Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le comique du Monde...

30 Décembre 2010 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

L'I-monde vient encore de frapper. "Tunisie : la crise sociale qui s'étend est le revers de la bonne santé économique".

Avec 60 % de chômage chez les jeunes dipômés, on se demande alors ce que serait une déroute économique.

La Tunisie vit aussi ce dont j'avais parlé, la prolétarisation galopante de ceux qui croyaient y avoir échappé, par les études.

Même à Bac + 5, vous restez un prolo, et certains hurluberlus n'en ont même pas conscience.

 

Pour une fois qu'un des jeunes diplômés avait un boulot, à savoir vendeur de fruits et légumes, les autorités ont trouvé le moyen de l'emmerder.

La propagation des émeutes obéit à un processus révolutionnaire classique. Une jeunesse nombreuse, instruite, réduite à la survie, dans du travail nettement en dessous de sa qualification.

Encore une preuve que l'économie officielle est une économie potemkine, sans rapport avec le vécu des peuples.

 

On pouvait parler de dragon tunisien, abonné aux taux de croissances démentiels. En réalité, que veulent dire ces taux de croissance ? Rien. Ce sont des conventions comptables, sans plus.

Aujourd'hui, on sacralise ce taux de croissance, et on chante, par exemple, la région parisienne, dont le seul dynamisme économique réside dans le montant de ses loyers -chers-, pour un confort tout relatif.

 

A ce propos là, il y a une vingtaine d'années, dans la région lyonnaise, j'ai eu la réaction de Don Salluste dans "la folie des grandeurs".

J'ai qualifié un immeuble d'immonde, juste après, le propriétaire m'en donnait le prix, croyant m'impressionner.

Il était cher, mais immonde. Le prix, c'était le prix de la connerie de classe.

 

La totalité du monde est dans un processus de fragilisation, et l'effondrement du système sera celle d'un château de cartes.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> Si la bouffe ne va pas, comme le bâtiment, alors c'est que nous sommes franchement dans la mouise.<br /> <br /> Vu à la TV hier jeudi... marché de Rungis... Les types se préparaient pour le "coup de chauffe"... sauf que... peau de balle.<br /> <br /> Un patron, à la marée : "en 40 ans de carrière, je n'ai JAMAIS VU un désert pareil comme Rungis ce matin"...<br /> <br /> Un autre, plus jeune, se hasardait : "ben... c'est peut être la faute de la neige... les gens se sont déplacés cette semaine"... Pauvre enfant, totalement à côté de sa plaque...<br /> <br /> Voilà les gars. On rogne sur les crustacés, les produits chers...<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Les contribuables sont des cons.<br /> <br /> Démonstration :<br /> <br /> WikiLeaks 17/03/2008 : "Le problème actuel est l’insolvabilité des banques".<br /> <br /> En mars 2008, six mois avant la crise, le gouverneur de la Banque d’Angleterre savait que les banques étaient en situation d’insolvabilité.<br /> <br /> La méthode qu’il préconisait pour tenter de résoudre le problème a été suivie à la lettre.<br /> <br /> Un des télégrammes dévoilés par Wikileaks concerne la situation financière des banques au mois de mars 2008.<br /> Soit six mois avant la crise financière de 2008.<br /> <br /> Vous trouverez le document en question à la fin de ce billet.<br /> <br /> Il révèle que le gouverneur de la Banque d'Angleterre, Mervyn King, savait que les banques étaient dans une situation d'insolvabilité certaine, pour ne pas dire totale.<br /> <br /> Pour y remédier il prônait deux actions conjointes : tout cacher aux yeux du public, et refinancement des banques par les États.<br /> <br /> PREMIÈRE ACTION : Trouver des moyens pour que les banques puissent refourguer leur créances pourries sans que ça se sache.<br /> <br /> Concrètement :<br /> - certainement pas au prix du marché, très proche de 0.<br /> - éviter que les banques demandent ouvertement de l'aide à leur Banque Centrale.<br /> - cacher à tout prix aux marchés (donc au public), le fait que les banques sont (étaient ?) en sérieuse difficulté.<br /> <br /> SECONDE ACTION : Recapitalisation des banques par les États.<br /> <br /> Constituer un groupe de pression d'États "amis" : USA, UK, et Suisse.<br /> Afin qu'ils incitent les autres États à re-capitaliser eux aussi les banques.<br /> <br /> ÉPILOGUE : Devinez quoi ?<br /> <br /> Tout c'est passé comme prévu !<br /> <br /> http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/wikileaks-17-03-2008-le-probleme-86409#commentaires<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Un voeu de la fin de l'année 2010 et quelques prémonitions 2011 :<br /> <br /> <br /> http://www.courtier-or.fr/int/index.php/Depeches/depeches-janvier-2011-acces-aux-presentations-par-clic-sur-limage.html<br /> <br /> <br /> Je ne suis pas d'accord avec la finalité de l'analyse de Patrick, bien que je constate l'effondrement comme lui. La force révolutionnaire n'existe pas. Il est fort à parier que nous vivons un<br /> effondrement à la façon Empire Romain.<br /> <br /> La résilience d'une civilisation a également ses limites. Nous allons l'apprendre.<br /> <br /> Bon Réveillon.<br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> bjr patrick,<br /> F.LECLERC de jorion n'exclut pas que cette situation cahotique puisse durer plus longtemps que le bons sens le voudrait mais beaucoup de gens pensent effectivement qu'un effondrement ressemblerait<br /> à celui d'un chateau de cartes ou à celui d'un jeu de domino: mais il est vrai que le chaos dans lequel nous vivons arrange énormément les oligarchies qui l'entretiennent; ces oligarchies ne<br /> contrôlent pas le chaos , elles organisent son maintien à un niveau compatible avec un profit maximal<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> J'ai remarqué aussi que de plus en plus de gens n'en avait plus rien à faire de la nouvelle année. Les rois de la fête l'ont gâché. Ca va chier.<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> De toue façon la croissance croit a fur et a mesure que les prix croissent.<br /> <br /> Comment peut on encore croire que la croissance est la resultante d'une augmentation du nombres de produits vendu.<br /> <br /> Comment croire que les gens consomment plus que l'année précedente, surtout lorsque tout augmente sauf le nombres de travailleur ainsi que les salaires.<br /> <br /> La seul croissance possible reste l'inflation, mais là encore comment croirent que les gens consommeront plus ?<br /> <br /> Se qui m'étonne le plus est que malgrés la hausse des prix la croissance ne croit plus ou si peut. Les gens son surement passé du carrefour au leder price voir au marché.<br /> <br /> En tout cas, la contestation monte de plus en plus. J'ais été surpris aujourd'hui lors d'une discussion, certains commence a se demander ou ont va au sujet de l'euro, de l'europe de l'or et<br /> pourtant se sont des personnes qui m'avaient habitué a l'optimisme, genre il n'y a pas vraiment de problème de crise, juste un mauvais passage.<br /> <br /> <br />
Répondre
R
<br /> Je dois dire que j'ai du m'y reprendre à plusieurs fois pour comprendre la Une de l'Im-Monde .....<br /> <br /> <br />
Répondre
R
<br /> j'attends avec impatience l'effondrement du château de cartes..<br /> <br /> MORT AU SYSTEME !!<br /> <br /> http://berthoalain.wordpress.com/author/berthoalain/<br /> <br /> ça chauffe partout... c'est tout bon !!<br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> Ils ont de la chance en Tunisie, pouvoir devenir vendeur de fruits et légumes n'est pas donné à tout le monde.<br /> <br /> Chez nous, bac + 5 permet de devenir apprenti manager au mac-do à trois heures de transport (faut être mobile), et de prétendre à une formation diplomante (bac + 0,3).<br /> <br /> <br />
Répondre