Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le "medecine man" était un médecin de molière.

10 Novembre 2009 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

Tout le monde connait les médecins de Molière. Suant autant l'avarice que l'incompétence et l'ignorance crasse, ils cachaient leurs insuffisance sous la seule chose qu'ils connaissaient : le latin.
Mais, comme beaucoup de gens connaissaient le latin à l'époque, ils avaient recours à la vieille ruse de Rabelais pour passer ses concours de médecine :
quand il ne savait pas quoi répondre, il citait des tirades en grecs (apprises par coeur ), même n'ayant aucun rapport avec la question.
Pour éventuellement contrer les petits viscelards qui auraient connu le grec, il avait aussi appris quelques tirades d'hébreux (on ne sait jamais).
Rabelais réussit donc brillamment ses concours de médecine, qu'il avait diligemment étudié dans toutes les tavernes de Montpellier, n'omettant pas de participer à toute rixe, bagarre, tumulte, baston pouvant survenir. (sans doute un Joey Starr avant l'heure).

Dans le même ordre d'idée, "
Greenspan a dit en substance que le comité monétaire de la Fed n'en sait pas tellement plus que vous et moi sur la conjoncture et les risques qui pésent sur l'économie et le système de crédit. "
et pour cacher son ignorance, il reprit la vieille technique rabelaisienne : "
Elle montre que les raisons des ambiguïtés des communiqués de la Fed ... ne sont pas destinées à tenir les marchés dans l'incertitude. L'ambiguïté est d'abord un moyen pour la Fed de cacher sa propre ignorance. "
En somme, le rôle de Greenspan, c'était de tenir des discours abscons, que des vraicons faisait semblant d'avoir compris.
Le rôle de médecin de Molière sera désormais rempli par le FMI : "
le FMI va désormais prédire l'avenir et recommander des corrections de politique économique pour éviter les déséquilibres ".

Louis XIV était fier de sa famille. Elle fut entièrement décimée par les médecins. Si Louis XV survécut, c'est que sa gouvernante fit interdire et garder l'entrée de ses appartements. Les médecins n'eurent donc pas accès à lui et ne purent mettre fin à ses jours, comme pour le reste de la famille.

Quand à Rabelais, il avait parfaitement compris notre époque : guerres pichrocolines et fausseté, durement acquise dans les ordres (comme Staline).
On dit que Rabelais s'est dépeint lui même en frère Jehan des entomeures, mais il aurait maintenant un regret : à son époque, la batte de baseball n'existait pas.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
<br /> Quelqu'un a laissé ce commentaire sur mon blog où j'ai laissé le lien de ton blog<br /> <br /> "J'aime ce texte !intelligent etravageur par t son humour - je viens de le lire après le numéro sur HASARD ET INCERTITUDE de la Revue POUR LA SCIENCE..et un autre de Boris Cylrunik sur " L<br /> épistémologie de la ratatouille"....Ce qui me plait ,chez vous, c'est votre art du surf sur les prétentions des hommes,grenouilles voulant se faire beuf..Médecins enflés de fausse science qui nous<br /> assènent leurs vérités, alors que la acience,chaque jour,nous rappelle le poids du hasard,la geste des probabilités..et les incertitudes qui planent sur nos croyances. Un peu d'humilité i. Merci<br /> pour votre texte si brillant...ROMANTIC VOX."<br /> <br /> http://jpauzinexpertrevelation.vox.com/<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Mercredi 11 novembre :<br /> <br /> D'après une étude de Natixis Asset Management, le taux de chômage américain ne va pas avoir un comportement similaire à celui habituellement constaté lors des sorties de récession, mais il aura<br /> cette fois des effets durables sur les mécanismes d'ajustement.<br /> <br /> 1- Premier constat : 'la durée du chômage a augmenté plus fortement que durant toutes les récessions précédentes', note Philippe Waechter, Directeur de la Recherche Economique de Natixis AM.<br /> <br /> "Dans la structure des durées de chômage, la durée la plus longue (+ de 27 semaines) est désormais la plus importante, alors que jusqu'à présent et depuis 1950, c'est la durée de moins de 5<br /> semaines qui était systématiquement et toujours dominante", précise-t-il.<br /> <br /> 2- Deuxième constat : ce ne sont plus les jeunes et les plus de 55 ans qui se sont ajustés sur le marché du travail durant cette récession, mais les 35-54 ans. Il y a derrière cela une baisse du<br /> taux d'activité des jeunes, mais aussi et surtout des fermetures d'entreprises qui ont directement affecté l'emploi de cette tranche d'âge, selon la banque.<br /> <br /> Pour Natixis, le retour à la tendance qui précédait la récession 'sera long à se dessiner en raison de l'ampleur de cette récession' : revenir sur cette tendance à l'horizon 2014 suppose pour le<br /> PIB une croissance chaque année de 4 %, et sur l'emploi une hausse mensuelle de plus de 360 000.<br /> <br /> 'C'est considérable et oblige à s'interroger sur les origines de cette croissance', commente le Directeur de la Recherche Economique de Natixis AM.<br /> <br /> Pour lui, 'ce serait simpliste de croire le contraire et de penser que quelques chiffres positifs gommeront les conséquences de cette crise de grande ampleur'.<br /> <br /> http://www.boursorama.com/international/detail_actu_intern.phtml?num=1926e44e70a306ec80cb170a9c966371<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> GB: la vigueur de la reprise est "hautement incertaine" selon la Bank of England.<br /> <br /> La Banque d'Angleterre a estimé que la vigueur de la reprise de l'économie britannique était "hautement incertaine" et parié sur une "reprise lente", bien que les perspectives de croissance soient<br /> "un peu plus fortes", dans son rapport trimestriel sur l'inflation publié mercredi.<br /> <br /> "Une reprise de l'activité est possible, grâce au stimulus considérable apporté à la fois par la politique d'assouplissement monétaire et de relance budgétaire et par la dépréciation de la livre<br /> sterling", explique la banque centrale britannique dans son rapport.<br /> <br /> La Banque a cependant noté que des "contraintes" continuaient à limiter l'offre de crédit bancaire, ce qui peut freiner la consommation et l'investissement britanniques.<br /> <br /> L'inflation devrait quant à elle faire un pic au-dessus de 2% à court terme, avant de retomber en dessous dans les mois suivants, a prévenu la Bank of England.<br /> <br /> La BoE pense que l'inflation va augmenter "fortement" à court terme, atteignant quelque 3% au tournant de l'année à en juger par l'éventail des prévisions publié dans ce rapport, avant de<br /> redescendre nettement, autour de 1%, vers la fin 2010, et de remonter vers l'objectif des 2% qu'elle atteindrait courant 2012.<br /> <br /> Elle explique le pic prochain par la remontée du taux de TVA à 17,5%, après une année à 15%, "tandis que la dépréciation passée de la livre continue à pousser à la hausse l'inflation".<br /> <br /> La banque centrale voit cependant "des risques importants" sur les perspectives de l'inflation, "dans les deux sens", n'excluant ainsi pas une possible déflation.<br /> <br /> http://www.romandie.com/infos/news/200911111229060AWP.asp<br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> Cher Patrick,<br /> pour les discours abscons, tout financier qui se respecte ne manque pas, avant de délivrer tel un augure, une prédiction économique, ou plus terre-à-terre, une expication alambiquée de la situation<br /> présente, de se rendre sur son site anti-sèche préféré : le Pipotron!<br /> <br /> Fini les silences gênés et lourds....<br /> <br /> http://www.pipotron.free.fr/<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> pas mal, en effet. On s'y croirait. C'est greenspan qui l'a inventé ?<br /> <br /> <br />
B
<br /> Mardi 10 novembre, un article remarquable de Philippe Béchade :<br /> <br /> http://www.la-chronique-agora.com/articles/20091110-2265.html<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> [à son époque, la batte de baseball n'existait pas.]<br /> <br /> Il est vrai, mais il existait mille autres joyeusetés et en particulier le bâton, qui bien manié faisait de très gros dégats...<br /> <br /> <br />
Répondre