Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les attardés...

12 Octobre 2011 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

JC Juncker envisage une décote de 60 % sur la dette grecque. ça parait beaucoup, mais ça, c'était il y a trois mois. Aujourd'hui, pour préserver une fiction de dette, la décote devrait atteindre 85 à 90 %, et encore, en l'absence d'excédent primaire des finances publiques et d'excédent extérieur, c'est encore irremboursable...

 

Dexia avait réussi les stress tests, "haut la main", mais les banques françaises et leur petit caniche NS, avaient plafonné et accepté la perte à 21 %.

Comme Dexia était parmi les banques les mieux placés, il faut se rendre à l'évidence, sur 91, pas même 10 sont solvables d'après les mêmes stress tests.

 

Dans la série "le guignolo", on reproche à Montebourg de vouloir rejouer 1917. Comme je l'ai indiqué maints fois, les bolchevicks de 1917 ne se sont emparés de rien du tout, ils ont simplement joué le rôle de "liquidateurs judiciaires", d'une économie globalement effondrée, où il n'y avait plus, ni banquiers, ni dirigeants d'entreprise.
La monnaie russe, c'était du torche cul sans valeur, les usines étaient fermées, faute d'approvisionnements, la seule chose qui fonctionnait, c'était le lopin de terre individuel.

Quand même les usines d'armements comme Putilov arrivaient à la cessation d'activité, on peut être sûr que plus rien n'existait...

 

Les bolchévicks se sont emparés d'un gros rien du tout, qu'il a fallut remettre en état, et dont la valeur était zéro.

 

Il faudrait annoncer à Copé que le candidat socialiste sera Aubry ou Hollande, deux deloristes de la plus belle eau.

On pourra d'ailleurs assister à un spectacle gourmand, les deux dits deloristes devant se déborder par la gauche (Presque un combat dans la boue).

On peut aussi annoncer à Copé, que le programme montebourg se retrouve, à quelques nuances près chez les souverainistes, que ce soit MLP ou NDA.

 

En outre, on peut noter qu'il n'y a rien de plus capitaliste ou de plus libéral que la faillite. Il faut donc laisser faire le marché, monsieur Copé, sinon, on est marxiste....

Moi, je voterais plus jamais pour ce repère de crypto-trotsko-staliniens, appelé UMP.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
<br /> Ca me rappelle 1978. Le nombre de Mamies qui avaient vidé leur livret A pour acheter des machines à laver, des fours, des trucs ..... parce que les rouges arrivaient (le programme commun). Cette<br /> année la croissance ne fut pas si mauvaise et Giscard remporta les élections. Là Coppé a fait rire même la tombe de Georges Marchais.<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Les articles de "Patrik Reymond" ,les reprises d'info de "BA" et maintenant celles de "laurent b":un trio complémentaire qui apporte beaucoup pour suivre "La chute".<br /> Merci à vous trois.<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> J'espère que l'effondrement viendra vite, même si cela ne sera pas une partie de plaisir, parce que plus cela tardera plus cela sera compliqué, voir impossible.<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Pour le fond de mes fesses (MES FESF) si vous n'êtes pas encore au courant, mais j'en doute, quelques infos :<br /> <br /> http://blogs.mediapart.fr/blog/annie-lasorne/111011/le-mes-pour-les-nuls-mecanisme-europeen-de-stabilite<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Mercredi 12 octobre 2011 :<br /> <br /> L'Europe doit recapitaliser "d'urgence" ses banques (Barroso).<br /> <br /> Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a appelé mercredi l'Europe à recapitaliser "d'urgence" ses banques pour stopper la contagion de la crise de la dette, qui a désormais<br /> atteint une ampleur "systémique" menaçant de déstabiliser l'économie mondiale.<br /> <br /> Il faut "urgemment recapitaliser" les banques, a-t-il déclaré au Parlement européen.<br /> <br /> Concrètement, il a proposé de relever de manière temporaire à un niveau "beaucoup plus élevé" le niveau minimum de fonds propres "durs" demandé aux établissements, et d'interdire à ceux qui ne<br /> respectent pas ces critères de verser des dividendes et des primes.<br /> <br /> Il a exhorté l'Europe à agir pour faire face à "la menace de crise systémique qui est en train de se concrétiser" pour la zone euro, autrement dit une crise susceptible de déstabiliser le système<br /> économique et financier mondial.<br /> <br /> http://www.romandie.com/news/n/CRISEDETTEL_Europe_doit_recapitaliser_d_urgence_ses_banques_Barroso121020111610.asp<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> MES FESF ou le droit de photocopier des Euros à volonté en toute impunité.<br /> <br /> http://consilium.europa.eu/media/1216793/esm%20treaty%20en.pdf<br /> <br /> http://blog.crottaz-finance.ch/?p=8304<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Mercredi 12 octobre 2011 :<br /> <br /> Grèce : UBS prévoit un effacement de 70 % de la dette.<br /> <br /> UBS estime que la faillite de la Grèce est inévitable et pense qu'un effacement de 70 % de sa dette est nécessaire pour stabiliser durablement le budget du pays.<br /> <br /> Le risque de contagion est important, mais un effet domino est évitable, estime la banque dans une étude présentée mercredi.<br /> <br /> Contrairement aux déclarations politiques qui entretiennent un espoir de sauvetage des finances publiques grecques, les analyses confirment "que la Grèce est tout à fait insolvable", selon les<br /> analystes de la division Wealth Management Research d'UBS.<br /> <br /> http://www.romandie.com/news/n/CRISEDETTEGrece_UBS_prevoit_un_effacement_de_70_de_la_dette121020111410.asp<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> @Simplet<br /> Tout ça finira mal ; c’est évident.<br /> Mais à long terme je suis optimiste ; à notre modeste niveau il faut essayer de traverser les goutes tant bien que mal – en minimisant les pertes.<br /> Les sages de Sion qui braillent ? C’est qu’ils sont cons.<br /> De plus ils ont optés pour le coté qui n’a quasiment aucune chance de l’emporter (dans l’optique d’un scénario apocalyptique) et s’exposent avec leur véhémence mi insensée mi éhontée qu’il y a de<br /> quoi se poser des questions sur leur santé mentale.<br /> La plèbe juive – que j’admire – risque de trinquer grave, bien qu’elle n’y soit pour rien ; mais quoi faire ?<br /> La paresse d’esprit dans laquelle les ont entrainée l’aisance matérielle et le discours dominant très flatteur ne les préparent pas à l’orage qui vient ; à moins qu’une espèce de mémoire lointaine<br /> ne les rappelle…<br /> Donc, voilà ; y’aura de la casse ; j’espère que tout ceci servira à quelque chose ; c'est-à-dire qu’un maximum de personnes d’extraction juive comprennent que le salut est dans la vie au sein de la<br /> glaise humaine ordinaire , et dans l’idée que tous les peuples se valent après tout ; et que les idéologies différentialistes échafaudées à partir d’une croyance insensée sur l’élection divine etc.<br /> ne produisent que du désastre.<br /> Mais détrompes-toi, les tireurs de ficelles dans ce théâtre de marionnettes ne sont pas majoritairement Juifs.<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> La sidérurgie européenne réduit la voilure pour enrayer la chute des prix<br /> <br /> Les inquiétudes actuelles viennent du fait que le rebond de la demande après la pause estivale n'a pas eu lieu cette année. Pourtant, les spécialistes affirment que la situation actuelle n'a rien<br /> de comparable avec celle de 2008. « Les réductions de capacités chez les sidérurgistes, importantes mais moins sévères qu'en 2008, montrent au contraire qu'ils cherchent à anticiper une possible<br /> baisse de la demande pour le début de l'année 2012, afin d'éviter des mesures aussi drastiques que lors de la précédente crise », explique Marcel Genet, directeur du cabinet Laplace Conseil. Le<br /> prix de la bobine d'acier a chuté de 17 % en Europe depuis son plus haut niveau en février, d'où une volonté chez les sidérurgistes de limiter la production.<br /> Préserver la rentabilité<br /> <br /> Pour les analystes de JPMorgan, la stratégie d'ArcelorMittal correspond plutôt à « une optimisation de la production qu'une capitulation face à une faible demande d'acier ». D'ailleurs, les propos<br /> de la direction lors de sa dernière présentation aux investisseurs ne paraissent pas alarmants. La demande se situerait toujours à un niveau élevé aux Etats-Unis « avec des signes de ralentissement<br /> en Europe », précisent les analystes.<br /> <br /> En réalité, la fermeture des installations de Liège et de Florange entrerait dans le cadre d'un « plan d'optimisation des actifs », consistant à regrouper la production sur les sites les plus<br /> rentables. Cette mesure permettrait d'économiser 1 milliard de dollars, selon ArcelorMittal. Cette stratégie a déclenché la colère des syndicats, qui refusent de voir les salariés subir les aléas<br /> de l'offre et de la demande. Dans une lettre ouverte à la direction générale d'ArcelorMittal, la CFE-CGC de Florange a dénoncé « la recherche du profit maximal immédiat, avec une prise de risque<br /> importante vis-à-vis de la sécurité des livraisons à nos clients, et avec un mépris complet du dommage considérable que cela causera à l'économie et à l'emploi de la région lorraine ».<br /> <br /> http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/industrie-lourde/actu/0201685345852-la-siderurgie-europeenne-reduit-la-voilure-pour-enrayer-la-chute-des-prix-232160.php<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> Le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux a atteint ses limites, selon un rapport parlementaire<br /> <br /> Mais surtout, les rapporteurs PS et UMP font état ensemble "des interrogations et des doutes [qui] s'expriment et persistent sur la réforme suivie (…). Les conséquences ont-elles véritablement et<br /> correctement été évaluées ?", demandent-ils. Ils citent les auditions de certains hauts fonctionnaires recueillies lors de leurs travaux. Ainsi Jean-François Verdier , directeur général de<br /> l'Administration et de la fonction publique (DGAFP), a indiqué devant la Mec que "dans certaines préfectures ou sous-préfectures, on est arrivé, en terme de réduction d'effectifs , à la limite<br /> au-delà de laquelle certaines missions ne peuvent plus être remplies".<br /> <br /> "Les logiques budgétaires pèsent de manière disproportionnée sur la définition des missions de l'Etat", insiste le rapport. Du coup, il "devient assez difficile de donner un vrai sens en terme de<br /> politique publique à la réduction des effectifs". "Nous sommes arrivés au terme des effets de la diminution mécanique du nombre de postes", relève M. de la Verpillière.<br /> <br /> http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/10/12/le-non-remplacement-d-un-fonctionnaire-sur-deux-a-atteint-ses-limites-selon-un-rapport-parlementaire_1586094_823448.html<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Simplet, vas au plus facile, parmi ceux qui fanfaronnent à la télé, qui sont les derniers gaulois ?<br /> Et parmi ceux-là (les derniers gaulois, invités ou travaillant à la télé), quels sont ceux qui ne sont pas acoquinés avec les autres ?<br /> On peut chercher longtemps...<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> Autriche: coup d'arrêt attendu de la croissance au 2e semestre<br /> <br /> L'économie autrichienne va stagner au deuxième semestre de cette année, affectée par une croissance mondiale qui s'essouffle et une consommation privée faible, a annoncé mercredi la Banque centrale<br /> autrichienne (OeNB).<br /> <br /> http://www.romandie.com/news/n/Autriche_coup_d_arret_attendu_de_la_croissance_au_2e_semestre121020111310.asp<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> Mondialisation de la misère de ceux qui ont multiplié les bouches sans augmenter la taille de la marmite (pétrole, espaces naturels, eau, terres cultivables etc.)<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Royaume-Uni: nombre record de chômeurs depuis 17 ans<br /> <br /> http://www.liberation.fr/monde/01012365226-royaume-uni-nombre-record-de-chomeurs-depuis-17-ans<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Mercredi 12 octobre 2011 :<br /> <br /> La pauvreté s'installe en Grande-Bretagne.<br /> <br /> Le Royaume-Uni comptera 600.000 enfants de plus sous le seuil de pauvreté en 2013.<br /> <br /> Le quotidien des Britanniques aux revenus les plus faibles va s'aggraver dans les années à venir. Le revenu moyen réel en Grande-Bretagne, qui prend en compte l'inflation, devrait baisser de 7%<br /> entre 2010 et 2013 selon The Institute for Fiscal Studies (ISF). Cela pourrait représenter la plus forte baisse en trente-cinq ans. Il faut en effet remonter à la période 1974-1977 pour retrouver<br /> trace d'une telle chute du revenu moyen, soit la période post-choc pétrolier.<br /> <br /> Le centre d'études prend l'exemple d'un couple gagnant un peu plus de 30.000 livres (34.500 euros) par an : ses ressources tomberont à un peu moins de 28.000 livres (32.200 euros), ce qui<br /> représente 2300 euros en moins pour vivre dans trois ans. Il faudra attendre six ans pour que les Britanniques retrouvent leurs niveaux de vie de 2009, soit la plus longue période de récupération<br /> depuis 1961, l'année où l'institut a réalisé son premier rapport.<br /> <br /> Pour Robert Joyce, chercheur à l'IFS, il s'agit là des conséquences directes de la crise de 2008 : «On peut parler d'effet à retardement de la récession. Les revenus réels n'ont pas baissé pendant<br /> un certain temps quand l'économie a commencé à se contracter, en partie parce que l'inflation était très faible. Mais l'inflation a vivement progressé et les salaires ne se sont pas adaptés.»<br /> <br /> En effet, selon l'organisme indépendant Office for Budget Responsibility, rien que cette année les revenus moyens devraient augmenter de 2,2% en Grande-Bretagne, alors que les prix à la<br /> consommation pourraient bondir de 3,6%. Dans ce contexte, le nombre de pauvres va augmenter en 2013. La Grande-Bretagne devrait compter 2,9 millions d'adultes en âge de travailler en état de<br /> «pauvreté absolue», soit vivant avec moins de 60% des revenus moyens en 2009-2010.<br /> <br /> Selon l'Institute for Fiscal Studies, le nombre d'enfants vivant dans cette pauvreté absolue devrait même connaître un pic en 2013, à 3,1 millions, soit 600.000 de plus qu'en 2010. L'objectif des<br /> députés, à travers la loi sur la pauvreté infantile de 2010, de réduire le taux à 5% en 2020 ne sera pas atteint, prévient le cercle de pensée.<br /> <br /> L'ISF montre du doigt le gouvernement de David Cameron. Certes, prévient l'institut, le crédit universel mis en place par les conservateurs, qui vise à verser des aides aux travailleurs démunis, va<br /> dans un premier temps les soutenir, mais elle ne pèsera pas assez lourd face à d'autres mesures pénalisantes du gouvernement, comme l'indexation des aides sociales à l'inflation des prix à la<br /> consommation et non plus à celle des prix au détail (qui augmente plus vite).<br /> <br /> De quoi indigner Alison Garnham, directrice de l'association Child Poverty Action Group : «Les ministres semblent être dans le déni que leur politique actuelle pourrait mener au pire des taux de<br /> pauvreté de notre génération.»<br /> <br /> L'étude de l'IFS arrive dans un climat bien sombre en Grande-Bretagne, à l'heure ou le Fonds monétaire international a prévenu qu'un risque de récession planait au-dessus du royaume.<br /> <br /> http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/10/11/04016-20111011ARTFIG00806-la-pauvrete-s-installe-en-grande-bretagne.php<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> le 20h de dimanche, bien sûr...<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Sans vouloir trop poussé et risquer une accusation formuler par l'un ou l'autre fervent défenseur du sionisme, je vous invite à analyser les origines des trois mondialistes au 20h de France 2. Je<br /> devrais ne plus jamais l'appeler France, du reste.<br /> L'Alsace mise à la misère comme il y deux siècles, à l'échelle France.<br /> Et de plus, l'on apprend quelques heures plus tard, que les mouvements sionistes protestent, menacent, si d'aventure France 2 osait diffuser le reportage relatif à la constitution d'un pays<br /> palestinien.<br /> Cette communauté prend de plus en plus de ma liberté comme Wall steet, mon pognon. Ce seraient-ils pas les mêmes.<br /> Y a pas complot, mais comme le canada sec...cela commence à y ressembler.<br /> Eh puis quoi, la mondialisation, c'est l'internationalisation, c'est à dire les préceptes de sion rouge.<br /> Donc je ne suis pas hors sujet.<br /> Tout cela finira à nouveau mal.<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> « Moi, je voterais plus jamais pour ce repère de crypto-trotsko-staliniens, appelé UMP ».<br /> Est-ce-que je dois comprendre par là que par le passé il t’est arrivé de voter pour eux ?<br /> Arrêtes ; pas toi quand même !<br /> Je ne vois vraiment pas comment un ramassis de cuistres pareils puisse incarner un semblent de crédibilité – donc de respectabilité – aux yeux d’une personne sensée.<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> <br /> erratum : j'ai jamais voté pour eux. Même complétement bourré. Et désormais, j'éviterais d'aller voter bourré, dès fois que je me tromperais...<br /> <br /> <br /> <br />