Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le pêle-mêle du jour... 3 février 2010

3 Février 2010 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités

Les choses se dénouent un peu plus chaque jour. J'avais dit que les dépenses militaires étaient réductibles sans dommage, c'est vrai.
Dans la croyance devenue populaire parce que martelé, il est dit que les dépenses militaires assurent la prospérité, c'est aussi le point de vue américain depuis 1948.
En réalité ce qui assure surtout la prospérité; c'est la sortie de l'économie de guerre.
Celle-ci souffre de nombreuses tares.

D'abord, de créer un effet d'éviction. La preuve en est que les pays "privés" d'économie de guerre, le Japon et l'Allemagne se sont remis du désastre de 1945 très vite.
Pourquoi agir dans le cadre de l'économie de marché, alors qu'on peut produire et vendre dans le cadre d'une économie socialisée ?
De plus, les dérives, notamment celle du JSF aux USA, mais pas seulement, car tous les programmes d'armement, montre une dérive plus qu'inquiétante, de nanards chers et inutilisables, en même tant qu'une bureaucratisation phénoménale.
L'US army, refuge de branleurs en tous genres depuis une éternité, bat désormais tous les records.
Hors l'économie de guerre aux USA, on peut dire qu'il ne reste rien. Le reste a péri.
Et dans le Complexe militaro industriel, il y a de plus en plus de graisse, et de moins en moins de muscle.

Mais le reste suit, avec une note de comique : "
La Chine réfute les accusations des Etats-Unis de cyberespionnage et de manipulation de la monnaie ".
Là, on se dit qu'il vaut mieux être sourd que d'entendre ça. Les USA, rois du cyberespionnage et de la manipulation de la monnaie, accuse la Chine d'en faire autant...
Ou, tout du moins, de ne pas se plier aux diktats US.

Le réseau Voltaire, lui, pond un article. Le gaz d'Asie centrale ira à la Chine, l'Iran et la Russie. Ce que j'avais dit depuis longtemps, la guerre d'Afghanistan et sa raison d'être ont complètement foiré. La Russie aura ce qu'elle veut, le monopole vers l'occident, le turkménistan aura ce qu'il veut : vendre à d'autres clients aussi, et aux prix mondiaux.
L'Iran et la Chine auront du gaz.

Le monde s'organise et s'articule sans l'occident.
Celui-ci sombre dans le sado-masochisme monétaire. Déjà pas très populaires, les hommes politiques vont sombrer dans la elstinisation (2% d'opinion favorable, ceux-ci croyaient qu'esltine, c'était une marque de vodka, c'est pour ça).

Bien entendu, il ne vient pas à l'idée de nos hommes politiques, que les économies qu'ils vont réaliser sur le dos de la population, ce sera de la récession et de la déflation en plus.

J'ai vu certaines réactions indignées sur les fonctionnaires privilégiés et les retraités. Bien sûr, souvent, les gens n'ont pas forcément tort. Les train de vie des retraités, les avantages du fonctionnariat, sont réels (mais pas pour tous), mais ce n'est pas en ravalant tout le monde vers le bas qu'on obtiendra un mieux.
Les réductions de retraite touche surtout les plus modestes, quand aux pays "plus libéraux et qui s'en sortent mieux que nous", ils battent les records du nombre d'emplois publics cachés...

Ce qu'il est nécessaire de faire, c'est de contrecarrer la propagande officielle en passant tout au crible. Ils n'ont pas une once, ni un commencement de bonne foi.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
<br /> "Comme d’habitude, les élites médiatiques, les élites politiques, et les élites économiques s’en tireront beaucoup mieux que les classes populaires et les classes moyennes"<br /> <br /> Et les Fonctionnaires s'en tireront mieux que les "connards" qui bossent dans les PME.<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Comment la Grèce peut-elle éviter le défaut de paiement ?<br /> <br /> Selon les économistes libéraux, il est peut-être possible de faire supporter la résorption du déficit public par une diminution drastique de l’Etat social :<br /> <br /> - en baissant les salaires des fonctionnaires ;<br /> - en n’embauchant plus de nouveaux fonctionnaires ;<br /> - en baissant le budget de l’Education Nationale grecque ;<br /> - en baissant le budget des hôpitaux publics grecs ;<br /> - en repoussant l’âge de départ à la retraite ;<br /> - en augmentant les impôts ;<br /> - en augmentant les taxes sur les carburants ;<br /> - etc.<br /> <br /> Le plan d’austérité ci-dessus est le même partout : il vient d’être décidé par le gouvernement socialiste grec, mais le gouvernement socialiste espagnol veut faire le même plan d’austérité en<br /> Espagne, etc.<br /> <br /> Sarkozy a lui-même annoncé que le plan d’austérité pour la France sera dévoilé aux Français en avril 2010 (c’est-à-dire au lendemain des élections régionales : il est malin, Sarkozy !)<br /> <br /> Comme d’habitude, il est demandé aux classes populaires et aux classes moyennes de s’appauvrir pour que l’Union Européenne survive.<br /> <br /> Comme d’habitude, les élites médiatiques, les élites politiques, et les élites économiques s’en tireront beaucoup mieux que les classes populaires et les classes moyennes : toutes ces élites diront<br /> aux peuples la même propagande que nous entendons depuis 26 ans :<br /> <br /> « L’Union Européenne, c’est bien. L’Union Européenne a un bilan globalement positif. L’Union Européenne nous protège. Alors serrez-vous la ceinture : c’est ça ou la guerre entre les nations<br /> européennes. Vous ne voulez pas revenir aux guerres entre les nations européennes, quand même ? Alors serrez-vous la ceinture, et continuez à voter oui à l’Union Européenne. L’Union Européenne nous<br /> protège. »<br /> <br /> Lisez cet article qui vient d’être mis en ligne aujourd’hui jeudi 4 février :<br /> <br /> Grève de fonctionnaires en Grèce.<br /> <br /> Les agents du fisc et les douaniers grecs ont entamé jeudi 4 février une grève de quarante-huit heures, premier d’une série de débrayages prévus par les syndicats afin de protester contre les<br /> mesures d’austérité décidées par le gouvernement socialiste pour sortir de la crise financière qui frappe le pays.<br /> <br /> Le Premier ministre Georges Papandréou a décidé un gel total des salaires des fonctionnaires, l’augmentation de l’âge du départ à la retraite, et une hausse des taxes sur les carburants, dans le<br /> cadre d’un plan d’économies destinées à réduire le déficit abyssal de la Grèce.<br /> <br /> Les agents du fisc ont indiqué à la presse que les mesures de gel des salaires vont leur faire perdre plusieurs centaines d’euros par mois et ont annoncé leur intention de faire à nouveau grève le<br /> 10 et le 17 février.<br /> <br /> <br /> http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/02/04/01011-20100204FILWWW00463-greves-de-fonctionnaires-en-grece.php<br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> Le mondialisme bon-teint n'est pas irréversible, mais seulement à trois conditions:<br /> <br /> 1) Baisse de la conso de produits chinois (textile cheap)<br /> <br /> 2) Baisse de la conso de produits Etasuniens (gadgets techno)<br /> <br /> 3) Baisse de la conso de produits arabes (pétrole)<br /> <br /> Ceux qui ne font pas tout leur possible pour boycotter ces produits (au maximum) ne peuvent pas se prétendre combattants de l'anti-mondialisme ou défenseurs de la France éternelle.<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> Le monde se fait aux dépens de l'occident, car celui-ci est absent. Depuis la construction du grand machin européen qui n'a jamais remplacé les puissances européennes préalables. Nous avons tout<br /> pour imposer, nous imposer, au reste du monde. Finances, matière grise, consommation, sauf un "boss" charismatique qui pourra balayer les politiques clanesques des petits mandarins européens. Si<br /> cela ne se peut, nous avons intérêt à sortir vite fait de l'Europe et nous tourner vers les très proches cousins russes pour un "petit" rapprochement. Cela emmerderait plus d'un président couleur<br /> exotique qui du coup reviendrait sans être inviter, cette fois!<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Le seul moyen de sauver l'Occident, c'est d'abandonner le pensée Occidentalo-centrée. Tout ce blabla décrit ici et auquel nous finissons par croire à force de le répéter, c'est bien un stade avancé<br /> de sénilité!<br /> <br /> D'ailleurs, l'Occident comme concept économique et/ou géographique n'a aucun sens. L'occidentalisation/mondialisation non plus. Tous les articles de ce blog le démontrent.<br /> C'est dans ce sens que la notion de décroissance, pour ne citer qu'elle, est intéressante à plus d'un titre. Sans en faire une énième idéologie-religion, elle permet de creuser un angle que le<br /> cyclope moderne ne peut pas voir. D'ailleurs, les options possibles ne sont pas légions. Ou alors les faits s'imposeront brutalement et nous subirons. Ce qui arrivera probablement pour la majorité<br /> qui ne quitte jamais le lit du fleuve, même en cas de rapides.<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Mercredi 3 février 2010 :<br /> <br /> La Grèce espère un soutien de l’UE face aux attaques spéculatives.<br /> <br /> Le ministre grec des Finances George Papaconstantinou a déclaré mercredi que son pays espérait le soutien des autres membres de l’UE dans la crise actuelle des déficits publics de la Grèce, pour se<br /> défendre contre les attaques spéculatives des marchés internationaux.<br /> <br /> « Nous attendons et demandons à nos partenaires européens de soutenir la Grèce dans les jours à venir », a déclaré M. Papaconstantinou à la chaîne de télévision grecque Mega.<br /> <br /> « Ils doivent soutenir les efforts de la Grèce, et dire aux marchés internationaux qu’il n’y a pas de maillon faible que les attaques spéculatives pourraient casser dans la zone euro, dont la Grèce<br /> fait partie, que nous nous trouvons tous dans le même bateau, et que nous devons travailler ensemble », a-t-il poursuivi.<br /> <br /> Ce genre d’encouragement serait très utile pour la Grèce « puisqu’il n’y a pas d’autres options au sein du système européen concernant d’autres formes de soutien », a-t-il ajouté.<br /> <br /> http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?num=2bb18050402e757e0f01c794d06c8fb7<br /> <br /> Cet appel à l’aide du ministre grec des Finances est pathétique.<br /> <br /> Quelle que soit notre opinion à l’égard de la Grèce, à l’égard du gouvernement actuel de la Grèce, à l’égard de la classe politique grecque qui a exercé le pouvoir depuis 20 ans, nous lisons<br /> l’appel au secours du ministre grec des Finances, et nous voyons le côté pathétique de cet appel :<br /> <br /> - la BCE n’a pas le droit d’aider la Grèce ;<br /> <br /> - les autres membres de l’Union Européenne sont eux-mêmes dans une situation économique catastrophique ;<br /> <br /> - les autres membres de l’UE ne peuvent pas aider la Grèce car ils en sont eux-mêmes incapables.<br /> <br /> Tragédie grecque.<br /> <br /> Le Destin est tout tracé, et les Grecs savent ce qui va leur arriver.<br /> <br /> Tragédie grecque.<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Mercredi 3 février 2010 :<br /> <br /> Un plan d'aide pour la Grèce sera indispensable, selon l'économiste Nouriel Roubini.<br /> <br /> Les responsables européens ont beau multiplier les démentis, il est inévitable que la Grèce soit renflouée d'une manière ou d'une autre pour éviter un défaut de paiement, estime l'économiste<br /> Nouriel Roubini.<br /> <br /> Ce soutien viendra "soit de l'Union européenne, soit de la BCE, soit du FMI", a indiqué dans une interview à Bloomberg celui que l'on surnomme "Dr Doom" pour avoir prédit l'éclatement de la bulle<br /> des subprimes.<br /> <br /> Un scénario pourtant incompatible avec les propos de Joaquin Almunia, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, qui a assuré la semaine dernière qu'un "renflouement n'est pas<br /> possible et n'aura pas lieu".<br /> <br /> Le gouvernement de George Papandreou vient de lancer un vaste plan de réduction des dépenses publiques afin de ramener le déficit budgétaire à 3 % du PIB d'ici 2012. L'an dernier, celui-ci a<br /> atteint 12,7 %.<br /> <br /> Ce volontarisme n'empêche pas les marchés de s'inquiéter de l'état des finances de la Grèce en raison de l'absence de reprise économique : le pays, qui n'est toujours pas sorti de la récession,<br /> pourrait voir son activité continuer de décliner si l'on en croit les derniers indicateurs d'activité publiés.<br /> <br /> Une sortie de la zone euro est même une hypothèse de plus en plus évoquée, ce qui leur permettrait de dévaluer leur monnaie et de donner un coup de fouet à leur économie.<br /> <br /> Si l'Union européenne exclut pour l'instant toute aide financière à la République hellénique, le FMI en revanche envisage d'apporter son soutien "si la Grèce le demandait".<br /> <br /> L'institution dirigée par Dominique Strauss-Kahn estime toutefois qu'Athènes devrait pouvoir assainir ses finances sans aide extérieure.<br /> <br /> http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/un-plan-d-aide-pour-la-grece-sera-indispensable-selon-l-economiste-nouriel-roubini-474854<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Le Portugal a procédé à une émission obligataire sur une ligne à 12 mois qui lui a permis de lever seulement 300 millions d'euros, alors qu'elle attendait 500 millions d'euros, selon des<br /> informations fournies par DowJones Newswires. Le taux est ressorti en outre plus élevé qu'attendu, signe de la défiance des investisseurs vis-à-vis de la dette portugaise.<br /> <br /> http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?num=60266695fc7801d6f4e2faa6ef4f657a<br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> "bien entendu, il ne vient pas à l'idée de nos dirigeants qu'ils vont créer de la déflation en baissant leurs dépenses ..."<br /> <br /> si, bien sûr, ils le savent ...<br /> <br /> et ils savent aussi que s'ils ne font pas d'économies sur le dos de leurs concitoyens, ils devront monter les taux d'intérêt à servir pour qu'ils continuent à emprunter ... et ça, c'est du brutal,<br /> surtout ds un environnement d'emprunt court terme comme celui dans lequel nous nous sommes précipités l'année dernière ..<br /> <br /> donc, entre etrangler le français moyen et petit plus ou moins lentement ou l'asphyxie obligataire brutale, ils choisissent la mort la plus longue ...<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> Et oui beaucoup ont peur de penser. Surtout lorsqu'il leur faut penser a des choses désagéable.<br /> <br /> <br />
Répondre
Y
<br /> "Ce qu'il est nécessaire de faire, c'est de contrecarrer la propagande officielle en passant tout au crible. Ils n'ont pas une once, ni un commencement de bonne foi."<br /> Oui oui oui !!!<br /> C'est ce que je me tue a essayer d'expliquer a des proches, mais c'est trop dur difficile a avaler comme couleuvre de s'être fait avoir durant toute une vie.<br /> Et puis après tout, pendant 30 ans (après la guerre), le niveau de vie a progressé, et ils restent sur cette impression depuis des "bienfaits" du libéralisme.<br /> Ils ont du mal a croire que l'histoire est ré-écrite au fur et a mesure, et que rien n'est vrai dans ce qu'on leur raconte (ou presque) !<br /> C'est terrible.<br /> <br /> <br />
Répondre