Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le plan de Bercy...

12 Avril 2012 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Economie

Pour atteindre l'équilibre budgétaire, est nul, comme ses concepteurs, et bête comme un "Meilleur d'entre nous".

 

Rappel : 115 milliards de déficits, 74 de réductions de dépenses, 41 de hausse d'impôt.

 

La dernière fois qu'on nous a sorti un plan pareil, c'était en 1995 : 300 milliards de déficits, 200 de réduction et 100 de hausse (ou le contraire, je ne me rappelle plus).
ça a marché du tonnerre de dieu, on s'en souvient, avec une réduction de... 50 milliards du déficit, à 250 milliards.

 

Et encore, à l'époque, on pouvait compter sur l'extérieur, pour maintenir la conjoncture.

 

Les "responsables", comme les "experts", sont en fait, d'incurables crétins, sélectionnés par leur adhésion à une doxa, et non, à une quelconque compétence.

D'ailleurs, avec  zéle, on veut en rajouter une couche.

Les responsables soviétiques avaient au moins l'avantage, de ne pas croire ce qu'ils racontaient, et de laisser faire en douce.

 

La dictature "de marché", bien qu'apparemment plus sympa que la dictature soviétique, est en fait pire. on pouvait contourner et vivre avec la communiste, et les soviétiques avaient développé un haut niveau d'adaptation à cette double vie, mais pas avec le "libéralisme".

 

Certains voix discordantes se font entendre sur la nécessité d'une relance. Mais dans le cadre libre-échangiste (ça fait partouze ), ça n'aboutira à rien, comme la relance de 2008. Seulement à ne pas descendre plus bas.

Surtout que les BRICS, désormais, souffrent eux aussi.

 

La solution est politique. Et sans doute, il y aura effet d'emballement, dans une alternance.

Chavez était très timide, lors de son élection. Son modèle était... Tony Blair.

Pour des raisons aussi futiles que des tentatives d'assassinat et de renversement, il a complétement basculé.

Malgré leur désir de se soumettre à la doxa, il est probable qu'il va être difficile de continuer à se soumettre à un empire qui visiblement s'évapore à la vitesse de l'eau au Sahara.

 

En même temps, il faut être clair. La solution est dans la nation. Et pas dans un mélenchonnisme internationnaliste, pronant l'ouverture des frontières, comme hier il pronait Maastricht et l'euro.

Mélenchon, c'est le type qui s'est tout le temps trompé.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Mélenchon a un programme très subversif, très pensé, à long terme et très structuré. Mais, pour le comprendre il ne faut pas trop regarder la télé, écouter les "commentateurs" ou se contenter de
ses déclarations lors des meetings qui ont pour objectif de rameuter, rassembler, éveiller.
Son internationalisme n'est pas celui que "'on" (qui ?) présente, et, derrière ses "envolées lyriques" son intention est stratégique.
Quelques liens sur le site d'Amada permettent de mieux cerner son projet (celui du Front de gauche), et ce qui le sous tend.
Cordialement
Amado
Répondre
R
TP: Je savais que tu étais un gros con doctrinaire, que tu ne savais pas lire et que ton seul crédo était la haine. Confirmation, tu n'as rien lu, rien compris de ce que j'ai écrit. Dire que des
baltringues de ton espèce jouent les chiens de garde du purismle idéologique, c'est dire que les endroits que tu fréquente sont infréquentables. Comme tu viens envahir ce blog de ta prose pourrie,
j'en dégage illico. Content? Je te laisse avec tes potes.
Répondre
H
L'immigration n'est voulue pas le medef que si elle est illégale... Justement pour maintenir les salaires à la baisse.
je travaille avec bcp d'immigrés et ils gagnent souvent autant que moi voire plus car ils sont légitimement en france, ils ont tous bac +5 et sont hyper compétents. Mélenchon ne pronent pas
l'immigration il veut simplement traiter les gens humainement. La solution n'est pas dans les murs (regardez aux usa comme ca marche bien). La seule solution c'est de redonner aux pays dont est
issue l'immigration une économie viable. Arretons de leur pourrir leur marcher de détruire leur agriculture et vous verrez qu'ils ne viendront plus chez nous...
Il est tjs facile de critiquer en ne prenant qu'une partie de l'argumentaire.
Répondre
T
Stop l'enfumage Roland.
Régulariser les clandestins, c'est déjà le programme du Medef.
Le reste suit, dans la ligne droite de Terra nova donc de l'oligarchie.
Donc, il ne faut pas nous prendre pour des cons, cela suffit.
Mélenchon, c'est le candidat du systéme.

Ensuite, vous pensez vraiment que nous croyons dans le destin révolutionnaire du Fn?
Mais vous rigolez j'espére?

Et en parlant de réalité, je doute que vous soyez prêt à vivre la botte souveraine de celle-ci.
Stop le roulage de mécanique.
Répondre
R
@Helios: CQFD. Il n'a jamais parlé d'émigration de peuplement. C'est une interprétation que vous en faites. Sinon je ne vois pas bien comment vous faites pour définir ce qu'est l'électorat du FN.
Beaucoup de confusion dans les esprits, le piège marche à plein. J'ai déjà dit plus haut ce que je pense de cette obsession psychiatrique. Quant aux soi disant barrières légales actuelles sensées
protéger l'émigration, laissez moi rire.

Vous êtes dans l'erreur et vous ne comprendrez donc pas la nature des évenements à venir. Et j'en ai marre de répondre à ce type de message venant comme toujours de gens psychologiquement fragiles
qui cherchent toujours une cause exogène à leurs problèmes. La réalité va se charger de vous soigner sans tarder les gars.
Répondre
H
@Roland
Mon affirmation que Mélenchon souhaite une immigration de peuplement est justifiée par le fait qu'il veut régulariser tous les sans-papiers. Ce serait bien la fin de toute barrière légale à
l'immigration.
Ce qui me sépare de lui, et aussi ce qui me rapproche du FN c'est tout simplement leur électorat.
Répondre
R
...Et Alcide, merci pour l'idée que tu te fais de moi et que j'espère mériter, ce qui me conduit parfois à vous rudoyer un peu avec moi aussi mes formules à l'emporte pièce, parce que moi aussi, je
vous aime bien.

Je suis par contre tout à fait sur que le tropisme de l'immigration n'a rien à faire dans le débat national actuel, les problèmes auxquels la patrie doit faire face sont principalement des attaques
spéculatives et une déstructuration de son tissu économique. L'immigration n'est qu'un épiphénomène de cette tendance générale à la dépossession. Vouloir tout ramener à cela c'est passer à coté des
causes réelles, c'est exonérer les responsables qui sont de bons français de souche et néanmoins des traitres absolus à leur patrie. Et puis cette façon de tout ramener à l'ethnique pour moi tient
plus de la lubie d'ado mal digérée qu'à une vision réaliste des rapports de force dans ce pays.

Et pour finir je voudrais dire que je ne pense pas que la cohésion du pays soit en danger malgré toutes ces tentatives de cliver telle ou telle partie de la population. Je crois au contraire que
les graves épreuves vers lesquelles nous allons vont nous rapprocher tous les uns des autres et faire réapparaitre une certaine forme de solidarité et de patriotisme qu'on aurait pu croire disparue
mais qui ne s'éteint jamais complètement dans ce beau pays qui est le notre.
Répondre
R
@Helios, TP: Argumentation très courte et surtout très fausse. Je ne parviens pas à trouver une seule phrase de mélenchon disant qu'il souhaite une immigration de peuplement. Cela dit, vous ne
faites que répéter ce qu'on lit partout sur les sites natio, sans plus de développements. Je vous le répète, pour cet oiseau là, si vous souhaitez convaincre d'autres gens que les thuriféraires
habituels de fdesouche, il va falloir changer de musique. Quant à sa malhonnêteté supposée, là aussi, procès d'intentions sans arguments. Peut mieux faire. Je suis sur qu'en creusant, vous allez
trouver quelque chose de plus sérieux que vos approximations.

D'ailleurs ces arguments sur la malhonnêteté se retournent sans problèmes sur MLP qui est quand même l'archétype de ce que la politique française produit et qui, excusez moi de le redire, se fout
du peuple de France comme de sa première élection au parlement européen.

Alcide, au final je n'ai aucun doute, ça se terminera entre le FDG et le front national. Pas cette fois ci, la fois suivante certainement. Pour le moment, nous devons liquider l'hypothèque
socialiste. Ce que ne voient pas les nationalistes en général, c'est que la sociologie électorale française les rend ultra minoritaires, de tout temps et à toutes époques. On comprend qu'il y en
ait plus d'un qui bande avec une candidate nationale supposée faire plus de 20% sur son nom propre. Mais j'attire ton attention sur le fait que le FN a 35 ans, qu'en 35 ans ils n'ont jamais su ou
voulu s'organiser pour prendre le pouvoir. Au contraire, à chaque fois que cela à été à portée, ils se sont tiré des balles dans le pied. Cela rend ce parti ultra suspect à mes yeux et je ne pense
pas qu'ils feront différemment cette fois ci. Je parie même qu'ils vont se planter assez largement aux législatives parce qu'ils ne préparent pas plus qu'avant un réseau de terrain cohérent et des
personnalités qu'on peut élire sans trop se boucher le nez.

Pour illustrer mon propos, je citerai asselineau plein de bonnes idées et doté d'un réel talent de pédagogue mais qui rêve complètement sur la nature du pouvoir et comment y accéder, ce qui m'a
valu bien des discussions avec ses "supporters".

Au final, qu'est ce qui changera le pouvoir politique en france? C'est d'abord la disparition des deux poids lourds et du centre mou, donc une radicalisation. Pour le moment nous en sommes là et
mélenchon comme mlp sont les principaux acteurs de ce changement. Je les prends comme tels, sans idéologie. Et sans illusion non plus sur leurs capacités réelles en cas d'accès au pouvoir. Je crois
néanmoins mélenchon bien plus expérimenté et roublard que mlp. Sans papa, elle va se faire manger, la petite. Les droites natio pourront alors la comparer à juste titre à Jeanne d'Arc. On sait
comment celle ci a fini.
Répondre
T
Melenchon est un mal-honnête.
Le marqueur est l'immigration.
Qui est pour; est un ennemi du peuple.
Répondre
H
Il est clair que Mélenchon est l'ennemi du peuple français, puisqu'il soutien l'immigration de peuplement et donc l'éviction de ce peuple.
Répondre
A
Roland , je t'apprécie pour ton courage et ta détermination et j'ai de l'affection pour toi car je pressens un homme honnête et généreux.

Je suis nationaliste , pas pour l'ouverture des frontières et à importer la misère du monde.

Nous n'en avons plus les moyens depuis longtemps.

Ce n'est bien évidemment pas un critère racial ou religieux mais c'est aux personnes que nous avons accueillies de souhaiter être français , de défendre la nation , de respecter les plus
ancien.
Ce qui est demandé par tous les pays du monde pour tous les candidats à la nationalité.

Au premier tour , je voterai Marine et je souhaite qu'un maximum de personnes en face autant et pour s'en convaincre que ces personnes se penchent sur son programme économique qui est cohérent et
dans l'intérêt de la population , du peuple .

Je souhaite aussi un combat Le Pen / Mélanchon au second tour , car c'est le meilleur cas de figure pour le peuple.

Que le meilleur gagne et ne nous trompe pas sur ses intentions car il s'agit d'un enjeu déterminant , notre civilisation , notre pays sont réellement menacés .
Répondre
R
@Patrick: En 2005, Mélenchon était le seul avec De Villiers à défendre (avec véhémence) le non à la constitution européenne. Ce qui fait au moins un point sur lequel il ne s'est pas trompé. Ta
formule à l'emporte pièce n'est pas juste car elle donne une idée fausse du bonhomme. Comme je le disais plus haut, celui là pour le dézinguer, il faudra changer de catégorie d'arguments. Et
expliquer comment un ex trotskyste se retrouve à représenter dans un parfait bonheur des ex staliniens.

Je crois qu'on peut ranger tout ça au magasin des accessoires et commencer à regarder sérieusement les propositions qui sont faites (par les uns ou les autres).
Répondre
R
...et un petit mot sur Mélenchon qui est tout sauf un opportuniste. Son plan remonte à au moins une dizaine d'années. Il a fait le calcul de l'éviction à terme des sociaux démocrates, dont il n'a
jamais fait partie.

Son pari est en passe de réussir, à la prochaine présidentielle il n'y aura plus de ps, comme il n'y aura plus d'UMP à celle ci. Monsieur place donc ses pions. Les familiers du trotskysme savent
que l'internationalisme est co subséquent de cette doctrine mais il s'agit de l'internationalisme du prolétariat, pas des banquiers. Il va devenir de plus en plus dur de le traiter de ramasse voix
pour le ps, ce qui est la chanson du moment chez les droitards nationalistes.

Melenchon est un homme dangereux parce que sa doctrine est cohérente et susceptible de fédérer si la crise sociale s'aggrave, ce qui ne va pas manquer de se produire. Alors on entend la musique
habituelle: franc mac, sénateur socialiste (ça date un peu), député européen sans que personne ne s'intéresse à ce qu'il vote ou non (à ce propos, MLP est dans la même situation).

Tout ça c'est du n'importe quoi de gens qui ne savent pas quoi dire sur le bonhomme. En réalité, melenchon vient de loin, il sait ou il va et il attend son heure, qui ne saurait tarder. Ca en fait
chier pas mal à droite, vu la débâcle des différents candidats souverainistes. Quant à MLP, on verra surtout son effet (ou non) lors des législatives qui suivront, qui seront - une fois n'est pas
coutume - bien plus importantes en termes de changements politiques que la présidentielle qui va accoucher d'un impuissant.
Répondre
R
@Alcide: Non, pitié, cesse ta propagande...
Ton idole est probablement pire que les autres en termes de foutage de gueule. Elle ne sait absolument pas de quoi elle parle dans aucun des sujets qu'elle aborde, et tous les gens bien renseignés
savent que le FN joue la politique du système depuis toujours. Et tu veux nous faire croire que ça à changé? En quoi? Sur la bonne figure d'une petite bourgeoise qui n'a jamais travaillé de sa vie
et qui annone péniblement ce qu'on lui souffle au creux de l'oreille?

Pour ta gouverne, sache qu'il n'y a qu'un seul maitre au FN qui se fait d'ailleurs toujours appeler président, c'est Jean Marie. Tout le reste c'est du cirque. Et Jean Marie, vois tu, c'est l'homme
de toutes les combines foireuses pour noyer toute forme de contestation populaire. Deviens adulte Alcide, cesse de tout gober comme un gogo.
Répondre
A
Bien dit Simplet ,
Mais si il n'y a effectivement pas d'homme politique pour relever le défi , il y a une femme :
Votez intelligent et oubliez la propagande, regardez les faits, votez Marine Le Pen .
Si elle est assassinée ou ne réalise pas son programme ,alors nous ferons la révolution avec des fourches , des cordes pour suspendre les traitres qui ont vendu la France ,les collabos politiciens
associés de la loi Rothshild de 1973 et sa suite Maastricht ,Lisbonne , etc... les médias putassiers et les banquiers escrocs.
Répondre
S
1/Oui, il est évident que la solution est la politique.
Le problème est qu'il n'y a pas de carrure politique d'un niveau et d'un courage nécessaire pour mener cette politique. Tant en France qu'ailleurs.
2/ Oui, Mélenchon se trompe et trompe son petit monde de gogos.
Le problème est que Mélenchon n'est qu'un individu noyé dans la masse des "leaders" politiques qui se trompent.
C'est donc bien le système qui est corrompu et n'autorise aucune alternative.
Ce que nous vivons, c'est un sauve qui peut général d'une minorité possédante et consciente que leurs avoirs en mobiliers vaut peau de bal. Donc ils troquent et tentent, en réussissant souvent
d'ailleurs, que les autres paient à leur place.
La raison fondamentale est que depuis trente ans, la richesse n'a été que virtuelle, de l'argent gagné sur l'argent par des paris. Ce mirage est en phase de désintégration et donc on tente de
sauver les meubles en extorquant le peu de bien physique qui existe. Sous des motifs divers et variés, comme par exemple la dette.
Quelle dette? Constituée par des intérêts cédés par les amis politiques professionnels.
Ce formatage est proche de la fin inéluctable.
Ce formatage qui est toujours bien ancré dans les pensées de contemporains.
Exemple : certains s'esbaudissent devant Google ou Microsoft qui valent x milliards de dollars.
Que vaut le dollar ( comme l'euro, du reste)? Rien
donc les x milliards de dollars ne valent rien.

Ce qui est regrettable, c'est que l'on affame des millions de citoyens, que l'on tue ce qui reste de l'économie réelle pour sauver de la fumée.
Bienheureux celui qui possède son abri et de quoi cultiver pour se nourrir. Le reste: nada.
Allez bon appétit je vais à ma blanquette...maison et comme d'antan.
Répondre
H
Entièrement d'accord.
Les "marchés" ce n'est que l'ensemble des riches de tous les pays, qui sont anonymisés et protégés par l'absence des contrôles des flux de capitaux.
C'est bien pratique de ne pas mettre de visage sur les "marchés".
Il en découle que leur pire hantise à ces marchés, c'est le rétablissement des frontières.
Répondre