Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les branquignols...

25 Octobre 2013 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités

Plusieurs à signaler, aujourd'hui : ceux qui avaient tonitrué une "baisse du chômage".

Patatra, la baisse, de 50 000 fin août s'est mué en hausse, de 60 000 fin septembre, malgré un paul'emploi qui radie plus vite que son ombre désormais.
Pour tout et rien, vous leur "signaler ne plus être à la recherche d'un emploi", même si vous ne vous rappelez absolument pas avoir opéré cette manoeuvre.

 

Mais, je vous rassure tout de suite, le "rattrapage" des radiés de fin août n'est même pas total. Il est même conseillé, aux demandeurs d'emplois, de bien vérifier leur pointage quelques jours après, ceux-ci étant aussi mystérieusement victimes de "bugues", bien entendu, toujours corrigés (si réclamation), mais bizarrement, seulement pris en compte après la publication officielle des chiffres.

 

Finalement, paul'emploi (copyright Patrick Reymond aussi), ne sert finalement qu'à compter (le moins possible), les demandeurs d'emplois...

 

De la baisse du chômage, comme on en est plus à une approximation présidentielle près, on passe à la "décélération de l'augmentation".

C'est frappant, d'ailleurs, pour le président, cette propension à vouloir passer pour un imbécile.

 

Autre imbécilité à mettre en évidence, celle d'une teutonne célèbre : "L'espionnage entre amis, ça ne va pas du tout".
Chère Angela, les américains n'ont pas d'amis. Ils ont des putes, des poufiasses, des vassaux, des clients, des larbins, et des ennemis (mettez vous dans la catégorie qui vous ressemble le plus).

 La denrée "ami", n'existe pas chez eux. Il est donc logique, qu'étant dans la catégorie, pouffiasse, pute, vassal, client, larbin, variante de l'appelation "esclave", bannie chez eux depuis 1863.
Eux, il est logique de se méfier et de les espionner, car même le larbin le plus accompli comme la chancellerie allemande, ou la présidence française, finissent par avoir leurs limites.

 

A l'heure actuel, d'ailleurs, il est plus indiqué d'être leur ennemi, que leur ami. En effet, d'après le site du réseau Voltaire, le corps de bataille US se limite à 10 000 hommes, après les coupes budgétaires, et beaucoup moins après les suivantes.

 

Avec un budget militaire de 1000 milliards, sans doute en baisse à environ 900, ou même, pire des cas, 800, il est totalement croquignol d'avoir un corps de bataille de 10 000 hommes.
On est arrivé au point de 1863-1864 aussi, où les confédérés s'appelaient eux-mêmes "lee's miserables", parce les misérables étaient le best seller de l'époque...

 

La puissance américaine a simplement atteint le stade ultime de la décadence, masqué par une propagande appelée "information", qui n'arrive plus rien à masquer.
Que font donc le 1.4 millions d'américains sensés servir dans l'armée ? Ils nettoient les chiottes ? Même pas, c'est privatisé le nettoyage de chiottes...

 

Non, dans l'armée US, ils font l'appel d'offre, contrôlent le budget de l'appel d'offre du nettoyage de chiottes et font un appel d'offre pour le contrôle du nettoyage de chiottes, et contrôlent le budget du contrôle de nettoyage...

En bref, les emplois inutiles y sont légions, eux...

 

Autre imbécilité, les deux EPR britanniques. Comme le faisait remarquer justement un lecteur, la Grande Bretagne n'a pas l'ensoleillement de la Californie. Mais la Grande Bretagne a la mer du nord, et l'a mer d'Irlande, soit deux des plus grands gisements éoliens et hydroliens du monde. De plus, même si le PV n'a pas le même rendement en GB, il est déjà beaucoup plus rentable que l'EPR.

 

D'ailleurs, la décadence du nuke britannique reste sans appel. Il y a 23 centrales à déclasser, et seulement 2 qui seront, peut être, en construction...

 

Derniers branquignols, enfin, les énergéticiens, comme me l'a dit un lecteur, 34 % des français ont du mal à payer leurs factures d'énergie (et combien en Grêce) :

" La motivation des Français à réduire leur consommation d'énergie est essentiellement d'ordre financier (94%) et dans un second temps seulement d'ordre environnemental (50%). Pour les personnes qui se chauffent principalement au fioul ou à l'électricité - soit 2 énergies particulièrement onéreuses, la prédominance de l'objectif financier est renforcée. "

 

Lutte des classes enfin, le bénéficiaire de l'amélioration de l'habitat, le locataire, n'est pas le payeur, c'est le propriétaire, et celui-ci ne verra arriver le problème qu'avec un turn-over important, de plus en plus rapide, et l'impossibilité, réelle dans bien des régions, de trouver des locataires.

 

Vouloir augmenter les dépenses d'énergie, dans ce cadre là, c'est plus de l'amour, c'est de la rage.

 

EDF n'a donc rien retenu de ses déboires en amérique latine ? Oui, bien sûr, il y avait de la demande. Seulement c'était de la demande de gueux, qui ne payaient rien (branchements sauvages) ou pas grand chose (paiement symbolique).

 

Et comme le dit l'article d'un lignard sur wikistrike, une communauté villageoise privée d'électricité depuis plusieurs jours n'avait ni prévenu de la panne, ni péri. Elle était venu les secourir... Car, parait il, les 4 X 4, ça coûte cher. Pôvre EDF. 2 milliards à peine de dividendes.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Pour faire suite a mon premier post et ajouter un argument.<br /> Ont voit les gens du gouvernement et des médias prononcer de plus en plus le mot "dieudonné et soral". Pourquoi faire de la pub pour ces soi disants démons des institutions, de la morale et des<br /> moeurs. Alors que le meilleur moyen d'éttoufer leurs opinions serait de ne pas en parler du tout, de les ignorer médiatiquement.<br /> Un gourvernement en chute libre médiatique doit bien savoir que se qu'il déclare comme étant ses ennemis a de grande chance d'éveiller la curiosité d'un peuple devenu mefiant face aux élites.<br /> Donc soit il sont complétement tarés soit ils savent se qu'il font en faisant de la pub pour leurs soi disant ennemis.
Répondre
F
LE BONNET ROUGE<br /> <br /> Les opposants à l'écotaxe se sont choisi un symbole: le bonnet rouge. L’idée a germé au sein du collectif «Vivre, décider et travailler en Bretagne» qui en a distribué des centaines samedi. Il<br /> s’agit d’une référence directe à la grande révolte des bonnets rouges qui a soulevé la Basse-Bretagne en 1675. Les paysans s’étaient alors opposés aux seigneurs après une hausse des taxes, dont<br /> celle sur le papier timbré. «Colbert avait décidé de taxer le papier timbré. A l’époque déjà, c’est la goutte d’eau qui avait fait déborder le vase et avait plongé la Bretagne dans la misère la<br /> transformant en une terre de landes et d’ajoncs», résume Thierry Merret.
Répondre
D
Violences policières en Bretagne pour imposer l'écotaxe. L'ECOTAXE EST NON SEULEMENT UNE ESCROQUERIE DE PLUS MAIS UNE TRAHISON DE PLUS. En effet, avec cette taxe soit disant écologique, les<br /> transporteurs routiers poids lourds devront payer pour le passage sur les routes non payantes et inclure aux factures destinées aux clients le montant de la taxe. Au final les consommateurs se<br /> retrouveront payeurs mais cela n'est pas le plus grave. Un produit fabriqué en France de A à Z coûtera plus cher qu'un produit importé. La production de marchandise, se faisant en plusieurs étapes,<br /> transformation, élaboration, assemblages, mise en forme finale nécessite en effet le plus souvent la multiplication des transports de matériaux entre les différents champs, ateliers et usines puis<br /> entrepôts jusqu'à la commercialisation. Ainsi un produit 100% français sera soumis plusieurs fois à cette taxe tandis qu'un produit fabriqué à l'étranger (souvent parce que la main d'œuvre y est<br /> moins cher ou parce que les droits des travailleurs y sont moins importants par exemple) arrivera chez nous fini, à Anvers ou Rotterdam et ne sera soumis qu'une ou deux fois à cette taxe faussement<br /> écologique, la plupart des étapes et donc des transports s'étant préalablement réalisées à l'étranger, "hors taxe écologique". Il est donc évident que cette taxe soit disant "écologique" favorisera<br /> l'importation de produits parfaitement finis fabriqués hors du territoire français. Pas de problème, cela donnera une raison de plus au patronat et aux actionnaires de délocaliser les productions<br /> vers des endroits du globe ainsi devenu encore plus compétitifs. Une piste de réflexion : la détaxation concentrique. Plus c'est proche moins c'est taxé. Et en particulier on détaxe la proximité<br /> sur l'économie de subsistance tandis que l'on surtace le futile ou le superflu qui vient de loin. Ce serait vraiment écologique et ça favoriserai vraiment la vie des territoires. On y viendra. Pour<br /> ceux que cela intéresse, voici un lien : http://www.localisme.fr/
Répondre
N
Un copyright sur Paul Emploi ...<br /> <br /> Il fut aussi un temps ou cette question se posait dans le monde de la F1 :<br /> <br /> Quel est le contraire de pôle position ?<br /> Réponse : Paul Belmondo.
Répondre
N
Bonne remarque sur les parcs eoliens et hydroliens. Pour l'eolien c'est évident, mais pour l'hydrolien, je connais mal les techniques (suffisamment mures ?) ainsi que les coût d'accès et de<br /> maintien. Mais çà reste un gisement quoi qu'il en soit et développer les techniques, les mettre au point et commencer à déployer significativement ça doit se discuter face à deux (ou quatre) EPR.
Répondre
B
Fondamentalement la chose la plus utile pour résister au froid reste le poil. D’un naturel velu mais, avis aux détracteurs, non hirsute, j’ai toujours eu une bonne résistance au froid jusqu’à ce<br /> qu’une chimio ait eu raison de mon système pileux protecteur.<br /> Je rappelle à cet égard que le chien qui évolue par moins 20° dans le confort auto produit ne doit pas être lavé en hiver sauf à détruire sa couche de graisse isolante.<br /> Le canin, bien évidemment, est en avance sur l’humain en matière d’auto suffisance énergétique et de protection de l’environnement y compris d’ailleurs des trottoirs qu’il recouvre de matière<br /> organique que l’humain étale du pied avec soin en une pellicule uniforme en gueulant et merde au lieu de dire merci.<br /> A noter que l’écologie n’est pas le seul domaine où le chien est en avance sur l’homme. Il a, je le rappelle, était le premier vertébré dans l’espace. Laïka a largement devancé les femelles<br /> humaines qui ne sont de ce fait nullement en droit de se réclamer d’être toutes des chiennes.
Répondre
L
A mon avi, l'UMPS ne peut plus sortir des accords qu'elle a passé avec l'europe, la mondialisation et l'Otan. Il ne leur reste plus qu'a se faire haïr par le peuple pour qu'un autre gouvernement<br /> les remplace et tente de changer le cap.<br /> Comment expliquer autrement se comportement a mentir ouvertement, et se ridiculiser et faire tout le contraire de ce pour quoi il ont été élu. Il faut se rendre a l'évidence ! ils font tout pour<br /> être mis dehors. Ou alors ils sont complétement fou ?
Répondre