.<br /> <br /> Et Brice Hortefeux, lui non plus, ne portera pas plainte contre Mélenchon.<br /> <br /> Pourquoi ?<br /> <br /> Parce que ce que dit Mélenchon sur les policiers casseurs, c’est vrai.<br /> <br /> Voilà pourquoi.<br /> <br /> C’est tout.<br /> <br /> Si les syndicats de policiers ou si Brice Hortefeux portent plainte contre Mélenchon, ils vont se retrouver au moment du procès avec :<br /> <br /> - des vidéos<br /> <br /> - des photos<br /> <br /> - des témoins, dont au moins trois ont déjà témoigné sur internet en donnant eux-mêmes leur nom !<br /> <br /> Le procès contre Mélenchon serait une bombe atomique pour les policiers casseurs et pour Brice Hortefeux.<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Les policiers casseurs, témoignage numéro 3.<br /> <br /> Le témoin numéro 3 s'appelle Jérémy Robine.<br /> <br /> Le témoin numéro 3 a lui-même donné son nom dans un débat organisé sur le site internet du journal "Le Monde".<br /> <br /> http://www.lemonde.fr/societe/reactions/2010/10/25/sur-le-web-des-rumeurs-croissantes-autour-de-policiers-casseurs_1430775_3224_1.html<br /> <br /> “Jérémy Robine, docteur en géopolitique.<br /> <br /> 25.10.10 | 19h17<br /> <br /> Le 18/10, par curiosité je suivais la manifestation sauvage, en retrait trottoir de droite avec des journalistes (on me voit courir dans la vidéo). Je me suis retrouvé à moins de 10 mètres de la<br /> scène de l’attaque de la banque etc. J’ai suivi le ninja ensuite, je l’ai perdu à l’entrée de l’opéra, et je l’ai retrouvé rue de Charenton avec un brassard Police, puis lorsqu’il a quitté le<br /> dispositif, par l’autre côté de la rue, où j’étais pour mieux voir. Je crois que c’est clair, comme ça, non ?”<br /> <br /> Fin de citation.<br /> <br /> Un internaute, dont le pseudo est nomad.soul, écrit :<br /> <br /> Je ne suis pas journaliste, mais cette personne existe bien<br /> <br /> http://www.edr.fr/Equipe_EDR/jeremy_robine.htm<br /> <br /> <br /> alors est-il possible d’enquêter un peu plus sur ses dires ???<br /> <br /> Qu’un journaliste vérifie ce témoignage ?<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Les policiers casseurs, témoignage numéro 2.<br /> <br /> Le témoin numéro 2 s'appelle Sophie de Quatrebarbes.<br /> <br /> Le monsieur aux cheveux blancs a une fille. Sa fille a elle-aussi témoigné : elle a elle-même donné son nom. Elle s'appelle Sophie de Quatrebarbes. Quand elle a vu son père recevoir le coup de pied<br /> dans le dos, elle est intervenue pour essayer de l'aider.<br /> <br /> Il y a eu une bagarre impliquant plusieurs personnes. Sophie de Quatrebarbes a reçu une bouteille de bière sur la main. Elle raconte qu'un homme d'environ cinquante ans lui a demandé de se calmer.<br /> Cet homme lui a expliqué : "C'est une erreur."<br /> <br /> Voici ce qu'elle a raconté au site internet "Arrêt sur images":<br /> <br /> après le coup de pied reçu par le père de la jeune femme, "un homme, la cinquantaine, très calme, habillé d'un imperméable gris, m'a prise de côté et m'a dit de me calmer : "C'est une erreur". Non,<br /> les flics n'étaient pas là, quoique. Qui était cet homme en gris ? Pas un anarchiste, c'est sûr ! Il avait l'air d'encadrer le groupe. Un flic ?"<br /> <br /> http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=3473<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Les policiers casseurs, témoignage numéro 1.<br /> <br /> Le témoin numéro 1 s'appelle Bertrand de Quatrebarbes.<br /> <br /> Le monsieur aux cheveux blancs qui reçoit un coup de pied dans le dos a témoigné sur le site internet "Arrêt sur images". Le monsieur aux cheveux blancs a lui-même donné son nom : il s'appelle<br /> Bertrand de Quatrebarbes. Il raconte :<br /> <br /> "Nous étions dans un café avec ma femme et ma fille après la manifestation. Quand j'ai entendu du bruit, je suis sorti et j'ai vu le cortège qui approchait avec des pétards et des fumigènes. J'ai<br /> vu un homme cagoulé commencer à détruire la vitrine. Je croyais qu'il était jeune et je n'ai pas réfléchi, je suis intervenu. Un lycéen ou un étudiant, même avec une barre de fer, ça ne me fait pas<br /> peur. Mais c'était un homme, dans la trentaine, et il a été sidéré de mon intervention."<br /> <br /> Plusieurs points lui "semblent bizarres" :<br /> <br /> "Le "ninja" qui m'a frappé dans le dos ne m'a pas fait mal du tout, le coup n'était pas du tout fort. Après, plusieurs personnes se sont mises autour de moi et m'ont donné des coups pas violents du<br /> tout, quasiment des faux coups, jusqu'à ce qu'une voix autoritaire dise : "Lâchez-le". C'était l'homme au visage découvert, qui a ensuite parlé à ma femme et ma fille, qui avait la main en sang<br /> pour s'être pris une bouteille de bière lancée par un casseur. J'ai eu l'impression que les gens qui m'ont entouré m'ont en fait protégé pendant le moment violent. Mon hypothèse ? C'était des<br /> policiers qui avaient des consignes pour laisser faire des dégâts matériels, mais surtout pas de blessés."<br /> <br /> http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=3473<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> @Jacques<br /> J’ai beaucoup aimé votre commentaire ; on peut vous reprocher ce qu’on veut mais surement pas le manque de sincérité ; or j’ai beaucoup de respect pour les gens sincères – et vous m’avez bien l’air<br /> – et les commentaires sincères seront toujours bienvenus.<br /> Même si, frère Jacques, votre profonde croyance me heurte quelque peu.<br /> Mais bon ; parmi les impies une voix croyante peut s’avérer salvatrice.<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Le placement assurant une rente sérieuse: un petit lopin de terre que l'on divise en parcelles de potager ouvrier à louer. Le loyer étant des ronds de carottes ou autres produits comestibles. De<br /> plus on pourra causer et boire des canons en lieu et place de pianoter des claviers. Saint Emilion avenir du monde des cultures!<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Avis de grand frais!<br /> Ben Bernanke s'apprête à déchaîner les imprimantes ...<br /> Cela pourrait propulser l'or à plus de 10 000 $ l'once ...<br /> Sur le marché Étasunien il semblerait qu'il y ait déjà des difficultés à se procurer l'or et l'argent physique.<br /> Il est vraisemblable que nos illusionnistes préférés des banques Bullion vont nous montrer de l'or et de l'argent "disponible "sur les étagères... jusqu'au dernier moment.<br /> C'est bien connu, les cabotins ont du mal à quitter la scène.<br /> http://www.zerohedge.com/article/goldman-fed-needs-print-4-trillion-new-money<br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> @ boromsikim<br /> <br /> ^^ j'adore votre cour de physique !<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> A propos des soins en Grande-Bretagne:<br /> <br /> lefigaro 25/10/2010<br /> <br /> Un tétraplégique, qui se plaignait d'erreurs commises par ses infirmières, avait fait installer une caméra au dessus de son lit. Quelques jours plus tard, l'une d'entre elles débranche son appareil<br /> respiratoire. Le patient est désormais dans un état végétatif.<br /> <br /> Une erreur lourde de conséquences. Une infirmière a été filmée en caméra cachée en train de débrancher l'appareil respiratoire d'un patient tétraplégique, a révélé lundi la chaîne britannique BBC.<br /> C'est le malade lui-même qui avait fait installer subrepticement en janvier 2009 la caméra au-dessus de son lit médicalisé, chez lui dans le Wiltshire (sud-ouest de l'Angleterre). Jamie Merrett,<br /> âgé de 37 ans, s'était en effet plaint à plusieurs reprises d'erreurs commises par les infirmières s'occupant de lui. En vain, le service de santé publique britannique (NHS) n'ayant jamais répondu<br /> à ses plaintes.<br /> <br /> Quelques jours seulement après l'installation de la caméra, une infirmière débranche par erreur l'appareil respiratoire du malade, dont l'état s'aggrave lourdement. Alors qu'il pouvait jusqu'alors<br /> parler et se déplacer en fauteuil roulant, sa vie devient essentiellement végétative, raconte sa soeur. Les images de la caméra cachée sont alors visionnées. On y voit une infirmière éteignant par<br /> erreur l'appareil respiratoire de Jamie Merrett, qui se rend compte de la situation, mais ne peut pas parler. En signe d'alerte, le tétraplégique donne des petits coups de langue, avant de perdre<br /> conscience.<br /> <br /> «Il n'a plus de vie»<br /> Se rendant compte de son erreur, l'infirmière apparaît alors désemparée. Incapable de redémarrer l'appareil, elle tente de réanimer le malade. La machine, qui sera remise en marche grâce à<br /> l'intervention d'auxiliaires médicaux, reste toutefois arrêtée 21 minutes. Un laps de temps qui provoque d'importantes lésions cérébrales à Jamie Merrett.<br /> <br /> Le rapport confidentiel sur l'incident, établi par les services sociaux concernés, révèle que l'agence employant l'infirmière n'était pas en mesure de vérifier si son personnel avait reçu la<br /> formation nécessaire au maintien d'appareils respiratoires. L'infirmière mise en cause a été suspendue de ses fonctions pendant la durée de l'enquête.<br /> <br /> Jamie Merrett est branché à un appareil respiratoire depuis 2002, après un accident de voiture qui l'a laissé tétraplégique. «Il n'a plus de vie. Il a une existence, mais cela n'a rien à voir avec<br /> ce que c'était avant», déplore la soeur du patient, Karren Reynolds, ajoutant que son niveau de compréhension est désormais comparable à celui d'un enfant. Elle envisage de porter plainte.<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> C'est bien connu... "L'immobilier c'est du solide... !!!"<br /> <br /> On voit bien aux USA... -80 à -90% dans certains coins... c'est de "l'évaporation" !!!<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Foreclosure ou sublimation immobilière.<br /> <br /> Les zinvestisseurs zavisés et les bons pères de familles chérissent l’immobilier suite aux déconvenues successives en bourse. Ils se disent que le la pierre c’est du solide surtout qu’on peut la<br /> vendre pour se procurer du liquide si nécessaire. Ils se persuadent que ce passage de l’état solide à l’état liquide est naturel. C’est faire abstraction du fait que la liquéfaction du bien passe<br /> par des organismes créanciers aux meurs particulières qui prêtent les fonds nécessaires à la transaction et dont la survie passe par une relative santé de la bourse dans laquelle ils sont<br /> impliqués.<br /> <br /> Dépendant de la santé de la bourse et de la finance en général, les moyens alloués peuvent faire défaut pour permettre le passage de l’état solide à l’état liquide de l’investissement<br /> immobilier.<br /> <br /> Contrairement à la précarité des banques en revanche, la pérennité du système fiscale est garantie par les besoins sans cesse croissants de nos élus et de leurs fonctionnaires. Faute de pouvoir<br /> accroître de façon substantielle les impôts sur le revenu, car le revenu ne progresse pas l’état transfère ses dépenses vers les collectivités locales qui se refont sur le seul élément facilement<br /> taxable car non dé localisable : l’immobilier. Elles en profitent pour en rajouter une petite louche pour leurs besoins perso.<br /> <br /> Il en résulte une envolée des prélèvements sur le bien immobilier. A charge pour le payant de trouver l’argent où il peut et comme il peut pour sauver son bien. Si un locataire est en place le<br /> proprio pourra se refaire sous condition de solvabilité bien sûr- hélas de moins en moins assurée. Sinon il devra vendre pour liquéfier son bien mais si la conjoncture économique ne le permet<br /> guerre d’une part et si les couillons souhaitant reprendre le flambeau de la flambée deviennent lucides et se désistent, le possédant risque de n’avoir que du vent en lieu et place du liquide<br /> escompté.<br /> Le vent est constitué de gaz et le bien immobilier, faute de passer de l’état solide à l’état liquide pourrait ainsi être directement ramené à l’état gazeux<br /> En physique, ce passage direct de l’état solide à l’état gazeux sans transiter par l’état liquide s’appelle la sublimation.<br /> Rien ne permet à aujourd’hui d’être certain de pouvoir contrer en toute circonstance ce phénomène de sublimation immobilière.<br /> Les partisans et les détracteurs de l’immobilier se reconnaîtront autour d’un seul et même mot : L’immobilier c’est « sublime ».<br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> Bien sur qu'il existe, en Somalie comme le rappelle un intervenant.<br /> Un franc succés n'est ce pas?<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Je commence à me demander si les libéraux ne dépassent pas les cocos dans la bêtise...<br /> De toute façon, le libéralisme n'a jamais existé, les Etats-Unis ont été le pays le plus protectionniste avec des frontières en béton avant de prendre l'eau.<br /> Je n'ai pas envie d'attendre de voir si les poules auront des dents.<br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> Oui Jacques, le droit naturel, tout ca quoi.<br /> Expliquez nous, frére Jacques, comment les travailleurs se font dépouiller de la plus-value de leur travail dans ce magnifique systéme 'naturel', que l'on nomme l'actionnariat?<br /> <br /> Ah oui, c'est "le droit naturel" et que-si-vous-êtes-contre-c'est-que-vous-êtes-communiste.<br /> Pauvre crétin, avant que le peuple se démarxise, il va se délibéraliser de vos conneries.<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Excellent le lien Huffington Post.<br /> <br /> J'hésite de le transmettent à des connaissances américaines.<br /> <br /> Tandis que pour ceux qui en n'ont marre de l'Etat, il existe u pays libre et sans entrave et sant Etat :<br /> <br /> La Somalie<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> @Jacques :<br /> <br /> Je ne vois pas très bien où vous avez vu que Patrick Reymond est de "gauche"... ?<br /> Je crois qu'il est plutôt du côté de l'équité et du bon sens.<br /> Vous le lisez mal, sans doute avec des préjugés et un manque de culture et d'ouverture d'esprit.<br /> Moi qui suis Franco-Suisse très attaché au modèle Suisse je peux vous dire que je vois bien la différence entre les 2 modèles et je comprends parfaitement ce que veux dire Patrick Reymond. En<br /> Suisse son discours ne serait pas considéré "de gauche" mais simplement un discours du centre raisonnable.<br /> <br /> La "gabegie" en France est le fait des hommes politiques irresponsables qui ont acheté les votes des gens depuis des décennies en leur racontant des histoires à dormir debout et qui en ont permis à<br /> une petite oligarchie financière de prendre le "Pouvoir" et de faire tout ce qu'ils veulent.<br /> <br /> Ils gardent volontairement le Peuple français dans l'ignorance des vrais problèmes.<br /> Il faut que le Peuple français fasse un Grand Ménage parmi ses "élites" corrompues de "droite" et de "gauche".<br /> <br /> L'intérêt Privé cherche TOUJOURS à s'approprier le "Bien Commun" à son profit (c'est humain !). Le "Bien Commun" n'est PAS NATUREL et pourtant il est INDISPENSABLE pour permettre à l'intérêt Privé<br /> d'exister. Lorsque le Bien Commun disparaît ou est détourné au profit de quelques uns seulement vous vous retrouvez dans un pays où règne la Guerre Civile.<br /> <br /> Réfléchissez 2 secondes sur cela et vous comprendrez mieux les positions de Patrick Reymond.<br /> <br /> En Suisse le "BIEN PRIVE" est infiniment Respecté... Mais le "BIEN COMMUN" est SACRE car il profite à tout le monde !!!<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Allez "Jacques" c'est l'heure prendre votre Lexomil.<br /> <br /> Après vous vous sentirez beaucoup plus détendu...<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> Jacques, t'es incroyable... tu nous indiqueras l'adresse du patricien qui a procédé à ta lobotomie car c'est plutôt réussi.<br /> <br /> <br />
Répondre